En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 7 heures 24 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 14 heures 15 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 14 heures 41 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 14 heures 49 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 15 heures 33 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 11 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 12 heures 51 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 14 heures 1 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 14 heures 24 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 14 heures 50 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 15 heures 19 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 11 heures
7e art, acte 3

4D et triples buses ? Le cinéma en 4D n’a aucun intérêt en dehors des parcs d'attraction

Publié le 12 juillet 2012
200 cinémas 4D devraient être construits en cinq ans aux Etats-Unis. Dans ces salles, les fauteuils bougent en rapport avec l'action. Mais l'essence du cinéma réside-t-elle dans ces dispositifs ?
Rodolphe Chabrier est superviseur des effets visuels et co-fondateur de Mac Guff.Mac Guff est l'un des principaux studios de création d'effets visuels numériques en Europe. On lui doit notamment les effets visuels de "Moi, moche et méchant" et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rodolphe Chabrier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rodolphe Chabrier est superviseur des effets visuels et co-fondateur de Mac Guff.Mac Guff est l'un des principaux studios de création d'effets visuels numériques en Europe. On lui doit notamment les effets visuels de "Moi, moche et méchant" et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
200 cinémas 4D devraient être construits en cinq ans aux Etats-Unis. Dans ces salles, les fauteuils bougent en rapport avec l'action. Mais l'essence du cinéma réside-t-elle dans ces dispositifs ?

Atlantico : Le cinéma 4D serait en voie d'expansion aux Etats-Unis, avec près de 200 salles qui pourraient être construites dans les 5 ans. En rajoutant une dimension sensorielle au cinéma, la 4D est-elle l’avenir du 7e art ?

Rodolphe Chabrier : Le cinéma 4D n’est pas un concept révolutionnaire qui débarque. C’est très vieux : c’est le cinéma de parc d’attraction. Le concept, c’est de faire de l’immersion. On regarde un film en relief, sur un fauteuil qui vibre, avec à la limite un dispositif qui nous envoie de la pluie ou des odeurs à la figure. C’est soi-disant pour gérer l’immersion, comme pour la 3D. Sauf que dans les faits, ça ne se passe pas comme cela. Il y a une grande différence entre le cinéma en relief et le cinéma de parc d’attraction. D’autant que ce système est mi-figue, mi-raisin : ce n’est pas des sièges qui basculent, comme un simulateur de vol. Ces fauteuils ne permettent que des petits mouvements, des petites vibrations.

En quoi le cinéma en 4D est-il différent de celui en 3D, au niveau de l’immersion ?

Quand on parle de 3D classique, la plupart des gens imaginent un relief de « parc d’attraction », avec du jaillissement, des objets qui vous arrivent à la figure. Sauf qu’il y a très peu de cas de figure où ça marche vraiment bien. A l’inverse, l’intérêt du relief dans le cinéma traditionnel, c’est d’avoir de la profondeur. Dans Avatar, la forêt en relief paraît plus réelle.

Il s’agit de deux visions extrêmement différentes. Dans l’une, on fait de l’immersion, dans l’autre de la sensation. Dans le premier cas de figure, qui est celui du cinéma traditionnel où il n’y a pas de jaillissement, le fait que l’écran ne soit plus plat mais en profondeur le fait disparaitre. Que cette forêt magnifique soit en profondeur implique que le spectateur ne voit plus l’écran : il est dans le film, pas dans une salle. Mais lorsqu’on fait du jaillissement, les objets sortent de l’écran. Ce que les spectateurs se disent, c’est : « c’est incroyable, les objets sortent de l’écran ». Cela veut dire que les gens qu'ils le voient, qu'ils se positionnent par rapport à l'écran. Au lieu de le faire disparaître, on le concrétise. Le spectateur n’est pas immergé dans l’histoire, c’est cette dernière qui lui donne des sensations. Le cinéma 4D, c’est pareil. Quand on regardera un film et que le fauteuil vibrera parce que le héros est dans une voiture, personne ne se dira « ouah, c’est fou, je suis dans le film », car personne ne peut croire que ça marchera. Les gens diront : « c’est rigolo, le film me vient dans la figure ». Il aura l’impression d’être sur une espèce de nacelle, ça ne va pas l’immerger dans le film. C’est un vrai problème.

Pourquoi est-ce problématique ?

Parce que c’est entre le cinéma et les parcs d’attractions. Et je pense que les gens qui vont au cinéma – les Français du moins, c’est peut-être différent pour les Américains – n’ont pas cette culture du parc d’attraction. Ce qu’ils veulent, c’est être dans une histoire, de rire, d’être porté par des comédiens, pas d’être chatouillés par des dispositifs stupides.

C’est donc une différence de philosophie dans la manière d’appréhender le cinéma ?

Tout à fait. C’est vraiment important. Et les films ne toucheront pas du tout le même public. Il y aura des films spécifiquement en 4D. Ca sera un peu un mini parc d’attraction dans chaque ville. Sauf que personne ne va au parc d’attraction toutes les semaines, alors que certains vont au cinéma régulièrement.

En plus, les gens feront vite le tour des sensations proposées, qui seront toujours les mêmes. Le nombre de sensations qui permet ce système est limité ; les spectateurs le feront une fois, deux fois, et seront vite lassés. Les gens vont réfléchir à deux fois avant d'aller voir un film en 4D, surtout quand on voit le manque d’adhésion du public au cinéma 3D.

Comment cela s’explique-t-il ?

Beaucoup de films ne sont pas fait pour la 3D. Et les lunettes sont lourdes… Et c’est plus cher ! Là, ça sera pareil. L’installation d’un de ces fauteuils (8000 euros par fauteuil, ndlr) coûtera beaucoup plus cher que celle d’un simple fauteuil à 500 euros.  Les gens râlent parce qu’ils payent leur place de cinéma 2 euros plus cher à cause de la 3D, alors imaginez avec ce genre de trucs...

N’est-on pas dans une sorte de paradoxe, où le prix du billet risque d’exploser, alors que le public visé est un public jeune ?

Je ne crois pas. Au lieu de payer 2 ou 3 euros de plus pour des lunettes 3D, les gens paieront certes 5 ou 6 euros de plus, mais le problème n’est pas le coût, c’est tout simplement qu’ils en auront rapidement fait le tour. Le relief, quand il est bien fait, rend l’image plus belle et fait oublier la salle de cinéma. On s’évade plus. Mais en plus, on s’attache à l’histoire, aux comédiens, etc. Là, le renouvellement n’est pas énorme : ça bouge plus ou moins, à gauche, à droite, et c'est tout.

L’arrivée de tels dispositifs marquerait-il un changement dans la façon de tourner ?

Bien sûr, les réalisateurs ne feront pas des films tout plats où il ne se passe rien. Ils ne feront pas un film pour l’histoire –même s’ils peuvent faire les deux – mais pour placer le plus souvent possible des effets. Un effet de pluie, une cascade en voiture, un passage dans une fromagerie pour avoir des odeurs particulières, etc. C’est la peu la même dichotomie qu’entre les frères Lumière, pour qui le cinéma était une simple technique pour enregistrer, et un Méliès qui cherchait plus à créer des sensations.

Aujourd’hui, il y a des blockbusters avec énormément d’action, qui peuvent être marrants en 4D, mais ça ne cassera pas trois pattes à un canard. Et ça ne marchera pas non plus tant que ça, car pour qu’un film marche, il faut qu’il ait un bon rapport immersion/sensation.

Savez-vous si des projets d’installation de salles 4D sont prévus en France ? Aux Etats-Unis, 200 sont prévues dans les cinq ans.

Je n’étais pas au courant de ce nombre de projets, c’est peut-être tout simplement un coup marketing de la part des fabricants de ces fauteuils. On a bien vu avec les salles Imax : il y a eu des annonces, mais très peu de salles réellement fabriquées.

Propos recueillis par Morgan Bourven

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
François78
- 12/07/2012 - 13:32
Et la 5D vous connaissez ?
C'est la restitution des odeurs ..

Quand les sièges vibrants (la 4D) sont transformés en catapultes et vous envoient dans le ventilateur.

When the shit hits the fan ... Effet garanti.