En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

04.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

07.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 1 heure 45 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 1 heure 58 min
décryptage > Politique
Il ne vous est pas interdit de rire

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

il y a 2 heures 3 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Racisme : la police au banc des accusés ?

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 12 heures 53 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 14 heures 23 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 18 heures 58 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 20 heures 47 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 1 heure 35 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Covid-19 : les bons réflexes à avoir en cas de symptômes

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 13 heures 23 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 17 heures 49 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 19 heures 18 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 21 heures 50 min
François Hollande ne réagit pas à la manifestation
François Hollande ne réagit pas à la manifestation
A la légère

François Hollande a-t-il raison de réduire les manifestations à une simple tradition culturelle française ?

Publié le 13 janvier 2013
Interrogé sur la probabilité d'une forte mobilisation ce dimanche contre le mariage pour tous, François Hollande a déclaré que "la manifestation faisait désormais partie de la vie culturelle" et que la rue ne faisait pas la loi. La manifestation est-elle réellement devenue une banale tradition ?
Stéphane Sirot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Sirot est historien, spécialiste des relations sociales, du syndicalisme et des conflits du travail.Il enseigne l’histoire politique et sociale du XXe siècle à l’Université de Cergy Pontoise.Derniers ouvrages parus : « Les syndicats sont-ils...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Interrogé sur la probabilité d'une forte mobilisation ce dimanche contre le mariage pour tous, François Hollande a déclaré que "la manifestation faisait désormais partie de la vie culturelle" et que la rue ne faisait pas la loi. La manifestation est-elle réellement devenue une banale tradition ?

Atlantico : Alors qu'il était interrogé sur la probabilité d'une forte mobilisation dimanche prochain contre le mariage pour tous, le président Hollande a déclaré que "la manifestation faisait désormais partie de la vie culturelle" et que la rue ne faisait pas la loi. Derrière cette déclaration on a l'impression que le locataire de l'Elysée considère la manifestation comme un phénomène folklorique. Qu'en est-il ?

Stéphane Sirot : La remarque du Président présente une triple dimension. D’abord, il est possible d’y lire un jugement d’ordre péjoratif, au sens où l’acte manifestant est hautement banalisé, ce qui, de facto, lui ôte une part de la démarche de conviction et d’engagement qu’il exprime. Ensuite, il y a là une façon de signifier que face à ce qui s’apparenterait à un rituel somme toute assez inoffensif puisque folklorique, l’appareil d’Etat n’est pas prêt à transiger, encore moins à céder. Enfin, il est également légitime de déceler dans cette déclaration une part de vérité historique : en France, la manifestation accompagne de manière récurrente les réformes contestées. Cela tient largement au fait que dans notre pays, la centralisation du pouvoir d’Etat a été et est encore plus marquée qu’ailleurs en Europe occidentale ; celui-ci se veut le dépositaire d’un ordre social public qui a pour contrepartie une fréquente interpellation des institutions politiques.

Cette expression n'est-elle pas du reste détonante dans la bouche d'un homme de gauche ?

Au premier abord, il peut en effet sembler surprenant qu’un socialiste – même devenu Président - tende à minimiser la pratique manifestante, dans la mesure où la gauche politique et syndicale en est, par tradition, la principale dépositaire. Peut-être cela reflète-t-il d’ailleurs un aspect de la coupure pointée du doigt par des chercheurs, mais aussi par des militants, entre le Parti socialiste et les classes populaires. Il faut cependant souligner qu’en l’occurrence, François Hollande cherche surtout à démonétiser une démonstration organisée par des opposants – ici structurés autour des milieux catholiques - qui ne forment pas son électorat naturel. Sa remarque a donc un caractère conjoncturel à visée politique immédiate.

Mais le plus surprenant, dans la manière dont il s’est exprimé, tient au fait qu’elle rappelle étrangement la rhétorique de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy : la rue passe, s’épuise, et la réforme reste. Pour quelqu’un qui ambitionne de changer la société au moyen d’une démarche moins clivante, plus consensuelle, il y a là un paradoxe.

Peut-on dire que la manifestation est réellement devenue obsolète à l'heure de la mobilisation sur les réseaux sociaux ? Autrement dit : la rue est-elle encore un lieu important de la vie publique dans une ère sur-médiatisée ?

Les événements des ces dernières années tendent à montrer que la manifestation conserve partout une vigueur que les réseaux sociaux contribuent au contraire à renouveler. Les peuples d’Europe en désaccord avec les mesures d’austérité investissent l’espace public. Il en va de même des jeunes Indignés qui, précisément, construisent leurs actions en utilisant l’outil des réseaux sociaux. Les "flashmob", ces nouvelles formes de mobilisations caractérisées par leur brièveté et leur effet de surprise s’appuient aussi sur les ressources offertes par les nouvelles technologies. Bref, il y a entre elles et la manifestation non une contradiction, mais l’élaboration d’une synergie somme toute assez efficace.

Cette déclaration ne témoigne t-elle pas, de manière plus générale, d'une certaine rupture entre société civile et pouvoir politique propre à la France ?

Sans aller jusqu’à évoquer une rupture, on peut sans risque de se tromper parler d’une difficulté croissante de la part de l’univers dominant à écouter, à prendre en considération l’expression des contre-pouvoirs. Il me semble que cette situation est exemplaire d’une société dans laquelle le pouvoir politique a tendance à confondre légitimité et légalité. En démocratie, comme l’ont expliqué les philosophes des Lumières, un gouvernement n’est rien d’autre que le dépositaire du pouvoir légal, celui que les citoyens ont choisi pour une durée limitée. Cela ne lui donne en aucun cas un blanc-seing entre deux législatures. Au contraire, les citoyens, détenteurs du pouvoir légitime, sont en droit d’attendre que le pouvoir politique les écoute, dès lors qu’ils ont fait la preuve de l’ampleur de leur mécontentement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
airlane
- 15/01/2013 - 08:51
@ cn13
100 % de votre avis !
savoir
- 14/01/2013 - 09:06
l'expérience
Mr HOLLANDE n'a jamais été ni secretaire d'état et n'a pas excercé de poste de ministre d'ou son manque d'expérience dans la gestion de l'état.C'est comme si nous donnions le commandement d'un paquebot a un jeune officier sorti de l'école maritime.a lui il faudra passer par tout les grades 3.2.1.ém lieutenant puis capitaine en second et enfin capitaine. et cela dans beaucoup de domaine....
CN13
- 14/01/2013 - 06:22
à urbigen :
Je pense que 51% ont voté Hollande le candidat par la grâce de l'antisarko... et non pour chaque point particulier de son programme qui, et là j'en suis certain, n'ont pas lu une ligne.
Les déceptions sont immenses, hélas !