En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Yes we canne !
Starck signe un déambulateur design... et ça nous fait une belle jambe
Publié le 27 novembre 2012
La ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, a demandé au célèbre designer Philippe Starck de redonner un coup de jeune au déambulateur.
Muriel Boulmier est déléguée de l’UDI chargée du 3ème âge, et Adjointe au Maire d’Agen en charge de la politique sociale et de l’accessibilité. Elle est également l'auteure de deux rapports de missions ministérielles sur l’adaptation de la société...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Muriel Boulmier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Muriel Boulmier est déléguée de l’UDI chargée du 3ème âge, et Adjointe au Maire d’Agen en charge de la politique sociale et de l’accessibilité. Elle est également l'auteure de deux rapports de missions ministérielles sur l’adaptation de la société...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, a demandé au célèbre designer Philippe Starck de redonner un coup de jeune au déambulateur.

Des déambulateurs signés Philippe Starck ! Voilà de quoi faire rêver nos papis et mamies !

À défaut d’être nouvelle, l’idée d’apporter un peu de glamour dans les objets qui accompagnent le vieillissement est évidemment bonne. L'esthétique partagée permet de mieux faire accepter les nécessités de l’âge, et rend désirable ce qui peut être perçu comme stigmatisant. Mais pour endiguer le déni de vieillesse et défier le culte du jeunisme, choisir le déambulateur comme emblème serait plutôt un pas de côté.

La démarche du « design pour tous » bien connue des spécialistes européens du vieillissement se décline dans le quotidien, l’habitat, l’ameublement, l’équipement électroménager, électrique ou encore la configuration de l’espace.

Elle suscite un désir partagé entre les générations. La réticence française à la promouvoir s’explique par une perception erronée du design, mis à mal par l’échec de la domotique, toujours considérée comme élitiste et chère. Demander à l’un des plus célèbres designers de se mêler du déambulateur revient  donc à coller, avec un soupçon de maladresse, une étiquette à un objet qui demandait de ne pas en avoir.

Un concours de jeunes designers aurait tout aussi bien pu contribuer, plus modestement, au « design pour tous », pour tous ! Leur donner la chance d’une licence industrielle, les inscrire dans l’innovation que constitue le marché de l'âge et faire entrer ces objets dans la ligne d’investissement de l’entreprise qui leur ouvre l’accès au crédit d’impôt recherche, aurait suscité une mobilisation plus large. Le label esthétique pré-attribué à l’inventeur pré-désigné n’est pas un objectif en soi.  L’esthétique est la valeur ajoutée à l’objet quotidien, le moyen au service d'une fin : la possibilité et la facilité de l'usage par tous…

…Et partout, ce ne serait pas mal non plus. Car admettons que la nouvelle génération de quatre-cannes griffée Starck soit disponible à la supérette d’à côté : mamie met au rencart sa vieille canne et se paye un joli déambulateur rutilant. La voilà partie en ville, fière comme Artaban, bien décidée à faire pâlir de jalousie tout le club de tricot. Sauf que pour y parvenir, elle doit emprunter l’une de ces jolies rues pavées reconstituée au nom de l'élégance française… Et là, catastrophe… Il coince. Elle insiste, il persiste. Elle le rabroue, le soulève… Ouf ! L’honneur est sauf, les voilà repartis. Un pas, puis deux et… un trou ! Il tangue, mazette ! Elle va se casser la margoulette ! On vous épargne la suite, mamie a fait demi-tour, vexée comme un pou.

Le diable se cacherait-il dans les détails ? Et ce détail là serait-il un détail de taille ? Il faut croire, même, que l'état des trottoirs et chemins est une priorité absolue. Un chantier bien moins glamour qu’un déambulateur à paillettes, mais un duo indispensable. Si l’enfer est pavé de bonnes intentions, les rues pavées et autres tics urbains à la mode restent l’enfer des vieux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
02.
Et les pays qui participent le plus à l’extension des forêts sur la planète sont…
03.
Comment Donald Trump est en train de se sortir des soupçons qui pèsent sur lui d'une collusion entre la Russie et sa campagne électorale de 2016
04.
François Ruffin craint d’être visé après les perquisitions chez Mediapart et La France Insoumise
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
Le coffre-fort d'Alexandre Benalla aurait été déplacé par Chokri Wakrim, le compagnon de l'ancienne cheffe de la sécurité du Premier ministre
07.
Cette aile de la majorité LREM qui grince face à la juppéisation en marche
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Aela1105
- 28/11/2012 - 18:32
pitié
A l'heure actuelle je pensais qu'un ministre avait autre chose a faire que de s'occuper de déambulateurs. Combien on est payé pour faire ce job ?
Diable
- 27/11/2012 - 14:16
I want my money back !
Si c'est pour dépenser mes impôts de cette manière, je préfère que vous me rendiez ce que j'ai payé
Ravidelacreche
- 27/11/2012 - 11:51
déambulateur design
En option, ces modèles peuvent etre équipés d'un GPS (pour retrouver son bureau), d'un support de perfusion etd'un urinoir suivant prescription médicale. Les options de confort ( coloris, sellerie cuir, roues alu) ne sont pas prises en charge par la CPAM mais peuvent etre prises en charge par votre entreprise selon votre convention collective.
http://www.hohoho.fr/blague-amenagement-des-conditions-de-travail-b361.html