En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

04.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

05.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

07.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 30 min 48 sec
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique",
il y a 39 min 50 sec
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 1 heure 54 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 3 heures 48 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 5 heures 7 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 34 min 40 sec
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 2 heures 44 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 4 heures 7 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 5 heures 8 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 14 heures 17 min
© Reuters
Ce dimanche, Usain Bolt a facilement emporté la finale du 100m en 9.63 (nouveau record olympique).
© Reuters
Ce dimanche, Usain Bolt a facilement emporté la finale du 100m en 9.63 (nouveau record olympique).
Le mentaliste

Mental de champion : Usain Bolt court-il avec ses jambes ou avec sa tête ?

Publié le 06 août 2012
On le disait en plein doute avant les JO, et pourtant : ce dimanche, le Jamaïcain a conservé son titre olympique de 100m et prouvé à ses détracteurs qu'il savait être présent au moment opportun.
Hubert Ripoll
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hubert Ripoll est psychologue du sport et essayiste. Il a travaillé auprès de plusieurs équipes de France et avec de nombreux champions olympiques et champions du monde. Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages sur la psychologie des champions et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On le disait en plein doute avant les JO, et pourtant : ce dimanche, le Jamaïcain a conservé son titre olympique de 100m et prouvé à ses détracteurs qu'il savait être présent au moment opportun.

Atlantico : Un faux départ éliminatoire lors des derniers mondiaux, une défaite lors des sélections jamaïcaines contre Yohan Blake, un accrochage en voiture début juin qui aurait réveillé sa scoliose chronique : avant sa victoire ce dimanche en finale du 100m, de nombreux doutes entouraient la capacité d'Usain Bolt à se maintenir au sommet du sprint mondial. Pourtant, il a réussi à conserver sa médaille olympique. Doit-il sa victoire autant à sa capacité physique à courir vite qu'à son mental qui lui a permis de surmonter toutes ces difficultés ?

Hubert Ripoll : Il existe un grand nombre de cas où des hyper favoris ont perdu parce qu’ils ne sont pas en état de faire face psychologiquement, alors que ce sont des grands champions, des champions olympiques. Le meilleur exemple est donné par Tony Estanguet qui atteint le Graal à Londres après avoir fait naufrage à Pékin.

Pour répondre à votre question, on ne gagne pas avec sa tête… mais on ne gagne pas sans sa tête. Il faut des qualités physiques, techniques et athlétiques, auxquelles s’ajoute le mental, qui peut tout enflammer, vous permettre de vous dépasser.

Pour Usain Bolt, manifestement il  a un titre dans les pattes parce qu’il avait encore, mécaniquement au moins, un temps d’avance sur les autres. Effectivement, il peut se mettre à douter. Mais sa marge est importante. Le doute peut le limiter, mais pas autant que pour des champions d’un niveau inférieur. 

Quelle est la part du mental par rapport au physique et à l’inné ? Quelqu’un qui ne serait pas né avec un corps d’athlète peut-il le devenir à force de détermination ?

On compte un grand nombre d’athlètes de haut niveau qui avaient d’abord été écartés par les centres de sélection, Zidane ou Platini par exemple.

Ceci dit, la principale qualité mentale pour des sportifs est d’être capable d’endurer pour durer. Parce qu’ils doivent tenir longtemps, affronter un grand nombre d’échecs et s’en relever. Ces échecs ne doivent être rien d’autre que des expériences. Dans ce cas, l’échec peut être utilisé comme une expérience qui permet d’aller plus loin la fois suivante. C’est encore Estanguet qui déclare, après sa médaille, que sa victoire à Londres a été construite sur l’échec de Pékin. On ne peut pas opposer le physique et le mental. Le mental est ce qui permet de magnifier le physique.

Quels sont les mécanismes psychologiques qui sont la marque des « numéros un » ? Quelles sont les différences entre notre mental et le leur ?

Parmi nous, il y a des obsessionnels du travail qui réussissent. Quelle différence entre le mental d’un sportif et celui d’un musicien virtuose ? L’un est capable d’encaisser de grosses charges de travail intellectuel, l’autre va encaisser de grandes charges de travail à la fois physiquement et mentalement. Mais ils se retrouvent dans leur capacité à se battre et à se faire mal : pour être premier, pour être celui qui va jouer comme on n’a jamais joué, celui qui va courir comme on n’a jamais couru. On retrouve ces traits psychologiques chez tout individu d’exception qui a décidé d’être le numéro un.

Vous parlez de la faculté d’entrer dans un état second qui porte au-dessus de ses adversaires. Comment y parvenir ?

En premier lieu, il faut se sentir bien dans le système qui vous entoure : avec vos relations, avec vos proches, votre entraîneur, vis-à-vis de vous même.  On ne peut atteindre l’état d’esprit nécessaire pour gagner une médaille que si ce système, cet ensemble est harmonieux. On ne peut être dans un état de disponibilité maximum que si l’on est en équilibre.

Ensuite, il s’agit d’acquérir la maîtrise absolue de la technique, de telle sorte que cette technique ne soit plus un problème et qu’elle consomme le moins de ressources attentionnelles.

Le reste est une question de routines psychologiques que les grands champions apprennent à sélectionner. Ils repèrent les moments dans lesquels ils sont dans cet état d’esprit particulier et passent leur temps à se rapprocher le plus possible des événements qui ont provoqué cet état d’esprit afin de les reproduire. Le champion apprend à utiliser des déclencheurs, qui sont souvent des formes de rituels. Attention, je ne parle pas de rituels magiques, de croyances ou de gri-gri. Ce sont des façons de se préparer, des façons d’entrer sur la piste ou le tatami, et de se comporter. Le champion rentre dans un état qui lui est familier et qui lui permet d’être dans un mode de concentration extrême, lorsque la pression est maximale.

Donc : 1) l’équilibre général, au sens large ; 2) la maîtrise des techniques corporelles ; 3) repérer les moments où l’on se sent particulièrement bien et apprendre à les déclencher.

La concentration mène à des états modifiés de conscience : l’état de grâce, la Zone ou le Flow. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
François78
- 06/08/2012 - 19:47
Et uje sauterelle ?
Une sauterelle saute t'elle avec ses pattes, ou bien avec sa tête ?
Vous avez deux heures ...
Kakou
- 06/08/2012 - 12:19
Simplement ..!
Avec ses génes .!.il ne traine pas derriere lui les siecles de certitudes...de l'homme blanc
Carcajou
- 06/08/2012 - 10:11
Interrogation!
Questions du jour:

1) Les athlètes courent-ils avec leur tête?
2) Les politiques pensent-ils comme des pieds?