En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

05.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

06.

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

07.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 8 heures 43 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 10 heures 15 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 11 heures 31 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 14 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 15 heures 11 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 20 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 9 heures 22 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 10 heures 59 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 13 heures 25 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 14 heures 48 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 18 heures 16 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 19 heures 10 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 1 jour 7 heures
Revirement

Taxer les hauts revenus à 66,66% plutôt qu'à 75% : pourquoi l'avis du Conseil d'Etat change tout

Publié le 21 mars 2013
Le Conseil d'État rejetterait l'idée d'une taxe à 75 % et estime qu'aucune taxation ne pourrait dépasser les 66,66%, selon Le Figaro. Un détail qui change tout.
Michel Taly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Taly est avocat fiscaliste au sein du Cabinet Arsene Taxand. Il est spécialiste de la politique fiscale à l’Institut de l’entreprise. Il a supervisé la réalisation du rapport de l'Institut de l'entreprise Mettre la fiscalité au service de la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Conseil d'État rejetterait l'idée d'une taxe à 75 % et estime qu'aucune taxation ne pourrait dépasser les 66,66%, selon Le Figaro. Un détail qui change tout.

Atlantico : La section des finances du Conseil d'Etat estimerait que la taxe sur les hauts revenus souhaitée par François Hollande ne devra pas être supérieure à 66,66% pour les ménages selon le journal Le Figaro, l'objectif étant d'éviter d'être jugée comme confiscatoire par le Conseil constitutionnel. Cependant, tous les revenus devraient dorénavant être pris en compte, alors que le projet initial concernait uniquement les revenus d’activité. En quoi cela change profondément la promesse de campagne faite par François Hollande ?

Michel Taly: Concrètement, il ne s'agit plus de la même mesure puisque le candidat François Hollande avait fustigé les rémunérations extravagantes que se donnaient sans risque excessif les dirigeants de grands groupes et entreprises. Comme il s'agissait de cibler ces salaires jugés excessifs, la modalité retenue était logiquement la mise en place d'une surtaxe qui ne s'appliquait que sur les rémunérations, soit aux salaires, soit à tous les revenus d'activité. Limiter la mesure aux seuls salaires respectait d'ailleurs mieux la finalité de départ, car les non-salariés peuvent gagner des rémunérations importantes sans pour autant être sûrs, chaque matin, que cela se poursuive, là où un salarié peut certes être licencié mais touchera des dédommagements...

A partir du moment où le Conseil constitutionnel dit que cette surtaxe ne peut pas se faire à l'intérieur de l'impôt sur le revenu car celui-ci doit respecter des principes d'égalité par foyer, la seule solution était de faire payer cette taxe par l'employeur ce qui conduit au même effet de découragement car pour donner 100 de rémunération au dirigeant, il en coûtera 230 ou 250 à l'entreprise... L'effet dissuasif est exactement le même. Mais les hommes politiques privilégient la symbolique et non l’effet réel. Pour respecter ce symbole, ils semblent écarter l’idée de taxer les employeurs et vouloir rester sur une mesure au sein de l’impôt sur le revenu. Résultat, le gouvernement serait contraint de changer complètement de mesure puisque le nouveau projet de loi ne ciblerait plus les salaires extravagants, mais se transformerait en surtaxe de solidarité temporaire sur tous les revenus élevés.

D'ailleurs, le chiffre avancé de 66,66% n'est pas le fruit d'un calcul exact. Il découle de l’interprétation d'un certain nombre de décisions datant du mois de décembre pour censurer des dispositifs qui aboutissaient à des charges cumulées tantôt de 68%, 72%... 66,66% correspond à deux tiers. Le Conseil constitutionnel casse la logique de Nicolas Sarkozy qui, avec son bouclier fiscal, estimait qu'il fallait limiter l'imposition des revenus à 50% pour le relever à 66,66%. Le "seuil confiscatoire" passe donc de la moitié aux deux tiers.

La prise en compte de l'ensemble des revenus - et pas seulement ceux liés à l'activité - risque-t-elle d’accroître l'aspect confiscatoire de la taxe, contrairement à ce que souhaiterait le Conseil d'Etat ?

Un ménage gagnant de hauts revenus sera donc taxé à 66,66% sur la tranche concernée. Pour le taux moyen, comme on ne sait pas encore si le seuil d’application sera d’un million d’euros pour une part ou deux, nous ne pouvons pas encore faire de calcul.

Mais l'idée de taxer l'ensemble des revenus aura une grande vertu : cela fera comprendre à tout le monde que les revenus du capital sont aujourd'hui plus taxés que les revenus du travail parce que, lorsqu’on dit que la surtaxe pourra être au maximum de 9,6% (la taxe à 66,66% ne sera pas en réalité une taxe à 66,66% mais de 9,6%, ce niveau permettant d'atteindre un total de 66,66%), tout le calcul est basé sur une "CSG et prélèvements sociaux" à 8% alors que, pour les revenus du capital, le total des prélèvements sociaux est de à 15,5%.

La tranche marginale étant à 45%, la surtaxe Fillon étant de 4% et la CSG-CRDS à 8%, nous atteignons les 57% d'imposition. Donc pour passer de 57% à 66,66% il faut une surtaxe de 9,6%. Là où à l'époque, le Conseil Constitutionnel a annulé une surtaxe à 18% (pour atteindre un total de 75%), le nouveau projet divise par deux la taxe souhaitée par François Hollande. Mais, pour les revenus du capital, le maximum n'est pas 9,6% mais de 2,1%, puisque les revenus du capital sont imposés avec une tranche marginale à 45%, la surtranche Fillon à 4% et des prélèvements sociaux à 15,5%, ce qui fait un total de 64,5%. Pour arriver à 66,66%, il faut donc une surtaxe de 2,1% ce qui montre bien que le capital est aujourd’hui plus taxé que le travail en France puisque tous les revenus du patrimoine sont imposés au barème de l'impôt sur le revenu depuis l'hiver 2012.

Pour faire simple, la surtaxe sera donc de 9,6% sur les revenus d'activité et de 2,1% pour les revenus du patrimoine - ce qui pourrait être difficile à expliquer politiquement - pour la simple raison que les seconds sont davantage taxés. Il convient d'ailleurs de noter que les 15,5% de prélèvements sociaux sur les revenus du capital ne donnent pas droit à des prestations sociales en contrepartie comme c'est le cas pour les cotisations sociales qui s'appliquent sur les revenus du travail. Dès lors, il est fort probable que le Conseil constitutionnel prendra en compte l’ensemble des prélèvements sociaux, sans intégrer les cotisations sociales dans le raisonnement, pour juger du respect de l’égalité devant l’impôt et du caractère confiscatoire de celui-ci .

 

Le gouvernement aurait-il dû abandonner l'idée d'une taxe pour la remplacer par une tranche supérieure sur l'impôt sur le revenu ?

Si le gouvernement avait mis en place une tranche supplémentaire permanente, la finalité aurait été complètement différente parce que cela aurait correspondu à une simple augmentation de la progressivité de l'impôt sur le revenu (selon laquelle le taux d'imposition augmente avec le niveau de revenu, ndlr).

Les politiques comme les médias discutent en permanence des mesures et des modalités sans jamais discuter de la finalité des mesures, une notion très importante en fiscalité. Or, la finalité de la taxe à 75% de François Hollande n'était pas d'apprécier la capacité contributive des ménages à l'impôt sur le revenu mais de pénaliser des salaires jugés "excessifs". En la transformant en tranche supplémentaire, cela devient une question de progressivité (suffisante ou insuffisante ?). Par conséquent, on préfèrerait changer la finalité même de la mesure pour en conserver la symbolique purement politique : c'est absurde.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
SteakKnife
- 22/03/2013 - 11:16
@Seb Per
Comparons-nous eu Bangladesh en effet, se dire qu'il y a pire, c'est oublier qu'il pourrait aussi y avoir mieux. Tu t'es fracturé les deux fémurs? Mais voyons, y a des gens qui ont le cancer!
L'argent reversé à des inactifs feignants d'assistés (je reprends la différenciation que vous faites) n'est pas de l'argent perdu : ces gens s'achètent des boîtes de thon en conserve, des packs de 8.6 et jouent au rapido, ce qui fait aussi tourner l'économie. On peut aussi voir ça hors de la logique de profit à tout prix, et se dire que c'est pas mal qu'on ne laisse pas les gens crever de faim. Et si 1% ou 5% ou même 10% des bénéficiaires en abusent, ce n'est pas une raison pour en priver le reste des nécessiteux.
La TVA est injuste parce que selon que vous soyez clodo ou multimilliardaire, vous allez payer une TVA de 5% sur votre litre de lait. Hors, selon que vous soyez clodo ou multimilliardaire, l'achat du litre de lait prendra un part plus ou moins importante dans vos dépenses. Cet impôt n'étant pas progressif, il frappe au même taux tout le monde indépendamment de ses revenus. D'où l'injustice.
Et s'il suffisait d'être plus talentueux pour gagner plus...j'ai envie de dire: Carlos Gohsn.
CN13
- 21/03/2013 - 23:29
Hollande ne crée pas d'emplois
Hollande ne crée pas d'emplois.
Ses ministres non plus ne créent pas d'emplois.
Hollande, fonctionnaire pendant 30 ans de vie politique, est payé avec nos impôts. Ses ministres sont payés avec nos impôts.
Ne soyez pas étonnés qu'ils veulent pomper beaucoup plus d'impôts pour leur train de vie de "riche" et leurs retraites dorées alors qu'ils n'aiment pas les riches.
Souhaitons aux jeunes qui veulent réussir et aux Entreprises qu'ils quittent la France et donnent du travail aux gens dans les autres pays parce qu'en France, Besancenot qui se contente de rester "facteur" sans faire d'effort... et toute la clique de syndicats qui ne bossent pas mais font des grèves à répétition, ils ne méritent pas d'avoir un emploi.
jmpbea
- 21/03/2013 - 22:55
ils se sont eux-mêmes empêtrés dans
le tas de merde qu'ils ont créé grâce à l'idéologie socialiste "faire payer les riches";de plus ce sont des gens qui pètent dans la soie et veulent encore faire croire que Saint Just existe encore; mais c'est FOUTU pour eux vitesse grand V et ces gesticulations insensées précipitent la chute du microcosme flambien