En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

La Tunisie a-t-elle échangé la France contre la Turquie ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 2 min 54 sec
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 47 min 45 sec
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 1 heure 12 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 3 heures 39 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 4 heures 15 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 5 heures 30 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 6 heures 3 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 22 heures 20 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 23 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 18 min 37 sec
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 11 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 5 heures 14 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 36 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 23 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 1 jour 18 min
© Reuters
L'anglais est une langue phonétiquement très difficile, beaucoup plus que l’espagnol.
© Reuters
L'anglais est une langue phonétiquement très difficile, beaucoup plus que l’espagnol.
How are you ? Estoy bien, gracias

Pourquoi les Français sont-ils meilleurs en espagnol qu’en anglais ?

Publié le 19 juillet 2012
Une enquête publiée par le ministère de l'Éducation nationale révèle que les élèves français en fin de scolarité ont un niveau plus faible en langues étrangères que les élèves des autres pays européens. Toutefois, ils tirent leur épingle du jeu en espagnol, affichant de bien meilleurs résultats qu'en anglais.
Claude Hagège est linguiste, professeur honoraire au Collège de France et lauréat de la médaille d'or du CNRS.Il est l'auteur de Contre la pensée unique (Odile Jacob, 2012)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Hagège
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Hagège est linguiste, professeur honoraire au Collège de France et lauréat de la médaille d'or du CNRS.Il est l'auteur de Contre la pensée unique (Odile Jacob, 2012)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une enquête publiée par le ministère de l'Éducation nationale révèle que les élèves français en fin de scolarité ont un niveau plus faible en langues étrangères que les élèves des autres pays européens. Toutefois, ils tirent leur épingle du jeu en espagnol, affichant de bien meilleurs résultats qu'en anglais.

Atlantico : Une enquête réalisée par le ministère de l'Éducation nationale sur les compétences linguistiques montre que le niveau général en langues des élèves français est plus faible que celui de leurs homologues européens. Quand on se penche de plus près sur l’enquête, on constate que les Français sont meilleurs en espagnol qu’en anglais. Comment l’expliquer ?

Claude Hagège : Le fait que l’anglais leur soit moins accessible que l’espagnol peut s’expliquer par trois raisons.

D’une part, le français est une langue à vocation mondiale plus que toutes les autres langues de l’Europe, sauf l’anglais. Il vient en deuxième position en degré de diffusion mondiale, certes très loin derrière l’anglais. Il est parlé sur les cinq continents, et par conséquent cette présence du français dans de nombreux pays pourrait être l’une des raisons pour lesquelles les élèves, conscients de la chose, investiraient peut-être moins d’efforts dans l’apprentissage de langues étrangères. Il ne faut pas oublier que le français est beaucoup plus diffusé à l’échelle mondiale que l’espagnol, même si en volume de locuteurs, il est moins parlé. Le critère adopté ici n'est évidemment pas le nombre de locuteurs (selon ce critère, le français viendrait en dixième ou onzième position dans le monde), mais le degré de diffusion.

La deuxième raison est d’ordre phonétique. L’anglais est une langue phonétiquement très difficile, beaucoup plus que l’espagnol. Les voyelles sont d’une grande complexité, les consonnes moins, mais les diphthongues (type de voyelles qui changent de timbre en cours d’émission) le sont aussi très fortement. L’espagnol est beaucoup plus familier, car c’est une langue romane. Malgré l’existence de l’accent tonique sur certaines syllabes contrairement au français qui n’a aucun accent tonique sauf sur la dernière syllabe, les voyelles sont claires et simples, elles ne changent jamais de timbres en cours d’émission, et donc l'espagnol ne présente pas les énormes difficultés phonétiques de l’anglais.

Troisième raison, l’anglais, contrairement à sa réputation, est aussi une langue très difficile sur les plans autres que phonétiques. Il a une morphologie simple si on entend par là l'absence de déclinaison des noms et la relative simplicité de la conjugaison des verbes (sauf pour les verbes forts dits irréguliers). Mais si on parle des expressions comme celles qui ont des adverbes à la suite de verbes et qui en changent totalement le sens, à ce moment-là, la langue devient très difficile. Par exemple, « to call someone out » signifie « mettre quelqu’un dehors » et analysé mot à mot, « dire quelqu’un hors de ». Ce n’est plus compréhensible. Autre exemple, « to do someone in » ou « to do someone on », littéralement « faire quelqu’un dedans » ou « faire quelqu’un sur », signifie en fait « tuer ». Dans ces cas-là, le sens n’est absolument pas déductible de l’analyse des éléments constituants.

Contrairement à sa réputation, l’anglais est une langue difficile, tant du point de vue phonétique que de l’orthographe qui est profondément illogique. Ce n’est pas une langue romane comme l’espagnol, c’est une langue germanique.

Les compétences en espagnol des élèves français peuvent-elles aussi s’expliquer par une proximité géographique et culturelle avec l’Espagne ?

Les Français ont, avec les Espagnols, une plus grande familiarité, du fait de leur culture latine commune. En effet, l’aisance en la langue espagnole est une des conséquences de la proximité historique et culturelle avec la France. Nous sommes plus proches de cette culture que de la culture d’origine germanique. De plus, la culture anglo-américaine est, à l’origine, plus étrangère à la nôtre, même si aujourd’hui, elle devient de plus en plus familière du fait de la diffusion mondiale et de l’insupportable pression qu’exercent les États-Unis sur le reste du monde.

Avons-nous physiologiquement plus de mal que les autres à maîtriser des langues étrangères ?

Il n’y a pas vraiment d’inné dans l’apprentissage des langues, c’est un phénomène social qui n’est pas lié à des données biologiques. En revanche, on peut dire que la phonétique française a un spectre, c’est-à-dire un ensemble de vibrations mesuré en Hertz, un peu moins élevé que celui de l’anglais. Les sons du français comportent des formants plus étroits, allant moins haut dans les aigus et moins bas dans les graves que la plupart des langues européennes. Cela pourrait être une explication de la plus grande difficulté d’audition, et de donc de production des langues étrangères.

Est-on voué à toujours assez mal maîtriser l’anglais ou peut-on changer les choses, notamment grâce à des méthodes d’apprentissage différentes ?

Il est peu probable que cela évolue. Je suis totalement opposé à l’insupportable impérialisme anglo-américain. Par conséquent, même si on faisait des efforts, je serais d’accord seulement s’ils étaient en faveur de la diversité des langues : italien, espagnol, russe, arabe, chinois, etc. Et non pas en faveur du seul anglais. Je suis favorable à deux deuxièmes langues, c’est-à-dire, les familles choisissant majoritairement l’anglais à cause de la pression énorme qu’exercent les États-Unis, une autre langue différente de l’anglais. Je m’oppose fermement au progrès de l’anglais seul !

Il faut promouvoir la diversité et par là même le français pour résister face à l’hégémonie du monde anglo-américain. La promotion du français implique en effet celle de la diversité des langues, comme cela est montré dans le livre "Contre la pensée unique" (Éditions Odile Jacob).


Propos recueillis par Célia Coste

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

La Tunisie a-t-elle échangé la France contre la Turquie ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (45)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Fantomas167
- 21/07/2012 - 20:06
Pourquoi les Français sont-ils si bons en Espagnol ?
Peut-être parce que la France de 2012 a beaucoup à voir avec l’Espagne du XIXème siècle : une ancienne puissance impériale en déclin. D’où l’intérêt de promouvoir un « génie » français qui ne coûte rien –et donc n’a rien à prouver-, à travers sa langue, supérieure nous explique-t-on, en tout point à l’anglais (un snobisme, en somme…).
Mr Hagège, notre « hidalgo » du XXIème siècle ?
ElmoDiScipio
- 20/07/2012 - 14:30
Sauf que le postulat de base est faux
Vous parlez du breton. Mais le breton n'etait pas lalangue la plus parlee deja à l'epoque. Faut il vous rappeler la situation economique de la region. L'emprise de la bigoterie locale sur les populations rurales ? Vous confondez l'obligation naturelle de la langue francaise dans le cadre de l'EN et la spumission au francais. Erreur grave et disproportionnée face à la simple evidence qu'avant .... Il n'y avait pas de système educatif aussi généralisé et que la Nation a remedié à l'obscurantisme réel des potentats locaux.
golvan
- 20/07/2012 - 14:11
@elmodiscipio
Je vous l'apprends peut-être mais au début du 20ème siècle les directives de l'EN ne ressemblaient en aucun cas à une quelconque tolérance mais réclamaient l'éradication de la langue bretonne. C'est parfaitement clair et relié à la lutte anti-cléricale car les prêtres de la partie bretonnante de la Bretagne prêchaient en breton qui était la langue couramment parlée. Les jacobins n'ont jamais lutté contre la langue alsacienne par exemple, qui n'a rien à voir non plus avec le français contrairement aux langues du sud de la France, de peur de jeter les Alsaciens dans les bras de l'Allemagne, mais la Bretagne a incontestablement jouit d'un privilège un peu particulier dans ce domaine. Ceci dit les causes de la quasi disparition d'une langue sont multiples et dans ce domaine l'étude des langues celtes des Iles Britanniques et de l'Irlande est intéressante.