En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 14 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 11 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 12 heures 39 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 14 heures 26 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 16 heures 26 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 18 heures 31 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 11 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 12 heures 44 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 15 heures 16 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 17 heures 20 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 18 heures 25 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
Les règles concernant la régulation bancaire ont peu changé en France depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée.
© Reuters
Les règles concernant la régulation bancaire ont peu changé en France depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée.
La grande illusion ?

Pourquoi la régulation bancaire a-t-elle si peu progressé en France ?

Publié le 07 février 2013
François Hollande avait déclaré lors de son discours du Bourget en janvier 2012 que son "véritable adversaire, c'est la finance". Pourtant, les règles ont peu changé en France depuis son arrivée. Une situation qui contraste avec les Américains ou les Britanniques.
François Leclerc est chroniqueur de "L'actualité de demain" sur le blog de Paul Jorion ainsi que dans La Tribune.Il est également l'auteur de "Fukushima, la fatalité nucléaire", aux éditions "Osez la République sociale!".Le suivre sur Twitter.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Leclerc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Leclerc est chroniqueur de "L'actualité de demain" sur le blog de Paul Jorion ainsi que dans La Tribune.Il est également l'auteur de "Fukushima, la fatalité nucléaire", aux éditions "Osez la République sociale!".Le suivre sur Twitter.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande avait déclaré lors de son discours du Bourget en janvier 2012 que son "véritable adversaire, c'est la finance". Pourtant, les règles ont peu changé en France depuis son arrivée. Une situation qui contraste avec les Américains ou les Britanniques.

Dans une urgence dont ne bénéficie pas le projet d’union bancaire européen, les gouvernements français et allemand viennent de déposer des projets de loi de séparation des activités de dépôt et de marché des banques. Tous deux sont présentés comme sécurisant les dépôts des activités spéculatives, supprimant l’aléa moral et garantissant les contribuables de ne pas avoir demain à renflouer les banques en difficulté. En réalité, en dépit d’apparences trompeuses, ils ont en commun de couper court à toute réglementation contraignante et de protéger le modèle de la « banque universelle », qui a pour principale caractéristique de maintenir ensemble ce qui est faussement présenté comme allant être scindé.

Quel est donc l’enjeu ? Les banques françaises ont une double faiblesse : elles prétendent avoir été miraculeusement épargnées des miasmes qui ont envahi leurs consœurs allemandes, et elles ont un faible niveau de fonds propres, si l’on détaille la nature des actifs qu’elles prennent en compte pour son calcul, alors que les arbitrages au sujet du Core Tier One (un des ratios de solvabilité exigés par les accords de Bâle sur la réglementation bancaire, ndlr) du Comité de Bâle ne sont pas encore rendus à propos des obligations dites "hybrides". En conséquence, le danger qu’elles font planer sur les finances publiques est gigantesque, vu la taille de leur bilan rapporté au PIB du pays, en dépit de leur récent allégement.

L’analyse comparative de ces deux projets avec les préconisations du rapport Liikanen commandé par la Commission européenne, la réglementation Volcker américaine - dont les décrets d’application font l’objet d’un intense lobbying bancaire destiné à l’assouplir - ou les conclusions du rapport Vickers au Royaume-Uni - dont la mise en œuvre a été retardée et fait l’objet d’une passe d’arme avec George Osborne, le chancelier de l’échiquier - demanderait à être longuement détaillée, mais sa conclusion peut en être donnée : en dépit de leur diversité, aucun de ces projets ne règle tous les problèmes qu’ils prétendent régler.

Dans le cas du dispositif français, la frontière entre les activités de marché pour compte propre et celles pour le compte des clients reste toujours toute aussi floue, car impossible dans la pratique à tracer, et la filialisation n’apporte rien pour avoir été dans la plupart des cas déjà effectuée. Au nom de la nécessité pour une banque de continuer à fournir tous les services demandés par ses clients, la quasi-totalité des activités de marché ne sont pas cantonnées, comme a reconnu Frédéric Oudéa, Pdg de la Société Générale, devant la commission des finances du Parlement. Le comble de l’hypocrisie est atteint quand il est prévu de filialiser « toute opération impliquant des risques de contreparties non garantis vis-à-vis d’organismes de placement collectif à effet de levier » (des hedge funds pour parler clair), car ces crédits sont toujours montés avec des garanties. Au final, le projet français a la particularité de cumuler toutes les faiblesses des projets existants : non seulement la frontière prétendument tracée est floue et les entités crées toujours liées, mais l’aléa moral reste intact comme le risque systémique. Un bel exemple de réforme qui n’en est pas une.

L’origine est à en trouver dans la volonté des banques de préserver au maximum leurs marges élevées en continuant de s’appuyer sur les liquidités procurées par les dépôts. Car elles ne peuvent plus compter sur un marché de la titrisation léthargique et subissent les effets de leur insuffisance de fonds propres, leur financement sur le marché ayant un coût élevé. La résilience du modèle des banques universelles est au cœur de l’argumentation de ceux qui le défendent, mais les contre-exemples ne manquent pas, à commencer par celui de Royal Bank of Scotland (RBS) ou de Fortis, et l’argument oublie de prendre en compte le soutien qu’a représenté la garantie de l’État. L’épouvantail de la réduction de la taille des banques et du danger d’OPA d’origine étrangère pourrait quant à lui être écarté par des dispositions législatives, à l’instar de celles qui ont été prises en Italie. Quant à la réduction des activités de crédit, elle est de toute manière déjà entrée en vigueur. Et en ce qui concerne la préservation de l’emploi dans le secteur bancaire, enfin, on verra la suite.

Pierre Moscovici, le ministre des Finances, a cru bon depuis devoir préciser qu’il était « le partenaire » des banques et non pas « leur ami », ce qui semblerait signifier qu’une ambiguïté a été relevée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ElmoDiScipio
- 07/02/2013 - 18:32
Mille excuses EOLE
http://www.atlantico.fr/decryptage/france-est-elle-vraiment-homme-malade-europe-gros-plan-coulisses-bataille-chiffres-jean-marc-daniel-alain-fabre-615264.html

Aux vues de vos commentaires habituelles su le site, on va couper court à l'échange finalement. Je vous souhaite une bonne continuation ...
Cordialement
ElmoDiScipio
- 07/02/2013 - 17:49
Donc Eole
je vous remercie par avance de me définir notions et montants de vos propos... Les généralités et les concepts militants à la mode .. c'est moyennement ma tasse de thé.
ElmoDiScipio
- 07/02/2013 - 17:46
Jorion était un spécialiste du crédit conso
et rien d'autre.. avec des titres de gloire qui remontent à la période préhistorique des évolutions bancaires.

Encore une fois c'est quoi les activités spéculatives d'une banque ? C'est combien ?
A force dé débiter des aneries on finit par oublier l'essentiel . LES MOTS RENVOIENT A DES NOTIONS, LES NOTIONS A DES DEFINITIONS.
La c'est juste de la mauvaise soupe journalistique avec du concept dropping sur les themes qui "vont bien". Et par des intervenants de choc y a pas a dire....