En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Etat des lieux

Municipales de 2014 : une vague bleue est-elle vraiment possible ?

Publié le 08 février 2013
Les municipales sont dans 15 mois et les premiers pronostics apparaissent déjà. Si la majorité voudra confirmer, l'opposition, elle, devra trouver des candidats charismatiques et une véritable alliance de droite pour s'imposer et reconquérir la France.
Xavier Chinaud est ancien Délégué Général de démocratie Libérale et ex-conseiller pour les études politiques à Matignon de Jean-Pierre Raffarin.Aujourd’hui, il est associé du cabinet de stratégie ESL & Network.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Chinaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Chinaud est ancien Délégué Général de démocratie Libérale et ex-conseiller pour les études politiques à Matignon de Jean-Pierre Raffarin.Aujourd’hui, il est associé du cabinet de stratégie ESL & Network.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les municipales sont dans 15 mois et les premiers pronostics apparaissent déjà. Si la majorité voudra confirmer, l'opposition, elle, devra trouver des candidats charismatiques et une véritable alliance de droite pour s'imposer et reconquérir la France.

Les élections municipales de l'an prochain recèlent encore un certain nombre d'inconnues quant aux alliances qui seront nouées entre les partis au premier comme au deuxième tour. Il n'en reste pas moins intéressant de les appréhender dès aujourd’hui, près de quinze mois avant. Tenant compte des situations locales, des résultats des municipales de 2008, des présidentielles et des législatives de 2012, une quinzaine de villes (seulement) se révèlent  "gagnables" pour l'opposition nationale contre une trentaine pour la majorité.

À près d'un an de l'échéance, l'exercice reste pourvu d'aléas, mais permet de dégager une tendance de nature à relativiser les propos tenus par chaque camp sur le rendez-vous électoral de l'an prochain. Quelques données de base pour cadrer le propos, cette étude porte sur les 240 villes de plus de 30.000 habitants auxquelles s'ajoutent les préfectures comprenant moins que ce seuil.137 sont à ce jour dirigées par un maire de la majorité dont 26 PC 1 Vert, 1 Front de gauche. 99 le sont par un maire d'opposition dont 17 UDI. 4 le sont par un maire du Modem. Environ une quarantaine de maires auront plus de 70 ans révolus au jour de l'élection. 56 maires sortants auront exercé durant 3 mandats complets ou plus

Sur les 10 plus grandes villes de France : 7 sont dans la majorité Paris, Lyon, Toulouse, Nantes, Montpellier, Lille, Rennes. 3 dans l'opposition Marseille, Nice, Bordeaux. Pour mémoire : sur les 39 villes de plus de 100.000 habitants. 27 sont dirigées par un membre de la majorité. 12 par un membre de l'opposition

Apparaissent aujourd’hui « gagnables » par l’opposition, des villes autrefois détenues, comme (par ordre de départements) : Salon de Provence, Brive, Ajaccio, Valence, Roanne, Saint Chamond, Angers, Reims, Thionville, Poissy, La Seyne, Auxerre et  Belfort.

Semblent  par contre « prenables » par la majorité les villes de Montluçon, Gap, Aix en Provence, Bourges, Saint Brieuc, Dreux, Alès, Nîmes, Mont de Marsan, Nancy, Bayonne, Tarbes, Perpignan, Macon, Melun, Mantes la Jolie, Albi, Montauban, Avignon, Châtellerault, Savigny et Corbeil.

Concernant les 10 plus grandes villes de France, si l’opposition pour peu qu’elle sache se rassembler dans ses composantes actuelles et anciennes, peut rêver de la reconquête de Toulouse, elle sera menacée à Marseille et à Bordeaux bien que la personnalité et le bilan des deux sortants plaident en leur faveur.

Le « retour automatique de balancier » espéré par certains est loin d’être une évidence et l’opposition ne dispose pas encore d’un(e)candidat(e) « qui s’impose » dans un pourcentage non négligeable de ces villes. Pour que la soirée électorale des municipales soit un « succès »  pour l'opposition,  il lui faudra reconquérir (sans perte non compensée par du gain) au moins l'une des métropoles à commencer par la plus grande: Paris.

Au sein de l’opposition, un rééquilibrage UMP/UDI n’apparaît pas. Dans la majorité, les alliances ou mésalliances, le choix des candidats sera là aussi de nature à bousculer cette première approche.

À noter également : si la loi sur le non cumul était applicable des 2014, 36 députes-maires de la majorité serait en nécessité de choisir auxquels s'ajouteraient 43 députes-maires issus de l'opposition nationale. Certains choisiraient sans hésitation de rester maire (notamment chez les plus jeunes), d’autres non, mais il apparaît ainsi qu’autant dans la majorité que dans l’opposition, l’intérêt bien compris est de freiner la promesse présidentielle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

Nadine Morano raciste en raison de ses propos sur Sibeth NDiaye ? Et si on réfléchissait un peu

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

03.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

04.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (31)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zelectron
- 09/02/2013 - 10:10
Ceux (de valeur) qui ont compris ...
...ne se présenteront pas.
Déjà certains opportunistes se pressent pour faire acte de candidature à droite ils présentent un profil morpho-psychologique assez surprenant pour le moins sans parler de légers troubles cognitifs. De grâce ne laissons pas entrer ces parasites au seing de nos communes pour remplacer les gauchistes qui n'en sont mais.
remy c
- 08/02/2013 - 21:40
Toujours le même problème
Si l'UMP ou ce qu'il en reste, continue à jouer le jeu de la gauche en refusant des alliances avec le FN, la gauche ne perdra quasiment aucune de ses municipalités, et pourrait même sortir renforcé.
fms
- 08/02/2013 - 18:12
villes gagnables par la droite ?
Pas un mot sur Paris alors que NKM vient de rencontrer tous les leaders de la droite, et que Rachida prépare la primaires ?
La droite ne gagnera pas une ville de province de plus qu'elle n'a, mais si Paris revient à droite (ce qui semble exclue par sa sociologie), elle effacera un symbole de la gauche et pourra enfin se targuer d'une victoire depuis... 2007 !