De Bretton Woods à Nankin
G20 : le yuan, nouveau dollar
Publié le 31 mars 2011
Réformer le système monétaire international. Voilà l'un des objectifs du G20 qui se tient actuellement en Chine. La suprématie du dollar pourrait être remise en cause au profit de la monnaie chinoise.
Robin Rivaton est chargé de mission d'un groupe dans le domaine des infrastructures. Il a connu plusieurs expériences en conseil financier, juridique et stratégique à Paris et à Londres.Impliqué dans vie des idées, il écrit régulièrement dans...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Robin Rivaton
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Robin Rivaton est chargé de mission d'un groupe dans le domaine des infrastructures. Il a connu plusieurs expériences en conseil financier, juridique et stratégique à Paris et à Londres.Impliqué dans vie des idées, il écrit régulièrement dans...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Réformer le système monétaire international. Voilà l'un des objectifs du G20 qui se tient actuellement en Chine. La suprématie du dollar pourrait être remise en cause au profit de la monnaie chinoise.

Au début de l’année 2011, la Banque de la République populaire de Chine, la Banque du Japon et la Banque de Russie possédaient respectivement 2600, 1100 et 485 milliards de réserves de changes, principalement en dollar. Ce schéma, dit de Bretton Woods II, dans lequel les pays exportateurs ont massivement acheté des dollars, contribuant au maintien du billet vert comme monnaie de référence, est désormais sur la sellette. Lui trouver un successeur est sur toutes les lèvres.

La présidence française du G20 a obtenu, de haute lutte, la tenue d’un séminaire ce jeudi 31 mars, à Nankin, rassemblant les dirigeants des pays membres autour du sujet des flux de capitaux et de la réforme du système monétaire international. Mais, après tout, pourquoi s’inquiéter de ces gigantesques réserves de change ? Car elles sont le signal d’une inquiétante tendance de l’économie mondiale.

La balance commerciale est très négative aux Etats-Unis et dans d’autres économies matures (Espagne, France, Italie, Royaume-Uni…) alors que les pays exportateurs n’ont jamais été aussi riches. Les raisons de ces déséquilibres persistants sont d’abord et avant tout de nature politique. Les dirigeants chinois savent que les exportations sont nécessaires pour absorber les capacités productives du pays et fournir des emplois. Et pour cela, ils maintiennent le taux du yuan artificiellement bas, propre à améliorer la compétitivité de leurs produits et donc favoriser ces exportations.

L'inflation gagne la Chine

Il y a un mois à Paris les dirigeants du G20 ont établi une liste de critères pour évaluer l’ampleur des déséquilibres, mais ceux-ci ne sont pas contraignants et personne n’ose contrarier les autorités chinoises en mettant résolument le problème des déséquilibres sur la table. Pourtant la situation se tend aussi en Chine, vers laquelle se dirigent massivement des capitaux spéculatifs qui cherchent des rendements plus élevés qu’en Occident, ce qui génère de l’inflation et in fine du mécontentement social.

L’Empire du milieu a commencé à réagir dès 2010, en essayant de stimuler la demande intérieure en remplacement des exportations comme moteur de la croissance. En juillet 2010, sous la pression internationale, elle a accepté que le yuan puisse flotter de 0,5% par jour. Puis en janvier 2011, elle a autorisé les entreprises américaines à acheter et vendre des yuans, bien que dans des volumes faibles.

Le temps presse

Mais le géant avance à pas comptés. En l’absence de mouvement d’ampleur sur le thème de la protection sociale, l’épargne publique chinoise restera élevée et la consommation intérieure ne pourra décoller [1]. Pire encore, à Nankin, aujourd’hui, ne siègeront pas les instances les plus influentes du pays, et le vice Premier ministre, Wang Qishan, ne restera même pas toute la journée à ce séminaire.

Or le temps manque. En l’absence de réaction, l’ajustement brutal viendra et il se traduira par des conséquences dramatiques. L’idée d’élargir le panier des monnaies de référence qu’utilise le FMI, aujourd’hui, le dollar, l'euro, le yen et la livre britannique, aux monnaies de pays émergents comme la Chine n’est assurément pas suffisante. L’Europe est hors jeu affirment les analystes anglo-saxon, et bien il est temps que le couple Etats-Unis / Chine, ce fameux G2, assume les responsabilités qui lui incombent.


[1] Rappelons-nous qu’à Taiwan en 2002, la création d’une assurance maladie publique a permis de faire chuter le taux d’épargne de 17 à 12%.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Economie, Chine, G20, monnaie, Yuan, SMI
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
07.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ElmoDiScipio
- 01/04/2011 - 18:54
Des réserves de change ne veulent pas dire des réserves
... de pure liquidité.
Les détenteurs de CNY détiennent des titres court termes en CNY. Et à ce niveau les flux sont la car il existe bcq d'institutions financières (5 plus grosses capi de banques sont chinoises).
Les contraintes réglementaires certes importantes pour la chine sont secondaires. Le marché du CNY quadruple chaque année.
(preuve: Russie 0 contrainte mais liquidité RUB=0 )
RobinRivaton
- 01/04/2011 - 12:34
A Benoit
Tout à fait, le manque de place m'a empêché de l'évoquer, mais pour que le yuan devienne une référence, il faudrait un marché liquide et à peu près transparent pour que les acteurs soient incités à l'acheter.
Benoit
- 01/04/2011 - 12:00
Le Yuan, une maturité suffisante ?
Vous l'avez souligné, le temps manque. Or certaines construction nécessitent du temps, dont l'établissement d'une monnaie de réserve. Le Yuan souffre du contrôle des mouvements de capitaux et d'un système financier gravement sous-développé, un pré requis important. Ne nous dirigerions nous pas vers un système fragmenté où aucune devise n'aurait l'avantage ?Le dernier date de l'entre-deux-guerre...