En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 2 heures 56 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 3 heures 55 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 10 heures 4 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 11 heures 26 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 13 heures 18 sec
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 13 heures 40 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 14 heures 11 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 14 heures 47 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 3 heures 8 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 7 heures 11 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 10 heures 25 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 12 heures 23 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 12 heures 47 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 13 heures 19 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 13 heures 50 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 14 heures 57 min
© Reuters
Une nouvelle génération de biocarburants est en train de s'imposer.
© Reuters
Une nouvelle génération de biocarburants est en train de s'imposer.
Decod'Eco

N'ayez plus de scrupules à investir dans les biocarburants

Publié le 02 avril 2013
Accusés d'avoir participé à la flambée des prix alimentaires en 2008, on croyait que les biocarburants finis. Mais grâce à des innovations dans le secteur énergétique, une nouvelle génération de biocarburants est en train de s'imposer.
Florent Detroy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Florent Detroy est journaliste économique, spécialisé notamment sur les questions énergétiques, environnementales et industrielles. Voir son site."  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Accusés d'avoir participé à la flambée des prix alimentaires en 2008, on croyait que les biocarburants finis. Mais grâce à des innovations dans le secteur énergétique, une nouvelle génération de biocarburants est en train de s'imposer.

On croyait les biocarburants mis au placard depuis la crise alimentaire de 2008, accusés d’avoir participé à la flambée des prix alimentaires qui avait traumatisé nombre de pays en développement. Pour certaines ONG, en privant les marchés de tonnes de maïs pour l’alimentation, ils avaient contribué à hauteur de 30% de la hausse des prix à l’époque. Nous voyons pourtant les biocarburants revenir actuellement dans les médias. Une activité frénétique agite même le secteur.

En 10 ans, les biocarburants ont considérablement évolué. Le maïs est encore cultivé pour être transformé en carburant, mais il n’est plus la seule matière première. De multiples matières organiques ont été testées ces dernières années, de l’arachide au lignite en passant par le jatropha.

Aujourd’hui, une nouvelle génération de biocarburants est en train de s’imposer. Petit tour d’horizon sur une des industries les plus prometteuses du XXIème siècle.

Même les pétroliers s’y convertissent

Vous vous souvenez sûrement que les majors du pétrole ont investi massivement en 2010 et 2011 dans l’énergie solaire ou éolienne. Ces investissements n’étaient pas uniquement des actes pour se donner bonne conscience. L’investissement de Total dans le constructeur de panneaux solaires Sunpower l’année dernière pesait quand même 1,38 milliard d’euros.

Un mouvement similaire, bien que beaucoup moins médiatisé, s’est produit dans les biocarburants. Le premier à agir a été Petrobras, le Brésilien, du fait de sa longue histoire dans l’éthanol. Shell a suivi, investissant également au Brésil. BP et Total ont pour leur part développé leur propre R&D sur les biocarburants. Même ExxonMobil, garant de l’orthodoxie du monde pétrolier, a investi 600 millions de dollars dans Synthetic Genomics en 2009. Les biocarburants sont alors sortis de leur niche et sont devenus de vrais marchés où des milliards de dollars sont investis.

Signe de cet essor, la première économie mondiale, les Etats-Unis, a récupéré cette énergie et devient en un temps record la tour de contrôle du marché. En 2010, les Etats-Unis produisaient 48% des biocarburants produits dans le monde.

Le Brésil arrivait derrière, avec 29%. L’Europe, où l'effort se repartissait entre l’Allemagne, la France et l’Espagne, représentait 14% de l’offre mondiale. Les prix étaient subventionnés, ce qui permettait en même temps de soutenir l’agriculture européenne et américaine.

Le péché originel des biocarburants de première génération

Pourtant, si l’objectif des pétroliers était d’investir sur une énergie moins soumise aux critiques que le pétrole, on peut dire que l’opération est ratée. Ceux-ci cherchaient à éviter l’accusation de polluer la planète. Mais avec les biocarburants, ils peuvent désormais être accusés de l’affamer.

Les biocarburants sont très vite accusés de détourner des terres qui devraient être consacrées à la production alimentaire. Selon l’Inra, l’Institut scientifique de recherche agronomique française, la montée en puissance des biocarburants a accentué la pression sur les marchés du maïs, du sucre et des oléagineux. La FAO et l’OCDE ont calculé que la production de biocarburants a utilisé 11% de la production mondiale de céréales secondaires, 21% de la production de sucre et 11% de la production d’huiles végétales sur la période 2008-2010.

De manière globale, l’International Food Policy Research Institute (IFPRI) a calculé que 30% de la hausse des prix depuis 2006 s’expliquerait par le développement des agrocarburants. C’est ce constat qui a conduit à la création de la deuxième génération de biocarburants.

Le feu de paille de la deuxième génération

A la différence de la première, la deuxième génération est produite à partir de la cellulose et la lignine contenue dans le bois ou dans les parties non comestibles des végétaux. On va ainsi utiliser la plante entière, les feuilles, les pailles, les tiges ou des plantes spécifiquement dédiées à la production de biocarburants comme le miscanthus (“herbe à éléphant”).

Avec les biocarburants de deuxième génération on retrouve aussi le jatropha, également appelé “l’olive verte”, un arbre d’Amérique centrale résistant à la sécheresse. Cependant, les rendements énergétiques de ces carburants de deuxième génération restent très bas. C’est ce qui explique que la R&D s’est très vite intéressée à la troisième génération de biocarburants, les algues.

 La révolution des algues

La troisième génération, c’est la rencontre des rendements et des plantes non alimentaires. Mobilisant des technologies parmi les plus pointues, le marché n’en est qu’à ses prémisses. Pourtant les sociétés qui développent actuellement la troisième génération pourraient bien s’imposer comme de grandes success story dans les années à venir.

Là encore, ces sociétés sont soutenues par les plus grandes majors du pétrole, comme ExxonMobil, Total ou BP. La France dispose même de sociétés qui se sont impliquées dans le secteur, comme Fermentalg ou Roquette dans les huiles alimentaires. C’est toutefois aux Etats-Unis que nous allons trouver les sociétés les plus avancées dans le développement de ces biocarburants, au coeur de la high-tech américaine.

[Pour profiter de ces avancées qui pourraient révolutionner le secteur de l'énergie, retrouvez les conseils de Florent Detroy au quotidien : il suffit de continuer votre lecture...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
agesilas
- 02/04/2013 - 18:25
deuxieme reponse a ex abrupto
Si vous n'avez trouvé aucune étude sur l'impact des éoliennes sur le climat, alors au nom du principe de précaution si cher aux écologistes, il faudrait les interdire, puisqu'on ne sait pas ce qu'on risque.
Je trouve particulièrement plaisant que ce soit vous qui parliez de dogmatisme idéologique.
agesilas
- 02/04/2013 - 18:20
reponse a ex abrupto
Lisez wikipedia. Vous verrez que la terre n'a rien d'un système fermé.
SteakKnife
- 02/04/2013 - 14:15
Me voilà rassuré
Si même ExxonMobil, Total ou BP s'y mettent, je crois qu'on peut leur faire confiance!