En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 3 heures 53 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 4 heures 28 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 4 heures 57 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 8 heures 7 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 10 heures 6 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 12 heures 31 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 12 heures 57 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 4 heures 10 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 4 heures 39 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 6 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 7 heures 56 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 9 heures 47 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 13 heures 17 min
© Reuters
L’épargne financière des français représente 3600 milliards d’euros.
© Reuters
L’épargne financière des français représente 3600 milliards d’euros.
Ecureuils

L’épargne des Français ne sert pas aux entreprises : mais où va-t-elle donc ?

Publié le 30 avril 2013
François Hollande a déclaré lundi soir vouloir "libérer l'épargne" via de nouveaux modes de financement.
Bernard Cohen-Hadad est président de la commission financement des entreprises de la CGPME. Il est également président du think-tank Etienne Marcel et assureur.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Cohen-Hadad
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Cohen-Hadad est président de la commission financement des entreprises de la CGPME. Il est également président du think-tank Etienne Marcel et assureur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a déclaré lundi soir vouloir "libérer l'épargne" via de nouveaux modes de financement.

Les Français sont connus pour être de grands épargnants, mettant de côté environ 15% de leurs revenus chaque année. Les entreprises, quant à elle, manquent de financements. Si l’épargne n’y contribue pas, où celle-ci va-t-elle donc ? Dans quelle mesure la croissance y perd-elle ?

L’épargne financière des français représente 3600 milliards d’euros. On doit s’en réjouir car cela montre que les français sont responsables et prudents. Mais c’est un patchwork car quand on parle d’épargne on fait référence à une multitude de supports : l’assurance vie, l’épargne réglementée (livret A, LDD), l’épargne retraite, l’épargne salariale, l’épargne en actions des ménages, le fonds de réserve des retraites, la retraite additionnelle de la fonction publique.  Et les mécanismes financiers actuels ne l’orientent pas assez vers le financement des PME et des ETI. Il manque toujours un tableau du financement des PME dans l’économie. A part l’épargne réglementée et l’assurance vie qui ont communiqué en partie sur leurs destinations PME, aucune de ces épargnes ne dresse un tableau, a fortiori, un bilan des fonds qui sont destinés aux entreprises. Alors que les entreprises, moteurs de la croissance, sont en attente de sources nouvelles de financement, il est urgent de flécher une partie de ces réserves, directement ou non, vers l’économie pour répondre aux besoins des PME sous capitalisées.  A défaut, on n’arrivera pas à relancer la machine et donc l’emploi.

François Hollande a déclaré lundi soir vouloir "libérer l'épargne" via de nouveaux modes de financement. Le goût du risque manque-t-il aux Français ? Comment les encourager à investir davantage dans les entreprises ?

Ne vous méprenez-pas le Président de la République et le Ministre de l’Economie et des Finances ont bien rappelé leur feuille de route : aligner la fiscalité du travail sur la fiscalité du capital. Cette invitation à « libérer l’épargne » vers les entreprises  est sans doute un signe d’ouverture compte-tenu du niveau de nos dettes publiques. Elle ouvre la porte à de nouveaux vecteurs d’investissements des particuliers dans les entreprises, le crowfunding ou le renforcement du rôle des business-angels  par exemple. Mais ne rêvons pas ils s’agit de sommes à la marge, portées par des nouveaux médias, le web, ou la confiance. Un pari sur l’avenir. Car la photographie actuelle de l’épargne tourne plutôt autour d’une population vieillissante qui souhaite jouer la sécurité. Faut-il l’en blâmer ? Non car la première des conditions est de mettre fin à l’instabilité juridique et fiscale qui touche les classes moyennes. Il faut aussi encourager les jeunes ménages à épargner, leur garantir des produits d’épargne rentables et leur permettre d’apprécier justement la prise de risque et la liquidité. Mais seule l’épargne longue pourra accompagner durablement toutes les entreprises dans leur recherche de financements.

Un rapport intitulé « Dynamiser l’épargne financière des ménages pour financer l’investissement et la compétitivité » (par Karine Berger et Dominique Lefebvre), remis à Jean-Marc Ayrault début avril, recommande de réorienter 100 milliards d’euros issus de l’épargne financière des Français vers le financement des entreprises d’ici 2017. Cela est-il réalisable ? Devrait-on affecter encore plus de fonds à cet usage ?

Ce rapport est sorti en pleine affaire Cahuzac. Il aurait mérité une autre médiatisation. Le débat public et le débat d’idées ne font donc que commercer. Et il faut dépasser les sommes annoncées: 100 milliards d’euros, c’est à la fois beaucoup et trop peu. A chacun de se faire sa religion en fonction des priorités retenues et des sommes réellement affectées, aujourd’hui et demain. On en revient à la question du fléchage, de la traçabilité et du contrôle des fonds. Mais attention à la réclamation permanente non étayée. Je suis surpris d’entendre, ici et là dans les milieux bien-pensants, que les PME sont des pleureuses parce qu’elles demandent des financements. N’oublions pas que beaucoup d’entre-elles ont été essorées par la crise en voulant sauvegarder l’emploi. Elles paient, chaque année, un tribut de 60.000 fermetures ou liquidations depuis 2009. Et considérons que ces 100 milliards sont une première étape. La demande en fonds propres et quasi fonds propres est forte si l’on veut relancer la croissance. Une chose est sure, toutes les entreprises patrimoniales petites et moyennes et les ETI doivent pouvoir en bénéficier.

Afin d’atteindre cet objectif, les deux parlementaires proposent de créer un nouveau contrat d’assurance-vie, suivant le principe des contrats euro diversifiés. Celui-ci donnerait plus de liberté aux gérants dans l’investissement des capitaux et la gestion des risques. François Hollande a d’ailleurs évoqué lundi soir un Plan d’épargne en actions (PEA) avec un plafond de 75 000 euros. Ce placement pourrait-il séduire les Français, et suffira-t-il à porter l’objectif des 100 milliards ?

Le Président de la République a répondu à l’un des engagements du candidat François Hollande, faire un PEA PME. On va donc créer un PEA PME. Cela répondait à une demande exprimée par beaucoup d’acteurs économiques. C’est un nouveau produit, un nouveau support d’épargne.  K. Berger et D. Lefebvre ont proposé également la création d’un nouveau contrat d’assurance vie. C’est un autre produit, un autre support d’épargne. On voit bien la volonté de trouver « la solution » pour mieux orienter l’épargne des français vers les entreprises. Il faut aussi disposer de plusieurs outils dans la boite, car il n’y a pas de solution miracle. Des produits ils y en avaient pourtant. Mais on s’est orienté vers des produits qui ne sont pas vraiment grand public. Profilés PME, en actions et sécurisés sur la longue durée. Des produits de niches, pour inviter surtout les investisseurs, ou les épargnants aisés et avertis à y abonder. Avec comme corollaire l’arbitrage entre la prise de risque et la défiscalisation à l’entrée ou à la sortie. Si les incitations sont intéressantes, et si la confiance est restaurée les français y répondront. Et en matière d’épargne, il faut une subtile alchimie pour réussir. De leur côté, les entreprises moyennes restent attentives. Lesquelles d’entre-elles en bénéficieront ? Mais quoi qu’il en soit, les PME n’ont rien à gagner d’un échec de ces propositions.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
épargne, entreprise, Hollande
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yvonman53
- 01/05/2013 - 00:05
BPI
A commencé sa mise en place le 22 /04/ 2013,donc ils ont déjà placé 1300 prêts en 8 jours ,pas mal quand même !
durnak
- 30/04/2013 - 22:17
Et l'envie d'investir ?
Emplâtre sur une jambe de bois que toutes ces mesures !
On crèe et on fait vivre une boîte pour gagner du pognon, pas pour se crever en sachant que les fonctionnaires de Bercy viendront régulièrement rafler tout ce qui dépasse. Mais quand le président dit qu'il "n'aime pas les riches" (sauf Fabius et son fils), il ne dit pas autre chose que : je "n'aime pas les créateurs d'emplois"
Mais çà, apparemment il a pas compris
lapin
- 30/04/2013 - 20:32
INVESTIR...LA BONNE BLAGUE
Encourager l'investissement?
C'est pour ça que la taxe sur les plus values est passée en quelques années de 20% à 62% (taux marginal)...
Achetez de l'or, et gardez le...En plus vous le refilerez à vos enfants en franchise d'impôts...