En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

07.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 3 min 58 sec
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 2 heures 4 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 3 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 5 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 5 heures 29 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 6 heures 1 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 7 heures 18 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 52 min 36 sec
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 3 heures 29 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 4 heures 28 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 5 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 5 heures 43 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 6 heures 7 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 7 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 7 heures 47 min
Election présidentielle

De quoi Mélenchon est-il le nom ?

Publié le 05 janvier 2012
Sauf surprise, Jean-Luc Mélenchon devrait être désigné candidat du Front de gauche à la présidentielle ce dimanche à Montreuil. Mais qui est-il au juste ?
Christophe Prochasson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Prochasson est historien et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).Derniers ouvrages parus : L’empire des émotions. Les historiens dans la mêlée (Demopolis, 2008), 14-18. Retours d’ expérience  (Tallandier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sauf surprise, Jean-Luc Mélenchon devrait être désigné candidat du Front de gauche à la présidentielle ce dimanche à Montreuil. Mais qui est-il au juste ?

« Je suis le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas ». C’est ainsi que s’auto-définissait l’éruptif Jean-Luc Mélenchon, à l’occasion du congrès du Parti de Gauche, au Mans, en novembre 2010. Sur la seule base de cette formule fleurie, reconnaissons-lui une manière de lucidité, faute de lui céder le moindre atome d’humilité. Mélenchon, c’est d’abord un style, une grande gueule, dont l’agilité à se fondre dans un système qu’il dénonce le met au niveau des meilleurs de cette catégorie : son camarade Olivier Besancenot, comme son antonyme le plus radical, Jean-Marie Le Pen. Dénonçant les médias dont ils se disent tous les victimes, ils en sont en réalité les chouchous. « Bons clients », ils excitent la fibre obscène présente chez tout téléspectateur, qui contemple ces grands fauves comme l’on se fige devant tout ce qui tranche le gris de vies ternes ou douloureuses. Les journalistes chauffent Jean-Luc Mélenchon qui se laisse chauffer non sans une certaine délectation. Il est le Georges Marchais de l’ère numérique : « Taisez-vous Pujadas ! »

Du trotskisme aux spotlights médiatiques : un parcours inattendu

Les plus distingués politologues pourront s’entredéchirer encore longtemps sur la nature du « populisme » et s’interroger avec gravité sur le fait de savoir si Jean-Luc Mélenchon en relève ou non, ils n’obtiendront, par ce versant de leur réflexion, qu’une partie de la réponse à l’énigme de son succès. Qui eût pensé en effet que ce militant trotskyste des années 1970, issu de l’une des branches les plus sectaires de cette famille, l’OCI, entré au Parti socialiste en 1977 avec l’espoir d’y inoculer la culture révolutionnaire qui lui faisait défaut, bientôt fasciné par la personne de François Mitterrand, élu sénateur, puis nommé ministre délégué à l’Enseignement professionnel du gouvernement Jospin en 2000, qui eût pensé donc que Jean-Luc Mélenchon pourrait achever sa carrière avec succès comme incarnation d’une gauche de la gauche intègre, et que chaînes de télévision et de radio se le disputeraient ?

Quand Front populaire rime avec spectaculaire

Rien de bien neuf dans son message. On y reconnaît une philosophie politique très « Front populaire », où se mêlent les bribes d’un vocabulaire marxiste et les mythes propres à l’héritage jacobin : foi en l’Etat, hypostase d’un « peuple » sanctifié, haine des hiérarchies instituées. Ses analyses sont bordées par une conception simplifiée de la lutte des classes et ses propositions réduites à quelques recettes qui font le plus souvent l’économie du monde réel. Le principal registre discursif est celui de l’indignation. L’intendance suivra, comme le soutient son conseiller économique, Jacques Généreux, dont les talents médiatiques font merveille, à défaut de la rigueur scientifique qui laisse perplexe plusieurs de ses collègues économistes. Chez Mélenchon, il y a du Paul Lafargue, le tumultueux et non conformiste gendre de Marx, qui réclamait la journée de trois heures dans son fameux Droit à la paresse.

Il n’est pas assuré que tout cela soit à même de garantir à Jean-Luc Mélenchon les résultats électoraux auxquels il aspire. Des deux ingrédients qui font la politique dans les démocraties modernes, les idées et le spectacle, il sacrifie sans doute trop les premières au profit du second. Le peuple est moins jobard que certains semblent le penser : il pourrait bien finir par s’en apercevoir.


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
BORUSSIA
- 06/06/2011 - 13:42
La mort du PCF.
Ce qui est étonnant c'est que le PC se soit ainsi fait piller par le socialiste camouflé Mélenchon jusqu'à sa candidature aux Présidentielles. Tout parti sans candidat à cette échéance est un parti moribond.
Joli coup du PS , qui , une fois Mélenchon réintégré au PS aprés 2012 CONTRE UN POSTE GOUVERNEMENTAL , pourra faire disparaître le PCF.
Marie46
- 06/06/2011 - 11:58
comment peut on
voter pour les extrèmes??? Gueuler vociférére dénoncer et après Rien le vide ... Mélenchon me fait parfois rire mais ses coups de gueule ne suffisent pas à faire un programme . Qu'il soit un cheval de Troie du PS , bof qu'y a t il à piquer au PC?
Achille Supertramp
- 06/06/2011 - 11:37
@BORUSSIA
"multimillionnaires DSK , Royal , Fabius etc ...." DSK je veux bien, mais les autres il ne faut pas exagérer. Enfin ce n'est pas là l'important. Oui vous avez sans doute raison le NPA et LO sont la vrais extrême gauche, celle qui crois encore que sans allier elle fera passé ses idées. Enfin je dis ça je dis rien.