En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

05.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

06.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 1 heure 21 min
pépites > International
Drame
Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois
il y a 2 heures 33 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 3 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 7 heures 19 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 8 heures 39 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 10 heures 21 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 10 heures 22 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 10 heures 22 min
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 1 heure 48 min
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 3 heures 18 min
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 8 heures 50 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 9 heures 24 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 10 heures 22 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 10 heures 22 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 10 heures 22 min
© Reuters
La nouvelle circulaire de rentrée montre qu'on est loin de la refondation scolaire voulue par Vincent Peillon.
© Reuters
La nouvelle circulaire de rentrée montre qu'on est loin de la refondation scolaire voulue par Vincent Peillon.
Alerte enlèvement

Circulaire scolaire : que reste-t-il de la "refondation" voulue par Vincent Peillon ?

Publié le 12 avril 2013
Elles se suivent et se ressemblent : les circulaires de rentrée. La nouvelle a été rendue publique jeudi. Pas de nouveauté dans ce texte de 20 pages. Les orientations de l'école restent a priori les mêmes. On est loin, très loin de la refondation scolaire voulue par le gouvernement.
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elles se suivent et se ressemblent : les circulaires de rentrée. La nouvelle a été rendue publique jeudi. Pas de nouveauté dans ce texte de 20 pages. Les orientations de l'école restent a priori les mêmes. On est loin, très loin de la refondation scolaire voulue par le gouvernement.

Atlantico : La circulaire de rentrée qui fixe les priorités de la politique éducative du gouvernement pour l'année scolaire à venir vient d'être publiée ce jeudi. Est-elle conforme aux grandes annonces qu'il a faite depuis son arrivée rue de Grenelle ?

Erwan Le Noan : En un sens, oui : si l’on se place sur le terrain des gages donnés à une certaine vision de la gauche. En premier lieu parce que le Gouvernement se pose clairement en « anti-Sarkozy éducatif ». Pendant toute la campagne présidentielle puis au pouvoir, Messieurs Hollande et Peillon n’ont eu de cesse de répéter qu’ils allaient revenir sur ce qui était, selon eux, une « casse » de l’Ecole. Le projet de Vincent Peillon supprime en effet presque systématiquement ce qu’a fait le gouvernement précédent : internats d’excellence et assouplissement de la carte scolaire n’en sont que les exemples les plus voyants.

En second lieu parce que le Ministre avait quelques mesures électoralistes ou très marquées politiquement et idéologiquement. La création de 60000 postes par exemple, est un pur gaspillage financier. Pourquoi pas 65000 ou 72400 d’ailleurs ? L’Ecole a énormément de moyens : elle n’a pas besoin de quantité mais de qualité. Par ailleurs, Vincent Peillon remet une dose sur l’enseignement du « genre », la prolifération des missions attribuées à l’école (le numérique, l’ouverture sur le monde) et autres mesures marquées politiquement. On peut très bien vouloir enseigner ces sujets et méthodes, mais est-ce au ministère de le décider ? Est ce l’urgence ?

Par contre, si l’on se place sur le terrain de l’ambition d’une grande Refondation de l’Ecole, ce texte est une déception. Il n’y a aucune refondation structurelle, à peine quelques rustines sur un système qui fuit de toutes parts. Évidemment, il y a quelques pistes intéressantes, mais assez mal tournées. Il fallait revoir la formation des enseignants, en manque de stages notamment, mais restaurer l’IUFM qui a montré son échec est contre-productif (à part pour transmettre du prêt à penser idéologique, que les jeunes enseignants rejettent souvent d’ailleurs). Il fallait revoir les rythmes scolaires, beaucoup trop concentrés dans la semaine et dans l’année, mais pas en ajoutant une semaine de vacances ni en le faisant aussi mal…La refondation retombe comme un soufflet : elle n’a produit que du vent.

Vincent Peillon ambitionnait une "refondation" de l'école. Cette première circulaire marque-t-elle une véritable rupture avec la politique éducative du gouvernement précédent ? 

Le Gouvernement précédent n’avait pas fait grand-chose pour l’Ecole mais au moins il avait tenté quelques pistes intéressantes : les programmes ECLAIR par exemple allaient vers une plus grande autonomie des établissements, peut être inspirés de ce qui marche partout dans le monde ; l’assouplissement de la carte scolaire permettait d’introduire un début de commencement de liberté pour ainsi donner à plus de famille le choix de leur établissement.

Ces politiques, sûrement imparfaites, allaient dans le bon sens. Elles étaient aussi favorables aux plus défavorisés, si elles avaient été poussées un peu plus. Qui, aujourd’hui est condamné à rester dans le mauvais lycée ? Pas les petits bourgeois ni les fils de profs. Tout le monde sait bien que les enseignants du 93 envoient leurs gamins dans le lycée Hélène Boucher dans le XXème à Paris et que ceux qui le peuvent paient pour aller dans le privé !

Monsieur Peillon revient sur la plupart de ces politiques. C’est vraiment dommage et même inquiétant car il rigidifie tout encore plus. L’Education nationale a besoin de liberté ! La droite avait entamé une très timide glasnost, la gauche revient à une glaciation brejnévienne.

Quelles vrais changements présente-t-elle ?

Aucun. Le texte comporte plusieurs changements « en négatif », par suppression de politiques passées. Le Ministre semble considérer que c’était nécessaire. Soit, mais son texte ne présente aucun grand changement « en positif ». Il y a, comme je l’ai dit, quelques mesures intéressantes. Pour le reste, c’est beaucoup de verbiage…

Est-elle à la hauteur des enjeux ?  Sinon, comment l'expliquer

Clairement pas. L’Ecole a besoin de faire la Révolution de l’autonomie. Elle a besoin de changer structurellement, en favorisant la liberté et le choix.

La liberté, c’est celle des établissements, qui devraient pouvoir adapter leurs rythmes, leurs enseignements, leurs équipes en fonction des besoins. Fixons leur des objectifs (par exemple : 100 % des élèves doivent savoir lire et écrire à la sortie du CM2, contrairement à une réalité de 60 % aujourd’hui) et laissons les libres des moyens pour y parvenir : si celui-ci veut être traditionnel, qu’il le soit ; si celui-là veut miser sur le numérique, qu’il en soit libre. Il faudra assurer une publication des résultats d’évaluations nationales. Arrêtons de nous déchirer pour savoir s’il faut faire 2 heures de plus ou de moins partout en France. C’est totalement stalinien !

Le corollaire de cette politique, c’est le libre choix. Il faut que les familles soient libres de choisir leur école. Est-ce qu’on réalise que dans notre pays, les parents ne peuvent même pas intervenir dans ce choix fondamental pour l’avenir de leurs enfants ? Ce qui est incroyable, c’est que la France semble ignorer que tous les pays du monde se mettent à ce genre de politiques depuis des années. Cela aiderait les plus fragiles : ils auraient accès aux écoles qu’ils veulent - et celles-ci auraient des bonus financiers. Est-ce qu’il vaut mieux que le lycée du centre ville reçoive un peu plus d’argent pour accueillir des élèves défavorisés ou qu’on continue à déverser des sommes folles dans des établissements ghettos dont les résultats sont catastrophiques ? Ne peut on pas sortir un peu du dogmatisme pour voir la réalité ?

Par idéologie, Vincent Peillon ne veut pas de ces réformes structurelles (que la droite n’a pas faites, par manque de courage). Il faut dire que l’Education nationale est malheureusement bloquée par le poids de quelques syndicats. Les gens en ont cependant ras le bol de cet immobilisme qui nuit à tout le monde et ne bénéficie qu’à une minorité de privilégiés. Il y a fort à parier que l’avenir de l’Education nationale va conduire à une explosion des cours privés pour pallier l’échec du système public. Celui-ci va dépérir doucement, ne gardant que les plus mauvais enseignants et les élèves les plus en difficulté, abandonnés à eux-mêmes. Tous les autres seront partis…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

05.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

06.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 13/04/2013 - 14:17
Ras le bol
de ces ministres, de droite et de gauche, qui sont incapables d'imposer une réforme à mes collègues: pendant ce temps-là mon métier se sclérose, nous sclérose et nous en sommes en retard de trente ans par rapport aux pays efficaces.
Il faut imposer la réforme et exiger l'obéissance des fonctionnaires que nous sommes, et s'ils font grève, l'intérim et la chute des revenus pourront y mettre vite fin...
issartier
- 12/04/2013 - 22:47
tout un programme
manque l'essentiel: le redressement par le cannabis libre
Vincennes
- 12/04/2013 - 17:32
@jerem.....l'anti-sarko on connait par coeur car on l'a supporté
pendant 4 ans et ce dès 2008 lorsqu'il a refusé aux Journalistes d'accorder ce qu'ils demandaient et ce que Pépère s'est empressé de faire voter en Novembre, pour mieux les avoir à sa botte soit : 30% de déduction fiscale + 10% pour les audio visuels pour frais d' esthétiques alors qu'ils ont déjà à leur disposiiton: coiffeurs + maquilleurs. Les mêmes qui ont installé et developpé cette détestation contre Sarko, afin de mettre "leur poulain" sur le trône....malheureusement, il sembler que Pépère ne soit pas une bonne pioche!! aussi, comment faire......une belle pagaille, il faut l'avouer