En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 36 min 55 sec
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 39 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 19 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 20 heures 15 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 21 heures 37 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 22 heures 26 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 22 heures 41 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 41 min 9 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 2 heures 51 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 16 heures 57 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 18 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 20 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 21 heures 34 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 22 heures 19 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 22 heures 33 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 22 heures 47 min
© Reuters
La Bourse de Paris a pris jusqu'à 3% dans la foulée des annonces du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, qui a montré sa détermination à soutenir la zone euro.
© Reuters
La Bourse de Paris a pris jusqu'à 3% dans la foulée des annonces du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, qui a montré sa détermination à soutenir la zone euro.
Nuage de fumée ?

Draghi rachète de la dette... Les marchés sont rassurés, mais jusqu'à quand ?

Publié le 07 septembre 2012
Les Bourses ont terminé en forte hausse jeudi, dopées par les déclarations du président de la BCE venues confirmer le lancement d'un nouveau programme de rachat d'obligations d'Etat. Réelle tentative pour enrayer la crise ou simple effet d'annonce ?
Jérôme Revillier est  fondateur d’Eole Trading et gérant chez Alternative Capital Investments.Il est conseiller et stratège auprès de professionnels des marchés et de sociétés de gestion.Il contribue chaque semaine à l’Edito des matières Premières et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Revillier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Revillier est  fondateur d’Eole Trading et gérant chez Alternative Capital Investments.Il est conseiller et stratège auprès de professionnels des marchés et de sociétés de gestion.Il contribue chaque semaine à l’Edito des matières Premières et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Bourses ont terminé en forte hausse jeudi, dopées par les déclarations du président de la BCE venues confirmer le lancement d'un nouveau programme de rachat d'obligations d'Etat. Réelle tentative pour enrayer la crise ou simple effet d'annonce ?

Lire aussi sur ce sujet :

Pourquoi l'aide de la BCE pour les rachats de dettes espagnole et italienne n'est pas nécessairement une bonne nouvelle

Mario Draghi a parlé. Beaucoup parlé. Pas moins de trois communiqués à lire avant la traditionnelle série de questions-réponses. Il s’en est même excusé. Mais il fallait bien ça pour nourrir les attentes des investisseurs qui ont fait grimper les marchés financiers de près de 14% pour l’indice Eurostox50 par exemple ces derniers mois.

Et ce jeudi soir, l’euphorie était encore de mise avec un CAC40 en hausse de 3% atteignant la barre symbolique des 3500 points et un indice S&P500 à Wall Street au plus haut depuis 4 ans. Mario Draghi a-t-il réussi à enrayer la crise ou a-t-il juste une nouvelle fois gagné du temps ?

Une conférence (trop) attendue

Cette conférence de presse était très attendue par les marchés. En effet Mario Draghi avait lui-même aiguisé l’appétit des marchés en déclarant fin juillet « La BCE est prête à faire tout ce qui sera nécessaire pour préserver l’euro. Et croyez-moi, ce sera suffisant ». L’effet d’annonce avait parfaitement fonctionné, impactant immédiatement le marché obligataire, permettant ainsi aux pays en difficulté de retrouver un nouveau souffle avec des taux d’emprunt en baisse.

Mais l’été, propice à ce genre de « rallye boursier » (c’est vrai aussi pour les fortes chutes) touchant à sa fin, la BCE allait devoir s’expliquer un peu plus.

Mario l’équilibriste

Et s’il y a bien une chose que l’on ne pourra pas lui reprocher, ce sont la qualité et la précision des explications apportées sur les opérations que la banque centrale souhaite mener. Il faut dire qu’il s’est livré à un véritable jeu d’équilibriste afin de rassurer les marchés sans froisser la puissante Allemagne.

Ainsi, sans entrer trop dans le détail des mesures, la BCE nous livre une nouvelle fois un acronyme dont elle a le secret. Au revoir SMP, bonjour OMT. Ces fameuses «  Outright Monetary Transaction » vont permettre à la BCE d’agir sur le marché de la dette souveraine directement pour venir réduire les taux des pays qui en bénéficieront.

Mais la réelle force de cette annonce est justement l’effet qu’elle produit sans être utilisée ! Et c’est bien pour cela que Mario Draghi a insisté sur deux points. L’irréversibilité de l’euro et la quantité illimitée de liquidité mise à disposition pour agir sur le marché secondaire. Ces deux axes sont les deux ensembles qui composent le bazooka rhétorique de Mario Draghi. Mais, car il y a un mais …

Mario, illusionniste

Mais malgré son talent, Mario n’a pas pu cacher les sérieuses dissensions avec l’Allemagne. Répondant à une question d’un journaliste, Draghi a laissé entendre que seul Mr Weidmann, le représentant allemand au comité monétaire a voté contre ces mesures. Plus inquiétant encore, la rhétorique employée pour ménager la rigueur allemande risque de sérieusement enrayer le fameux bazooka de Mario. Tout d’abord, les achats seront effectués avec des montants de liquidités « stérilisées ». Cela signifie tout simplement que l’on retire du circuit économique l’équivalent des sommes allouées aux transactions OMT afin de ne pas gonfler la masse monétaire et donc, de ne pas froisser le nord de l’Europe qui se refuse à toute monétisation.

Enfin, ces mesures sont applicables seulement à certains pays sous conditions. Il faudra que les pays, bénéficiant de ces mesures, aient sollicité officiellement une aide extérieure et conservent un accès au marché de la dette. En clair, pour le moment, seule l’Irlande colle à ses critères. L’Espagne, clairement est dans le viseur et jamais la pression sur Mr Rajoy aura été aussi forte pour faire une demande d’aide officielle.

Mario, Chapeau l’artiste !

Car le vrai message de Mario Draghi, il est simple : Vous voulez de l’aide ? No problem. Demandez-la officiellement et abandonnez votre souveraineté pour la mise en place de mesures budgétaires. Et c’est là toute la magie Draghi. Il a réussi à rassurer les marchés, préserver les Allemands tout en mettant tranquillement la pression sur les pays en difficulté en martelant que, lui, était indépendant. Bravo Mario, tu nous as fait rêver. On se demande même encore pourquoi tu emmènes ton ami Constancio à côté de toi à la conférence, il ne dit jamais rien. Banquier central, plus qu’un métier, c’est un art.

Croissance et Inflation, une zone de turbulences s’annonce

Vous l’aurez compris, si je salue l’originalité et l’habileté de Mario Draghi, je reste malheureusement très inquiet sur la capacité de la zone euro à s’en sortir. Car le véritable constat à faire est que la BCE a revu la croissance à la baisse et l’inflation à la hausse. Avec désormais une prévision de 0.4% contre 1% prévu lors de la dernière estimation et une inflation revue à la hausse autour des 2.5%, l’élastique se tend dangereusement pour l’Europe. Mario a fait le Job, c’est désormais aux états européens de sauver ce qui peut encore l’être. En attendant, les marchés pourraient vite ressortir les crocs si le plat n’est pas plus consistant que le simple amuse-bouche de Draghi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 07/09/2012 - 23:24
Faites vos jeux
48h de folie

BNP + 9% (avec des pointes à +11%)
GLE +15%
ACA +15%

C'est comme au casino - j'ai misé sur le rouge pour lundi.





Guff
- 07/09/2012 - 19:25
Super, Mario!
Vous avez, Mario Caro mio, fumé. La seule monnaie, c'est le pétrole. Qui peut vous croire? De tous les rats, même en assemblée enfumés, qui peut vous suivre vers de telles échéances?
Guff
- 07/09/2012 - 19:22
Super, Mario!
Vous avez fumé, Super Mario!! Caro mio, la seule monnaie, c'est le pétrole. Alors, quel rat, même enfumé comme se doit, vous croira?