En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un homme a été placé en garde à vue
il y a 1 heure 48 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 3 heures 10 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 6 heures 1 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 6 heures 39 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 7 heures 32 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 19 heures 27 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 20 heures 10 min
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Fin de la prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 21 heures 37 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 23 heures 17 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 2 heures 30 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 3 heures 34 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 7 heures 50 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 8 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 19 heures 52 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 21 heures 1 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 22 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 1 jour 2 min
vieux pas sages

Les dangers du jeunisme

Publié le 02 mars 2011
A quel âge peut-on siéger au Sénat ? C'est à cette question cruciale que les sénateurs doivent répondre mercredi 2 mars, envisageant de passer l'âge minimum pour entrer à la Haute Assemblée à 24 ans, contre 30 ans actuellement. L'ancien sénateur, mais toujours vert, puisqu'il est aujourd'hui académicien, Jean Cluzel, dénonce l'obsession du jeunisme.
Jean Cluzel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Cluzel, ancien sénateur, membre de l'Académie des sciences morales et politiques, est également président de Canal Académie, la webradio de l'Académie Française.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A quel âge peut-on siéger au Sénat ? C'est à cette question cruciale que les sénateurs doivent répondre mercredi 2 mars, envisageant de passer l'âge minimum pour entrer à la Haute Assemblée à 24 ans, contre 30 ans actuellement. L'ancien sénateur, mais toujours vert, puisqu'il est aujourd'hui académicien, Jean Cluzel, dénonce l'obsession du jeunisme.

Chacun sait que, depuis 1789, notre Pays a utilisé 16 constitutions ; alors que la dernière en date (1958) a déjà été révisée 24 fois. Tout y passe ; y compris l’âge d’éligibilité des sénateurs abaissé récemment à 30 ans et que l’on propose de ramener à 24 ans  le 2 mars 2011 au Palais du Luxembourg.

A ce sujet, il ne serait peut-être pas sans intérêt de rappeler le  souvenir d’une séance tenue à l’Assemblée Nationale le 27 mai 1998 où, parmi d’autres problèmes, l’Assemblée décida d’abaisser à 18 ans l’âge d’éligibilité pour chacune des élections dans notre pays (JO de l’Assemblée Nationale, séance du 27 mai 1998, en commençant par l’intervention de Monsieur Dominique PAILLE (UDF).

Voici l’essentiel de son argumentation : « cette proposition si elle est adoptée (…) se fonde sur un principe fondamental de notre République à savoir que la citoyenneté ne se divise pas ; si la qualité d’électeur s’acquiert à 18 ans pourquoi en serait-il autrement de celle du citoyen éligible ? »

A son tour Monsieur Philippe VUILQUE (PS) intervient  en ces termes : « la citoyenneté doit être pleine et entière ; elle ne se découpe pas en tranches ». Et il poursuivait « si la Haute Assemblée comptait de jeunes sénatrices et  sénateurs, elle serait sans doute un peu plus dynamique » En ajoutant : «  que ce soit dans la loi organique ou dans la loi ordinaire, nous devons profiter de cette discussion pour montrer aux jeunes que nous leur faisons confiance. Qu’il s’agisse des élections, sénatoriales, législatives ou autres, ils sont tout à fait capables d’être élus. »

Telle fut donc la volonté de l’Assemblée Nationale qu’elle exprima par un vote dont le compte rendu parut au Journal Officiel des débats de l’Assemblée Nationale en date du 27 mai 1998 (pages 4423 et 4424).

Peut-on, pour éclairer le débat, rappeler qu’à l’ère de la politique uniquement considérée comme hommage à l’audimat et à la course aux parts de marché il est normal que le « jeunisme » vienne s’imposer.

Il est intéressant de constater que l’Assemblée Nationale était prête, en 1998, à envisager l’élection d’un maire de 18 ans, d’un conseiller général ou régional du même âge, de sénateur  et de députés ayant à peine passé le stade de la terminale et pourquoi pas d’un président de la République n’ayant pas encore 20 ans ?

En écrivant ces lignes j’espère que l’on ne m’accusera pas d’anti-jeunisme primaire : ou bien l’on considère l’administration de la Cité comme une entreprise essentielle requérant quelques années au moins de formation et d’expérience, ou bien on est parti au plus profond de la démagogie et de l’appel aux bons sentiments qui ne font pas seulement de mauvaise littérature mais aussi de la piètre politique.

La réponse qu’apporta à l’époque le Sénat fut celle de l’humour dont on peut prendre connaissance dans la littérature sénatoriale sous la signature d’un membre de la commission des lois de la Haute Assemblée : « si l’âge minimum pour devenir sénateur était ramené à 18 ans ne pourrait-on avoir des sénateurs lycéens manifestant dans la rue ? ».

Ne serait-ce pas encore, en Mars 2011 le bon mot de la fin ?

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
députés, jeunes, Sénat
Thématiques :
En savoir plus
Le Sénat pour les nuls