En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

07.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 1 heure 50 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 3 heures 28 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 6 heures 21 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 7 heures 29 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 8 heures 42 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 9 heures 9 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 10 heures 24 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 10 heures 32 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 10 heures 57 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 2 heures 29 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 3 heures 44 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 7 heures 47 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 8 heures 19 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 10 heures 8 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 10 heures 32 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 10 heures 58 min
© REUTERS/Radovan Stoklasa
Les jeux peuvent avoir de nombreuses influences, notamment éducatives.
© REUTERS/Radovan Stoklasa
Les jeux peuvent avoir de nombreuses influences, notamment éducatives.
Education

Les jouets ont-ils vraiment le pouvoir de rendre les enfants violents ?

Publié le 28 janvier 2013
On pointe cependant souvent du doigt les jeux vidéo comme origine des phénomènes de violence exacerbée. Mais ne faudrait il pas plutôt être attentif au "monde réel" et à sa transformation?
Aurélien Fouillet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Fouillet est chercheur au Centre d’Etudes sur l’Actuel et le Quotidien (Université Paris V René Descartes). Il est docteur en Sociologie. Sa thèse s’intitule : "L’esprit du jeu dans les sociétés post-modernes. Anomies et socialités : Bovarysme,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On pointe cependant souvent du doigt les jeux vidéo comme origine des phénomènes de violence exacerbée. Mais ne faudrait il pas plutôt être attentif au "monde réel" et à sa transformation?

Atlantico : Les enfants peuvent-ils devenir violents simplement à cause de jeux ?

Aurélien Fouillet : S’interroger sur la possibilité des jeux, ou des jouets, de rendre les enfants violents n’est peut-être pas la question adéquate. Les jeux et les jouets sont des représentations de la vie, des portes d’entrée sur la vie en société. Il s’agit donc plutôt de se demander si la vie dans le monde contemporain peut provoquer des comportements violents chez les enfants. D’une certaine manière, si l’on s’interroge de plus en plus sur la dangerosité des jeux et des jouets, jeux vidéos en tête, cela vient d’un phénomène sociétal de porosité. Les jeux et les loisirs ont été séparés de la vie quotidienne par le paradigme moderne qui s’exprime au travers des trois huit par exemple : 8 heures de travail (vie publique), 8 heures de repos (vie privée), 8 heures de loisirs (vie fantastique). Mais on observe de très nombreux phénomènes contemporains dans lesquels ces séparations n’ont plus cours. L’exemple des bureaux de Google dans lesquels on trouve des toboggans ou des baby-foot est ici représentatif. Les technologies contemporaines de communication (Internet, téléphones mobiles, etc.) renforcent également cette porosité. On reçoit ses mails professionnels hors des heures de travail, on joue sur le web lorsque l’on est au travail. Bref, les frontières entre les jeux et les autres dimensions de la vie ne sont plus hermétiques. On pointe cependant souvent du doigt les jeux vidéo comme origine des phénomènes de violence exacerbée. Mais ne faudrait il pas plutôt être attentif au "monde réel" et à sa transformation? Si le Prince Harry compare ses activités de militaire en Afghanistan avec un jeu vidéo doit-on l’imputer aux jeux vidéo, ou bien ne faut-il pas voir ici que la guerre elle-même reprend aujourd’hui les codes du jeu ? L’image, la représentation médiatique de la guerre, sa narration aseptisée ne participent-ils pas de cet esprit de mélange et de porosité de mondes jusqu’alors différenciés ? Les dernières campagnes de recrutement de l’armée de terre dont le slogan était "Devenez-vous même.com" reprenaient très clairement les codes des jeux vidéo. Un jeu, contemporain de cette campagne, reprenait d’ailleurs le slogan de l’armée et affichait "Devenez plus que vous même.com" sur les mêmes quais de métro. La question n’est donc pas de savoir si les jeux sont violents ou non, mais plutôt que la violence "réelle", effective, reprenne les codes fictionnels du jeu.

Comment faut-il protéger les enfants de ces dangers ?

Il ne s’agit donc pas de protéger les enfants des jeux violents ou non. Ici encore, permettons nous un petit détour théorique pour comprendre ce qui est en question. La société industrielle et rationalisée a produit, de bien des manières, de l’ennui. C’est ce que nous racontait déjà Flaubert dans Madame Bovary. De façon plus contemporaine, le site stopennui.com, est le symptôme de cela aussi. L’ennui, la mélancolie, la dépression sont les "névroses" de notre époque. La consommation d'antidépresseurs en France en témoigne. Comme nous l’indiquait Michel Foucault, les névroses d’une époque nous indiquent ce qui est en jeu dans celle-ci. L’ennui, invoque son contraire, l’aventure. Quelle forme prend donc cette aventure aujourd’hui ? Un peu à la manière d’Emma Bovary, notre aventure consiste à nous raconter des histoires, à narrer notre vie quotidienne. La timeline Facebook, les Tumblr, les Tweets, ou encore les forum du jeu Ogame, en témoignent. Lorsque l’on poste une photo de soi, d’un plat ou d’une fête sur un site quelconque, n’est-ce pas pour participer d’une histoire collective qui passerait par les commentaires, les like et les unlike de nos amis ? Les chaînes d’info en continu en sont un autre exemple. En continu, à chaque heure du jour et de la nuit, il faut raconter le monde, le mettre en scène. Face au vide de l’ennui, chacun cherche un sens, une histoire à se raconter. Comme l’a bien montré Lyotard dans La condition postmoderne, les discours qui donnaient du sens à la société moderne sont aujourd’hui saturés. Ce sont alors des micro-discours, des micro-récits, qui prennent le relais. Ainsi, l’aventure est alors recherchée, le jeu en est l’expression quotidienne, l’addiction la version exacerbée. Si le jeu prend une place aussi importante aujourd’hui c’est en parti parce qu’il correspond à ce besoin contemporain d’aventure. L’anomie destructrice de lien social qui s’exprime dans l’ennui produit par la rationalisation de la vie moderne, trouve son pendant dans une anomie créatrice qui est aujourd’hui celle du jeu et de son mode de narration, d’enromancement. La violence que l’on fait porter aux jeux n’est peut-être que l’expression de ce passage d’une société à l’autre, d’une anomie destructrice à une anomie créatrice ?

Quelles autres formes d'influence les jeux peuvent-ils avoir sur les enfants ?

Les jeux peuvent avoir de nombreuses influences, notamment éducatives. Mais il faut plutôt insister sur la capacité du jeu à proposer un espace dans lequel on expérimente et on teste des formes de vie en société. Dans un monde en transformation, les jeux proposent un espace d’expérimentation du monde à venir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Spirale
- 30/01/2013 - 10:00
Invitation à penser
M. Fouillet pointe avec pertinence et adogmatisme des pistes pour penser le phénomène. Et démontre l'intérêt de remonter le cours des idées toutes faites et des chaînes de causalité établies.
Decebal
- 29/01/2013 - 04:18
Encore les même idées
comme les soldes ou les vacances a venir, il est des sujets récurant
Les jeux incitants a la violence, gamins nous jouions a la guerre, aux cowboys. pour la télé les parents savaient ce que nous pouvions, suivant l'âge, regarder. Le fait est que les adultes actuels, n'en n'ont que le titre mais pas les compétences. Ce sont souvent des ados attardes et la est le vrai problème. le bon sens et le décence a disparue. Point barre