En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 27 min 48 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 3 heures 4 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 4 heures 1 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 5 heures 23 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

il y a 9 heures 27 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 22 heures 29 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 1 heure 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 3 heures 10 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 4 heures 46 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 6 heures 28 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 7 heures 8 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 9 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 21 heures 58 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 23 heures 23 min
Election présidentielle

De quoi Mélenchon est-il le nom ?

Publié le 05 janvier 2012
Sauf surprise, Jean-Luc Mélenchon devrait être désigné candidat du Front de gauche à la présidentielle ce dimanche à Montreuil. Mais qui est-il au juste ?
Christophe Prochasson est historien et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).Derniers ouvrages parus : L’empire des émotions. Les historiens dans la mêlée (Demopolis, 2008), 14-18. Retours d’ expérience  (Tallandier...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Prochasson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Prochasson est historien et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).Derniers ouvrages parus : L’empire des émotions. Les historiens dans la mêlée (Demopolis, 2008), 14-18. Retours d’ expérience  (Tallandier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sauf surprise, Jean-Luc Mélenchon devrait être désigné candidat du Front de gauche à la présidentielle ce dimanche à Montreuil. Mais qui est-il au juste ?

« Je suis le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas ». C’est ainsi que s’auto-définissait l’éruptif Jean-Luc Mélenchon, à l’occasion du congrès du Parti de Gauche, au Mans, en novembre 2010. Sur la seule base de cette formule fleurie, reconnaissons-lui une manière de lucidité, faute de lui céder le moindre atome d’humilité. Mélenchon, c’est d’abord un style, une grande gueule, dont l’agilité à se fondre dans un système qu’il dénonce le met au niveau des meilleurs de cette catégorie : son camarade Olivier Besancenot, comme son antonyme le plus radical, Jean-Marie Le Pen. Dénonçant les médias dont ils se disent tous les victimes, ils en sont en réalité les chouchous. « Bons clients », ils excitent la fibre obscène présente chez tout téléspectateur, qui contemple ces grands fauves comme l’on se fige devant tout ce qui tranche le gris de vies ternes ou douloureuses. Les journalistes chauffent Jean-Luc Mélenchon qui se laisse chauffer non sans une certaine délectation. Il est le Georges Marchais de l’ère numérique : « Taisez-vous Pujadas ! »

Du trotskisme aux spotlights médiatiques : un parcours inattendu

Les plus distingués politologues pourront s’entredéchirer encore longtemps sur la nature du « populisme » et s’interroger avec gravité sur le fait de savoir si Jean-Luc Mélenchon en relève ou non, ils n’obtiendront, par ce versant de leur réflexion, qu’une partie de la réponse à l’énigme de son succès. Qui eût pensé en effet que ce militant trotskyste des années 1970, issu de l’une des branches les plus sectaires de cette famille, l’OCI, entré au Parti socialiste en 1977 avec l’espoir d’y inoculer la culture révolutionnaire qui lui faisait défaut, bientôt fasciné par la personne de François Mitterrand, élu sénateur, puis nommé ministre délégué à l’Enseignement professionnel du gouvernement Jospin en 2000, qui eût pensé donc que Jean-Luc Mélenchon pourrait achever sa carrière avec succès comme incarnation d’une gauche de la gauche intègre, et que chaînes de télévision et de radio se le disputeraient ?

Quand Front populaire rime avec spectaculaire

Rien de bien neuf dans son message. On y reconnaît une philosophie politique très « Front populaire », où se mêlent les bribes d’un vocabulaire marxiste et les mythes propres à l’héritage jacobin : foi en l’Etat, hypostase d’un « peuple » sanctifié, haine des hiérarchies instituées. Ses analyses sont bordées par une conception simplifiée de la lutte des classes et ses propositions réduites à quelques recettes qui font le plus souvent l’économie du monde réel. Le principal registre discursif est celui de l’indignation. L’intendance suivra, comme le soutient son conseiller économique, Jacques Généreux, dont les talents médiatiques font merveille, à défaut de la rigueur scientifique qui laisse perplexe plusieurs de ses collègues économistes. Chez Mélenchon, il y a du Paul Lafargue, le tumultueux et non conformiste gendre de Marx, qui réclamait la journée de trois heures dans son fameux Droit à la paresse.

Il n’est pas assuré que tout cela soit à même de garantir à Jean-Luc Mélenchon les résultats électoraux auxquels il aspire. Des deux ingrédients qui font la politique dans les démocraties modernes, les idées et le spectacle, il sacrifie sans doute trop les premières au profit du second. Le peuple est moins jobard que certains semblent le penser : il pourrait bien finir par s’en apercevoir.


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
BORUSSIA
- 06/06/2011 - 13:42
La mort du PCF.
Ce qui est étonnant c'est que le PC se soit ainsi fait piller par le socialiste camouflé Mélenchon jusqu'à sa candidature aux Présidentielles. Tout parti sans candidat à cette échéance est un parti moribond.
Joli coup du PS , qui , une fois Mélenchon réintégré au PS aprés 2012 CONTRE UN POSTE GOUVERNEMENTAL , pourra faire disparaître le PCF.
Marie46
- 06/06/2011 - 11:58
comment peut on
voter pour les extrèmes??? Gueuler vociférére dénoncer et après Rien le vide ... Mélenchon me fait parfois rire mais ses coups de gueule ne suffisent pas à faire un programme . Qu'il soit un cheval de Troie du PS , bof qu'y a t il à piquer au PC?
Achille Supertramp
- 06/06/2011 - 11:37
@BORUSSIA
"multimillionnaires DSK , Royal , Fabius etc ...." DSK je veux bien, mais les autres il ne faut pas exagérer. Enfin ce n'est pas là l'important. Oui vous avez sans doute raison le NPA et LO sont la vrais extrême gauche, celle qui crois encore que sans allier elle fera passé ses idées. Enfin je dis ça je dis rien.