En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 20 min 45 sec
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 1 heure 40 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 2 heures 55 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 3 heures 32 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 5 heures 51 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 7 heures 20 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 8 heures 28 sec
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 8 heures 2 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 1 heure 6 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 2 heures 15 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 3 heures 22 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 6 heures 29 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 6 heures 52 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 8 heures 42 sec
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 8 heures 3 min
© REUTERS/Christian Hartmann
Le mariage pour tous peut-il nous mener vers le chômage pour tous?
© REUTERS/Christian Hartmann
Le mariage pour tous peut-il nous mener vers le chômage pour tous?
Économie de marché, société de marché

Et si le mariage pour tous ne faisait que refléter les mêmes valeurs qui ont mené au chômage pour tous

Publié le 28 janvier 2013
Il y a un lien logique entre l’économie libertaire et la demande libertaire sociale, elle en est l’expression ultime. Ce lien tient au refus de toute valeur en soi, à toute réalité qui ne dépendrait pas de notre subjectivité.
Jean-Luc Schaffhauser, Consultant international est Président de l’Académie européenne, ancien Délégué Général du Fonds Capec, Secrétaire Général du Forum démocratique qui vient de de se constituer en France et qui regroupe des intellectuels de gauche...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Schaffhauser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Schaffhauser, Consultant international est Président de l’Académie européenne, ancien Délégué Général du Fonds Capec, Secrétaire Général du Forum démocratique qui vient de de se constituer en France et qui regroupe des intellectuels de gauche...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a un lien logique entre l’économie libertaire et la demande libertaire sociale, elle en est l’expression ultime. Ce lien tient au refus de toute valeur en soi, à toute réalité qui ne dépendrait pas de notre subjectivité.

Au-delà des personnes, de leur sincérité et de leurs souffrances, au-delà même d’amis qui militent pour le Mariage pour tous et au regard de l'importance de la réforme envisagée par le gouvernement, peut-on vraiment faire l'économie d'un questionnement des logiques sociétales qui structurent les revendications du Mariage pour tous ? Les libertaires veulent aujourd’hui la famille selon leur désir de famille et de sensibilité amoureuse. Ils veulent créer une famille Père-Père ou Mère-Mère. Le ‘’nouvel’’ amour sensible crée une ‘’nouvelle’’ famille, un autre amour en créera une autre, comme on crée des valeurs qui créent autant de réalités, par l’offre et la demande des sensibilités, à la bourse des échanges des subjectivités, dans le gré à gré des relations amoureuses. La filiation est purement subjective, elle remplace et crée le lien naturel objectif comme la notation financière semble créer la réalité économique.

Il y a un lien logique entre l’économie libertaire et la demande libertaire sociale, elle en est l’expression ultime. Ce lien tient au refus de toute valeur en soi, à toute réalité qui ne dépendrait pas de notre subjectivité, à des valeurs ou droits qui ne sont pas liées à leur expression ou rapport de forces – que toute autre expression subjective ou résultante sociale pourrait appréhender différemment, et donc fragiliser, au gré des fluctuations historiques - mais à une nature des choses ou une réalité qui ne dépendrait pas de nous mais à un donné auquel tout homme, quel qu’il soit doit se soumettre.

La charte des droits de l’homme de 1789 est déjà au centre de cette ambivalence lorsqu’elle reconnaît un droit naturel tout en faisant de la souveraineté populaire la source de tout droit : comme si la valeur humaine pouvait dépendre des majorités ou comme si le peuple pouvait décréter la pluie ou le beau temps sans tenir compte de la météo … Si nous reconnaissons néanmoins des valeurs constitutionnelles, c’est bien qu’il y a des valeurs qui ne dépendent pas des majorités et Marx avait raison de souligner que ces droits sont purement formels…
Avec le mariage pour tous, nous sommes dans la poursuite logique du subjectivisme qui ne parle de droits de l’homme que par rapport à affirmation subjective qui les décrète selon son bon plaisir, où la subjectivité devient le souverain. Ce processus est mortifère et détruit l’homme et la société car il prétend recréer la réalité à partir de l’homme sans absolu, sans valeurs qui nous dépassent. C’est un matérialisme et un totalitarisme de l’homme devenu dieu et prétendant refaire le monde à sa façon comme tous les matérialismes et totalitarismes.

D’un point de vue idéologique et expérimental, la crise financière nous a appris que des nouvelles ‘’valeurs’’ fabriquées de l’organisation sociale peuvent se retourner contre l’homme, sinon comment comprendre que des peuples européens se sacrifient et se détruisent pour sauver la finance. L’homme travaille désormais pour l’économie et l’économie pour la finance. Il y a une inversion totale des valeurs.
Cette prise de contrôle de la finance sur l’économie et la société s’est faite contre les valeurs objectives et réelles des besoins humains par les libertariens en économie dont Greenspan ; elle s’est faite par la construction de nouvelles ‘’valeurs’’, créées par l’idéologie libertaire contre la nature des choses, la réalité se fait désormais par le marché et l’homme doit s’y soumettre comme à sa nouvelle divinité. Ici, les valeurs sociales fonctionnent de la même façon. Elles prétendent recréer la société sur d’autres bases que l’homme ayant une nature ou réalité donnée pour le fabriquer à l’image la subjectivité humaine et sociale et de ses multiples ‘’prurits’’ ou expressions.

La politique poursuit ainsi les valeurs de marché dans la société de marché pour en faire une politique de marché en harmonie avec la société de marché. La raison sociale et politique, ses valeurs universelles, obéissent au marché de l’offre et de la demande. Nous critiquons le pouvoir politique qui est devenu (re)présentation du pouvoir, la puissance politique qui est devenue communication des valeurs de marché, l’exercice du pouvoir qui se satisfait du symbole du pouvoir et non du pouvoir sur le marché. Nous ne sommes pas cohérents si nous acceptons, par ailleurs, le mariage pour tous.

Le pouvoir politique s’est dénaturé car il ne sert plus des biens économiques concrets, ceux de l’économie, de la famille et de la patrie ; l’alpha et l’oméga, entre autres, de la politique économique. Il produit des valeurs nouvelles pour faire sa (re)présentation sociale. La politique abandonne alors la réalité réelle aux forces du marché. Elle crie son impuissance et promet, en même temps, de changer cette réalité crue et brutale où le chômage est devenu croissant et où le chef d’entreprise est obligé de délocaliser en raison d’une concurrence libertaire mais c’est ce positionnement idéologique libertaire qui rend justement le politique impuissant et complice de cet ordre !

La politique ne veut plus changer la réalité mais fait sa représentation. En suivant les libertariens, de fait, elle poursuit la mise sous contrôle du politique aux forces économiques et sociales de marché. Vous avez des difficultés à vous plier à la société de marché, il faudra vous habituer à la politique de marché. Le mariage pour tous en est sa brutale expression.

Le constructivisme, idéologique et politique, a des limites : les limites de la nature ou de l’être des choses. Ces limites peuvent certes être tordues, transgressées ou perverties mais à la fin ça casse et c’est de la casse humaine et sociale. C’est la raison pour laquelle en fragilisant la famille, cellule de base de la société – par une nouvelle filiation constructiviste avec le Mariage pour tous - nous fragilisons l’homme, et plus généralement l’économie et la société.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ropib
- 01/02/2013 - 14:47
La fin du salariat
La confusion entre le travail et le salariat est un constructivisme au même titre que l'hétérosexualité du mariage. Un couple hétérosexuel peut fonder un foyer et élever un enfant, que l'état le reconnaisse ou non n'a d'importance que si l'état veut avoir un rôle à jouer. De quoi parle-t-on quand on dit "fragilisation de la famille" ? parce que oui, c'est vrai, vivre comme au début du 20è siècle est fragilisé, mais c'est parce que le temps existe (les mathématiques sont fragilisées aussi si on répond "2" à tout calcul sous prétexte que la première fois on a écrit "1+1"). Ainsi la famille, qui peut désormais être fondée sur un couple hétérosexuel ou homosexuel, n'est pas du tout fragilisée, elle. Ce qui fragiliserait la famille c'est de mettre des œillères.
konstanz
- 30/01/2013 - 12:18
Une société malade du matérialisme
Croyez bien que les gens normaux en sont conscients mais n'ont plus vers qui se tourner pour rétablir les vraies valeurs. L'homme n'est plus considéré que comme un produit de consommation parmi d'autres: cf les employés corvéables à merci, les cadres à qui l'on demande d'accepter une mutation dans un délai ridicule de 48H sans se soucier de la famille qui devra le suivre, les enfants que l'on balade de droite à gauche, au gré des nouvelles rencontres des parents séparés, les employés que l'on licencie ou que l'on maltraite "savamment" pour les obliger à démissionner etc etc; Nous sommes dans un monde de brutes barbares
sanglier intrépide
- 29/01/2013 - 14:45
D'accord avec l'auteur
Hollande ne fait que déréglementer le marché de la famille. L'individualisme croissant a complètement annihilé les solidarités y compris familiales pour en faire des structures malléables qui cherchent à concilier l'offre et la demande. La gauche anticléricale se trompe quand elle crache sur la famille, parce qu'elle tue la société par-là même. La droite catho se trompe quand elle souscrit à l'idéologie libérale, parce qu'elle prolonge la culture de mort qu'elle condamne à travers l'avortement. La famille n'est pas un concept vichysard. C'est simplement le premier contact qu'un individu entretient avec la société.