En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Copains comme cochons

Cette endogamie congénitale du capitalisme français qui empêche de régler le cas PSA

Publié le 17 juillet 2012
Le patron de PSA lié à Martine Aubry, Didier Migaud ou Pierre Moscovici... Son directeur général des marques lié à Martine Aubry, Henri Emmanuelli ou Michel Sapin... Le problème qui étouffe l'industrie française ne tient-il pas à une connivence entre élites qui se recrutent par cooptation ?
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le patron de PSA lié à Martine Aubry, Didier Migaud ou Pierre Moscovici... Son directeur général des marques lié à Martine Aubry, Henri Emmanuelli ou Michel Sapin... Le problème qui étouffe l'industrie française ne tient-il pas à une connivence entre élites qui se recrutent par cooptation ?

Derrière les apparences et les grands mouvements de moulinet destinés à cacher l’impuissance gouvernementale, les coulisses de l’affaire PSA sont une nouvelle illustration du mal dont la France est affectée : l’endogamie capitalistique.

Sur le fond, tout le monde connaît les racines du problème que traverse Peugeot : une trop faible globalisation. Il est d’ailleurs assez amusant de voir que cette erreur stratégique commise par le groupe, celle d’un excessif ancrage national, soit pointée du doigt par ceux-là même qui se sont faits, pendant la campagne électorale, les chantres de la démondialisation.

Mais au-delà de ces palinodies politiciennes dont les plus beaux spécimens sont produits par les plus grands donneurs de leçon, les commentateurs ont peu relevé l’étrange proximité qui lie les acteurs du dossier.

Prenons Philippe Varin, le patron de PSA. Première caractéristique, il est X-Mines, superbe produit de nos grandes écoles. Il entre chez Péchiney en 1978, où il oeuvre jusqu’en 2003, avant de partir au Royaume-Uni. On oublie trop souvent que Péchiney fut une pépinière pour la nomenklatura française. C’est dans cette entreprise que Martine Aubry trouve refuge en 1989. Elle devient même directrice générale adjointe du groupe, sous la férule de Jean Gandois...

Philippe Varin doit s’en souvenir, puisqu’il avait eu pour mission, en 1988, confiée par Jean Gandois, de construire une usine modèle à Dunkerque. Martine Aubry chapeautait le projet, inauguré en grande pompe en 1991.

En mai 2012, Philippe Varin devient président du Cercle de l’Industrie, dont l’un des vice-présidents est Pierre Moscovici, devenu depuis ministre de l’Economie. Parmi les  membres de ce Cercle éminent, on trouve Didier Migaud, premier président de la Cour des Comptes, et Jean Gandois, déjà cité dans cet article.

Prenons Frédéric Saint-Geours, directeur général des marques du constructeur. Ancien élève de l’ENA, de la promotion Léon Blum,... celle de Martine Aubry ! il commence sa carrière comme administrateur civil des Finances, et rejoint très vite l’Inspection Générale du même ministère. En 1981, il est conseiller technique de Louis Mermaz, ministre des Transports. En 1984, il est directeur de cabinet d’Henri Emmanuelli, secrétaire d’Etat au Budget.

Faut-il, dans cette filiation, voir les raisons pour lesquelles Henri Emmanuelli s’est exprimé la semaine dernière de façon très pondérée sur l’affaire PSA ? Notre excellent Henri a trouvé « plus que surprenants » les propos de Philippe Varin, patron de PSA, sur le coût du travail en France, mais ne s’est pas senti d’autres ardeurs pour condamner le plan social en cours. En février 2011, il appelait pourtant à signer la pétition d’Un monde d’avance, dont l’un des slogans était : « NON nous n’acceptons pas l’austérité salariale et la flexibilisation du marché du travail.»

Frédéric Saint-Geours rejoint PSA en 1986. Directeur financier en 1988, directeur général en 1998, il connaît bien cette entreprise. Il est sérieux et compétent. Il fraie dans les milieux parisiens qui compte. Il fréquente notamment Le Siècle, un club également fréquenté par Michel Sapin, dit-on.

On le voit, le plan social de PSA n’oppose pas d’un côté les méchants patrons, de l’autre les gentils politiques. L’ensemble des décideurs de ce petit monde vit dans le même écosystème et se croise régulièrement dans les mêmes couloirs de ministère ou dans les mêmes salons discrets.

Certains pourront penser que ces circonstances n’ont guère d’influence sur la façon dont les affaires sont conduites en France. On me permettra d’en douter.

Le problème majeur qui étouffe le génie français depuis quelques décennies n’est ni économique, ni politique. Ou alors il est les deux en même temps : il tient tout entier à cette connivence entre des élites endogamiques qui se recrutent par cooptation, par ressemblance, et qui sont incapables de s’ouvrir à l’innovation et à la diversité des parcours.

A force de vivre entre soi, on ne tolère plus que les idées qu’on porte soi-même, et on disqualifie toute évolution sous couvert du mépris naturel que les courtisans nourrissent pour ce qui ne vit pas à la Cour. Cette incapacité à sortir de écosystème courtisan, de la biosphère du narcissisme, tue peu à peu l’économie française, et au-delà la démocratie elle-même.

Il devient urgent, en France, d’ouvrir les portes et les fenêtres du château, et d’ouvrir, enfin, nos élites à l’innovation et au renouvellement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

06.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

07.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ex abrupto
- 17/07/2012 - 11:13
Des éléments de solution:
..qui ne suffiront pas certes:
-non cumul absolu des mandats électifs
-non cumul absolu des participations aux Conseils d'Administration des Entreprises

...mais qui devraient participer au renouvellement de ce cheptel!
elcondor
- 17/07/2012 - 09:24
Oligarchie
Bonne remarque, qui ne s'arrête pas à PSA.
Allez voir les CV des dirigeants des grands groupes, des banques, des fonds financiers et vous trouverez moult accointances avec les politiques (familiale, amitiés, études, milieu sociale, lieu d'origine....)
On appelle cela une oligarchie constituée de quelques milliers de familles qui dirigent la France et que des sociologue ont mille fois mis en lumière (mais hélas taxés de gauchistes ici même)
Étonnamment la droite s'en offusque alors que ses valeurs d'élitisme l'ont toujours conduit à pénétrer cette oligarchie et mettre au pilori ces affreux "communistes" qui dénonce cet état de fait! Vous devriez vous réjouir que le PS fasse aussi parti de la famille!!!!
maxx_paris
- 17/07/2012 - 09:16
aucun problème mr Verhaeghe, on réglera le problème dans ..
les loges !