En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Crudités

De Strip-Tease à Secret Story, mais pourquoi les participants acceptent-ils de se mettre à nu ?

Publié le 16 juillet 2012
C'est un reportage qui a fait grand bruit même plusieurs jours après sa diffusion. Le docu-réalité Strip-Tease s'était invité dans une famille où le dernier des fils devait faire appel à une agence matrimoniale russe pour se trouver une femme. Onde de choc du public face à la misère sociale et aussi beaucoup de questions.
Stéphane Clerget est médecin pédopsychiatre. Il partage son activité entre les consultations et la recherche clinique. Ses champs d’étude concernent notamment l’adolescence, les troubles émotionnels et les questions d’identité. Il a mis en place à l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Clerget
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Clerget est médecin pédopsychiatre. Il partage son activité entre les consultations et la recherche clinique. Ses champs d’étude concernent notamment l’adolescence, les troubles émotionnels et les questions d’identité. Il a mis en place à l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est un reportage qui a fait grand bruit même plusieurs jours après sa diffusion. Le docu-réalité Strip-Tease s'était invité dans une famille où le dernier des fils devait faire appel à une agence matrimoniale russe pour se trouver une femme. Onde de choc du public face à la misère sociale et aussi beaucoup de questions.

Atlantico : Quel est le profil de ces gens qui se laissent filmer par les équipes de Strip-tease ?

Stephane Clerget : Avant toute chose,  la vocation de Strip-Tease  c’est d’être un docu-réalité. Une relation de proximité s’installe qui fait que les gens oublient qu’ils sont filmés, ils n’y prêtent plus attention.  Du coup, Strip-tease ne se présente pas comme du voyeurisme mais comme un documentaire réputé qui met en avant l’intimité des gens et ce, de façon strictement sociologique.

Mais cette fois, Strip-tease est peut-être allé un peu loin : il semblerait que l’émission ait porté préjudice  aux personnes qui ont été filmées et que « le droit aux remords » n’est pas été appliqué. Il y a peut-être eu une validation avant mais peut-être pas après sur les images qui seraient diffusées.

Les gens filmés dans ce genre de reportage se rendent-ils compte de l’impact que cela peut avoir ?

Mais personne n’a le recul même les gens habitués à la télévision. Ils peuvent être étonnés par leurs propos ou la façon dont leurs actions vont être prises. On ne s’attend pas à la manière dont les choses vont être présentées et donc perçues. Il faut beaucoup d’expérience médiatique pour avoir un peu de distance. On ne peut pas anticiper les réactions de l’entourage et des gens que l’on ne connait pas. Il y a toujours une prise de risque à partir du moment qu’une caméra est posée.

Il y a une certaine ambivalence chez le spectateur face à ce genre de documentaires : il est à la fois gêné et curieux.

Et cela n’a rien de malsain. C’est normal d’avoir de la curiosité vis-à- vis des autres et de s’intéresser à leurs modes de vie.  Il peut y avoir de l’empathie pour ceux que l’on regarde et pas que de la moquerie. Et puis, on est fasciné par la différence sociale mais comme on peut être fasciné par les gens très riches aussi.

C’est la curiosité pour l’humain qui nous fait regarder mais il est vrai que quand on filme des gens et qu’ils se ridiculisent,  on peut se sentir mal pour eux et du coup, on a l’impression d’être complices des gens qui filment, d’où un malaise si on regarde.  D’un coup, on participe à quelque chose de l’ordre de la moquerie.  La bascule est fragile entre un regard banalisé et un regard de moquerie…et c'est vrai que l’on n’a pas envie d’être du côté des moqueurs.

Pourquoi  les témoins de ce genre de documentaire acceptent cet exercice ?

Ils n’ont pas l’habitude d‘intéresser les autres, souvent ce sont des gens qui pensent  qu’on ne les aime pas et qu’on ne leur donne pas la parole. Et là, avec un documentaire de la sorte,  on leur fait croire que cela change et  que leur vie est  intéressante. Pour que des gens qui n’ont pas l’habitude d’entrainer  l’attention d’autrui, ce genre de reportages est forcément plutôt bien accueilli.

 Les principaux témoins regrettent aujourd’hui d’avoir accepté : la télévision peut donc faire de gros dégâts ?

Oui c’est toujours possible, cela peut laisser des traces. Ils regrettent car il y a eu des réactions. Malgré tout, ce qui est intéressant, c’est  que quand on est filmé, on apprend sur soi. Les témoins ont découvert des choses sur eux, les impacts sont donc négatifs mais aussi positifs. Ils ont eu un nouveau regard sur eux,  c’est important.

Quelle réalité montre la télévision ?

La télévision n’a jamais montré la réalité, il faut arrêter de leurrer les gens. A partir du moment où il y a une mise en scène et un montage : c’est théâtralisé ! Le langage audiovisuel même montre que ce n’est  pas la réalité et c’est d’ailleurs pour cela que c’est intéressant. La réalité, on la connait donc pas besoin de la voir sur un écran.

Une télévision qui montrerait la réalité, c’est une utopie. De cette façon en plus,  elle se couvrirait des dégâts qu’elle pourrait produire sur les gens en se cachant derrière un « je montre la réalité ». On a souvent eu ce phénomène avec le journal télévisé.  Certains parents disent aux enfants que le journal c’est la réalité : c’est faux. Ce n’est pas ça que l’on voit quand on regarde à la fenêtre.

La télévision, c’est  toujours un spectacle !! Je ne dis pas qu’il ne faut pas la regarder. Le véritable enjeu  c’est de savoir si  les acteurs sont au courant qu’ils sont dans un spectacle ou pas ! Les gens dans Strip-Tease pensaient qu’on filmait leur réalité alors qu’on montait un spectacle : c’est  là qu’il y a maldonne.

La télé réalité, c’est encore autre chose car les gens sont payés, ils savent depuis Loft Story qu’ils sont des comédiens et que malgré une vraie dose de spontanéité, il y a beaucoup de mises en scène. Dans Strip-Tease , on est avec des gens qui ne savent pas comment fonctionne l’audiovisuel. Ils n’avaient pas conscience que leur réalité allait être scénarisée et théâtralisée.

Propos recueillis par Valérie Meret

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

04.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

05.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
guigou
- 16/07/2012 - 12:21
escroquerie télévisuelle
Les producteurs mentent sur la finalité des tournages, une fois les autorisations signées, on fait le montage qu'on veut. Je serais étonné que la production de strip teese arrive en se présentant comme ça. Ils donnent le nom de leur boîte de production, puis disent réaliser un documentaire sur un sujet qui tient à coeur aux gens. Après, c'est une question de montage. Filmez quelqu'un pendant dix jours, gardez 40 minutes, vous faites passer la personne pour ce que vous voulez. Il suffit de choisir...
Pour Secret Story, ce sont des jeunes qui ne cherchent que la notoriété, puisque le pire c'est que ça rapporte de l'argent.