En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

"Abattues par la terre battue, les petites fleurs ne seront plus"

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Combien de temps dure le coronavirus sur les surfaces?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 8 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 56 min 17 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 1 heure 45 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 3 heures 8 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 3 heures 39 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 4 heures 36 min
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 19 heures 11 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 23 heures 30 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 1 jour 56 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 25 min 21 sec
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 1 heure 16 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 2 heures 33 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 4 heures 11 min
décryptage > France
Vers une pénurie?

L‘agriculture cherche 200 000 saisonniers pour éviter une pénurie alimentaire et surtout une rupture de Vitamine C. Et ça n’est pas à l’Etat de trouver une solution ..

il y a 4 heures 50 min
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 22 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 1 jour 25 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Style academy

Comandantes en survet' : en politique, l'habit continue de faire le moine

Publié le 10 mars 2013
Hugo Chavez nous a quitté mais son survêtement douteux a survécu avec son successeur. Peut-être n'est-il donc pas si surprenant que la classe politique française fasse preuve d'une telle uniformité vestimentaire.
Jean-Luc Mano est journaliste et conseiller en communication chez Only Conseil, dont il est le co-fondateur et le directeur associé.Il anime un blog sur l'actualité des médias et a publié notamment Les Perles des politiques. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Mano
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Mano est journaliste et conseiller en communication chez Only Conseil, dont il est le co-fondateur et le directeur associé.Il anime un blog sur l'actualité des médias et a publié notamment Les Perles des politiques. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugo Chavez nous a quitté mais son survêtement douteux a survécu avec son successeur. Peut-être n'est-il donc pas si surprenant que la classe politique française fasse preuve d'une telle uniformité vestimentaire.

Atlantico : Alors que le leader au célèbre survêtement Hugo Chavez vient de mourir, son successeur est apparu avec une tenue presque identique. En France, nos hommes politiques portent également un uniforme qui est commun à tous les partis. De quoi ce dernier est-il le signe ?

Jean-Luc Mano : Il est d’abord le signe d’un grand conformisme de la société française et d’une partie des sociétés occidentales. Pour autant, ce n’est pas le cas partout, dans les sociétés scandinaves ou encore au sein de la Knesset israélienne, nous sommes toujours surpris de voir les tenues décontractées de certains élus, les chemisettes ou les couleurs qu’ils portent. Les politiques s’habillent donc comme les cadres supérieurs et envoient ainsi le message d’être dans une mission de travail et non pas en vacances. Il y a eu des cas dans l’histoire récente de notre pays dans lesquels la tenue vestimentaire a joué un rôle non négligeable. Quand Jean-François Mattei était apparu sur France 3 en polo Lacoste en pleine canicule, cela aggrave le sentiment qu’il n’est pas aux affaires alors que se déroule quelque chose de très grave en France. A l’inverse, on tolère très bien qu’un élu se promène le weekend dans sa circonscription avec une tenue décontractée car cela n’est pas perçu comme une situation complètement professionnelle. La tenue stricte, pour les hommes comme pour les femmes, est en quelque sorte un équivalent ou un remplaçant à la fameuse écharpe tricolore que l’on porte de moins en moins de nos jours.

Celui-ci est-il totalement obligatoire en France ? Les Français voudraient-ils vraiment d’un élu de haut niveau habillé "normalement" ?

Cet "uniforme social" n’est pas complètement obligatoire mais ne pas s’en vêtir signifie que l’on veut dire quelque chose car la tenue vestimentaire produit du sens. Les écologistes n’évitent bien évidement pas la cravate par manque de gout ou par absence de moyens mais parce qu’ils veulent se placer en marge, certains diront en rébellion bien que ce soit excessif. Ils marquent ainsi leur différence.

Au-delà du vêtement lui-même, il y a un code couleur qui tend en général vers le sombre. Tout le monde se souvient de la pluie de quolibets qui a suivi les apparitions de Manuel Valls avec son costume clair. Cela a tout de même fait l’objet d’un bon mois et demi de franche rigolade aux Guignols de l’info autour de ce curieux code chemise foncée/costume clair. Il ne s’agit pas là d’une question de gout mais simplement d’une représentation vestimentaire que l’on attribut en général aux mafiosi. Il faut savoir aussi que les codes couleurs sont culturels. La télévision occidentale est essentiellement basée sur des fonds et des décors qui oscillent entre le bleu, le beige et le gris alors que ce n’est pas le cas en Afrique ou en Asie. Il est donc très difficile de porter des couleurs vives quand vous êtres filmés car il y a des problèmes de rapport aux décors qui imposent une règle générale de sobriété. Dans le cas de la politique, on considère que c’est le contenu du discours qui  doit primer sur la qualité de la tenue et pas l’inverse.

Les Français n’ont rien contre les tenues "casual" à condition que celles-ci correspondent au moment choisi et à l’occasion. Au-delà des moments de vacances, il faut aussi se méfier de la tenue stricte en toute circonstance car il serait encore plus ridicule de se rendre sur une plage pour une marée noire avec des souliers vernis. Ainsi, quand l’occasion le justifie, une tenue adaptée ne choque personne. De la même façon, on accepte très bien qu’un élu aille voir un match de foot ou de rugby avec un col ouvert ou un polo. Mais quand on est dans l’exercice même des fonctions politiques et que rien ne justifie de briser le code, les Français ne laissent rien passer. Il y a une vingtaine d’années, un élu communiste du nom de Pierre Zarka a décidé d’aller à une émission télévisée récurrente sans cravate afin d’envoyer le signal qu’il représentait des gens dont la tenue de travail normale n’est pas le costume-cravate notamment des ouvriers. La réaction de la population a été assez massive et la mairie communiste de Saint-Denis a reçu plus de 150 cravates accompagnées de commentaires expliquant que si le député n’a pas les moyens de s’acheter une cravate, les gens pouvaient l’aider. L’histoire n’est pas neuve mais elle est très représentative du fait que les Français considèrent la tenue vestimentaire comme une marque de respect. C’est la même chose lorsque nous sortons que ce soit pour un enterrement ou pour une fête, nous n’acceptons donc pas que nos représentants s’en passent.

Malgré l’affaire du jeans que portait Cécile Duflot au Conseil des ministres, les femmes sont-elles plus épargnées par cette uniformité vestimentaire ?

Il y a effectivement une plus grande tolérance mais celle-ci n’est que le reflet de la plus grande tolérance pour la tenue vestimentaire des femmes dans la société en général. Sur un plan purement technique, être bien habillé pour un homme est une notion limitée qui ne comprend que le costume ou le complet alors que les femmes peuvent déjà faire le choix du pantalon, de la jupe ou de la robe. Bien que le jeans soit aujourd’hui un objet de mode extrêmement sophistiqué dont se sont emparés les plus grands créateurs de mode, les populations les plus traditionnelles voire traditionalistes de notre pays peuvent s’en émouvoir dans un cadre officiel. Il y a donc plus de liberté pour les femmes mais elles sont également soumises à des codes notamment au niveau des couleurs. Madame Bachelot en sait quelque chose, une trop grande profusion de couleurs ne manque jamais de susciter des commentaires.

Dans une société où l’autorité et les structures sociales classiques tombent en morceau, les codes vestimentaires sont-ils la dernière barrière d’identification sociale ou la base d’un nouvel ordre ?

Dans une société en crise de repères, je crois que la tenue vestimentaire reste plutôt une façon de conserver certaines valeurs. Cela se retrouve notamment dans la lutte assez courageuse que mènent certains chefs d’établissements pour imposer des tenues correctes dans les établissements scolaires. Ce n’est pas un hasard, si en français on "porte une tenue" et on "a de la tenue", les concepts sont liés. Il est bien évident que le classicisme absolu n’a aucun sens mais l’idée que certains lieux où certains moments de la vie correspondent à des tenues aident à donner des repères à des gens qui n’en ont pas forcément. Ce n’est pas uniquement l’apanage de la politique ou de l’école, il y a aussi des restaurants ou d’autres endroits de vie sociale dans lesquels il est agréable que tout le monde soit habillé correctement. Quoi de plus désagréable qu’un restaurant d’été dans lequel vos voisins de table déjeunent torse nu. Une fois encore, une tenue correcte est un signe de respect, de la considération que nous témoignons aux autres. C’est un des éléments essentiel d’une société basée sur le respect de l’autre et de l’équilibre d’un certain nombre de rituels sociaux. 

Propos recueillis par Jean-Baptiste Bonaventure

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

"Abattues par la terre battue, les petites fleurs ne seront plus"

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Combien de temps dure le coronavirus sur les surfaces?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires