En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

03.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

06.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 52 min 12 sec
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 2 heures 20 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Economie
La démocratie

Matt Stoller : « Nombre d’institutions mondiales, à commencer par l’Union européenne, sont dominées par des gens qui n’aiment pas la démocratie »

il y a 3 heures 53 min
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 2 heures 21 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 3 heures 49 min
light > Culture
Bonne nouvelle
Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard
il y a 19 heures 20 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 20 heures 51 min
© Reuters
Les règles concernant la régulation bancaire ont peu changé en France depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée.
© Reuters
Les règles concernant la régulation bancaire ont peu changé en France depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée.
La grande illusion ?

Pourquoi la régulation bancaire a-t-elle si peu progressé en France ?

Publié le 07 février 2013
François Hollande avait déclaré lors de son discours du Bourget en janvier 2012 que son "véritable adversaire, c'est la finance". Pourtant, les règles ont peu changé en France depuis son arrivée. Une situation qui contraste avec les Américains ou les Britanniques.
François Leclerc est chroniqueur de "L'actualité de demain" sur le blog de Paul Jorion ainsi que dans La Tribune.Il est également l'auteur de "Fukushima, la fatalité nucléaire", aux éditions "Osez la République sociale!".Le suivre sur Twitter.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Leclerc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Leclerc est chroniqueur de "L'actualité de demain" sur le blog de Paul Jorion ainsi que dans La Tribune.Il est également l'auteur de "Fukushima, la fatalité nucléaire", aux éditions "Osez la République sociale!".Le suivre sur Twitter.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande avait déclaré lors de son discours du Bourget en janvier 2012 que son "véritable adversaire, c'est la finance". Pourtant, les règles ont peu changé en France depuis son arrivée. Une situation qui contraste avec les Américains ou les Britanniques.

Dans une urgence dont ne bénéficie pas le projet d’union bancaire européen, les gouvernements français et allemand viennent de déposer des projets de loi de séparation des activités de dépôt et de marché des banques. Tous deux sont présentés comme sécurisant les dépôts des activités spéculatives, supprimant l’aléa moral et garantissant les contribuables de ne pas avoir demain à renflouer les banques en difficulté. En réalité, en dépit d’apparences trompeuses, ils ont en commun de couper court à toute réglementation contraignante et de protéger le modèle de la « banque universelle », qui a pour principale caractéristique de maintenir ensemble ce qui est faussement présenté comme allant être scindé.

Quel est donc l’enjeu ? Les banques françaises ont une double faiblesse : elles prétendent avoir été miraculeusement épargnées des miasmes qui ont envahi leurs consœurs allemandes, et elles ont un faible niveau de fonds propres, si l’on détaille la nature des actifs qu’elles prennent en compte pour son calcul, alors que les arbitrages au sujet du Core Tier One (un des ratios de solvabilité exigés par les accords de Bâle sur la réglementation bancaire, ndlr) du Comité de Bâle ne sont pas encore rendus à propos des obligations dites "hybrides". En conséquence, le danger qu’elles font planer sur les finances publiques est gigantesque, vu la taille de leur bilan rapporté au PIB du pays, en dépit de leur récent allégement.

L’analyse comparative de ces deux projets avec les préconisations du rapport Liikanen commandé par la Commission européenne, la réglementation Volcker américaine - dont les décrets d’application font l’objet d’un intense lobbying bancaire destiné à l’assouplir - ou les conclusions du rapport Vickers au Royaume-Uni - dont la mise en œuvre a été retardée et fait l’objet d’une passe d’arme avec George Osborne, le chancelier de l’échiquier - demanderait à être longuement détaillée, mais sa conclusion peut en être donnée : en dépit de leur diversité, aucun de ces projets ne règle tous les problèmes qu’ils prétendent régler.

Dans le cas du dispositif français, la frontière entre les activités de marché pour compte propre et celles pour le compte des clients reste toujours toute aussi floue, car impossible dans la pratique à tracer, et la filialisation n’apporte rien pour avoir été dans la plupart des cas déjà effectuée. Au nom de la nécessité pour une banque de continuer à fournir tous les services demandés par ses clients, la quasi-totalité des activités de marché ne sont pas cantonnées, comme a reconnu Frédéric Oudéa, Pdg de la Société Générale, devant la commission des finances du Parlement. Le comble de l’hypocrisie est atteint quand il est prévu de filialiser « toute opération impliquant des risques de contreparties non garantis vis-à-vis d’organismes de placement collectif à effet de levier » (des hedge funds pour parler clair), car ces crédits sont toujours montés avec des garanties. Au final, le projet français a la particularité de cumuler toutes les faiblesses des projets existants : non seulement la frontière prétendument tracée est floue et les entités crées toujours liées, mais l’aléa moral reste intact comme le risque systémique. Un bel exemple de réforme qui n’en est pas une.

L’origine est à en trouver dans la volonté des banques de préserver au maximum leurs marges élevées en continuant de s’appuyer sur les liquidités procurées par les dépôts. Car elles ne peuvent plus compter sur un marché de la titrisation léthargique et subissent les effets de leur insuffisance de fonds propres, leur financement sur le marché ayant un coût élevé. La résilience du modèle des banques universelles est au cœur de l’argumentation de ceux qui le défendent, mais les contre-exemples ne manquent pas, à commencer par celui de Royal Bank of Scotland (RBS) ou de Fortis, et l’argument oublie de prendre en compte le soutien qu’a représenté la garantie de l’État. L’épouvantail de la réduction de la taille des banques et du danger d’OPA d’origine étrangère pourrait quant à lui être écarté par des dispositions législatives, à l’instar de celles qui ont été prises en Italie. Quant à la réduction des activités de crédit, elle est de toute manière déjà entrée en vigueur. Et en ce qui concerne la préservation de l’emploi dans le secteur bancaire, enfin, on verra la suite.

Pierre Moscovici, le ministre des Finances, a cru bon depuis devoir préciser qu’il était « le partenaire » des banques et non pas « leur ami », ce qui semblerait signifier qu’une ambiguïté a été relevée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

03.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

06.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ElmoDiScipio
- 07/02/2013 - 18:32
Mille excuses EOLE
http://www.atlantico.fr/decryptage/france-est-elle-vraiment-homme-malade-europe-gros-plan-coulisses-bataille-chiffres-jean-marc-daniel-alain-fabre-615264.html

Aux vues de vos commentaires habituelles su le site, on va couper court à l'échange finalement. Je vous souhaite une bonne continuation ...
Cordialement
ElmoDiScipio
- 07/02/2013 - 17:49
Donc Eole
je vous remercie par avance de me définir notions et montants de vos propos... Les généralités et les concepts militants à la mode .. c'est moyennement ma tasse de thé.
ElmoDiScipio
- 07/02/2013 - 17:46
Jorion était un spécialiste du crédit conso
et rien d'autre.. avec des titres de gloire qui remontent à la période préhistorique des évolutions bancaires.

Encore une fois c'est quoi les activités spéculatives d'une banque ? C'est combien ?
A force dé débiter des aneries on finit par oublier l'essentiel . LES MOTS RENVOIENT A DES NOTIONS, LES NOTIONS A DES DEFINITIONS.
La c'est juste de la mauvaise soupe journalistique avec du concept dropping sur les themes qui "vont bien". Et par des intervenants de choc y a pas a dire....