En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Les dessous de l'économie

En France, on n’a toujours pas de pétrole... et bientôt nous n’aurons plus celui des Russes

Publié le 10 janvier 2013
Le pétrole reste l'énergie indispensable à nos sociétés modernes. L'approvisionnement de la France repose essentiellement sur la production de la Russie. Notre fournisseur russe se dote des moyens de privilégier d’autres clients comme la Chine et le Japon et de livrer son pétrole à l’Est plutôt qu’à l’Ouest.
Présent dans 14 pays et sur les 5 continents, les rédacteurs d’Agora éditent chaque jour leurs propres dépêches en langue anglaise pour couvrir  tous les évènements de l’actualité économique et financière intéressants pour les investisseurs particuliers...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Agora
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Présent dans 14 pays et sur les 5 continents, les rédacteurs d’Agora éditent chaque jour leurs propres dépêches en langue anglaise pour couvrir  tous les évènements de l’actualité économique et financière intéressants pour les investisseurs particuliers...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le pétrole reste l'énergie indispensable à nos sociétés modernes. L'approvisionnement de la France repose essentiellement sur la production de la Russie. Notre fournisseur russe se dote des moyens de privilégier d’autres clients comme la Chine et le Japon et de livrer son pétrole à l’Est plutôt qu’à l’Ouest.

Une sombre affaire de tuyauterie a plus de chance de faire monter votre litre d’essence au-delà des 2 euros que tous les conflits en cours et en devenir au Moyen-Orient. C’est une histoire de pipeline dans le fin fond de la Sibérie, plutôt connue pour ses goulags que pour ses rois du pétrole. En France, on n’a toujours pas de pétrole... et bientôt nous n’aurons plus celui des Russes.

Il s’agit d'un oléoduc qui vient de s’ouvrir entre Taishet et Kozmino. Le point de départ se trouve en Sibérie orientale et l’arrivée donne sur la mer du Japon. Je vous présente ESPO, le East Siberia-Pacific Ocean pipeline.

C’est un projet titanesque : 25 Mds$ et quatre ans de travaux dont la dernière phase vient de s’achever. Au final, plus de 4 700 km de tuyaux relient maintenant le pétrole sibérien à l’Asie et même l’Amérique. C’est un projet d’une telle importance qu’un blend de pétrole a été créé spécialement pour ce pipeline et porte le même nom ESPO. De grande qualité et disponible partout dans le monde, il est en passe de devenir une référence qui concurrencera le Brent et le WTI. A ce jour, l’Europe importe 20% de son pétrole de Russie – qui est d’ailleurs le premier partenaire de l’Europe en matière d’hydrocarbures. Et comme le note un rapport d’information du Sénat dont l’encre n’est pas encore sèche :

« La dépendance énergétique à l'égard de la Russie devrait fortement s'accroître dans les prochaines années. La Commission européenne estime que, d'ici vingt ou trente ans, 70 % des besoins énergétiques de l'Union européenne devront être assurés par les importations, contre 50 % aujourd'hui. »

Or que se passe-t-il avec ce nouveau pipeline ?

Regardons un instant la carte :

 

A priori pas de problème : les gisements de Sibérie orientale pour l’Asie, l’Oural pour l’Europe et la Sibérie occidentale pour le premier qui y investit. Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.

Sauf que… Transneft – l’opérateur d’ESPO – a annoncé comme objectif 36  millions de tonnes de pétrole transportées en 2013 et, à terme, 80 millions de tonnes.  Pour cela, il faudra augmenter la production des gisements de Sibérie orientale en 2013 et nécessairement transférer du brut de Sibérie occidentale et de l’Oural.

Et paf la gifle… voici donc que la Russie se prépare à nous sucrer notre fix de pétrole pour le donner aux junkies chinois, japonais et américains.

Ce pipeline de 25 Mds$ qui a vu le jour en quatre ans en est le premier exemple concret. Dans le même temps, le joint-venture entre Total et Gazprom pour exploiter le gisement géant de Shtokman en mer de Barents a échoué misérablement. Après quatre ans de patinage, les 450 salariés du projet ont finalement été remerciés en juin dernier. Ce n’est donc pas la mauvaise volonté des Russes qu’il faut ici juger mais bien l’incapacité de l’Europe à sécuriser ses approvisionnements en énergie sur le long terme.

Nous avons l’habitude de voir les prix de l’essence s’envoler à chaque crise politique au Moyen-Orient, il faut maintenant se faire à la concurrence de notre – ancienne – chasse gardée russe. Ce nouvel éclairage devrait nous pousser à repenser en profondeur notre approvisionnement énergétique pour les 30 prochaines années.

Dans ce contexte plus que tendu, la porte que nous avons fermée sur nos propres gisements de gaz de schistes paraît bien irresponsable. En France, on n’a pas de pétrole mais pas vraiment d’idées non plus. Je ne peux que vous conseiller de lire ce récent article de Florent Detroy sur le sujet : Gaz, ne vous trompez pas de cible.

A lire également ici "Pourquoi dans 100 ans nous serons encore dépendants du pétrole".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Et si nous aussi on faisait nos camps décoloniaux ?

07.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jean-Francois Morf
- 10/01/2013 - 19:16
La France pourra plus déclarer la guerre aux amis de la Russie
Quelle paix en perspective!
Laissons les mecs islamistes se tuer entre eux, jusqu'à qu'on soit débarrassé de tous ces misogynes enfermant leurs femmes à double tour, en exigeant d'elles qu'elles apprennent le Coran par coeur!
Dans les rues islamistes, on ne voit déjà plus que des mecs!
Ces islamistes, en décidant autoritairement des mariages incestueux, deviennent de plus en plus débiles, comme les chiens de race pure...
Pierrrrre
- 10/01/2013 - 18:43
►►► La France était indépendante sur le plan énergétique
.
..Nous avions le gaz saharien,
mais c'était avant De Gaulle, ce "grand visionnaire"
.
Il a donné le gaz saharien à l'Algérie
.
..Cherchez les cons.
Karamba
- 10/01/2013 - 17:10
Quand les réservoirs...
... des automobilistes français seront vides, ceux-ci foutront dehors la gauchaille intégriste rose et verte dehors afin de pouvoir faire le plein avec notre huile de schiste qui imbibe abondamment nos sous sols...