En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 7 heures 35 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 8 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 9 heures 37 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 10 heures 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 11 heures 49 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 12 heures 34 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 12 heures 59 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 15 heures 26 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 16 heures 1 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 16 heures 30 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 8 heures 1 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 9 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 10 heures 28 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 11 heures 16 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 12 heures 5 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 58 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 17 heures 56 sec
© Flickr/Sharon Drummond
© Flickr/Sharon Drummond
Têtes à claques

Comment faire de nouveau respecter l'école ?

Publié le 22 mars 2013
Nouvelle agression ce mardi dans un collège de Grenoble. Un parent d'élève ivre s'en est prit violemment à la directrice ainsi qu'à l'un des professeurs. Une violence qui semble se banaliser.
Jean-Rémi Girard est vice-président du SNALC-FGAF (Syndicat National des Lycées et Collèges). Il tient le blog sur l'Education nationale "Je Suis en retard" : http://celeblog.over-blog.com
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Rémi Girard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Rémi Girard est vice-président du SNALC-FGAF (Syndicat National des Lycées et Collèges). Il tient le blog sur l'Education nationale "Je Suis en retard" : http://celeblog.over-blog.com
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nouvelle agression ce mardi dans un collège de Grenoble. Un parent d'élève ivre s'en est prit violemment à la directrice ainsi qu'à l'un des professeurs. Une violence qui semble se banaliser.

Atlantico : La principale d'un collège de Grenoble a été agressée ce mardi par un parent d'élève ivre. L'objet de sa colère : l'exclusion de son fils de 15 ans, quelques jours plus tôt. Les agressions entre parents et professeurs se multiplient dangereusement. Pourquoi les parents s'en prennent-ils ainsi aux membres de l'Education nationale qui pourtant sont là afin d'éduquer leurs enfants ? D'où viennent ces tensions ?

Jean-Rémy Girard : Les tensions augmentent depuis que le statut de professeur est de moins en moins considéré dans la société. C’est un phénomène assez automatique, systématique. La profession n’est plus très appréciée par une part de l’opinion publique. En cause, des vacances dites trop longues et un travail qui se limiterait aux heures de cours affichées. Mais ceux-là, n’imaginent pas les recherches que nous effectuons en amont que demande l’enseignement. Le salaire est en chute libre par rapport à d’autres et à la durée d’études qui s’est allongée, en effet les enseignants sont des cadres de catégories A avec un salaire, en début de carrière, qui ne correspond pas à ce statut. Aussi, les parents prennent de plus en plus de place dans l’institution que ce soit dans les conseils de classe, d’administration, dans toutes les commissions. On constate que les parents nous considèrent parfois comme des domestiques, des prestataires de services. Ils veulent imposer leur vision et ainsi mettent à mal l’autorité des professeurs et des chefs d’établissement. Ce phénomène s’est inscrit dans la durée. La loi Jospin de 1989 y est sans doute pour quelque chose dans le sens que l’élève est au centre du système et le parent de plus en plus impliqué dans la vie de l’école et le suivi de l’enfant.

Faut-il en déduire que l'école, en tant qu'institution, n'est aujourd'hui plus respectée ?

Il ne faut pas oublier qu’un parent n’est pas tous les parents ! Cela dit, on constate une nette détérioration du respect en général parce qu’on a l’impression – à raison - qu’elle ne parvient pas à résorber des problèmes sociaux, ou de politique de la ville. L’école est considérée comme une garderie…et si on apprend quelque chose aux enfants, tant mieux. Ce n’est finalement plus pour beaucoup un lieu de Savoir mais un système pratique pour occuper ses enfants. Aussi, nous dénonçons qu’un nombre bien trop élevé d’élèves arrivent au collège ne maîtrisant pas correctement le français que ce soir à l’oral ou à l’écrit mais aussi en calcul. Ce ne sont pas les enseignants qu’il faut mettre en cause mais leur recrutement et leur formation. Le mythe du glandeur qui attend les prochaines vacances est à bannir. Ce sont des gens volontaires mais à qui l’on n’a pas appris les bonnes méthodes dans les IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres).

Comment inverser la tendance ? Comment rétablir la confiance entre élèves et enseignants et entre parents et enseignants ?

L’enseignant doit tout d’abord être perçu comme un professionnel. Les professeurs des écoles doivent maîtriser impeccablement le français et les mathématiques. En secondaire, on est en droit de leur demander un haut niveau de connaissances, quel que soit le domaine qu’il enseigne. Ils ne peuvent se contenter de bases mais doivent être bien plus performant que ce qui est nécessaire. Cela passe par une revalorisation salariale, d’ailleurs les métiers les plus considérés sont ceux où l’on gagne de l’argent. De ce point de vue, le métier a beaucoup souffert. La formation également doit être revue pour les raisons énoncées précédemment. Enfin, la présence des associations de parents doit être limitée. Il est nécessaire que parents et enseignants puissent dialoguer notamment lors des réunions trimestrielles prévues à cet effet, mais les représentants n’ont pas à s’immiscer sans cesse dans cette relation. Ils sont porteurs d’une idéologie politique qui n’a rien à faire dans le cadre de l’école. Ils mettent les enseignants en position de faiblesse puisqu’ils parviennent dans certains établissements à semer la zizanie entraînant une nette dégradation de la notion « respect » de la part des enfants et adolescents.

Faut-il imaginer la généralisation de solutions plus radicales ?

Les élèves sont très souvent amener à présenter leur carnet dès l’entrée dans l’établissement. Il faudrait que les établissements ne soient plus ouverts sur la rue. Cela rend l’endroit accessible à tous. Il faut qu’il y ait une grille et un interphone, avec éventuellement un gardien dont la mission sera de gérer l’entrée et la sortie de personnes avec un bref contrôle d’identité. A l’inverse, il ne faut surtout pas de portique. Cela peut créer un engorgement et surtout inciter à la méfiance. La crise de confiance atteindrait alors son paroxysme.

Malheureusement, nous manquons cruellement de personnels surveillants. D’autant plus que de nombreux établissements ont été construits avec des plans architecturaux dénués de bon sens, puisque trop d’espaces sont à l’abri des regards et donc de la surveillance. Sur un établissement de 600 élèves environ, on compte en général 6 surveillants… Si aucun n’est malade. Des personnes qui sont également là pour favoriser le contact avec les élèves, la confidence, un lien qu’ils n’entretiennent pas avec leurs professeurs dont le statut rend difficilement accessibles.

Propos recueillis par Mathilde Cambour

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Decebal
- 22/03/2013 - 23:42
MORT DE RIRE
Voila notre belle France dans toute sa splendeur, 40 ans de laxisme nourrie aux mamelles de la gauche ont fait de ce pays une pétaudière
Et bientôt une poudrière.
Je me marre, ce pays socialiste a des ennuis ? Ce n'est pas possible !!
En tout cas je n'ai pas fini de me tordre de rire avec les prochaines catastrophes.
Ils Crachaient sur le drapeau et la construction et le fonctionnement
du pays Et maintenant ils pleurent !!! Ben alors les mollassons
des vous fait des misères et bien retour aux initiateurs cette merde
qu'ils voyaient partout dans ce pays
géodith
- 22/03/2013 - 21:05
Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent
L'école doit remplacer l'autorité du pere ?
OK, les giffles devraient pleuvoir...
Et puis renvoi au pays du regroupement familliale au premier incident, suppression des allocs...
Si, il faut juste être assez couillu...
Skagerrak
- 22/03/2013 - 18:24
démission face à la violence
Dans les collèges , lorsqu'un parent vient se plaindre que son enfant est brutalisé par ses camarades , la réponse est toujours la même : c'est impossible , l'établissement est tranquille . Ce sont les victimes qui doivent aller ailleurs , les profs ont peur .