En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Cette très chère Ségolène Royal

05.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

06.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 10 heures 59 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 15 heures 53 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 16 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 17 heures 20 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 19 heures 19 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 19 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 9 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 11 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 11 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 15 heures 35 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 20 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 10 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 11 heures
© Reuters
La campagne d'Obama a été remportée, au moins en grande partie, grâce au "Big Data".
© Reuters
La campagne d'Obama a été remportée, au moins en grande partie, grâce au "Big Data".
Le nettoyeur

Le pouvoir du "Big data" : Obama premier Président élu grâce à sa maîtrise de traitement de données ?

Publié le 09 novembre 2012
Le "Big data", la collecte et le traitement automatisé de gigantesques quantités de données, a aidé Barack Obama à remporter un second mandat. Une méthode déjà utilisée depuis longtemps dans le monde de l'économie et de la finance.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le "Big data", la collecte et le traitement automatisé de gigantesques quantités de données, a aidé Barack Obama à remporter un second mandat. Une méthode déjà utilisée depuis longtemps dans le monde de l'économie et de la finance.

Lors des derniers jours de la campagne présidentielle américaine, la question clé était celle de la composition de l'électorat. Si l'électorat ressemblait à celui de 2008, avec beaucoup de jeunes, d'hispaniques et d'afro-américains, la réélection de Barack Obama était assurée. Seulement voilà : l'enthousiasme de 2008 et du rêve Obama s'était assoupi après quatre ans de chômage et de stagnation économique. Le pari de l'équipe Romney était que ces groupes s'abstiendraient plus, une fois l'Obamamania passée.

C'était sans compter sur la grande innovation de l'équipe Obama : une base de données gigantesque de soutiens et de soutiens potentiels, accumulée via le site internet et les meetings du candidat. Grâce à une analyse informatique, sociologique, géographique et statistique, ces électeurs ont été découpés en groupes. L'analyse permit aux bénévoles de la campagne Obama de savoir, par exemple, quels arguments pousseraient plus les femmes célibataires, ou les jeunes, ou les hispaniques, à se mobiliser. Elle permit de cibler les pubs, coups de fils et appels à donations.

Le jour du scrutin, en temps réel depuis son QG de Chicago, la campagne pouvait voir au quartier près dans quels endroits les gens allaient voter et dans quels endroits c'était plus difficile pour y concentrer leurs bénévoles et mobiliser les électeurs. La campagne Romney ne pouvait pas rivaliser avec une telle organisation et se trouva face à une cinglante défaite, bien plus forte que le scrutin très serré annoncé par les sondages nationaux, fondés sur la supposition d'un électorat moins mobilisé.

Au final, la campagne d'Obama a été remportée, au moins en grande partie, grâce au "Big Data". Le Big Data c'est cette tendance de fond qui est en train de transformer l'économie. Le Big Data part du constat qu'il n'a jamais été aussi peu cher d'accumuler, de stocker et de traiter des données. Sur tout.

Avec suffisamment de données, l'analyse statistique peut dénicher des corrélations et des relations auxquelles on n'avait pas accès avant. Les applications vont du prosaïque - quels prospects répondent le mieux à quelles offres commerciales ? - à l'effrayant - les Etats sont friands de Big Data pour nous surveiller.

Mais le Big Data est d'abord un phénomène qui pousse à repenser complètement l'organisation de l'économie. Les décisions des entreprises - quel prix donner au produit ? quel marché cibler en priorité ? - sont le plus souvent issues d'un mélange de calculs rudimentaires, d'anecdotes et d'intuition. Bientôt, le Big Data fera repenser toutes ces décisions.

Déjà de nombreux secteurs sont transformés par la Big Data : la finance, bien sûr, avec ses quants et ses algorithmes ; la distribution, où la logistique - qui permet d'apporter le bon produit au bon endroit au bon moment et ainsi de gagner les précieux micro-points de marge qui permettent de battre ses concurrents - devient un problème informatique avant tout. Et maintenant la politique : il est certain que les Républicains, et les professionnels de la politique du monde entier, vont s'inspirer de ce qu'a fait l'équipe Obama cette semaine.

Beaucoup des problèmes les plus importants sont des problèmes de traitement de données : comment faire fonctionner un réseau énergétique pour ne plus gaspiller d'énergie ; comment organiser la circulation dans une ville ; comment acheminer les produits d'un endroit à un autre, ou comment le cibler. Et ainsi à l'infini.

Le Big Data ne remplace pas la nécessité de la prise de décision, mais c'est une aide phénoménale à la prise de décision et potentiellement une révolution de productivité comme les deux précédentes ères de l'informatique. Cette semaine, la Big Data a peut être changé le cours de l'histoire en choisissant l'identité du président des Etats-Unis. Et ça ne fait que commencer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Cette très chère Ségolène Royal

05.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

06.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lepongiste
- 10/11/2012 - 07:57
Entendu dans une émission tv sur NY !!!
"Nous avions a choisir entre la peste et le choléra".....a déclaré une interviewée dans la rue...
Lepongiste
- 10/11/2012 - 07:57
Entendu dans une émission tv sur NY !!!
"Nous avions a choisir entre la peste et le choléra".....a déclaré une interviewée dans la rue...
Bara
- 09/11/2012 - 22:58
ça craint vraiment...
... déjà Cameron veut gouverner en fonction des tweets... on est de plus en plus dans le règne de l'immédiat, de la réaction à chaud, du sens du poil et de la brosse à reluire...
Est-ce ainsi qu'on gouverne les hommes ?