En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 3 heures 36 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 4 heures 11 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 4 heures 40 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 7 heures 50 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 9 heures 49 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 12 heures 13 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 12 heures 39 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 3 heures 53 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 4 heures 21 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 7 heures 39 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 9 heures 30 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 10 heures 25 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 12 heures 2 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 12 heures 21 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 13 heures 37 sec
© Reuters
Le e-commerce est surtout recherché pour ses prix avantageux et pour sa praticité.
© Reuters
Le e-commerce est surtout recherché pour ses prix avantageux et pour sa praticité.
En ligne, tout est possible

Le développement du e-commerce est-il structurellement limité ?

Publié le 30 avril 2013
D'après un récent sondage Ipsos, 7 Français sur 10 préfèrent acheter en boutique plutôt que sur internet. Le e-commerce est-il structurellement borné à certains secteurs ?
Philippe Moati est professeur agrégé d'économie à l'Université Paris-Diderot. Ses axes de recherche privilégiés sont les transformations du système productif et, plus généralement, les mutations du capitalisme (en prenant en compte les dimensions...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Moati
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Moati est professeur agrégé d'économie à l'Université Paris-Diderot. Ses axes de recherche privilégiés sont les transformations du système productif et, plus généralement, les mutations du capitalisme (en prenant en compte les dimensions...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après un récent sondage Ipsos, 7 Français sur 10 préfèrent acheter en boutique plutôt que sur internet. Le e-commerce est-il structurellement borné à certains secteurs ?

Atlantico : Selon un récent sondage Ipsos, 72 % préfèrent effectuer leurs achats en magasin plutôt que sur internet. Quelles sont les raisons qui peuvent l'expliquer ? 

Philippe Moati : Le e-commerce est surtout recherché pour ses prix souvent moins chers sur certaines catégories de produits, ainsi que pour sa praticité. Les magasins eux, offrent des possibilités que la vente en ligne ne permet pas : c'est l'occasion d'une sortie, d’interactions humaines, d'un rapport direct avant achat qui est un aspect primordial les produits impliquants pour lesquels existe une incertitude au moment de l'achat quant à leurs caractéristiques. 

Les consommateurs expriment aujourd'hui le besoin de retrouver du lien social, ce que permet l'achat en boutique. Ce besoin d'authenticité et d'ancrage explique aussi que les grandes surfaces sont aujourd’hui en difficulté alors que le commerce de proximité se renforce. Le e-commerce est souvent perçu par les consommateurs comme une offre de commerce déshumanisé.

Cependant, les acheteurs ont aujourd'hui appris à jongler entre les deux circuits, et à ne plus se contenter de l'un ou de l'autre.

Cette préférence pour l'achat en boutique est d'autant plus importante pour l'alimentation (89 %) et les vêtements (60 %). Comment l'analyser ? 

Concernant l’alimentaire, il faut distinguer les « courses » (le fond de placard) et les produits frais. Les enquêtes ont souvent montré que les courses sont davantage perçue comme une corvée que comme un plaisir. Une chance donc pour le e-commerce qui permet d’éviter la corvée de pousser son caddie. Mais le e-commerce alimentaire propose souvent des prix plus chers : soit sur le prix du produit, soit sur la livraison...Et souvent, il faut habiter dans une grande agglomération pour pouvoir se faire livrer. Ajoutons que les groupes de la grande distribution n’ont pas montré beaucoup d’empressement à promouvoir le e-commerce avec livraison à domicile... Les choses sont en train de changer avec le « drive », qui connaît une croissance spectaculaire : le drive permet d’alléger la corvée des courses avec des prix identiques à ceux des magasins.

Cependant, concernant les produits frais, il y a et il restera une préférence pour la vente en magasin, car ils s’inscrivent davantage dans une logique d’achat plaisir et ce sont des produits que les consommateurs préfèrent voir avant d’acheter.

Concernant l'habillement, il convient d’être prudent : c'est un des secteurs qui a connu la plus forte hausse des ventes sur internet, et le e-commerce a capté plus 10 % de part de marché. Dans ce secteur, les leaders du e-commerce ont compris l'angoisse majeur du consommateur lié à l'achat sur internet : la grande majorité propose aujourd'hui le retour gratuit, en plus de photos de plus en plus réalistes. Les sondages mesure des attitudes, mais dans la pratique, le commerce physique recule et le e-commerce continue de progresser.

A l'inverse, les produits culturels ne sont achetés en boutique que par 40 % des sondés, et représentent le type de produits les plus consommés via internet. Peut-on dire que le e-commerce est actuellement réservé à ce type de produits ? Pourquoi ? 

Internet offre souvent des prix plus avantageux pour certains types de produits, dont les produits culturels. De plus,l'incertitude sur les caractéristiques des produits est quasiment nulle (c’est même Goncourt que l’on trouve sur la toile ou dans les librairie) et les coûts de livraison limités. Le e-commerce continue de progresser sur ce types de produits, mais aussi sur des catégories beaucoup plus impliquantes, et moins évidentes a priori, comme le meuble dont la croissance est impressionnante.

Le e-commerce peut-il se développer dans tous les secteurs ? Le e-commerce a-t-il des limites ? Y a-t-il des types de produits pour lesquels il n'est pas envisageable d'organiser un site de vente en ligne ? 

Quasiment tous les produits peuvent être vendus en ligne. Plus ou moins… Mais surtout, il est de moins en moins pertinent d’opposer le e-commerce et le commerce en magasin. Ils sont de plus en plus complémentaires dans le « parcours client ». Les consommateurs ont appris à exploiter les spécificités de chacun des circuits et passent de l’un à l’autre avec une facilité déconcertante. Du côté des marques et des enseignes, on ne jure plus que par le « cross-canal », c’est-à-dire l’organisation d’une fluidité du parcours clients entre les différentes formes de contact, en s’efforçant d’hybrider le virtuel et le réel (le « web to store », le « store to web »…).

Bien que le consommateur semble être très attaché aux boutiques, la vente sur internet représente 8 % des ventes totales, et cette part ne cesse d'augmenter. Peut-on imaginer que le e-commerce remplacera malgré tout à terme les boutiques physiques ? 

Il n’est pas raisonnable de penser que les boutiques en ligne conduiront à la disparition du commerce physique. Ceci dit, avec la baisse du pouvoir d'achat des Français, tout point de part de marché conquis par le e-commerce est pris sur les ventes en magasin. Nous serons donc bientôt confrontés à une surcapacité commerciale, et donc à un début de rationalisation et à des réaménagements de l’appareil commercial physique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires