En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 2 heures 32 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 3 heures 28 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 4 heures 49 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 9 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 7 heures 55 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 9 heures 18 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 11 heures 7 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 11 heures 45 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 3 heures 3 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 4 heures 30 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 5 heures 21 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 6 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 7 heures 47 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 11 heures 32 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 11 heures 51 min
Cyberdépendance

Le web nous rend-il fous comme le prétendent certaines études scientifiques ?

Publié le 12 juillet 2012
Nous passons toujours plus de temps sur Internet, et cette habitude n'est pas sans effets néfastes. Selon une étude récente, le web nous enfoncerait dans la solitude et la dépression. Troubles du sommeil, crises de folie, sexualité débridée des ados... jusqu’où la Toile peut-elle nous mener ?
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous passons toujours plus de temps sur Internet, et cette habitude n'est pas sans effets néfastes. Selon une étude récente, le web nous enfoncerait dans la solitude et la dépression. Troubles du sommeil, crises de folie, sexualité débridée des ados... jusqu’où la Toile peut-elle nous mener ?

Nous passons toujours plus de temps sur Internet. Selon la dernière étude en date, le web nous enfoncerait dans la solitude et la dépression. Avec l'accord des sujets, l'Université d'Etat du Missouri a suivi à la trace les habitudes numériques de 216 enfants, dont 30% ont montré des signes de dépression. Les résultats, publiés le mois dernier, ont montré que les enfants déprimés étaient aussi les plus grands utilisateurs d'Internet, passant plus d'heures sur leur boite mail, à chatter, à jouer aux jeux vidéos et à partager des fichiers. Ils étaient aussi ceux qui ont tendance à ouvrir et fermer les fenêtres le plus souvent. Sans doute cherchent-ils quelque chose et ne trouvent-ils pas ce qu'ils attendent.

A l'image de Doug, étudiant à l'Université de Midwestern interrogé par la psychologie Sherry Turkle, ils entretiennent plusieurs avatars, et gardent ouverts chaque monde virtuel sur leur ordinateur dans des fenêtres séparées, en même temps que leurs devoirs, leurs e-mails... L'étudiant a ainsi déclaré que sa vie n'est "qu'une fenêtre de plus", et "généralement pas la meilleure".

Un constat alarmant qui a poussé le journaliste Tony Dokoupil a tourner une vidéo pédagogique réunissant des conseils pour éviter de tomber dans la cyberaddiction.

Le site My Mind Matters livre également ses conseils. D'une part, pour reconnaître si l'on est atteint de dépendance au web, le site identifie certains signes qui ne trompent pas, comme le fait de délaisser d'autres aspects de sa vie professionnelle ou affective, ou encore le fait d'être anxieux à l'idée de ne pas pouvoir se connecter. Et d'autre part, le site donne des idées pour tenter d'y remédier : se fixer des limites précises, se distraire, s'occuper autrement...

L'auteur de nouvelles fantastiques et journaliste anglais Will Self s'interroge sur YouTube : "Internet n'est-il pas psychotique de façon inhérente ?"



 

Rappelons que les dérives d'Internet ont inspiré à Nico Muhly un opéra : Two Boys.

En 2010 déjà, 92% des internautes français surfaient tous les jours sur Internet. Ils arrivaient en tête du classement de TNS Sofres parmi 46 pays sur 5 continents. 60% des internautes français se connectent tous les jours pour accéder à leur messagerie et 13% seulement pour accéder à leur réseau social contre 46% pour l'ensemble des pays. 12% des internautes français surfent tous les jours sur des sites d'e-commerce. Ces statistiques ont augmenté en 2011, selon l'Insee.

Or, ces usages excessifs peuvent être très néfastes. L'obsession du surf à usage personnel peut par exemple empiéter sur le temps de travail au bureau, comme le montre la toute récente étude Olfeo. Déjà en 2006, une étude mettait en évidence les effets nocifs du web pour la vie sociale

Mais ce n'est pas tout. Les effets néfastes de la cyberaddiction sont légion. Les écrans perturbent par exemple le sommeil des adolescents. Des effets indésirables qui inquiètent la Chine et les Etats-Unis, qui ont mis en place des mesures fortes pour lutter contre les excès de fréquentation du web. De son coté, la Corée du Sud, est allée jusqu'à créer un camp de redressement pour jeunes cyber-addicts.

Près de 43% des 11-13 ans et 68% des 15-17 ans ont déjà accédé à des contenus choquants sur Internet, selon une étude du CSA avec TNT-Sofres dévoilée par Le Parisien. Des chiffres qui ne surprennent pas le sociologue Michel Fize, plutôt "étonné que ça puisse encore surprendre quiconque."

Les enfants ne sont pas épargnés. Certains parents craignent que "les réseaux sociaux distraient les enfants du monde réel". Plutôt que de surfer, "ils doivent sortir dehors et jouer". Selon un rapport Pew de 2011, 95% des jeunes entre 12 et 17 ont accès à Internet. Parmi eux, 70% vont en ligne tous les jours et 46% se connectent plusieurs fois par jour. Janet Sternberg, professeur en communication et médias à l'Université de Fordham, explique que le temps passé en ligne est dangereux et que les parents ont leur part de responsabilité : ils doivent changer les habitudes de leurs enfants.

Car les enfants qui passent tout le temps sur internet en passent moins dans les interactions sociales avec leurs pairs. Ce manque de relations sociales à des conséquences cognitives : cela affecte leurs compétences en matière de communication et leur aptitude à mener des conversations, mais aussi leur capacité à comprendre les émotions d'autrui, aussi appelée "théorie de l'esprit". Pour couronner le tout, ils souffrent physiquement, par exemple de problèmes de vision.

Le web peut aussi débrider les pulsions les plus folles. Certains exemples célèbres sont particulièrement frappants. La vie de Jason Russell a basculée après avoir lancé la vidéo la plus virale de l'histoire d'internet, Kony 2012. Avant, le fondateur du collectif Invisible Children était un internaute sans conviction. 

Son compte You Tube était mort, et ses pages Facebook et Twitter un nid de photos d'enfant. Le web n'était pas fait pour "stocker les preuves d'amour des gens à votre égard", pensait-il. Lorsqu'il s'est senti devenir "un génie, un addict, un mégalomane", il s'est déconnecté pendant des jours, suivant la maxime de l'humoriste Andy Borowitz qu'il a écrite sur Twitter : "C'est important d'éteindre nos ordinateurs et de faire des choses dans le monde réel", explique le Daily Beast. 

Mais Russell a perdu tout contrôle sur son temps en ligne en mars dernier. C'est alors qu'il a eu le malheur de transférer un lien vers "Kony 2012", son web documentaire très personnel sur le chef militaire africain Joseph Kony. Son idée : utiliser les médias sociaux pour rendre Kony célèbre, et ainsi faire un premier pas pour tenter de mettre fin à ses crimes. Et la manœuvre a porté ses fruits : le film s'est répandu à grande vitesse dans le cyberespace, atteignant plus de 70 millions de vues en moins d'une semaine.

Mais dans le même temps, quelque chose a changé chez Russell. Les mêmes outils numériques qui l'aidaient dans sa mission semblaient malmener son psychisme. Il était devenu plus exposé que jamais aux éloges, mais aussi aux critiques. Il a dormi deux heures dans les quatre premiers jours, bombardant Twitter de mises à jour étranges, passant l'essentiel de son temps en ligne. Au point de finir par comparer sa vie hallucinante et irréelle au film Inception : "un rêve dans un rêve".

Le huitième jour de son étrange vortex fut le jour de trop. Il a envoyé un dernier tweet, une citation de Martin Luther King Jr : "Si vous ne pouvez voler, alors courrez, si vous ne pouvez courir, alors marchez, si vous ne pouvez marcher, rampez, mais quoi qu'il arrive, vous devez continuer à aller de l'avant", avant de décider de revenir au monde réel.

Il a ôté ses vêtements, puis s'est rendu à un carrefour très fréquenté près de sa maison à San Diego, où il s'est mis a frapper le béton avec ses paumes et à maugréer à propos du diable... et à se masturber. Un épisode qui, lui aussi, est devenu une vidéo virale.


Russell était pourtant décrit comme un bon chrétien et père de deux enfants, marié à une femme qu’il appelle sa "meilleure amie depuis plus de 23 ans"...

Arrêté par la police, le fondateur de Invisible Children a ensuite expliqué qu'il souffrait d'épuisement, de déshydratation et de malnutrition à la suite d'une campagne intense de relations publiques... Mais c'était bien une crise de folie. L'épisode a été diagnostiqué comme une "psychose réactive", une sorte de folie temporaire. Un phénomène fréquent selon les médecins, qui expliquent cette bouffée délirante à son comportement de cyberaddict, et sa transition soudaine du statut d'anonyme à celui de star mondiale. Plus de quatre mois plus tard, Jason est sorti de l’hôpital mais reste en convalescence. En attendant, lui et sa femme se sont mis à la diète des réseaux sociaux.

Mais le tableau n'est pas uniquement noir. Internet peut aussi avoir des effets bénéfiques sur la santé mentale, en facilitant l'accès à l'information pour les patients. C'était le thème d'une conférence de 2009. Quant à la vie sociale, certaines études prétendent que le Net pourrait l'améliorer...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Karamba
- 11/07/2012 - 18:36
A tous les coups...
quand Gutemberg a inventé l'imprimerie, on a sorti les mêmes salades alarmistes. Quant à ceux qui font des excès, si Internet n'existait pas, ces derniers s'exprimeraient à travers autre chose. Le média n'est pas la cause, il n'est que le vecteur qui porte la pathologie...
Septentrionale
- 11/07/2012 - 08:03
il rend fou
ceux que la Liberté dérange