En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Grand Large
A la découverte de la Chine comme vous ne l’avez jamais vue
Publié le 14 juillet 2012
... mais aussi, plongez-vous dans les beautés insoupçonnées de Stockholm et la richesse culturelle du Cambodge.
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quentin Desurmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
... mais aussi, plongez-vous dans les beautés insoupçonnées de Stockholm et la richesse culturelle du Cambodge.

L’Empire du milieu sous un autre jour

La Chine est un pays géant, l’un des plus grands du monde. En faire le tour en un seul séjour ? Impossible, il faudrait des années pour apprendre et comprendre tous les trésors qu’elle renferme. Un voyage en Chine, cela se prépare, cela se fait sur-mesure, en fonction des désirs des voyageurs. Et surtout, cela se fait en évitant les circuits touristiques habituels. La grande muraille ? Oui, mais pas comme les autres. Pékin ? Évidemment, mais en découvrant des endroits plus intimes et moins dénaturés. Car la Chine est bien plus exceptionnelle que ce que les séjours classiques peuvent laisser entrevoir.

 

Pékin est une ville comme il en existe peu. Non pas forcément en raison de sa beauté ou de sa richesse culturelle, qui existent au demeurant, mais plus par le contraste saisissant dont elle fait l’objet. D’un côté les quartiers anciens et authentiques, symboles de l’ancienne culture chinoise. De l’autre les bâtiments futuristes, construits principalement en prévision des Jeux Olympiques de 2008 et symboles eux du renouveau chinois. Des petites rues, repères des antiquaires, à la démesure du Nid d’Oiseaux, le stade olympique, les voyageurs auront la sensation d’avoir traversé une frontière invisible entre deux pays tant il semble inimaginable de pouvoir passer à ce point du tout au tout. D’autant qu’il en va également ainsi pour le côté artistique de Pékin. Si l’on retrouve bien entendu les vestiges de la glorieuse histoire chinoise dans des lieux historiques tels que la Cité Interdite ou le Palais d’été, il existe également un mouvement important d’art contemporain dans la capitale chinoise. C’est pourquoi aller à la rencontre de ces jeunes artistes chinois et visiter leurs ateliers dans le quartier MOMA est un vrai privilège et une occasion de voir Pékin sous un autre jour.

 

Puis il y a la merveilleuse Shanghai. Monter en haut de la Tour Financière, haute de 492 mètres, permet d’envisager sous les meilleurs auspices la découverte de la mégalopole. Une vue à couper le souffle s’offre aux voyageurs depuis le dernier étage et le bureau d’observation qui s’y trouve.

Le Bouddha de Jade est un temple qui se dresse au Nord-Ouest de la ville. Il s’agit de l’un des rares temples bouddhistes de Shanghai à encore être habité par des moines. Le temple fut construit afin d'accueillir un splendide Bouddha de jade blanc haut de 1,95 mètre et pesant 3 tonnes. La statue du Grand Bouddha assis, incrustée d'émeraudes et d'agates est entourée d'armoires contenant plus de 5000 livres sacrés. Le Bouddha fut ramené de Birmanie en 1882 par un moine qui aurait parcouru le Tibet à la recherche des fonds nécessaires pour construire un temple en son honneur.

Puis pour mieux comprendre l’évolution artistique observée, déjà, à Pékin, direction le Musée de Shanghai. A l’intérieur, onze galeries abritent les plus belles collections de peintures et sculptures, les plus belles pièces de jade, de céramique ou de calligraphies et ce depuis les dynasties Ming et Qing. La collection d’objets en bronze fait notamment partie des plus belles du monde.

 

Et pour finir, ce n’est pas à Hong-Kong que ce périple mènera les voyageurs mais à Lantau Island. Cette annexe de Hong-Kong, qui fait deux fois sa superficie, ne compte que 20 000 habitants et vit en circuit fermé. On y retrouve 47 villages sur l’île, tous plus authentiques les uns que les autres, à l’image du village de Tai-O, construit sur pilotis et habité par les Tankas, une communauté de pêcheurs descendant des premiers habitants de Hong-Kong. Aussi connue sous le nom de «Venise de l’Orient» malgré son côté plus confidentiel, Tai-O est la plus grande colonie de l’île de Lantau.

Bref, ce voyage en Chine est sur-mesure, unique et offre une vraie épopée à travers le temps et l’histoire d’un pays qui ne peut laisser personne indifférent.

Stockholm, la merveille du nord

C’est sûr, la Suède et sa capitale Stockholm ne font pas rêver par leurs cocotiers, leurs plages de sable fin et leur soleil de plomb. Pays nordique par excellence, la patrie des vikings a cependant bien d’autres atouts à faire valoir pour attirer les touristes. Mais jamais en masse. Stockholm est ainsi la plus grande métropole, tous pays nordiques confondus et est considérée comme le centre historique et culturel de l’Europe du Nord. Art, musique, mode, design, cuisine, shopping, activités nautiques ou vie nocturne, il y en a pour tous les goûts. Et c’est ce qui plaît, évidemment.

A Stockholm, impossible is nothing. Et c’est certainement bien plus vrai que pour certaines marques de chaussures. Bien qu’ils soient habituellement réservés au continent africain, des safaris sont par exemple organisés autour de la capitale suédoise. Pas en plein milieu de la ville et de son centre historique, bien sûr, mais dans son archipel extérieur. Bâtie sur plusieurs îles et à proximité de la mer Baltique, Stockholm bénéficie dans ses alentours d’une nature environnante riche et de paysages surprenants. Guidés par un naturaliste, les voyageurs partent à la découverte de la faune, de la flore, ainsi que de l’histoire qu’évoquent les vieilles bâtisses environnantes. Phoques, élans et autres cerfs sont autant de rencontres possibles. S’il est rural, ce safari est bel et bien réel et répond aux critères d’un safari africain. Pendant plusieurs heures, les quelques privilégiés auront l’occasion de vivre un safari, certes original, à travers prairies et collines pour découvrir la campagne suédoise, à quelques minutes seulement du centre de Stockholm.

L’un des principaux plaisirs en Suède, c’est aussi de flâner à travers la ville, de s’exclamer devant la beauté de telle ou telle demeure, de profiter de petites rues authentiques. De savourer la vraie Stockholm en somme. Pour se faire, Gamla Stan et l’île attenante de Riddarholmen forment un musée vivant et propice aux promenades. La vieille ville compte plusieurs églises et musées, notamment la Cathédrale nationale et le Musée Nobel. La principale attraction du quartier reste le Palais royal qui, avec ses 600 pièces, est l’un des plus grands châteaux au monde.

Et Stockholm abrite de nombreux trésors. En attestent les nombreux musées ouverts à la visite. Le musée de Skansen est le plus ancien musée en plein air du monde et il abrite un parc zoologique. Il est l’endroit parfait pour s’immerger dans les traditions et l’artisanat suédois puisque 150 fermes avec leurs dépendances, issues des quatre coins du pays, ont été démontées et transportées jusque là ainsi que des poteries, des ateliers de souffleurs de verre et d’autres chaudronneries.

Dernier passage obligatoire, et non des moindres : le musée Vasa. A l’intérieur, c’est le bateau du même nom qui est exposé, symbole d’une partie de l’histoire de la ville. Le 10 août 1628, un grand navire de guerre a appareillé depuis le port de Stockholm. C’était le Vasa, qui venait d’être construit et qui avait été baptisé ainsi parce qu’il portait le blason de la dynastie régnante suédoise. Pour marquer la solennité de l'événement, une salve fut tirée dans le port par les canons bordant ses flancs.

Alors que l'imposant vaisseau faisait lentement route vers l'entrée du port, une rafale de vent l'atteignit. Le Vasa se mit à gîter, puis se redressa. Une deuxième rafale coucha le vaisseau sur son flanc. L'eau s'engouffra par les sabords ouverts. Le Vasa coula, entraînant avec lui entre 30 et 50 des 150 membres d'équipage. Cette tragédie eut lieu 333 années avant le renflouage du Vasa. Et c’est ce navire que l’on découvre à l’intérieur du musée Vasa. Un ultime grand moment en guise d’au revoir à cette merveilleuse cité du nord qu’est Stockholm.

En route pour les richesses culturelles cambodgiennes

Le Cambodge, c’est l’exemple même du paradoxe. Pourquoi ? Parce que ce pays du sud-est asiatique est avant tout connu et reconnu dans le monde pour ce qu’il a créé de plus grand, Angkor, et ce qu’il a connu de pire, les Khmers rouges. Si les temps ont bien changé, le Cambodge a longtemps été bercé par la terreur et les génocides. Une histoire dont a découlé l’une des cultures les plus riches au monde, une histoire dont a évolué un peuple capable de bâtir une merveille telle qu’Angkor. Une histoire dont est né l’un des pays les plus exceptionnels à découvrir. Tout simplement.

Non, visiter le Cambodge sans passer par Angkor n’est pas envisageable. Car à Angkor réside une partie du génie humain. Penser que des hommes aient pu ériger un tel chef d’œuvre à partir du IXe siècle peut paraître impensable. Et pourtant… Plus de 300 000 ouvriers et 6 000 éléphants auraient participé à sa construction pendant 37 ans pour le compte de l’Empire Khmer et en l’honneur de Vishnu. Inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, le temple d’Angkor Wat est aujourd’hui encore l’une des plus grandioses créations de l’Homme, des siècles après sa construction. Ancienne capitale de l’Empire, Angkor abrite nombre de temples et de bâtiments plus incroyables les uns que les autres et plusieurs jours sont requis pour en avoir un aperçu complet. Angkor Wat, les temples de Roluos et de Baphuon, Angkor Thom (la grande cité), le temple de Beng Mealea…les visiteurs ne soufflent mot, s’extasient, et prennent conscience d’être les témoins de la grandeur d’une civilisation disparue.

 

Non loin, le lac Tonle Sap représente une occasion en or d’établir le contact avec la population locale. Embarquement sur le bateau Heritage pour une croisière sur le lac et la visite du village de pêcheurs de Kompong Phluk. Il s’agit d’un village de pêcheurs et d’éleveurs de crocodiles avec des maisons perchées sur des échasses de plus de dix mètres de haut. Se promener à travers les passerelles du village juchées sur d’immenses pilotis et flâner au milieu d’une population des plus authentiques est une vraie chance de découvrir de nouveaux horizons. Embarquer sur une pirogue pour partir découvrir la forêt inondée est une autre merveilleuse expérience. Surtout pour les Occidentaux, peu voire pas habitués du tout à ce genre d’activités. Ce qui le rend encore plus uniques et mémorables…

Et après la visite de l’ancienne capitale de l’Empire Khmer, direction l’actuelle capitale du Cambodge, Phnom Penh. Et si leurs ancêtres sont parvenus, avec Angkor, à définitivement marquer l’histoire culturelle de l’humanité, les Cambodgiens tiennent, avec Phnom Penh, une nouvelle ville digne d’intérêt, pour le moins.

Le Palais Royal, construit en 1866 par le roi Norodom, est constitué de différentes structures regroupées dans une enceinte d’une architecture remarquable. Les bâtiments dont la structure est inspirée par la sculpture khmère, sont orientés à l'est, selon les règles sacrées de la construction. L'extérieur est peint en jaune royal. Ces travaux furent réalisés par des architectes français et khmers. Au début du XXème siècle il abritait la troupe de danse royale et les éléphants royaux. L’ensemble est composé de plusieurs bâtiments dont la Salle du Trône et un pavillon pour les représentations artistiques. Dans l’enceinte du Palais Royal, la Pagode d’Argent regroupe de nombreux chefs d’œuvres tels qu’un bouddha en or massif incrusté de 9 584 diamants.

La découverte des magnifiques paysages de la campagne cambodgienne, de ses rizières peuplées d’immenses palmiers et de ses maisons traditionnelles marque le clou de ce séjour sur-mesure au Cambodge. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’après avoir connu un tel voyage, de telles découvertes et de telles rencontres, il sera difficile de faire mieux à l’avenir.

A la découverte d'une Italie authentique

Le voyage d’une vie pour moi, c’est forcément en Italie. Fasciné par la vitalité de la culture renaissante et par les œuvres d’art qui l’exprimèrent, ma passion se nourrit de l’autre côté des Alpes.

Mais je ne parle pas de n’importe quelle Italie. Florence, Venise et Rome sont des villes magnifiques par exemple, mais elles ont depuis longtemps été assujetties au tourisme de masse qui, d’une certaine façon, les dépoétise. Un bien pour un mal, en somme. Ce qui me plaît, c’est de sortir des sentiers battus, d’aller à la découverte de choses plus complexes, plus rares et plus authentiques.

Pour cela, la petite ville d’Assise, près de Pérouse, est idéale. Il s’agit d’un lieu spirituel, qui a évolué naturellement depuis le XIIIe siècle. Surtout, à l’inverse de certains hauts lieux de l’art italien, l’évolution d’Assise n’a pas été dictée par la volonté de développer un tourisme effréné. Et c’est tant mieux. Les rues y sont anciennes, les oliviers y sont légions et le tout s’accorde à la perfection. Pour le plaisir des habitants et de touristes généralement avertis. A Pérouse, Gubbio, Arezzo ou Urbino, on est presque seul, alors que la majesté des lieux est extraordinaire. Passer de petit restaurant en petit restaurant est un vrai plaisir, et c’est ainsi que l’on ressent l’âme du pays, l’âme de la vraie Italie renaissante, qui est incontestablement le fondement de la culture occidentale moderne.

Dominique Brême, Directeur du Domaine de Sceaux, parc et musée de l'Île-de-France

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
04.
Petits scénarios alternatifs pour la fin du quinquennat Macron
05.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
06.
LR : le difficile avenir de la droite française
07.
Européennes : soulagement teinté d’inquiétude pour les milieux d’affaires français
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
05.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
06.
Mais que ferait l’UE face à une répétition de la grande crise 2008 ? Le sujet étrangement absent de la campagne des Européennes
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires