En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

07.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 10 heures 2 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 11 heures 37 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 12 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 14 heures 22 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 14 heures 45 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 16 heures 6 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 17 heures 1 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 17 heures 37 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 10 heures 58 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 12 heures 20 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 12 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 14 heures 26 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 15 heures 1 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 16 heures 52 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 17 heures 25 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 17 heures 46 min
Pédagogie

Et si apprendre à surmonter ses échecs était aussi utile que d’apprendre à compter

Publié le 24 novembre 2012
Alors que l'Education nationale étudie actuellement la possibilité de supprimer des notes, de nombreux entrepreneurs ont évoqué les vertus insoupçonnées de l'échec dans la construction de la réussite personnelle.
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'Education nationale étudie actuellement la possibilité de supprimer des notes, de nombreux entrepreneurs ont évoqué les vertus insoupçonnées de l'échec dans la construction de la réussite personnelle.

Atlantico : Le dernier prix Nobel de biologie, l'anglais Sir John Gurdon, se révélait être un véritable cancre à l'école. Au delà des théories sur l’incompatibilité des génies avec le système éducatif, cela ne tend-il pas à démontrer que l'expérience de l'échec est formatrice si elle se fait suffisamment tôt ? 

Erwan Le Noan : Quiconque a déjà surmonté un échec sait bien que c’est une expérience formatrice et intense. Quand on réussit tout, on a plus de mal à s’interroger sur soi : pourquoi se remettre en cause quand tout nous sourit ? Quand on échoue, on peut décider de dénoncer l’injustice et de protester en refusant sa défaite, mais c’est un peu puéril. Surtout, dès que la passion et l’émotion retombent, on cherche à comprendre ce qui a motivé l’échec. C’est un apprentissage salutaire.

Encore faut-il que l’échec soit perçu "positivement", qu’il soit accepté comme une occasion d’apprendre. Le problème c’est que dans le système scolaire l’échec est une sanction et qu’il est impardonnable et irrémédiable : seuls 9 % des élèves qui redoublent leur CP auront le bac. Celui qui échoue, c’est le cancre, l’idiot, le raté. On s’empresse de le dénigrer et de l’écarter : vers des voies de garage, une orientation de seconde zone. A l’inverse, parfois, l’Ecole en vient à s’assurer que personne n’échoue… mais du coup personne ne réussit vraiment non plus. Dans un sens comme dans l’autre, l’échec perd sa vertu. Si l’on acceptait que l’échec est, lui aussi, formateur, le système scolaire s’en porterait un peu mieux.

Comment se fait-il que le monde de l'entreprenariat ait largement développé des techniques de stimulation par l'échec alors que le monde éducatif s'y refuse toujours ?

Dans le monde de l’entreprise, et surtout parmi ceux qui créent leur "boîte", on a une conscience bien plus forte de l’échec. Le risque de l’échec, c’est le quotidien de l’entrepreneur. Capucine Graby et Marc Simoncini le montrent très bien dans leur récent livre : c’est aussi parce qu’ils ont échoué que les stars d’internet ont réussi. Il est un peu rapide cependant de croire que l’aspect positif de l’échec est parfaitement intégré dans le monde de l’entreprise.

Dans l’Education nationale, l’échec d’un élève n’est pas possible. Les parents, les enseignants et les élèves ne l’acceptent pas. Parce que notre société est si rigide, réserve des places de succès à si peu de monde, que tout prétexte est bon pour éliminer les élèves qui ne rentrent pas dans le moule. Tout le système scolaire français fonctionne sur cette logique pernicieuse : il faut éliminer, « trier » comme le dit un récent et excellent petit livre. Ses auteurs (économistes) expliquent très bien que tout vient du marché du travail français, sclérosé : comme les emplois y sont limités (ce qui est le résultat de sa rigidité), il faut rester au top du top pour y accéder. C’est donc l’obsession des familles dès le CP. L’Education nationale, en ce sens, n’est que la complice active de la société dans son ensemble.

L'Education nationale n'emprunte-t-elle pas le mauvais chemin en voulant s'inspirer de certaines mesures pédagogiques d'origine scandinave (suppression relative des notes, discours positiviste...) ?

J’ai beaucoup de mal avec ces discours sur la "bonne" ou la "mauvaise" pédagogie. Ils relèvent d’une vision qui me semble tout à fait dépassée de l’Education nationale et qui voudrait que le ministre, dans sa sagesse omnisciente, choisisse la bonne pédagogie et la fasse appliquer dans toutes les écoles de France.

A titre personnel, j’ai évidemment des préférences. Mais dans un système scolaire moderne et performant (ce qui n’est décidément pas le cas de l’Ecole française), on devrait avoir des établissements autonomes, choisissant chacun les méthodes qu’ils veulent utiliser et publiant leurs résultats. Si une école souhaite imposer l’uniforme et la discipline de fer, qu’elle le fasse ! Si une autre pense qu’il vaut mieux faire du pédagogisme à outrance et promouvoir le développement "positif" des enfants, qu’elle le fasse aussi ! En clair, qu’on laisse les écoles appliquer la pédagogie qu’elles veulent : réactionnaire ou gauchisante. On verra bien les résultats des élèves et les familles, libres d’y envoyer leurs enfants, seront juges !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

07.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Teo1492
- 25/11/2012 - 21:12
ce qui est utile, c'est de réussir !
Mais la culture de l'effort n'a pas vraiment le vent en poupe
jerem
- 25/11/2012 - 12:14
@bara et vspatrick
donnez nous donc des exemples d'autres civilisations qui auraient un gout pour la glorification de l'echec . et pour l'exception francaise qui serait donc une tare , citez nous donc des contre -exemples ailluers .

Pour petite illustration , c'est marrant mais quel exemple que ces candidats aux présidentielles americaines disparaissent a tout jamais car certainement banni et laissés sans aucun recours .

Alros qu'en France .... que de politiques qui mettent leurs echecs elecotrals pour mieux revenir (ou s'obtiner a ne pas laisser d'autres emeger) .

VOILA DONC pour les généralité et vos facilités a dénigrer dans une paresseuse rengaine sur la France et ses pretendues tares .

on attend vos illustrations des plus verts paturages ailleurs .
vspatrick
- 24/11/2012 - 18:05
Bref une remise en question de l'EN ???

une pure utopie !! La France est incapable de changer.