En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 36 min 34 sec
pépites > Economie
Lourdes conséquences ?
Impact du Coronavirus: la Banque de France devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2020
il y a 1 heure 43 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 2 heures 48 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 5 heures 12 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 9 heures 31 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 10 heures 14 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 10 heures 49 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 21 heures 35 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 1 heure 21 min
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 2 heures 22 min
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 3 heures 8 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 5 heures 38 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 11 heures 3 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 22 heures 31 min
© Reuters
Le G20 commence ce vendredi à Moscou
© Reuters
Le G20 commence ce vendredi à Moscou
Aux armes...

"Guerre des monnaies" : la zone euro va t-elle faire replonger l'économie mondiale dans la crise ?

Publié le 15 février 2013
Elle ne figure pas à l'ordre du jour, mais la "guerre des monnaies" est bel et bien le principal sujet de discussion de la réunion du G20 qui débute ce vendredi à Moscou.
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle ne figure pas à l'ordre du jour, mais la "guerre des monnaies" est bel et bien le principal sujet de discussion de la réunion du G20 qui débute ce vendredi à Moscou.

La notion de "guerre des monnaies" est annoncée comme la vedette du G20 qui débute ce 15 février. L’incompréhension suscitée par la mise en place de nouvelles politiques monétaires au Japon, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni a été la base de nombreuses déclarations plus ou moins contestables de la part des dirigeants européens. A travers la notion d’euro fort, les autorités manifestent leur mécontentement face à une situation perçue comme injuste car brisant les efforts de compétitivité entrepris. Cette vision est pourtant erronée, la "guerre des monnaies" n’est pas un jeu à somme nulle.

Lorsqu’une banque centrale assouplit ses conditions monétaires elle oriente à la hausse la demande agrégée de sa zone de compétence, ou son synonyme, le PIB nominal. En permettant de la sorte l’amélioration des perspectives de croissance et de leur corollaire qu’est l’inflation, une telle politique a pour effet secondaire de faire baisser le cours de la monnaie concernée. Le redressement de la demande intérieure est ainsi l’objectif et apporte sa contribution à la croissance mondiale, profitable à tous. C’est ce qu’entreprend le Japon aujourd’hui.

Le reproche se porte dès lors sur l’impact de la baisse de la monnaie sur les exportations européennes. Mais d’ores et de déjà, Mario Draghi a prévenu le 7 février que tout impact serait contré par une baisse de taux. Le résultat global de cette situation est une amélioration de la croissance Japonaise sans conséquence sur la croissance européenne. Le meilleur des mondes.

Et pourtant, les critiques continuent. Mais ce que nous appelons l’euro fort n’est rien d’autre que la traduction du dogme du mandat de stabilité des prix face au bouleversement des politiques mises en place aux Etats Unis, au Japon, et bientôt au Royaume Uni.

Les actions entreprises par ces Etats permettent tout d’abord de faire voler en éclats la notion keynésiennes de trappe à liquidités. Malgré des taux proches de zéro, ces économies sont parvenues à agir sur leur niveau d’activité par la voie monétaire. L’impossibilité pratique de baisser encore les taux est ici remplacée par la communication. Les Etats-Unis ont ainsi fixé un objectif de niveau de chômage, le Japon double son objectif d’inflation, le Royaume-Uni se prépare à fixer un objectif de PIB nominal, (qui sera tout d’abord dénommé "inflation flexible" afin de ne pas brusquer les agents économiques). Cette coordination aussi bien temporelle que technique permettra une embellie des conditions économiques au niveau global.

Seule la zone euro reste sourde à cette révolution. En maintenant leur objectif de stabilité des prix, se contentant d’une économie en récession et d’un taux de chômage proche de 12%, les gouvernements européens sont aujourd’hui face à leurs responsabilités. La rigidité du cadre légal entourant la BCE ne permet pas de suivre la tendance actuelle et condamne l’Europe au déclin économique.

Une telle remise en question serait un aveu ; la crise que nous connaissons depuis 2008 serait d’origine monétaire. La nécessité de modifier le mandat de la BCE pour sortir de la crise implique que le cadre actuel ne le permet pas. Cette responsabilité a pourtant été admise aussi bien aux Etats-Unis, qu'au Japon et au Royaume-Uni.

Les dirigeants européens se rendent au G20 aujourd’hui afin de manifester leur mécontentement relatif à la "guerre des monnaies". La réponse sera cinglante. Alors que chacun admet sa faute et tire les enseignements des erreurs commises afin de sortir le monde de la "grande récession", la zone euro s’enferme dans un diagnostic économique erroné.

La persévérance à vouloir lutter contre un phénomène monétaire par la voie budgétaire est vaine. Bien au contraire, les plans d’austérité viennent renforcer l’impact de l’étau mis en place par la BCE. Cette réalité viendra bouleverser l’ordre du jour du G20 moscovite. La "guerre des monnaies" devrait céder rapidement la place à une irresponsabilité européenne qui laisse planer un risque majeur sur l’économie mondiale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
laïcité
- 15/02/2013 - 20:27
La guerre des monnaies ne s'arrêtera que le jour
où l'on interdira purement et simplement tout fonctionnement des fameuses planches à billets ou QE (ou appelées jeux d'écriture électronique aujourd'hui ) ce qui aura comme impact immédiat d'empêcher les Etats de se transformer en tricheurs les uns vis à vis des autres avec comme conséquence logique la surenchère automatique dans la tricherie!....D'ailleurs mon pronostic très pessimiste est celui d'un enfoncement progressif et continu (pendant plusieurs années voire une ou deux décénnies ), donc un enfoncement sans précédent dans une crise planétaire très très grave accompagnée obligatoirement d'événements politiques très graves eux aussi (conflits, guerre etc ) et ce n'est malheureusement qu'au plus profond de la crise et de la guerre que les Nations, ayant le dos au mur, s'engageront enfin vers une interdiction des budgets en déficit et des politiques de faux-monneyeurs qui consistent à créer de la monnaie à partir de rien et sans doute le retour à l'étalon OR !....Au cours des siècles il a toujours fallu des rappels à l'ordre très durs pour que la nature humaine retrouve la voie de la sagesse pour quelques décennies et retomber à nouveau hélas dans le laxisme !...
bagad
- 15/02/2013 - 17:40
ouaihhhhh
super, on va rendre not´ monnaie aux ´ricains.
j'adore. c'est vachement mieux que dallas et autres soaps séries.
20dicte
- 15/02/2013 - 13:24
Tant mieux ! si les autres
Tant mieux ! si les autres ont besoin de nous pour vendre alors nous produire et vendre chez nous.