En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 8 min 45 sec
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 2 heures 50 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 4 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 6 heures 17 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 12 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 9 heures 26 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 10 heures 30 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 2 heures 30 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 3 heures 36 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 6 heures 7 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 6 heures 29 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 7 heures 40 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 11 heures 3 min
N’oubliez pas : les autres ne peuvent vous atteindre que si vous les laissez faire.
N’oubliez pas : les autres ne peuvent vous atteindre que si vous les laissez faire.
Entente cordiale

Travail : comment éviter les collègues "toxiques" ?

Publié le 23 juillet 2012
Au travail, la négativité agit comme un virus. Tôt ou tard, elle contamine tout le monde. Yves-Alexandre Thalmann présente les principaux types de collègues "toxiques" et donne des conseils pour améliorer vos échanges avec eux. Extraits de "Le bonheur pour les nuls" (2/2).
Yves-Alexandre Thalmann est l'auteur de l'adaptation du "Bonheur pour les nuls", First éditions. Il exerce comme formateur, professeur et psychologue clinicien. Il anime des ateliers centrés sur le développement de la communication interpersonnelle et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Alexandre Thalmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Alexandre Thalmann est l'auteur de l'adaptation du "Bonheur pour les nuls", First éditions. Il exerce comme formateur, professeur et psychologue clinicien. Il anime des ateliers centrés sur le développement de la communication interpersonnelle et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au travail, la négativité agit comme un virus. Tôt ou tard, elle contamine tout le monde. Yves-Alexandre Thalmann présente les principaux types de collègues "toxiques" et donne des conseils pour améliorer vos échanges avec eux. Extraits de "Le bonheur pour les nuls" (2/2).

Les générateurs de stress

Avez-vous déjà travaillé avec quelqu’un qui, dès qu’il entre dans une pièce, semble semer le désordre ? Avant qu’il ne fasse son apparition, les gens travaillaient efficacement, le tout dans une bonne humeur générale. Soudain, l’air est chargé d’une tension et le climat de collaboration entre employés disparaît. Adieu le lieu de travail convivial et bienvenue dans l’univers du générateur de stress.

Voici comment repérer un générateur de stress :

- un débit rapide, un ton pressé et une voix forte ;

- un langage corporel agressif (par exemple, il agite les mains ou pointe du doigt les autres) ;

- une posture défensive (par exemple, les bras croisés) ;

- une tendance à couper la parole de ses interlocuteurs ;

- des opinions tranchées empreintes de colère ;

- l’emploi de jurons ;

- un visage tendu (des froncements de sourcils ou une mâchoire serrée) ;

- un rire discordant ;

- une tête qui bouge sans arrêt ;

- des tapotements avec les doigts ;

- une tendance à faire accélérer la conversation à l’aide de commentaires tels que « allez », « d’accord » et « je sais ».

Si vous pouvez éviter les générateurs de stress, ne vous en privez surtout pas. Leur négativité est contagieuse. Côtoyez-en très souvent, et vous finirez par vous sentir stressé et ne plus être bien dans votre assiette. Mais si vous ne pouvez faire autrement, immunisez-vous à l’aide de ce genre de pensées : « Je peux supporter ce genre de personne. Ce n’est pas la première fois » et « C’est un mauvais moment à passer ; rien de plus ! » Cela revient à se faire vacciner contre la grippe.

N’oubliez pas : les autres ne peuvent vous atteindre que si vous les laissez faire. Est-il possible que vous soyez vous-même un générateur de stress ? Passez en revue la liste fournie dans cette section et voyez si vous présentez certaines des caractéristiques énumérées. Mieux, demandez à un(e) collègue vous connaissant très bien d’étudier cette liste et de vous dire ce qu’il (elle) en pense. Mais attention ! Vous n’allez peut-être pas aimer ce que vous allez entendre.

Les opposants systématiques

Romain était le directeur financier d’une grande entreprise en proie à des changements spectaculaires. Le directeur général venait subitement de démissionner, laissant l’entreprise face à de gros problèmes financiers et dans une situation qui assombrissait le moral de l’ensemble du personnel. Dans tous les départements régnait l’incertitude. Personne n’était heureux.

Une directrice générale par intérim avait été nommée, avec pour mission de faire traverser la crise à l’entreprise. Elle avait besoin de la coopération de Romain et d’autres membres de la direction pour y parvenir. Mais Romain était un opposant systématique, le genre de personne toujours prompte à faire un commentaire négatif, à refuser de prendre en compte la pertinence des suggestions d’autrui et à contrecarrer toute tentative de changement.

La directrice générale par intérim avait vigoureusement réprimandé Romain à plusieurs reprises pour sa tendance à être très négatif. Mais Romain persistait, jusqu’à ce qu’un jour, en plein milieu d’une réunion, la directrice générale en ait assez entendu. Elle a mis subitement un terme à la réunion et dit à tout le monde, sauf à Romain, qu’ils pouvaient partir. Deux heures plus tard, toute la direction a été convoquée à une réunion extraordinaire, au cours de laquelle la directrice leur a annoncé d’un ton neutre que Romain avait décidé de démissionner sur-le-champ et qu’il quitterait l’entreprise en fin de journée. Tout le monde a été abasourdi, mais au fond pas surpris, à l’exception peut-être de Romain.

Passeriez-vous en permanence votre temps au travail avec quelqu’un d’enrhumé, qui tousse, éternue et se mouche sans arrêt ? Je parie que vous garderiez le plus possible vos distances afin de ne pas attraper son rhume. Et vous ne vous sentiriez pas coupable d’agir ainsi. Eh bien, c’est exactement la conduite à adopter lorsque vous tombez sur un opposant systématique. Cependant, s’il vous est impossible d’éviter cette personne, contrez ses remarques négatives à l’aide de commentaires positifs. Autrement dit, soyez optimiste. Dites par exemple : « Romain, je comprends que notre avenir t’inquiète, je suis moi aussi inquiet. Mais, je préfère considérer la situation comme une occasion à saisir et non comme une catastrophe » (voir le chapitre 6 sur l’endurance psychologique).

Quelle que soit votre position dans l’organigramme, personne n’aime les opposants systématiques. Si vous êtes capable de vous montrer à la fois critique et positif, ne vous inquiétez pas. Mais si vous êtes constamment négatif, vos jours dans l’entreprise pourraient être comptés.

___________________________________________________

Extrait de "Le bonheur pour les nuls", First Editions (16 mai 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Grwfsywash
- 22/07/2012 - 22:15
@ Anonymous - 22/07/2012 - 10:37
Tiens? Mais c'est pas la description d'un ancien président? Allez, avouez que vous y avez pensé...
Ben si, forcément!
C'est donc vrai qu'il était comme cela, Mitterrand?
géodith
- 22/07/2012 - 19:54
Moi cela me rappelle quelqu'un de...
... Normal
Lui Président !

Moonray
- 22/07/2012 - 17:19
J'aurais plutôt dis Mélanchon..
:)