En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 11 min 59 sec
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 2 heures 28 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 2 heures 59 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 3 heures 33 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 12 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 17 heures 6 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 17 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 35 min 55 sec
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 1 heure 16 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 16 heures 47 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 17 heures 22 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 18 heures 18 min
© Reuters
Les chômeurs font la queue devant une agence.
© Reuters
Les chômeurs font la queue devant une agence.
Fausse bonne nouvelle

L’OCDE a-t-elle raison de croire à une baisse du chômage en France dès fin 2013 ?

Publié le 21 mars 2013
"La crise a été bien gérée, mais le chômage augmente rapidement. Avec le retour de la confiance, l’activité devrait se redresser progressivement dans les deux années à venir et le chômage se stabiliser fin 2013", estime l'organisation du Château de la Muette.
Francis Kramarz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Kramarz est économiste, spécialiste des questions d'emploi et du marché du travail.Professeur à l'école Polytechnique et l'ENSAE, il est également directeur du Centre de recherche en économie et statistique (CREST).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"La crise a été bien gérée, mais le chômage augmente rapidement. Avec le retour de la confiance, l’activité devrait se redresser progressivement dans les deux années à venir et le chômage se stabiliser fin 2013", estime l'organisation du Château de la Muette.

Atlantico : Dans son dernier rapport, l'OCDE se montre assez sévère avec la France et révise sa prévision de croissance à 0,1% pour 2013. Elle estime cependant que le taux de chômage pourrait continuer d'augmenter avant de commencer à "se stabiliser fin 2013" aux alentours des 11%. Un tel scénario, qui semble relativement optimiste vu le contexte actuel, est-il vraiment envisageable ?

Francis Kramarz : Tout d’abord, les contrats de génération et les emplois d’avenir auront mécaniquement un effet stabilisateur sur l’emploi. Des emplois seront directement créés. Il est toujours possible de discuter le coût de telles mesures mais dans une période dégradée, offrir de telles solutions à des jeunes peu ou mal formés est la « moins pire » des possibilités. Par exemple, outre l’emploi obtenu, les travaux récents démontrent que cela diminue la probabilité que des jeunes choisissent la petite criminalité.

Par ailleurs, l’accord du 11 janvier a des vertus défensives : les entreprises signant des accords compétitivité emploi (comme Volkswagen l’avait fait du temps où son DRH était Hartz, le futur ministre de l’emploi) échangeront emploi contre rémunération. Ce type d’accord freinera les destructions d’emploi. Par ailleurs, rien actuellement ne permet d’envisager une relance de l’emploi. Les mesures prévues freineront au mieux les destructions. Et si la conjoncture européenne ne s’améliore pas, la stabilisation envisagée pourrait n’avoir lieu qu’en 2014. Je trouve donc la position de l’OCDE assez optimiste lorsqu'elle estime dans son rapport que "le taux de chômage continuerait d’augmenter avant de se stabiliser à 11,25 pour cent fin 2013".

Alors que les accords sur la sécurisation de l'emploi signés le 11 janvier font encore débat - notamment auprès de la CGT et FO qui ont appelé à manifester contre - quelles mesures le gouvernement doit-il prendre pour inverser la courbe du chômage ? Dans le contexte actuel, le gouvernement ne peut-il que sauvegarder les emplois actuels ?

Inverser la courbe du chômage suppose des mesures non pas défensives mais offensives qui, dans un premier temps, peuvent avoir des effets négatifs mais qui auront des effets positifs à court-moyen terme. Il s’agit de faire agir plusieurs facteurs simultanément. Tout d’abord, vraiment œuvrer sur la flexicurité qui suppose la facilité de détruire des emplois en échange d’une sécurité accrue pour les salariés en termes de formation, mobilité professionnelle et géographique.

Pour y parvenir, réformer le marché du logement et du transport est nécessaire : quitter son HLM pour en retrouver un autre, créer des logements là où cela est nécessaire (et donc retirer aux maires le permis de construire), permettre aux transports en commun comme individuels d’être mieux organisés (par exemple en créant des réseaux d’autocars, en organisant le territoire autour de pôles universitaires où les nouveaux emplois se créeraient en priorité, en permettant aux jeunes de 16 ans de passer leur permis et en diminuant drastiquement le coût du permis de conduire…). Libérer les secteurs et les marchés protégés, ceux évoqués plus haut, mais bien d’autres (un exemple actuel est le numerus clausus des professions médicales), est donc une condition nécessaire. Ceci doit être fait de manière raisonnée et équilibrée mais doit être conduit avec fermeté face aux résistances parfois mais pas toujours, loin de là, justifiées.

Les emplois qui seront créés après la crise seront-ils différents de ceux détruits pendant ?

Souhaitons qu’ils soient différents. La crise doit être le moment où les « mauvais emplois », mal payés, peu productifs, doivent disparaître. La sécurité d’un emploi ne se mesure pas dans la législation qui le protège mais dans la qualité et l’importance du service qu’il rend à l’économie. Et les efforts désespérés de nos dirigeants pour orienter les choses vers certains secteurs, tels l’industrie, sont des combats d’arrière garde : les nouvelles imprimantes 3D, est-ce de l’industrie ou du service informatique ?

Les efforts déployés pour préserver le monde tel qu’il est reflètent très souvent la peur qu’ont nos dirigeants – politiciens comme patrons ou syndicalistes – d’être plongés dans un monde différent de celui où ils vivent et où leurs avantages risquent d’être mis à mal. Mais, il est vrai que les salariés ont eux raison d’avoir peur car le système actuel ne leur propose aucun mécanisme permettant d’avoir une vision positive du futur : formation continue défaillante, difficulté à retrouver un emploi satisfaisant leurs exigences légitimes…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ludo1963
- 21/03/2013 - 20:35
Non mais je rêve. La France est le futur boulet de l europe
On va passer en récession , les pays qui font le rigueur depuis 3 ans vont redémarrer (cf Irlande)
Nous on va plonger et passer sous tutelle. Avec une cohabitation fin 2013. Fin des 30piteuses er du grand mensonge socialiste .
Pingouin 1er sera l idiot utile
JS
- 21/03/2013 - 18:30
’OCDE a-t-elle raison de
’OCDE a-t-elle raison de croire à une baisse du chômage en France dès fin 2013 ? "

Oui complétement, bcq trop de clandestins qui travaillent au black en Fr pour que le chomage puisse baisser !
Gégé Foufou
- 21/03/2013 - 17:55
Il ezst fort ce Francis
Faut le mettre ministre chez le Pingouin, et hop le chômage va baisser fissa.
Les branquignols bac + 8 je sais tout.....