En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 8 heures 35 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 9 heures 50 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 14 heures 14 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 16 heures 25 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 19 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 20 heures 23 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 22 heures 8 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 23 heures 1 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 9 heures 8 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 10 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 14 heures 5 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 15 heures 43 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 18 heures 30 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 19 heures 59 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 20 heures 59 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 22 heures 26 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 23 heures 19 min
Extension du domaine de la lutte

Régionalisation du conflit syrien : le Liban au bord de l’implosion ?

Publié le 22 août 2012
Kidnappings, confrontations entre les confessions sunnites et alaouites à Tripoli... La situation au nord du Liban paraît de plus en plus instable.
François Costantini est Docteur en Science politique (Université Paris I Panthéon-Sorbonne) et Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris. Il est professeur associé à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth et membre du Centre de Politique...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Costantini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Costantini est Docteur en Science politique (Université Paris I Panthéon-Sorbonne) et Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris. Il est professeur associé à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth et membre du Centre de Politique...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Kidnappings, confrontations entre les confessions sunnites et alaouites à Tripoli... La situation au nord du Liban paraît de plus en plus instable.

Atlantico : Les kidnappings se sont accentués ces derniers jours à la frontière syro-libanaise. Comment peut-on expliquer cette situation ?

François Constantini : Vraisemblablement, il s’agirait de réfugiés syriens kidnappés au Liban. Ils existent des services secrets au Liban, des groupes pro-syriens qui sont prêts à servir de bras armés au régime syrien dans le pays.

On peut donc supposer qu’il existe des groupes liés au régime syrien qui pratiquent des enlèvements comme il y a des groupes notoirement hostiles au régime syrien qui s’en prennent aux Alaouites. Il y a donc des vengeances réciproques qui s’exercent au Liban. Cela n’est pas étonnant quand on connait les liens historiques qui existent entre les deux pays.

Ces kidnappings ne sont-ils pas favorable au clan Assad ?

Certainement, l’objectif du régime syrien est de détourner l’attention. Toutefois, le régime syrien n’a pas utilisé le Liban comme bombe à fragmentation. On aurait pu penser que le régime allait pousser le Hezbollah à agir. Hormis la question de Tripoli qui existe depuis 30 ans, le Liban n’a pas été la caisse de résonance du conflit inter-syrien d’aujourd’hui.

Justement, vous faites allusion à Tripoli, cette ville a connu des affrontements entre les quartiers sunnites et alaouites de la ville. Vous confirmez donc que ce cas n’est pas nouveau ?

Ah non, en 1985 il avait une guerre entre « le mouvement de l’unification islamique » un groupe d’islamiques sunnites et de l’autre côté l’armée syrienne et les milices alaouites. Le PSNS, Parti pro syrien laïque qui existait au Liban s’était battu pour le contrôle de Tripoli (première ville sunnite du pays). L’influence syrienne a toujours eu du mal à s’établir dans cette ville. La ville de Tripoli est un point de situation très particulier, ce n’est pas nouveau, il vient d’être ravivé à la faveur du conflit interne syrien.

Le Liban a souvent été présenté comme une caisse de résonance de ce qui se passe au Proche Orient. Est-ce que le pays peut connaître une nouvelle guerre comme il a connu pendant 15 ans ?

Je ne pense pas que le pays va connaître une nouvelle guerre. Nous n’avons pas aujourd’hui les prémices et les ingrédients d’une guerre civile. J’entends par là, deux camps antagonistes armés de la même façon.

Aujourd’hui au Liban, il y a deux entités armées :

  • le Hezbollah,
  • l’armée libanaise dont on sait qu’elle a une marge de manœuvre extrêmement réduite par rapport au Hezbollah. Cette armée a été façonnée par le voisin syrien. 

Il ne peut pas avoir la même position qu’en 1975. A l’époque on avait d’un côté des Palestiniens surarmés et ensuite des milices chrétiennes qui se sont armées. Actuellement, il n’y a pas deux camps, seul le Hezbollah est armé.

L’armée libanaise a un rôle de neutralité « finlandisé » à l’égard du Hezbollah.

Les bombardements continuent dans les villes syriennes et le régime a de plus en plus de mal à contrôler son territoire. L’Iran et le Hezbollah ne se sont-ils pas déjà préparés à la chute du régime de Bachar el-Assad ?

Oui c’est très vraisemblable, l’Iran a déjà intégré la chute du régime de Bachar et va en contrepartie accroître sa pression sur le Liban. L’Iran va tout faire pour que le Hezbollah contrôle davantage le Liban, le grand frère-syrien ne sera plus là.

Le régime iranien est conscient de la fragilité communautaire du régime syrien. Les puissances sunnites de la région que sont la Turquie et l’Arabie Saoudite veulent remettre la main sur le pays. L’Iran sait qu’il ne pourra pas tenir la Syrie, le conflit a pris une tournure confessionnelle qui, sous le poids des influences régionales, tournera en la défaveur des alaouites.

Le Vice Premier ministre syrien Qadri Jamil a annoncé ce mardi en Russie que la Syrie serait prête à discuter du départ de Bachar el-Assad. La Russie ne cherche-t-elle pas finalement à trouver une solution à la crise syrienne ?  

C’est tout à fait possible. Vladimir Poutine peut convaincre Bachar el-Assad d’arrêter le conflit. La Russie souhaite être partie prenante de la crise syrienne. Cette sortie de crise se fera avec l’implication de puissances régionales comme la Turquie mais aussi l’Iran comme le voulait Kofi Annan.

Néanmoins, je pense qu’il faut encore attendre. La réalité sur le terrain est toute autre et les bombardements continuent. Attendons d’abord un cessez le feu…

Le Président américain Barack Obama a annoncé ce mardi que l’utilisation d’armes chimiques par le régime Syrien pourrait entrainer une intervention américaine. Qu’en pensez-vous ?

Il n’est pas dit que la Syrie n’ait pas d’armes chimiques. Il est peu probable qu’on voit l’utilisation de ces armes. En effet, l’utilisation d’armes chimiques se retournerait contre le régime et aurait une efficacité extrêmement limitée.

En ce qui concerne Barack Obama, je pense que les États Unis veulent récupérer la main sur le dossier syrien. Les Américains veulent être ceux qui définissent le cadre des interdits stratégiques.

Je ne pense pas que les Américains vont intervenir, la position russe est trop importante sur le dossier syrien. Une intervention serait perçue comme une provocation à l’égard de la Russie. Barack Obama a bâti la géopolitique américaine en faisant en sorte que la Russie ne soit plus un ennemi géostratégique. Voilà pourquoi je ne vois pas Obama intervenir en Syrie aujourd’hui.  

Propos recueillis par Charles Rassaert

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ravidelacreche
- 22/08/2012 - 15:34
utilisation d’armes chimiques
C'était déjà le même motif pour la guerre en Irak ! Quelle imagination!
kronfi
- 22/08/2012 - 11:15
bachar el assad peut partir
les 700 generaux dont une centaine de 4 etoiles controlant une armee de 200 000 hommes, restera l'enjeu des prochains mois.
car l’armée sur le terrain va gagner. quoiqu'il en coute.
elle ne laissera pas passer les hordes islamistes alimentes par le qatar et l'arabie saoudite.