En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

04.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

05.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

06.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

07.

Fin de crise en Israël

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 11 heures 14 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 17 heures 58 sec
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 18 heures 34 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 19 heures 3 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 19 heures 55 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 21 heures 12 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 22 heures 50 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 16 heures 17 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 17 heures 13 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 18 heures 28 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 18 heures 46 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 19 heures 34 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 20 heures 24 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 20 heures 41 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 21 heures 47 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 22 heures 18 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 23 heures 14 min
L’Église serait-elle la seule institution en France à laquelle on puisse dénier le droit de s’exprimer ?
L’Église serait-elle la seule institution en France à laquelle on puisse dénier le droit de s’exprimer ?
Assomption

L’Église se mêle de ce qui la regarde

Publié le 16 août 2012
Avec Koz
L'appel à la prière du cardinal André Vingt-Trois à l'occasion de l'Assomption contre l'ouverture du mariage civil à tous les couples a créé une polémique. Les opposants à cette prière pensent que l'Église n'a pas à prendre position dans les débats publics. L’Église serait-elle la seule institution en France à laquelle on puisse dénier le droit de s’exprimer ?
Koz est le pseudonyme d'Erwan Le Morhedec, avocat à la Cour. Il tient le blog koztoujours.fr depuis 2005, sur lequel il partage ses analyses sur l'actualité politique et religieuse
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Koz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Koz est le pseudonyme d'Erwan Le Morhedec, avocat à la Cour. Il tient le blog koztoujours.fr depuis 2005, sur lequel il partage ses analyses sur l'actualité politique et religieuse
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'appel à la prière du cardinal André Vingt-Trois à l'occasion de l'Assomption contre l'ouverture du mariage civil à tous les couples a créé une polémique. Les opposants à cette prière pensent que l'Église n'a pas à prendre position dans les débats publics. L’Église serait-elle la seule institution en France à laquelle on puisse dénier le droit de s’exprimer ?
Avec Koz

A lire aussi sur le même sujet :

- - Les censeurs de prière et autres lanceurs d'anathèmes républicains croient-ils vraiment que l’Église construit ses discours sur l'air du temps?

- La liberté d’expression vaut aussi pour les religions !

C’est certes répondre par un titre facile à un autre indigent mais, si le Huffington Post et Caroline Mécary ont choisi de placer ainsi le débat au ras des pâquerettes, c’est à n’en pas douter par crainte de perdre l’attention des lecteurs. Je m’en voudrais de faire l’inverse. « De quoi l’Eglise se mêle-t-elle ? », voilà qui dit abruptement ce que d’autres sous-entendent.

Et Caroline Mécary ne hausse pas non plus le niveau dans l’opposition à l’Eglise et à sa liberté d’opinion et de parole. Il n’y a guère plus de quatre ans, Yves de Kerdrel, éditorialiste au Figaro, tenait un discours approchant et relevait lui-même, pour s’en féliciter que, trente ans plus tôt, l’amiral de Joybert avait vigoureusement renvoyé les évêques à leurs sacristies, alors qu’ils avaient eu le front de s’élever contre la prolifération nucléaire. Qu’ils s’occupent plutôt de remplir leurs églises au lieu de se mêler des choses de la Cité !

La contributrice du Huffington Post n’a donc pas eu à chercher bien loin pour nous gratifier de ce développement indigent. Avant, pour faire bonne mesure, de rappeler la complicité de l’Eglise avec les crimes de l’esclavage, son silence face au nazisme et, to top it all, la capote, voilà qu’elle fulmine :

« nous ne sommes plus au XIXème siècle et l’Eglise devrait davantage s’occuper de la crise de confiance qu’elle traverse, plutôt que d’entériner des choix d’un autre âge ».

On notera en passant qu’une fois encore l’argument du temps est central : l’Eglise devrait se conformer à l’opinion du moment. Voilà qui lui assurerait la popularité. Seulement, l’Eglise est comme ça, amoureuse de l’intemporel et probablement la dernière à ne pas laisser aller ses positions au gré des enquêtes d’opinion.

Mais ne nous attardons pas trop sur Caroline Mécary. On le sait : tout ce qui est excessif est insignifiant. Et la violence du propos traduit suffisamment l’allergie de la dame à la contradiction, tout comme son souci de mettre à bas l’autorité morale que, finalement, elle reconnaît en creux à l’Eglise (puisqu’elle ne se consacrerait pas à l’abattre, dans le cas contraire). Cette violence contraste d’ailleurs vivement avec la mesure avec laquelle ont été composées les intentions de prière concernées. Chacun jugera :

1. En ces temps de crise économique, beaucoup de nos concitoyens sont victimes de restrictions diverses et voient l’avenir avec inquiétude ; prions pour celles et ceux qui ont des pouvoirs de décision dans ce domaine et demandons à Dieu qu’il nous rende plus généreux encore dans la solidarité avec nos semblables. 2. Pour celles et ceux qui on été récemment élus pour légiférer et gouverner ; que leur sens du bien commun de la société l’emporte sur les requêtes particulières et qu’ils aient la force de suivre les indications de leur conscience. 3. Pour les familles ; que leur attente légitime d’un soutien de la société ne soit pas déçue ; que leurs membres se soutiennent avec fidélité et tendresse tout au long de leur existence, particulièrement dans les moments douloureux. Que l’engagement des époux l’un envers l’autre et envers leurs enfants soient un signe de la fidélité de l’amour. 4. Pour les enfants et les jeunes ; que tous nous aidions chacun à découvrir son propre chemin pour progresser vers le bonheur ; qu’ils cessent d’être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère.

Non, le plus instructif est bien la permanence du propos, de l’amiral de Joybert à Caroline Mécary, en passant, à un degré moindre, par Yves de Kerdrel.

Une fois encore, on constate que l’Eglise est la seule institution et même la seule personne (morale) en France à laquelle on puisse dénier le droit de s’exprimer : elle devrait gérer l’affluence à ses messes et se cantonner au Salut de ses fidèles. Point barre.

D’autres le disent plus posément mais, en rappelant le caractère laïc de la République française, ou en composant une prière républicaine, ils signifient d’une certaine manière que la parole de l’Eglise serait illégitime.

Prolifération nucléaire, travail dominical, roms, mariage et adoption homosexuels… L’Eglise ne devrait pas s’en soucier.

C’est passer à côté du christianisme, et de la foi en général.

Que serait donc la foi si elle ne se traduisait pas au quotidien ? Que serait un croyant qui se contenterait d’assister à la messe le dimanche sans que sa foi n’ait la moindre incidence sur son quotidien ? Combien de fois Jésus fustige-t-il ceux qui se bornent au respect formel de la Loi et croient s’être acquittés de leur devoir par quelques ablutions (quelques Notre Père, aujourd’hui) ? Je crois entendre Jacques Brel fustiger les bourgeois qui se pressent à l’église pour oublier aussitôt toute charité. Et, Brel mis à part, combien en ai-je entendu critiquer ces catholiques hypocrites qui, sortant de la messe, seraient les plus belles vipères ?! « Ah, ça se dit catho et puis… »

On ne peut pas être catholique et indifférent au sort de l’autre. On ne peut pas être catholique et considérer que, tant que cela ne nous touche pas nous-même et notre famille, nous ne sommes pas concernés. Oui, un catholique et l’Eglise en général sont solidaires des hommes et femmes avec lesquels ils vivent. Ils sont solidaires de la société et du pays dans lequel ils sont établis, dont ils sont citoyens (même si, soit dit en passant, leur fidélité dernière va à Dieu et non aux lois temporelles – et temporaires : quand bien même la laïcité interdirait aux catholiques de s’exprimer en tant que tels, ce qui n’est heureusement pas le cas, ils seraient fichus de ne pas s’y tenir). Alors ils se préoccupent de la marche du monde et leur foi irrigue leurs positions de citoyens, comme leurs convictions philosophiques et morales irriguent les positions des autres citoyens. De la même manière, et aussi légitimement.

C’est aussi ce qui conduit l’Eglise, après s’être efforcée de discerner la position conforme, à intervenir pour la paix, pour les pauvres, pour les faibles. Cela fait d’ailleurs généralement consensus (on en veut pour preuve l’absence de réaction aux autres intentions de la même prière universelle, alors qu’ils ne sont pas moins intrusifs dans la vie de nos concitoyens), mais que le propos se fasse plus concret et, au lieu d’en débattre, on intimera aux catholiques de se taire. Il ne paraît pourtant pas objectivement insoutenable de penser qu’il est de l’intérêt des plus faibles d’entre nous, les enfants, d’être préservés des expérimentations sociales des adultes, et de bénéficier d’un père et d’une mère.

De cela, on peut débattre – n’en déplaise à ceux qui voudraient faire passer ce choix fondamental sans discussion. Il se trouve d’ailleurs que l’Eglise semble être la dernière à ne pas céder sous la terrible menace de la « ringardisation » (elle est certainement immunisée). Mais, de grâce, que l’on ne nous sorte plus l’argument sournois de la crise de l’Eglise, ni même la laïcité, pour tenter de museler les catholiques.

Au final, puisque de Joybert à Mécary, pour les sujets les plus divers, on utilise le même argument, on aura bien compris la réalité du problème : des divergences de fond et non une question de laïcité. Que les adversaires ou contradicteurs de l’Eglise aient donc le courage et l’honnêteté de se porter sur le terrain des idées au lieu de lui dénier le droit de s’exprimer.

Cet article a été publié précédemment dans le blog de Koz.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

04.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

05.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

06.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

07.

Fin de crise en Israël

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (117)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 23/08/2012 - 08:59
Action… Réaction
VeLiVoS :
« Vous vantez d'ailleurs ces religions comme si c'était mieux ailleurs »

Que nenni !
J'ai déjà eu l'occasion de dire dans quelle *égalité* de respect & considération je tiens toutes les croyances — car je les considère toutes également capables de produire sagesse & épanouissement : judaïsme, scientologie, islam, christianisme, astrologie, mormonisme, vaudou, etc.
 
« Et en quoi devrions-nous imiter, nous les catholiques,
les boudhistes, hindouistes et j'en passe, en ne donnant
pas notre opinion […] ».

Pour ma part je n'ai rien demandé de tel (eh oui, je sais, la subtilité et vous…) ; j'ai seulement mis en avant le fait que *quand on s'autorise à l'ouvrir* — sur quelque sujet que ce soit — on ne doit pas s'étonner de réactions en retour, et encore moins pousser des coassements indignés de grenouilles que l'on étranglerait dans le bénitier…

Allez, instruisez-vous, c'est cadeau :

« Tout corps A exerçant une force sur un corps B subit
une force d'intensité égale, mais de sens opposé,
exercée par le corps B. »

(Newton, Philosophiae Naturalis Principia Mathematica, 1687)
VeLiVoS
- 22/08/2012 - 10:56
Satan - 21/08/2012 - 20:34
c'est que vosu en savez des choses monsieur ‼
Attention quand même, la lecture de journaux type Canard Enchaîné ne suffit pas, loin de là, à se faire une culture ‼
Satan
- 21/08/2012 - 20:34
Elle se mêle de quoi l'église organisatrice de trafic d'enfants?
Il est quand même temps que la justice internationale se penche sur le cas de cette "institution" qui alors qu'elle blanchit l'argent de la mafia italienne via les banques du Vatican, a organisée un trafic d'enfants en Espagne, tout cela et même encore probablement bien pire et se permet de donner des leçons de morale? Elle me semble bien mal placé pour cela.