En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 19 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 11 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 12 heures 44 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 14 heures 31 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 16 heures 31 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 18 heures 36 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 11 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 12 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 12 heures 49 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 15 heures 21 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 17 heures 25 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 18 heures 30 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
Interrogé sur la situation de l'emploi en Europe, Mario Draghi a répondu que cette question n'était pas du ressort de son mandat.
© Reuters
Interrogé sur la situation de l'emploi en Europe, Mario Draghi a répondu que cette question n'était pas du ressort de son mandat.
Question de mandat

Pourquoi Mario Draghi a tort de penser que le plein emploi ne concerne pas la BCE

Publié le 16 janvier 2013
Interrogé sur la situation de l'emploi en Europe, Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, a répondu que cette question n'était pas du ressort de son mandat. Faut-il s'en inquiéter ?
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Interrogé sur la situation de l'emploi en Europe, Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, a répondu que cette question n'était pas du ressort de son mandat. Faut-il s'en inquiéter ?

Au cours de son intervention du 10 janvier dernier, Mario Draghi répondait aux interrogations des journalistes. Suite à une question posée sur le niveau de chômage en zone Euro, soit 11.8% de la population active, Mario Draghi répondait : "Je vous demande de garder à l’esprit qu’à la différence de la réserve fédérale des Etats Unis, notre mandat n’est pas le plein emploi".

Juridiquement, factuellement, le président de la Banque Centrale Européenne a raison. Le mandat de la BCE est bien de stabiliser les prix, de maintenir l’inflation sous le seuil mais proche de 2.00%. Ce qui apparait comme plus alarmant est que la croissance et l’emploi sont l’objectif d’une politique monétaire. Le plein emploi n’est en effet pas le mandat de la BCE, mais il est son objectif. Pour l’exemple, le site de la Bundesbank nous indique "Une monnaie stable est la fondation d’une économie saine. Elle protège les épargnants et les personnes percevant un revenu, tout en promouvant croissance et emploi".

La stabilité des prix n’est alors qu’une méthode au service de la croissance et de l’emploi. Force est de constater aujourd’hui l’incapacité de l’autorité monétaire à répondre à cet objectif, dans le cadre du mandat qui lui est délivré. Si la BCE n’avait pas les moyens d’ajuster l’économie européenne pour lui permettre d’atteindre le plein emploi, Mario Draghi n’aurait pas répondu de la sorte. Par cette formulation, le président de l’autorité monétaire indique qu’une banque centrale a les moyens de parvenir au plein emploi, mais que ce mandat n’est pas celui qui lui a été octroyé.

L’ironie est qu’il est aisé de faire une comparaison grotesque avec un pompier qui préciserait que son mandat n’est pas d’éteindre le feu mais bien de diriger sa lance selon un certain angle. Les mots de Mario Draghi précisent le fossé qui existe aujourd’hui entre une méthode obsolète et la nécessité de recourir à tous les moyens pour redresser l’économie Européenne.

La mention faite au mandat de la Réserve Fédérale américaine n’est pas innocente. Cette dernière a en effet choisi de renoncer à la méthode de l’ Inflation targeting, pour se consacrer à un objectif de niveau de chômage. De la même façon, les autorités monétaires anglaises s’apprêtent à modifier leur méthode, en s’appuyant sur celle du NGDP targeting (objectif de PIB nominal) dès l’entrée en fonction de son nouveau gouverneur, Mark Carney, en juillet prochain. (L’objectif de taux de chômage mis en place aux Etats Unis n’étant lui-même que la première étape de la méthode du NGDP targeting).

En ce sens, les mots choisis par Mario Draghi ne sont rien d’autre qu’un avertissement aux Etats Européens. Le mandat de stabilité des prix doit être remis en question par l’absurdité d’une réalité : la dichotomie entre le strict respect du mandat de stabilité des prix et l’envolée du chômage vers le seuil de 11.8%. Et ce, alors même que l’objectif de ce mandat n’est rien d’autre que la croissance et l’emploi. De plus, les résultats enregistrés sur le front de l’emploi aux Etats Unis ces derniers mois (7.8% de la population active) laissent peu de place à la comparaison entre les méthodes employées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ganesha
- 17/01/2013 - 14:32
Mépris
Nous éprouvons un tel mépris, qui va peut-être même jusqu'à la haine, envers cette institution anti-démocratique et ce pâle apparatchik, "laquais du capitalisme", qu'il y a très peu de commentaires !
General3Gaulle
- 16/01/2013 - 09:50
Sortons de la feodalité imposé par l'oligarchie financiere

Pour sortir de la crise y'a deux solutions

1/ la faillite d'un état c'est la méthode la plus pire. La France depuis deux siecle c'est sorti des crises sans passer par cette option..

2/ la dévaluation des monnaies au grand desespoir de l'oligarchie financiere qui sera payé par de la monnaie de singe. Ce que De Gaulle pratiquait. L'euro est une monnaie qui a était faite par et pour l'oligarchie financiere et non pas pour les peuples européens puisque on lui a interdit de devaluer sa monnaie.

3/ Il faut que les etats européens sortent de la logique du capitalisme dans sa forme neoliberale qui est responsable des 3/4 de la dette française. Il existe d'autres forme de capitalisme.
La loi de 1973 Pompidou, Giscard, Rotchild est responsable de la dette de la France. Les etats ne doivent plus ce financer dans les banques privés. La capacite de création monetaire doit revenir aux etats et doit etre retiré aux banques privés. En clair il faut sortir de ce systeme de feodalites financiere qui sert l'oligarchie financiere.
La crise de la presse en France on la mesure a ce genre d'interview
http://www.youtube.com/watch?v=ec-HneLyCCc
Aucune réaction du journaliste face cette évidence !