En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

03.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

04.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

05.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

06.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

07.

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 34 min 30 sec
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 3 heures 5 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 5 heures 19 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 6 heures 5 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 6 heures 45 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 8 heures 12 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 8 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 19 heures 42 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 23 heures 1 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 heure 24 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 3 heures 41 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 5 heures
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 6 heures 27 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 8 heures 58 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 1 jour 1 heure
Etat des lieux

Municipales de 2014 : une vague bleue est-elle vraiment possible ?

Publié le 08 février 2013
Les municipales sont dans 15 mois et les premiers pronostics apparaissent déjà. Si la majorité voudra confirmer, l'opposition, elle, devra trouver des candidats charismatiques et une véritable alliance de droite pour s'imposer et reconquérir la France.
Xavier Chinaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Chinaud est ancien Délégué Général de démocratie Libérale et ex-conseiller pour les études politiques à Matignon de Jean-Pierre Raffarin.Aujourd’hui, il est associé du cabinet de stratégie ESL & Network.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les municipales sont dans 15 mois et les premiers pronostics apparaissent déjà. Si la majorité voudra confirmer, l'opposition, elle, devra trouver des candidats charismatiques et une véritable alliance de droite pour s'imposer et reconquérir la France.

Les élections municipales de l'an prochain recèlent encore un certain nombre d'inconnues quant aux alliances qui seront nouées entre les partis au premier comme au deuxième tour. Il n'en reste pas moins intéressant de les appréhender dès aujourd’hui, près de quinze mois avant. Tenant compte des situations locales, des résultats des municipales de 2008, des présidentielles et des législatives de 2012, une quinzaine de villes (seulement) se révèlent  "gagnables" pour l'opposition nationale contre une trentaine pour la majorité.

À près d'un an de l'échéance, l'exercice reste pourvu d'aléas, mais permet de dégager une tendance de nature à relativiser les propos tenus par chaque camp sur le rendez-vous électoral de l'an prochain. Quelques données de base pour cadrer le propos, cette étude porte sur les 240 villes de plus de 30.000 habitants auxquelles s'ajoutent les préfectures comprenant moins que ce seuil.137 sont à ce jour dirigées par un maire de la majorité dont 26 PC 1 Vert, 1 Front de gauche. 99 le sont par un maire d'opposition dont 17 UDI. 4 le sont par un maire du Modem. Environ une quarantaine de maires auront plus de 70 ans révolus au jour de l'élection. 56 maires sortants auront exercé durant 3 mandats complets ou plus

Sur les 10 plus grandes villes de France : 7 sont dans la majorité Paris, Lyon, Toulouse, Nantes, Montpellier, Lille, Rennes. 3 dans l'opposition Marseille, Nice, Bordeaux. Pour mémoire : sur les 39 villes de plus de 100.000 habitants. 27 sont dirigées par un membre de la majorité. 12 par un membre de l'opposition

Apparaissent aujourd’hui « gagnables » par l’opposition, des villes autrefois détenues, comme (par ordre de départements) : Salon de Provence, Brive, Ajaccio, Valence, Roanne, Saint Chamond, Angers, Reims, Thionville, Poissy, La Seyne, Auxerre et  Belfort.

Semblent  par contre « prenables » par la majorité les villes de Montluçon, Gap, Aix en Provence, Bourges, Saint Brieuc, Dreux, Alès, Nîmes, Mont de Marsan, Nancy, Bayonne, Tarbes, Perpignan, Macon, Melun, Mantes la Jolie, Albi, Montauban, Avignon, Châtellerault, Savigny et Corbeil.

Concernant les 10 plus grandes villes de France, si l’opposition pour peu qu’elle sache se rassembler dans ses composantes actuelles et anciennes, peut rêver de la reconquête de Toulouse, elle sera menacée à Marseille et à Bordeaux bien que la personnalité et le bilan des deux sortants plaident en leur faveur.

Le « retour automatique de balancier » espéré par certains est loin d’être une évidence et l’opposition ne dispose pas encore d’un(e)candidat(e) « qui s’impose » dans un pourcentage non négligeable de ces villes. Pour que la soirée électorale des municipales soit un « succès »  pour l'opposition,  il lui faudra reconquérir (sans perte non compensée par du gain) au moins l'une des métropoles à commencer par la plus grande: Paris.

Au sein de l’opposition, un rééquilibrage UMP/UDI n’apparaît pas. Dans la majorité, les alliances ou mésalliances, le choix des candidats sera là aussi de nature à bousculer cette première approche.

À noter également : si la loi sur le non cumul était applicable des 2014, 36 députes-maires de la majorité serait en nécessité de choisir auxquels s'ajouteraient 43 députes-maires issus de l'opposition nationale. Certains choisiraient sans hésitation de rester maire (notamment chez les plus jeunes), d’autres non, mais il apparaît ainsi qu’autant dans la majorité que dans l’opposition, l’intérêt bien compris est de freiner la promesse présidentielle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (31)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zelectron
- 09/02/2013 - 10:10
Ceux (de valeur) qui ont compris ...
...ne se présenteront pas.
Déjà certains opportunistes se pressent pour faire acte de candidature à droite ils présentent un profil morpho-psychologique assez surprenant pour le moins sans parler de légers troubles cognitifs. De grâce ne laissons pas entrer ces parasites au seing de nos communes pour remplacer les gauchistes qui n'en sont mais.
remy c
- 08/02/2013 - 21:40
Toujours le même problème
Si l'UMP ou ce qu'il en reste, continue à jouer le jeu de la gauche en refusant des alliances avec le FN, la gauche ne perdra quasiment aucune de ses municipalités, et pourrait même sortir renforcé.
fms
- 08/02/2013 - 18:12
villes gagnables par la droite ?
Pas un mot sur Paris alors que NKM vient de rencontrer tous les leaders de la droite, et que Rachida prépare la primaires ?
La droite ne gagnera pas une ville de province de plus qu'elle n'a, mais si Paris revient à droite (ce qui semble exclue par sa sociologie), elle effacera un symbole de la gauche et pourra enfin se targuer d'une victoire depuis... 2007 !