En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 10 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 11 heures 54 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 12 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 15 heures 28 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 16 heures 25 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 17 heures 47 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 21 heures 49 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 21 heures 49 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 21 heures 50 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 11 heures 15 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 12 heures 24 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 14 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 15 heures 34 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 17 heures 10 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 18 heures 52 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 21 heures 49 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 21 heures 51 min
© DR
La mycose est une des causes de consultation les plus fréquentes chez les gynécologues.
© DR
La mycose est une des causes de consultation les plus fréquentes chez les gynécologues.
Bonnes feuilles

Le marché de la mycose ou tous les dangers de la médecine marketing

Publié le 28 avril 2013
Le gynécologue Marie-Claude Benattar alerte sur les dérives de patientes devenues "consommatrices de santé". Extrait de "Pilules de 3ème génération, vaccin anti-cancer du col de l’utérus... : La santé des femmes en danger" (2/2).
Marie-Claude Benattar est gynécologue, diplômée en gynécologie psychosomatique. Elle est pionnière dans la technique de l'amplification du point G.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Claude Benattar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Claude Benattar est gynécologue, diplômée en gynécologie psychosomatique. Elle est pionnière dans la technique de l'amplification du point G.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gynécologue Marie-Claude Benattar alerte sur les dérives de patientes devenues "consommatrices de santé". Extrait de "Pilules de 3ème génération, vaccin anti-cancer du col de l’utérus... : La santé des femmes en danger" (2/2).

La mycose est une cause fréquente de nos consultations, mais aussi la plus galvaudée. Je vous explique.

(...)

Nous voyons vos mycoses presque toute l’année, avec un pic de fréquence en été et hiver. (...) Elle se soigne très facilement et simplement et parfois même disparaît d’elle-même, sans rien faire, si ce n’est que de patienter quelques heures.

En revanche, elle peut devenir récidivante, donc chronique, lorsqu’elle est sur traitée ou confondue avec une simple irritation. Avoir une mycose vulvo-vaginale est certes très gênant : ça gratte, ça démange, mais ce n’est pas contagieux, même si le déclenchement survient juste après un rapport sexuel et même si cela irrite votre partenaire. Cela se traite facilement, nous y reviendrons. Pourtant, cette affection bénigne est devenue la « grande affaire », un motif de consultation extrêmement fréquent et récurrent pour certaines patientes qui ont du mal à modifier leurs habitudes et les conduites thérapeutiques stéréotypées.

Il s’agit aussi d’un marché juteux pour les laboratoires, mais plus grave, c’est également la cause d’un vrai calvaire plombant toute vie sexuelle à la longue.

En pleine expansion, le marché de « la mycose » fait l’objet de dépenses abyssales depuis une vingtaine d’années voire plus. Pourquoi ?

- Vous pouvez acheter votre traitement sans ordonnance et sans avoir consulté. Malheureusement, dans 80 % des cas, vous n’avez pas de mycose. Vous en avez tellement peur, qu’au moindre chatouillement, vous vous précipitez chez le pharmacien qui vous délivre toute la panoplie : savon, crème, ovules, même s’il s’agit seulement d’une petite irritation externe passagère.

L’ovule mis vous brûle encore plus, alors vous en remettez un autre, cela brûle toujours, encore un autre… Quand vous nous consultez, vous en êtes au stade de la réaction allergique, vos tissus sont gonflés, rouge vif, fissurés, hypersensibles. Parfois, votre sexe est devenu si « éléphantesque » que j’en ai mal pour vous. Il ne reste plus comme choix que d’éteindre le feu, vous faire la leçon, réparer les tissus congestionnés, vous interdire l’automédication pour l’avenir.

- Vous prenez souvent des antibiotiques, par exemple prescrits par votre dermatologue pour une peau granuleuse, mais sans qu’ils ne soient accompagnés de la prise de lactobacilles pour régénérer la flore. Vous devenez candidate à la mycose chronique, une consommatrice d’ovules antimycosiques mensuels ; votre vie sexuelle vire au calvaire, si par malheur personne ne vous dit « stop » et vous explique comment il faut faire.

- Vous avez peur des M.S.T. Dès que vous avez un petit copain, à l’affût du moindre changement d’abondance, d’odeur ou de couleur de votre fluide vaginal (qui se met au diapason justement pour vous protéger), vous multipliez la fréquence de la toilette vulvo-vaginale, au point de vous trouver assez rapidement avec un périnée fendillé, des lèvres boursouflées et un vagin brûlant au moindre contact.Au pire, vous allez chez le pharmacien pour « mycose » et dans la plupart des cas, il aggrave votre cas. Au mieux, vous consultez pour « infection » et partez dépitée et dubitative après avoir pris connaissance des règles de bonne conduite hygiénique, c'est-à-dire avec l’interdiction de vous « sur laver » dans l’avenir sous peine de subir une gêne chronique.

- Vous avez découvert les déodorants sexuels, les lingettes, les savons, les brumes, les gels, les protège-slips tout spécialement proposés dans l’idée que votre sexe serait plus attrayant. Vous les utilisez avec allégresse sans vous rendre compte que vous agressez vos tissus, supprimez toutes vos défenses naturelles. Les laboratoires qui commercialisent les savons au départ antibactériens, ont été avertis par le corps médical et ont élargi les gammes en passant allègrement d’un pH trop acide au pH neutre (alors que le pH spécifique de la zone vaginale, acide, est compris entre 4 et 4,5), mais en continuant à entretenir l’illusion que ces produits sont absolument nécessaires. Ils ne font que vous entraîner vers des habitudes néfastes.

(...)

Cela fait plus de vingt ans que je soigne les mycoses sans donner d’ovules ou de crème antimycosique. Il suffit de les remplacer par des ovules ou une crème de probiotique. Ils hydratent et réparent avec l’avantage de soigner sans agresser ni affaiblir le système.

Cela fait plus de dix ans que je mets en garde contre l’usage abusif des savons ou gels pour la toilette gynécologique : il faut arrêter de savonner son sexe quotidiennement, que ce soit avec un savon spécial ou pas. Depuis que les femmes ménopausées ne prennent plus d’hormones per os, elles doivent absolument, même si beaucoupn’aiment pas trop cela, nourrir leur vagin trois fois par semaine en mettant des crèmes ou des ovules hydratants, indispensables même en dehors de toute pratique sexuelle, pour éviter cystites, vaginoses bactériennes ou brûlures chroniques. La carence hormonale entraîne un amincissement des muqueuses sexuelles et son assèchement avec un pH élevé à 7 (similaire à l’enfant).

__________________________________

 Extrait de "Pilules de 3ème génération, vaccin anti-cancer du col de l’utérus... : La santé des femmes en danger" (© Editions J.Lyon), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Duffy
- 28/04/2013 - 23:18
Il faut faire des bains locaux avec du bicarbonate de soude
et avaler de l'ultralevure ou à défaut de la levure de bière ...
Ganesha
- 28/04/2013 - 11:50
Solution de Millian
Je suis un homme et je ne suis pas gynécologue, mais j'ai constaté que quand j'ai une mycose, la solution de Millian est extrêmement efficace : peu coûteuse, sans ordonnance, une seule application suffit : c'est seulement coloré en violet...
L'augmentation incontestable des mycoses de toutes sortes serait-elle due à la présence généralisée d'antibiotiques dans notre alimentation ?