En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Méthode
Peillon veut enseigner la morale à l'école, mais laquelle ?
Publié le 03 septembre 2012
Le ministre de l'Education nationale a annoncé dans une interview accordée au JDD qu'il souhaitait instaurer des cours de "morale laïque" dès la rentrée 2013. Une idée qui peut sembler louable, mais est-elle vraiment applicable ?
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Education nationale a annoncé dans une interview accordée au JDD qu'il souhaitait instaurer des cours de "morale laïque" dès la rentrée 2013. Une idée qui peut sembler louable, mais est-elle vraiment applicable ?

Vincent Peillon, notre ministre de l’Education Nationale vient de proposer le retour de la morale à l’école à travers des leçons de morale laïque. Je me réjouis d’une telle nouvelle, celle-ci allant dans le bon sens. Si certains jeunes ont la chance d’avoir une famille leur enseignant des valeurs, trop de jeunes sont livrés à eux-mêmes sans aucune notion d’un certain nombre de principes élémentaires. D’où, des souffrances pour tout le monde. Pour les jeunes, qui ont du mal à se construire faute d’une conscience morale. Pour la société qui subit les effets de l’absence de conscience morale à travers de graves incivilités.  Cela dit, je ne puis m’empêcher de me poser un certain nombre de questions.

     1) Si Nicolas Sarkozy et la droite avaient proposé le retour de la morale, la gauche aurait-elle voté pour ? Certains de ses éditorialistes n’auraient-ils pas vu là une manœuvre régressive et réactionnaire de type pétainiste ?

     2) Depuis Mai 68, la morale est considérée par l’intelligentsia de gauche comme relevant de l’idéologie bourgeoise, voire de l’atteinte à la vie, quand cette même intelligentsia se veut nietzschéenne. Ce refus de la morale est tel qu’il est devenu courant de bannir ce mot en le remplaçant par celui d’éthique. Comment la gauche va-t-elle s’y prendre pour expliquer à la gauche que, désormais, il va falloir revenir à la morale et ne plus parler simplement d’éthique ? Qui, parmi les intellectuels de gauche, va penser ce revirement à 180° et la révolution culturelle à gauche qu’il implique ?

     3) La gauche a été et demeure très permissive en matière de morale. Comment va-t-elle expliquer qu’il faut être strict et exigeant ? Et sur quelles bases ?

     4) Du fait de cette permissivité, elle a beaucoup défendu le « à chacun sa morale ». Comment va-t-elle expliquer qu’il y a la morale et pas simplement les morales ou bien encore « à chacun sa morale » ?

     5) Vincent Peillon, notre ministre, parle d’enseigner la morale « laïque ». Qu’entend-t-il par « laïque » ?  Le terme laïc désignant aussi bien le non religieux que l’athéisme, la morale laïque va-t-elle renvoyer à la morale non-religieuse ou à la morale athée ?

     6) La morale non-religieuse étant vague et mal définie, comment va-t-on faire pour enseigner une morale précise ?

     7) Et la morale athée étant précise, comment va-t-on faire pour être large ?

     8) Dans tous les cas de figure, comment va-t-on faire pour satisfaire tout le monde, ceux qui sont religieux et ceux qui ne le sont pas ? La morale laïque ne risque-t-elle pas de ne s’adresser qu’aux enfants issus de milieux non-religieux ou athées ?

     9) Enfin, il va falloir former les instituteurs et les professeurs de collège à la morale laïque. Qui va les former ? Avec quels manuels ?

     10) Et que va-t-on faire avec les instituteurs et les professeurs de collège qui, au nom de ce qu’ils pensent être la gauche, vont refuser d’enseigner la morale ?

Il aurait été plus facile d’introduire la morale à l’école si la gauche n’avait pas tout fait depuis quarante ans pour en ruiner le sens et la valeur. Qui sème le vent récolte la tempête. Elle se retrouve maintenant devant ce qu’elle a elle-même contribué à créer : une société sans morale. J’espère que le projet audacieux de Vincent Peillon va réussir et je lui souhaite ainsi qu’à son gouvernement bien du courage. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Peut-on encore s’enrichir autrement qu’avec l’immobilier en France ?
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
France stratégie : le gaité fonction publique s’enferme dans ses dénis sur la dépense publique
05.
France/Allemagne, le match éco ou la preuve par 4 de l’inefficacité de la politique économique d’Emmanuel Macron
06.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (35)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zelectron
- 04/09/2012 - 16:37
la morale des moutons
pour mieux plumer les troupes, adhérentes aux thèses socialistes et ne plus lâcher le pouvoir ...
CN13
- 04/09/2012 - 11:56
Pas besoin de faire de "la morale" même laïque...
il suffit aux parents d'instruire une certaine discipline à la maison dès le plus jeune âge. Après tout, ce sont eux qui les mettent au monde.
Mais si l'enfant n'est pas discipliné(e) ou il n'a pas appris à l'être, il ne changera pas parce qu'il va à l'école.
Quand aux profs... bof !
LeLiberal
- 04/09/2012 - 03:58
Cette idée est nauséabonde et dangereuse
Il n'y a pas une morale universelle, à part peut-être deux aspects très religieux qui sont les "tu ne tueras point" et "tu ne voleras pas ton prochain", mais une multitude de morales qui sont le résultat de notre environnement culturel, familiale, religieux ou athée, etc...

Ce que veut Peillon, c'est imposer une "morale officielle" (socialiste ici mais ça n'a à la limite aucune importance car je condamnerais toute initiative de ce genre de la droite) et malheur à ceux qui ne la respecteront pas. Toutefois pour limiter le nombre d'esprits déviants, les mômes seront endoctrinés dès l'école.

Ces questions sont du domaine de la vie privée et doivent le rester. Que l'école apprenne aux enfants à lire, écrire et compter correctement, ce sera déjà un excellent début.