En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 11 min 24 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 3 heures 6 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 5 heures 28 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 6 heures 24 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 8 heures 14 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 23 heures 10 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 49 min 41 sec
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 3 heures 19 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 4 heures 37 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 6 heures 10 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 7 heures 19 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 8 heures 33 sec
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 22 heures 49 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 23 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
France écolo

Économies d'énergie : quelles sont les nouvelles pistes ?

Publié le 20 mars 2013
La France est-elle une bonne élève dans le domaine des économies énergétiques ? Les mesures prises sont-elles efficaces ?
Yves Heuillard est journaliste, ingénieur, passionné par l'explication des technologies, fondateur de magazines leaders de la presse informatique dont Science et Vie Micro, SVM MacIntosh, PCExpert. Il accompagne pendant 15 ans la révolution de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Heuillard et Myriam Maestroni
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Heuillard est journaliste, ingénieur, passionné par l'explication des technologies, fondateur de magazines leaders de la presse informatique dont Science et Vie Micro, SVM MacIntosh, PCExpert. Il accompagne pendant 15 ans la révolution de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France est-elle une bonne élève dans le domaine des économies énergétiques ? Les mesures prises sont-elles efficaces ?

Atlantico : Quel est le bilan des différentes politiques de réduction d’énergie ces dernières années ?

Myriam Maestroni : C’est un bilan plutôt très positif. La France est le premier pays de l’Union européenne a avoir mis en place une politique structurée en terme d’efficacité énergétique, dès 2006, notamment avec les Certificats d’énergie et la loi POPE (Programme d’orientation des politiques énergétiques). Les économies réalisées sont en ligne avec les objectifs fixés. La politique d’efficacité énergétique est devenue un axe majeur de notre politique au niveau des pays membres.  

Quelles sont les pistes envisagées afin de tenir les objectifs fixés pour 2020 ?  

Yves Heuillard : Si on se borne à la France, la consommation d'énergie, pour le résidentiel et le tertiaire (les bureaux) s'élève à 44 % de la consommation d'énergie du pays, et les transports représentent 32 % : ce sont les deux principaux postes de dépense d'énergie. 

Le premier gros poste d'économies possibles c'est donc le bâtiment. La nouvelle règlementation thermique RT 2012 qui s'est mis progressivement en place pour l'ensemble des bâtiments oblige à construire des bâtiments neufs qui consomment 3 fois moins que les bâtiments neufs construits selon la réglementation thermique précédente. Mais le parc immobilier se renouvelant à hauteur d' 1 % par an, on va devoir rénover les bâtiments déjà existants.

Le plan "Bâtiment durable" prévoit une économie d'énergie de 38 % à l'horizon 2020 pour le parc de bâtiments existants. C'est un objectif difficilement tenable en raison de son coût, mais technologiquement c'est tout à fait faisable et nombre de bailleurs sociaux ont déjà largement entrepris la rénovation de leur parc. Diviser par quatre la consommation d'un logement construit dans les années 60 est chose relativement facile, reste à financer l'opération. Il faut voir la rénovation des bâtiments comme un investissement qui se paie lui même puisqu'on économise sur la facture énergétique et on génère de l'activité économique dans le pays plutôt que de payer ad vitam eternam une rente aux pays producteurs de pétrole et de gaz.

Le deuxième gros poste de réduction de consommation d'énergie est le transport, notamment le transport automobile, que ce soit le transport privé ou bien celui des marchandises. Ce poste représente 32 % de la consommation d'énergie. Là il faut raisonner de façon beaucoup plus globale, revoir nos modes de vie, la façon de construire ou d'aménager les villes, pour éviter autant que faire se peut l'usage des transports individuels.

Myriam Maestroni : Il est essentiel de veiller à la rénovation des 15 millions de logements qui sont en dessous de la catégorie B en France. Il faut expliquer à l’ensemble des Français comment gagner en efficacité énergétique dans leur logement. On a beaucoup mélangé la question du financement et la question de la sensibilisation aux travaux réalisés. Pour une grande majorité des Français, l’écoprime est de nature à fabriquer la décision de faire des travaux de rénovation : c’est un financement d’amorçage qui va jouer un rôle de sensibilisation. 

Est-ce la fin de la voiture individuelle ?

Yves Heuillard : La voiture individuelle est ruineuse pour la société toute entière sans réelle contrepartie. La vitesse moyenne d'une automobile en zone urbaine est de l’ordre de 30km/h mais si on tient compte du temps passé à travailler pour s'acheter une automobile, l'entretenir, payer les frais annexes, payer notre part d' infrastructures routières et ceux qui l'administrent, on ne va probablement pas plus vite qu'un vélo. Sans s'en apercevoir un couple modeste dépense plus dans toute son existence en automobile, carburants, assurances que le coût d'un appartement en centre-ville qui n'induirait que peu de déplacements, sans compter la perte de temps, les conséquences sur la santé... Le Danemark a bien compris ça, les automobiles y sont taxés à 200 %. L’utilisation commune de la voiture (covoiturage, autopartage, location) est une bonne amélioration déjà, mais à terme, il faut imaginer des villes sans voitures, mettre en place des politiques de transports innovantes: le téléphérique urbain, le remonte-pente pour les vélos et le vélo bien sûr. 

On nous vante beaucoup les bénéfices de la voiture électrique. Est-ce une réelle solution ? 

Yves Heuillard : La voiture électrique ne changera pas beaucoup les choses. Électrique ou pas la voiture individuelle n'est pas efficace en ville, et surtout trop coûteuse. Et puis d'un point de vue environnemental, les deux-tiers de la production électrique mondiale venant des combustibles fossiles, et 40 % du charbon, on ne fait que déplacer le problème.En Chine, premier marché automobile mondial une voiture électrique marche essentiellement au charbon. En France elle marchera au nucléaire, ce qui pose d'autres questions, et fait peser sur le monde des risques gigantesques à des coûts pharaoniques. Ceci ne condamne pas la voiture électrique, il faut simplement mettre les choses en perspectives.

Notre responsabilité, à nous Européens, c'est d'inventer les modes de vie qui permettent d'envisager la transmission d'une planète vivable, heureuse et pérenne aux générations futures. Ce faisant nous inventerons des organisations, des produits, des services, que les pays émergents nous envierons. S'il s'agit de rafistoler les modèles du XXe siècle, nous nous enfoncerons dans la crise actuelle dont ils sont l'origine. Les politiques le savent, le problème c'est la transition.

En quoi consistent les Certificats d’énergie ? Ont-ils prouvé leur efficacité ? 

Myriam Maestroni : Lorsque le programme écoprime a été créé, il y a deux ans, il avait pour vocation de rendre très simple la compréhension des travaux à réaliser et de la prime que l’on peut obtenir en matière d’économie d’énergie. Internet ne peut plus aujourd’hui ne pas faire partie de la communication de masse dont on a besoin. 

Aujourd’hui, sur plus de 1226 bénéficiaires de la prime, 62 % n’ont bénéficié d’aucune autre aide, et cela n’a rien coûté à l’État. La prime est en moyenne de 424 euros, avec 63 % des bénéficiaires qui déclarent faire plus attention à leur consommation d’énergie : il n’y a pas d’effet rebond comme certains l’avaient prévu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
troiscentsalheure
- 21/03/2013 - 08:17
A dadou45
Je ne sais pas si CMB construit des maisons positives mais ils construisent des maisons passives (1500 €/m² hors terrain et finitions pour celle de Pouilly en Auxois):
http://www.cmb-bois.fr/web2/p271_maison-carre-21-a-pouilly-en-auxois-21.html
dadou45
- 20/03/2013 - 20:25
systeme d'eco-energie
et lorsque l'on à inventé un système d'eco-énergie permettant a la fois de chauffer réfrigérer et produire de l’électricité pour rien car je pense que toute construction est en mesure de produire suffisamment d’énergie pour s'auto suffire , le plus difficile est de savoir a qui s'adresser pour réaliser la mise en oeuvre de ce système. merci
sicenetoi
- 20/03/2013 - 18:52
économies d'électricité ?
tous les pays qui sont en grande avance n'ont ni le lobby des nucléocrates, nu la CGT qui le défend ! quant a la sécurité des nouveaux EPR faut voir .. le danger de la filière nucléaire est sa PROLIFICATION DANS DES MAINS PEU SURES car le passage du nucléaire civil au nucléaire militaire la frontière est ténue .
Quant aux nouveaux logements dits BBC et ou autres, qui peut se les offrir vu le prix du M2 . Des investisseurs privés, des particuliers qui les loueront à prix d'or s'ils le peuvent.