En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

04.

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 5 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 8 heures 1 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 8 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
(Lourdes) peine
Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis : le président de LFI dénonce un "cirque médiatico-judiciaire"
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Economie
Visions critiques

Critiques intelligentes de la nouvelle finance

il y a 10 heures 58 min
décryptage > Défense
Manipulation ?

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Economie
Mauvais résultats

Les mauvais chiffres de l’industrie réveillent les craintes sur la croissance allemande

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Europe
L’Union fait les faibles

Meurtre de Daphné Caruana : Malte ou le révélateur d’une certaine faillite (morale) européenne

il y a 12 heures 30 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 8 heures 7 min
pépites > Politique
Oupsi
Retraites : Jean-Paul Delevoye avait oublié de faire état de ses liens étroits avec le monde de l'assurance
il y a 9 heures 17 min
décryptage > Santé
Vraie viande, fausse viande, même combat

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Faits divers
Voulez-vous mourir comme lui ?

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

il y a 11 heures 23 min
décryptage > Style de vie
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Economie
Mauvaise idée ?

« Reprendre » la dette des hôpitaux, après celle de la SNCF, par l’État : c’est pour la faire… reprendre de plus belle ?

il y a 11 heures 49 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Faut-il avoir peur des applications que nous chargeons sur nos smartphones ?
il y a 12 heures 17 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

il y a 12 heures 46 min
© Flickr/Gnarls Monkey
Les femmes entretiennent une relation très cordiale avec leur gynécologue. Si méfiance il y a, c’est à cause des fausses polémiques.
© Flickr/Gnarls Monkey
Les femmes entretiennent une relation très cordiale avec leur gynécologue. Si méfiance il y a, c’est à cause des fausses polémiques.
"Sale temps pour les femmes"

La santé des femmes en danger : pilule, grossesse, hormones... L'impact dramatique des dernières polémiques

Publié le 08 mars 2013
Le scandale des pilules de troisième et quatrième générations, ou encore la sortie de plus en plus précoce des mères après l'accouchement semblent perturber de très nombreuses femmes. Des polémiques qui les pousseraient à se mettre en danger.
Odile Buisson est gynécologue-obstétricienne. Elle est également l'auteur de Qui a peur du point G et Sale temps pour les femmes aux éditions Jean-Claude Gawsewitch. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Odile Buisson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Odile Buisson est gynécologue-obstétricienne. Elle est également l'auteur de Qui a peur du point G et Sale temps pour les femmes aux éditions Jean-Claude Gawsewitch. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le scandale des pilules de troisième et quatrième générations, ou encore la sortie de plus en plus précoce des mères après l'accouchement semblent perturber de très nombreuses femmes. Des polémiques qui les pousseraient à se mettre en danger.

Atlantico. Les récentes polémiques autour de la pilule, ou du suivi de la grossesse ont-elles mis la santé des femmes en danger, notamment en renforçant une certaine défiance vis-à-vis du corps médical ?

Odile Buisson : Les pharmaciens disent que la vente des pilules a baissé de 25%. Je pense que certaines jeunes femmes ont décidé d’arrêter leur pilule à la suite des alarmes du ministère de la santé s’inquiétant des risques d’accidents cardio-vasculaires ou de phlébite. On peut par conséquent s’inquiéter de voir, en France, les mêmes drames qu'en Angleterre, en 1995. A l'époque, un vent de panique concernant les pilules de troisième génération avait entraîné une hausse de 15% des IVG sur l’année. C’était un organisme gouvernemental qui avait lancé une panique en interdisant aux médecins de les prescrire. Le problème fut revu et le gouvernement autorisa de nouveau la prescription des ces pilules, mais le mal était fait… Les mêmes causes ayant les mêmes effets, il y a de quoi s'inquiéter. Il faut savoir que d’une façon générale il est rare que les médecins préviennent des risques rarissimes des médicaments. Les gynécologues ont en effet donné moins de pilule de première et deuxième générations afin que les jeunes filles évitent d’avoir de l’acné ou une éventuelle prise de poids car tout ceci prend une place démesurée chez les (pré)adolescentes qui risquent alors d’abandonner leur contraception. Et puis il faut tout de même relativiser le risque d’accident cardio-vasculaire avec la pilule de troisième génération car il est faible : 4/10 000. Celui d’accident grave entraînant la mort lors de la pratique de l’équitation est de 300/10 000 chez les 5-14ans. Si l’on fait un haro sur la pilule, il faut faire un haro sur les poney club !

De toute façon, quel que soit le mode de contraception (pilule, stérilet, traitement hormonal), il y aura nécessairement des effets adverses.

Par ailleurs on peut dire que la gynécologie médicale n’a pas démérité et les chiffres sont là pour le démontrer. En France le taux d’hystérectomie est de 6% alors qu’il est de 20% en Angleterre et de 40% aux USA. Or il n’est pas anodin d’enlever un utérus en raison du risque secondaire de troubles de la sexualité. Enfin, nous avons le moins de cancer du col par rapport aux autres pays européens et notre taux de survie après cancer du sein est parmi les meilleurs !

 

Observe-t-on de manière parallèle un réel boom des méthodes de soins alternatifs ? Faut-il s'en inquiéter ?

Tout à fait car c’est dans l’air du temps de se méfier du médicament. Mais on peut recourir à des médecines alternatives que ce soit l’acupuncture ou l’homéopathie tant qu’il n’y a pas de pathologie grave. Par exemple, en ce qui concerne la contraception, j’ai vu conseiller sur des sites internet la méthode Ogino qui consiste à calculer à quel moment se produira l’ovulation. Mais celles qui sont tentées par cette méthode ne sont pas du tout à l’abri d’une grossesse. 

Même si elles ont tendance à chercher de nouveaux moyens pour soigner leurs maux, les femmes entretiennent une relation privilégiée avec leur gynécologue. Mais suite aux fausses polémiques concernant la pilule, on comprend qu’elles puissent se méfier !

 

Dans le même temps, peut-on dire que les pouvoir publics se désintéressent du suivi médical des femmes ?

Les pouvoirs publics ne s’intéressent qu’aux économies de santé. Ainsi restreindre la médecine, tout en favorisant les autres modes de soins sont une des options pour réduire les dépenses de santé. Les maisons de naissance par exemple. Les pouvoirs publics veulent promouvoir de l’ « accouchement naturel ». Mais l’accouchement naturel, c’est avant tout l’accouchement avec douleur. Une sage-femme est là pour suivre et accoucher la maman mais si par exemple la maman réclame une péridurale car elle ne supporte plus les douleurs de ses contractions, elle ne pourra pas en bénéficier. En France, près de 80% des femmes on une péridurale alors que les Hollandaises quant à elles n’en bénéficient presque pas, seules 10% en ont une. Ceci n’a pas échappé à la cours des comptes et je crains donc que dans les années à venir, les maisons de naissance ne soient le recours proposé majoritairement par les pouvoirs publics. Ce serait scandaleux car les femmes ont le droit de changer d’avis, de finalement préférer l'accouchement en douceur plutôt que la douleur des contractions !

Sous couvert d’accouchement naturel, qui respecte la femme et le bébé, on tait les douleurs de l’accouchement… Quelle hypocrisie. Il faut ajouter à ce constat que dans les maisons de naissance, il y a une sage-femme pour 50 accouchements alors que dans les grosses maternités de plus de 4500 accouchements, ce ratio est souvent autour de 1 sage-femme pour 800 accouchements. Pourquoi ce qui est possible dans les maisons de naissance ne l’est pas dans les maternités classiques ?

Autre exemple, en 2010, la sécurité sociale et les sages-femmes libérales ont signé un accord organisant le retour précoce à domicile des accouchées. C’est certainement une économie importante en termes de journées d’hospitalisation mais cela ne va pas dans le sens de la bonne santé des mères et des nouveaux -nés. Aujourd'hui, on compte environ 12% de dépression nerveuse chez les mamans qui viennent de quitter la maternité. Dire que rentrer chez soi est "plus humain" est un subterfuge qui ne vise qu'à faire avaler la pilule aux parents. Deux ou trois jours à la maternité au lieu de cinq jours minimum, ce n’est pas acceptable. Certaines femmes sont célibataires, d'autres ont déjà des enfants à charge. Pour elles, il est très difficile de retrouver le quotidien si vite, tant du point de vue physique que psychologique. Encore plus si elles allaitent… sachant que, parfois, la mise au sein va se réguler en cinq jours. De ce fait, 50% d’entre elles arrêtent, se trouvant seules et perdues avec leur bébé car une consultation de sage-femme n’est pas suffisante.

On pourrait aussi parler de l’absence de plan d’envergure nationale concernant la prévention des grossesses non désirées. On continue à faire une politique abortive sans faire un effort équivalent pour la politique contraceptive. Ceci est un mauvais message lancé à nos jeunes car la pilule abortive ou le curetage utérin ne sont pas des bonnes façons de débuter sa vie sexuelle. Il faut savoir que nous n’arrivons pas à diminuer le taux d’IVG. Or le seul département qui a réussi à infléchir de 50% son taux d’IVG est l’Alsace. Ceci est du au travail du Pr Israel Nisand et à son plan « info-ado ». En 2010, le collège français de gynécologie obstétrique (cngof) a émis le souhait que des dispositifs semblables soient déclinés sur tous les départements de France. Rien n’a été fait ! Par contre on a rendu l’IVG gratuite et doubler le forfait IVG pour les médecins qui les pratiquent, c’est bien mais on n’est plus du tout dans une politique de prévention. Je trouve dommage que le ministère de la Santé ne fasse pas plus confiance aux médecins et ne les écoute pas davantage.

 

Propos recueillis par Mathilde Cambour

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

04.

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ali ce
- 09/03/2013 - 08:52
Rien n'a été fait
En 2010, le collège français de gynécologie obstétrique (cngof) a émis le souhait que des dispositifs semblables soient déclinés sur tous les départements de France. Rien n’a été fait !

tout est dit, les ministres de la santé se suivent, les unes et les uns plus incompétents que les autres, droite ou gauche.
Aujourd'hui nous avons le gros lot, en plus de son incompétence elle insulte le travail des médecins et les fait passer pour des nantis-fainéants avec l'aide de la presse, toujours vaillante pour croquer du nanti.
Pour les lieux d'accouchement naturel, j'aimerai bien savoir quel gynéco va intervenir dans ces lieux, sa police d'assurance va exploser, dans un ou deux, les premiers procès....
On marche sur la tête, la première cause de décès des femmes dans le temps, était l'accouchement, les wonder womens d'aujourd'hui n'accoucheront pas plus facilement, les imprévus seront les mêmes, libres à elles de prendre des risques, mais qu'une ministre cautionne ça, c'est grave.
son surnom de marifol ou mst n'est pas volé !
CN13
- 08/03/2013 - 18:14
Contraception ? Pilules ?
Mais POURQUOI les femmes doivent-elles subir ?
Et les hommes, alors ! pourquoi n'ont-ils pas ces inconvénients ?
Il n'y a pas d'égalité : les femmes doivent toujours faire attention... prennent des risques énormes sans parler de leur santé.
Les hommes n'ont pas ces inconvénients "pour leur santé", bien au contraire, ils ne font que "jouir" dans tous les sens du terme (sans parler des viols, une arme redoutable qu'est son sexe. Là aussi, ils n'ont aucun inconvénient pour leur santé.
CN13
- 08/03/2013 - 18:13
Contraception ? Pilules ?
Mais POURQUOI les femmes doivent-elles subir ?
Et les hommes, alors ! pourquoi n'ont-ils pas ces inconvénients ?
Il n'y a pas d'égalité : les femmes doivent toujours faire attention... prennent des risques énormes sans parler de leur santé.
Les hommes n'ont pas ces inconvénients "pour leur santé", bien au contraire, ils ne font que "jouir" dans tous les sens du terme (sans parler des viols, une arme redoutable qu'est son sexe. Là aussi, ils n'ont aucun inconvénient pour leur santé.