En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

03.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 51 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 7 heures 16 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 9 heures 3 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 11 heures 3 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 12 heures 25 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 13 heures 8 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 5 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 7 heures 21 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 9 heures 53 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 12 heures 42 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 13 heures 2 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 3 heures
Revirement

Taxer les hauts revenus à 66,66% plutôt qu'à 75% : pourquoi l'avis du Conseil d'Etat change tout

Publié le 21 mars 2013
Le Conseil d'État rejetterait l'idée d'une taxe à 75 % et estime qu'aucune taxation ne pourrait dépasser les 66,66%, selon Le Figaro. Un détail qui change tout.
Michel Taly est avocat fiscaliste au sein du Cabinet Arsene Taxand. Il est spécialiste de la politique fiscale à l’Institut de l’entreprise. Il a supervisé la réalisation du rapport de l'Institut de l'entreprise Mettre la fiscalité au service de la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Taly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Taly est avocat fiscaliste au sein du Cabinet Arsene Taxand. Il est spécialiste de la politique fiscale à l’Institut de l’entreprise. Il a supervisé la réalisation du rapport de l'Institut de l'entreprise Mettre la fiscalité au service de la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Conseil d'État rejetterait l'idée d'une taxe à 75 % et estime qu'aucune taxation ne pourrait dépasser les 66,66%, selon Le Figaro. Un détail qui change tout.

Atlantico : La section des finances du Conseil d'Etat estimerait que la taxe sur les hauts revenus souhaitée par François Hollande ne devra pas être supérieure à 66,66% pour les ménages selon le journal Le Figaro, l'objectif étant d'éviter d'être jugée comme confiscatoire par le Conseil constitutionnel. Cependant, tous les revenus devraient dorénavant être pris en compte, alors que le projet initial concernait uniquement les revenus d’activité. En quoi cela change profondément la promesse de campagne faite par François Hollande ?

Michel Taly: Concrètement, il ne s'agit plus de la même mesure puisque le candidat François Hollande avait fustigé les rémunérations extravagantes que se donnaient sans risque excessif les dirigeants de grands groupes et entreprises. Comme il s'agissait de cibler ces salaires jugés excessifs, la modalité retenue était logiquement la mise en place d'une surtaxe qui ne s'appliquait que sur les rémunérations, soit aux salaires, soit à tous les revenus d'activité. Limiter la mesure aux seuls salaires respectait d'ailleurs mieux la finalité de départ, car les non-salariés peuvent gagner des rémunérations importantes sans pour autant être sûrs, chaque matin, que cela se poursuive, là où un salarié peut certes être licencié mais touchera des dédommagements...

A partir du moment où le Conseil constitutionnel dit que cette surtaxe ne peut pas se faire à l'intérieur de l'impôt sur le revenu car celui-ci doit respecter des principes d'égalité par foyer, la seule solution était de faire payer cette taxe par l'employeur ce qui conduit au même effet de découragement car pour donner 100 de rémunération au dirigeant, il en coûtera 230 ou 250 à l'entreprise... L'effet dissuasif est exactement le même. Mais les hommes politiques privilégient la symbolique et non l’effet réel. Pour respecter ce symbole, ils semblent écarter l’idée de taxer les employeurs et vouloir rester sur une mesure au sein de l’impôt sur le revenu. Résultat, le gouvernement serait contraint de changer complètement de mesure puisque le nouveau projet de loi ne ciblerait plus les salaires extravagants, mais se transformerait en surtaxe de solidarité temporaire sur tous les revenus élevés.

D'ailleurs, le chiffre avancé de 66,66% n'est pas le fruit d'un calcul exact. Il découle de l’interprétation d'un certain nombre de décisions datant du mois de décembre pour censurer des dispositifs qui aboutissaient à des charges cumulées tantôt de 68%, 72%... 66,66% correspond à deux tiers. Le Conseil constitutionnel casse la logique de Nicolas Sarkozy qui, avec son bouclier fiscal, estimait qu'il fallait limiter l'imposition des revenus à 50% pour le relever à 66,66%. Le "seuil confiscatoire" passe donc de la moitié aux deux tiers.

La prise en compte de l'ensemble des revenus - et pas seulement ceux liés à l'activité - risque-t-elle d’accroître l'aspect confiscatoire de la taxe, contrairement à ce que souhaiterait le Conseil d'Etat ?

Un ménage gagnant de hauts revenus sera donc taxé à 66,66% sur la tranche concernée. Pour le taux moyen, comme on ne sait pas encore si le seuil d’application sera d’un million d’euros pour une part ou deux, nous ne pouvons pas encore faire de calcul.

Mais l'idée de taxer l'ensemble des revenus aura une grande vertu : cela fera comprendre à tout le monde que les revenus du capital sont aujourd'hui plus taxés que les revenus du travail parce que, lorsqu’on dit que la surtaxe pourra être au maximum de 9,6% (la taxe à 66,66% ne sera pas en réalité une taxe à 66,66% mais de 9,6%, ce niveau permettant d'atteindre un total de 66,66%), tout le calcul est basé sur une "CSG et prélèvements sociaux" à 8% alors que, pour les revenus du capital, le total des prélèvements sociaux est de à 15,5%.

La tranche marginale étant à 45%, la surtaxe Fillon étant de 4% et la CSG-CRDS à 8%, nous atteignons les 57% d'imposition. Donc pour passer de 57% à 66,66% il faut une surtaxe de 9,6%. Là où à l'époque, le Conseil Constitutionnel a annulé une surtaxe à 18% (pour atteindre un total de 75%), le nouveau projet divise par deux la taxe souhaitée par François Hollande. Mais, pour les revenus du capital, le maximum n'est pas 9,6% mais de 2,1%, puisque les revenus du capital sont imposés avec une tranche marginale à 45%, la surtranche Fillon à 4% et des prélèvements sociaux à 15,5%, ce qui fait un total de 64,5%. Pour arriver à 66,66%, il faut donc une surtaxe de 2,1% ce qui montre bien que le capital est aujourd’hui plus taxé que le travail en France puisque tous les revenus du patrimoine sont imposés au barème de l'impôt sur le revenu depuis l'hiver 2012.

Pour faire simple, la surtaxe sera donc de 9,6% sur les revenus d'activité et de 2,1% pour les revenus du patrimoine - ce qui pourrait être difficile à expliquer politiquement - pour la simple raison que les seconds sont davantage taxés. Il convient d'ailleurs de noter que les 15,5% de prélèvements sociaux sur les revenus du capital ne donnent pas droit à des prestations sociales en contrepartie comme c'est le cas pour les cotisations sociales qui s'appliquent sur les revenus du travail. Dès lors, il est fort probable que le Conseil constitutionnel prendra en compte l’ensemble des prélèvements sociaux, sans intégrer les cotisations sociales dans le raisonnement, pour juger du respect de l’égalité devant l’impôt et du caractère confiscatoire de celui-ci .

 

Le gouvernement aurait-il dû abandonner l'idée d'une taxe pour la remplacer par une tranche supérieure sur l'impôt sur le revenu ?

Si le gouvernement avait mis en place une tranche supplémentaire permanente, la finalité aurait été complètement différente parce que cela aurait correspondu à une simple augmentation de la progressivité de l'impôt sur le revenu (selon laquelle le taux d'imposition augmente avec le niveau de revenu, ndlr).

Les politiques comme les médias discutent en permanence des mesures et des modalités sans jamais discuter de la finalité des mesures, une notion très importante en fiscalité. Or, la finalité de la taxe à 75% de François Hollande n'était pas d'apprécier la capacité contributive des ménages à l'impôt sur le revenu mais de pénaliser des salaires jugés "excessifs". En la transformant en tranche supplémentaire, cela devient une question de progressivité (suffisante ou insuffisante ?). Par conséquent, on préfèrerait changer la finalité même de la mesure pour en conserver la symbolique purement politique : c'est absurde.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

03.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
SteakKnife
- 22/03/2013 - 11:16
@Seb Per
Comparons-nous eu Bangladesh en effet, se dire qu'il y a pire, c'est oublier qu'il pourrait aussi y avoir mieux. Tu t'es fracturé les deux fémurs? Mais voyons, y a des gens qui ont le cancer!
L'argent reversé à des inactifs feignants d'assistés (je reprends la différenciation que vous faites) n'est pas de l'argent perdu : ces gens s'achètent des boîtes de thon en conserve, des packs de 8.6 et jouent au rapido, ce qui fait aussi tourner l'économie. On peut aussi voir ça hors de la logique de profit à tout prix, et se dire que c'est pas mal qu'on ne laisse pas les gens crever de faim. Et si 1% ou 5% ou même 10% des bénéficiaires en abusent, ce n'est pas une raison pour en priver le reste des nécessiteux.
La TVA est injuste parce que selon que vous soyez clodo ou multimilliardaire, vous allez payer une TVA de 5% sur votre litre de lait. Hors, selon que vous soyez clodo ou multimilliardaire, l'achat du litre de lait prendra un part plus ou moins importante dans vos dépenses. Cet impôt n'étant pas progressif, il frappe au même taux tout le monde indépendamment de ses revenus. D'où l'injustice.
Et s'il suffisait d'être plus talentueux pour gagner plus...j'ai envie de dire: Carlos Gohsn.
CN13
- 21/03/2013 - 23:29
Hollande ne crée pas d'emplois
Hollande ne crée pas d'emplois.
Ses ministres non plus ne créent pas d'emplois.
Hollande, fonctionnaire pendant 30 ans de vie politique, est payé avec nos impôts. Ses ministres sont payés avec nos impôts.
Ne soyez pas étonnés qu'ils veulent pomper beaucoup plus d'impôts pour leur train de vie de "riche" et leurs retraites dorées alors qu'ils n'aiment pas les riches.
Souhaitons aux jeunes qui veulent réussir et aux Entreprises qu'ils quittent la France et donnent du travail aux gens dans les autres pays parce qu'en France, Besancenot qui se contente de rester "facteur" sans faire d'effort... et toute la clique de syndicats qui ne bossent pas mais font des grèves à répétition, ils ne méritent pas d'avoir un emploi.
jmpbea
- 21/03/2013 - 22:55
ils se sont eux-mêmes empêtrés dans
le tas de merde qu'ils ont créé grâce à l'idéologie socialiste "faire payer les riches";de plus ce sont des gens qui pètent dans la soie et veulent encore faire croire que Saint Just existe encore; mais c'est FOUTU pour eux vitesse grand V et ces gesticulations insensées précipitent la chute du microcosme flambien