En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

02.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 15 min 39 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 59 min 23 sec
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 15 heures 16 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 16 heures 15 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 18 heures 3 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 21 heures 23 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 22 heures 1 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 22 heures 31 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 41 min 29 sec
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 15 heures 27 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 16 heures 58 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 20 heures 52 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 21 heures 56 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 22 heures 13 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 22 heures 32 min
C'est la seule explication

Desolación y consternación : ces éléments confondants que révèle l’opération transparence sur le patrimoine des politiques

Publié le 12 avril 2013
Les patrimoines rendus publics par les politiques sont souvent inférieurs à la moyenne de ceux des Français. Approximation, mauvaise gestion ou déconnexion de la réalité ?
Pierre Guyot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les patrimoines rendus publics par les politiques sont souvent inférieurs à la moyenne de ceux des Français. Approximation, mauvaise gestion ou déconnexion de la réalité ?

"Le bien ne fait pas de bruit et le bruit ne fait pas de bien", le vieil adage attribué à Saint François de Sales est en train de voler en éclat, au moins pour la première des deux affirmations. Peut-être est-ce parce que cet intellectuel et homme d’Eglise fût au XVIème siècle évêque de Genève, capitale économique d’une Suisse qui n’est plus en odeur de sainteté dans l’opinion française ces derniers jours, mais nombreux sont les élus de la République à désormais faire fi de ses conseils et à dévoiler leur patrimoine privé.

(A lire aussi : Tous ces moyens légaux qui permettent de contourner sans problème l'opération vérité sur les patrimoines)

Y-a-t-il volonté de démontrer leur honnêteté ?  De convaincre que la faute d’un seul homme ne fait pas de tous des coupables ? Est-ce la peur d’être durablement rejetés par des Français qui - les sondages le démontrent - pensent désormais majoritairement que le mensonge, la fraude et la corruption appartiennent plus en politique au domaine de l’habitude qu’à celui de l’exception ?  Il y a sûrement un peu de tout ça dans cet étalage - via la télévision, les blogs ou même les tweets -  de propriétés immobilières, d’assurances vie et de voitures d’occasion.

Mais la méthode, ou plutôt le manque de méthode qui voit des élus de tous bords se bousculer pour lancer, de préférence avant les autres, des chiffres un peu dans tous les sens, ne va pas forcément rassurer les Français. Il est surprenant par exemple de constater qu’aucun patrimoine professionnel n’a jamais été évoqué par les élus jusqu’à présent. Tous les artisans, commerçants ou patrons de PME savent pourtant bien l’importance financière (et aussi affective, mais c’est un autre sujet…) de leur entreprise dans leur patrimoine, de même que les avocats ou les médecins, celle de leur cabinet et de leur clientèle.

Autre sujet d’inquiétude : la modestie de certaines des déclarations qui ont été faites jusqu’à présent. Si on les croit, beaucoup de nos édiles ne roulent pas sur l’or. Entendons-nous bien : un élu est comme tout citoyen, libre de vivre et de dépenser son argent comme il le souhaite. Critiquer ceux dont le patrimoine est singulièrement humble serait aussi idiot que de soutenir que d’atteindre la cinquantaine sans Rolex signifie qu’on a raté sa vie.

Il n’est donc pas question ici de prononcer un quelconque jugement moral, mais de constater un étonnant défi lancé aux lois de la statistique. Au regard des quelques dizaines de patrimoines qui ont été rendus publics, on découvre que députés et ministres qui bénéficient de revenus largement supérieurs au salaire moyen, disposent au contraire d’un patrimoine plus modeste que celui de leurs concitoyens.

Les parlementaires et les membres du gouvernement ne font  évidemment pas l’objet d’une ligne spécifique dans l’édition 2012 de l’enquête de l’INSEE sur les revenus et les patrimoines des ménages, mais au regard de leurs  revenus, plusieurs  catégories socio professionnelles leur sont comparables : le patrimoine brut  moyen des cadres est de 415 000 euros, celui des artisans, commerçants et chefs d’entreprise de 643 000 euros. Pour les professions libérales, le chiffre grimpe à 911 000 euros.

Parmi les déclarations faites à ce jour, Delphine Batho, ministre de l’écologie et ancienne députée, annonce un patrimoine de 110 000 euros. Au même âge et en incluant les inactifs, les ouvriers et les employés, les Français, disposent plutôt d’un patrimoine moyen de  200 000 euros.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud –Belkacem présente un patrimoine de 25 000 euros. A son âge, les Français ont capitalisé en moyenne 124 000 euros.

Surprenante déclaration encore, jeudi sur France Info, du nouveau ministre du Budget, Bernard Cazeneuve qui fut député pendant plus de dix ans, conseiller général, président de la communauté urbaine de Cherbourg, magistrat, puis avocat d’affaires et qui explique que son patrimoine « se résume à une ligne » : une maison d’environ 500 000 euros sur laquelle il lui reste à payer un emprunt sur 20 ans.
Patrimoine : Cazeneuve prône un "compromis" par FranceInfo

A droite, les exemples de ce genre sont logiquement plus rares, tout simplement parce qu’à ce jour, les élus de l’UMP ou de l’UDI sont beaucoup moins nombreux à avoir dévoilé leur patrimoine que leurs homologues du PS ou d’Europe Ecologie-Les Verts. Néanmoins, la modestie du patrimoine annoncé par François Fillon, (membre du gouvernement plus de dix années, député pendant 20 ans, président de conseil régional…)  « une maison estimée à 650 000 euros, moins de 100 000 euros d’épargne et deux voitures de plus de dix ans » en a surpris plus d’un.

Que penser de tous ces chiffres ? Qu’être élu par ses semblables incite à être plus cigale que fourmi ? Si tel est le cas, les études sociologiques qui vont être lancées sitôt fait ce constat de départ vont être passionnantes à lire.  

Que ceux qui ont rendus publics leur patrimoine auraient, sinon menti, tout au moins joué sur certains flous artistiques (patrimoine transféré au conjoint par exemple) ? Si plusieurs parlementaires et membres du gouvernement sont déjà dans ce cas, cela augure mal de la suite du processus de moralisation de la politique voulu par le Président de la République.

Que nos élus sont moins capables en matière de gestion que la moyenne des Français ?  Ca n’est pas plus rassurant que l’hypothèse précédente.

Il y a encore une autre explication possible : lire dans l’ampleur de ces décalages celle de la déconnexion des politiques avec la réalité et le quotidien du reste de la population.  Comment expliquer autrement la déclaration de ce député UDI qui calcule son patrimoine sur la base du prix d’achat de son appartement… il y a plus de vingt ans ?

Le vrai souci est que si la crise de confiance s’aggrave, aucune de ces explications n’est de nature à réconcilier les citoyens avec leur démocratie représentative.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ravidelacreche
- 12/04/2013 - 19:41
Desolación y consternación
y delación ! aye aye aye! :o))
Equilibre
- 12/04/2013 - 19:32
@vangog
Es-tu sûr pour la tête? :-)
jmpbea
- 12/04/2013 - 19:24
on voit déjà le résultat....
ou ils annoncent peu et personne ne les croit
ou ils annoncent beaucoup et tout le monde les conspue!
bravo flamby! encore un couac magistral!