En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

07.

Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 2 min 12 sec
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 42 min 44 sec
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 1 heure 5 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 1 heure 22 min
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 12 heures 36 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 15 heures 37 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 16 heures 28 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 18 heures 33 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 19 heures 46 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 5 min 23 sec
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 59 min 32 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 1 heure 48 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 13 heures 1 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 16 heures 3 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 17 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 19 heures 31 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 20 heures 4 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 21 heures 30 min
C'est la seule explication

Desolación y consternación : ces éléments confondants que révèle l’opération transparence sur le patrimoine des politiques

Publié le 12 avril 2013
Les patrimoines rendus publics par les politiques sont souvent inférieurs à la moyenne de ceux des Français. Approximation, mauvaise gestion ou déconnexion de la réalité ?
Pierre Guyot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les patrimoines rendus publics par les politiques sont souvent inférieurs à la moyenne de ceux des Français. Approximation, mauvaise gestion ou déconnexion de la réalité ?

"Le bien ne fait pas de bruit et le bruit ne fait pas de bien", le vieil adage attribué à Saint François de Sales est en train de voler en éclat, au moins pour la première des deux affirmations. Peut-être est-ce parce que cet intellectuel et homme d’Eglise fût au XVIème siècle évêque de Genève, capitale économique d’une Suisse qui n’est plus en odeur de sainteté dans l’opinion française ces derniers jours, mais nombreux sont les élus de la République à désormais faire fi de ses conseils et à dévoiler leur patrimoine privé.

(A lire aussi : Tous ces moyens légaux qui permettent de contourner sans problème l'opération vérité sur les patrimoines)

Y-a-t-il volonté de démontrer leur honnêteté ?  De convaincre que la faute d’un seul homme ne fait pas de tous des coupables ? Est-ce la peur d’être durablement rejetés par des Français qui - les sondages le démontrent - pensent désormais majoritairement que le mensonge, la fraude et la corruption appartiennent plus en politique au domaine de l’habitude qu’à celui de l’exception ?  Il y a sûrement un peu de tout ça dans cet étalage - via la télévision, les blogs ou même les tweets -  de propriétés immobilières, d’assurances vie et de voitures d’occasion.

Mais la méthode, ou plutôt le manque de méthode qui voit des élus de tous bords se bousculer pour lancer, de préférence avant les autres, des chiffres un peu dans tous les sens, ne va pas forcément rassurer les Français. Il est surprenant par exemple de constater qu’aucun patrimoine professionnel n’a jamais été évoqué par les élus jusqu’à présent. Tous les artisans, commerçants ou patrons de PME savent pourtant bien l’importance financière (et aussi affective, mais c’est un autre sujet…) de leur entreprise dans leur patrimoine, de même que les avocats ou les médecins, celle de leur cabinet et de leur clientèle.

Autre sujet d’inquiétude : la modestie de certaines des déclarations qui ont été faites jusqu’à présent. Si on les croit, beaucoup de nos édiles ne roulent pas sur l’or. Entendons-nous bien : un élu est comme tout citoyen, libre de vivre et de dépenser son argent comme il le souhaite. Critiquer ceux dont le patrimoine est singulièrement humble serait aussi idiot que de soutenir que d’atteindre la cinquantaine sans Rolex signifie qu’on a raté sa vie.

Il n’est donc pas question ici de prononcer un quelconque jugement moral, mais de constater un étonnant défi lancé aux lois de la statistique. Au regard des quelques dizaines de patrimoines qui ont été rendus publics, on découvre que députés et ministres qui bénéficient de revenus largement supérieurs au salaire moyen, disposent au contraire d’un patrimoine plus modeste que celui de leurs concitoyens.

Les parlementaires et les membres du gouvernement ne font  évidemment pas l’objet d’une ligne spécifique dans l’édition 2012 de l’enquête de l’INSEE sur les revenus et les patrimoines des ménages, mais au regard de leurs  revenus, plusieurs  catégories socio professionnelles leur sont comparables : le patrimoine brut  moyen des cadres est de 415 000 euros, celui des artisans, commerçants et chefs d’entreprise de 643 000 euros. Pour les professions libérales, le chiffre grimpe à 911 000 euros.

Parmi les déclarations faites à ce jour, Delphine Batho, ministre de l’écologie et ancienne députée, annonce un patrimoine de 110 000 euros. Au même âge et en incluant les inactifs, les ouvriers et les employés, les Français, disposent plutôt d’un patrimoine moyen de  200 000 euros.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud –Belkacem présente un patrimoine de 25 000 euros. A son âge, les Français ont capitalisé en moyenne 124 000 euros.

Surprenante déclaration encore, jeudi sur France Info, du nouveau ministre du Budget, Bernard Cazeneuve qui fut député pendant plus de dix ans, conseiller général, président de la communauté urbaine de Cherbourg, magistrat, puis avocat d’affaires et qui explique que son patrimoine « se résume à une ligne » : une maison d’environ 500 000 euros sur laquelle il lui reste à payer un emprunt sur 20 ans.
Patrimoine : Cazeneuve prône un "compromis" par FranceInfo

A droite, les exemples de ce genre sont logiquement plus rares, tout simplement parce qu’à ce jour, les élus de l’UMP ou de l’UDI sont beaucoup moins nombreux à avoir dévoilé leur patrimoine que leurs homologues du PS ou d’Europe Ecologie-Les Verts. Néanmoins, la modestie du patrimoine annoncé par François Fillon, (membre du gouvernement plus de dix années, député pendant 20 ans, président de conseil régional…)  « une maison estimée à 650 000 euros, moins de 100 000 euros d’épargne et deux voitures de plus de dix ans » en a surpris plus d’un.

Que penser de tous ces chiffres ? Qu’être élu par ses semblables incite à être plus cigale que fourmi ? Si tel est le cas, les études sociologiques qui vont être lancées sitôt fait ce constat de départ vont être passionnantes à lire.  

Que ceux qui ont rendus publics leur patrimoine auraient, sinon menti, tout au moins joué sur certains flous artistiques (patrimoine transféré au conjoint par exemple) ? Si plusieurs parlementaires et membres du gouvernement sont déjà dans ce cas, cela augure mal de la suite du processus de moralisation de la politique voulu par le Président de la République.

Que nos élus sont moins capables en matière de gestion que la moyenne des Français ?  Ca n’est pas plus rassurant que l’hypothèse précédente.

Il y a encore une autre explication possible : lire dans l’ampleur de ces décalages celle de la déconnexion des politiques avec la réalité et le quotidien du reste de la population.  Comment expliquer autrement la déclaration de ce député UDI qui calcule son patrimoine sur la base du prix d’achat de son appartement… il y a plus de vingt ans ?

Le vrai souci est que si la crise de confiance s’aggrave, aucune de ces explications n’est de nature à réconcilier les citoyens avec leur démocratie représentative.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ravidelacreche
- 12/04/2013 - 19:41
Desolación y consternación
y delación ! aye aye aye! :o))
Equilibre
- 12/04/2013 - 19:32
@vangog
Es-tu sûr pour la tête? :-)
jmpbea
- 12/04/2013 - 19:24
on voit déjà le résultat....
ou ils annoncent peu et personne ne les croit
ou ils annoncent beaucoup et tout le monde les conspue!
bravo flamby! encore un couac magistral!