En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

04.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

05.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

06.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 2 heures 11 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 3 heures 39 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 6 heures 12 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 8 heures 14 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 8 heures 42 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 9 heures 26 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 11 heures 8 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 3 heures 19 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 5 heures 8 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 8 heures 7 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 8 heures 34 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 9 heures 19 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 9 heures 38 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 9 heures 52 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 10 heures 10 min
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 10 heures 51 min
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 21 heures 26 min
IsMalistes !

Peut-on empêcher la talibanisation du Nord Mali ?

Publié le 06 juillet 2012
Le Nord Mali est aujourd'hui la proie de groupes islamistes violents, dont les exactions provoquent une instabilité inquiétante, notamment à Bamako. Pouvons-nous et allons-nous laisser s'installer un califat fondamentaliste en zone sahélienne ?
Bernard Lugan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Lugan est expert auprès du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda). Il anime un blog www. bernard-lugan.com et il édite par internet une revue mensuelle l’Afrique réelle. Il vient de faire paraître Les guerres d’Afrique des origines à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Nord Mali est aujourd'hui la proie de groupes islamistes violents, dont les exactions provoquent une instabilité inquiétante, notamment à Bamako. Pouvons-nous et allons-nous laisser s'installer un califat fondamentaliste en zone sahélienne ?

Dans le nord du Mali, nous récoltons aujourd’hui les fruits de cette erreur politique majeure que fut notre ingérence dans la guerre civile libyenne. Tout y a en effet commencé au mois de janvier 2012, quand, de retour de Libye, les Touaregs du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad), culbutèrent l’armée malienne avant de proclamer l’indépendance de la région.

Profitant de l’aubaine, les islamistes d’Al-Qaïda et ses diverticules régionaux se joignirent au mouvement, mais avec des objectifs totalement différents puisqu’ils prônent la création d’un califat transnational, rêvant de faire du Sahel un nouvel Afghanistan. Dans un premier temps ces groupes islamistes nouèrent des alliances de circonstance avec certaines fractions touaregs, ce qui leur permit d’étendre leur zone d’influence ; puis, ils les doublèrent avant de les chasser de Tombouctou, de Gao et du fleuve Niger, les repoussant vers la frontière algérienne, dans le nord de la région de Kidal.

Maîtres de Tombouctou, les miliciens islamistes ont alors entrepris d’y purifier l’islam en luttant contre le culte des saints qu’ils considèrent comme une résurgence ou une survivance du paganisme. A Tombouctou, la population va en effet prier autour des tombeaux de ces saints pour leur demander la guérison ou la réussite. Pour éradiquer cette forme d’idolâtrie, les islamistes ont donc entrepris de raser les tombeaux, Allah, dieu unique méritant seul prière et invocation, interdisant de demander à d’autres ce qui ne relève que de Lui.

Pour nous, Européens qui devons veiller sur notre arrière-cour saharo sahélienne, la question est claire : pouvons-nous laisser pourrir une situation qui pourrait avoir pour résultat la coagulation de plusieurs foyers régionaux de déstabilisation situés dans le nord du Nigeria avec la secte fondamentaliste Boko Haram, dans la région du Sahara nord occidental avec AQMI et dans la zone des confins algéro-maroco-mauritaniens avec le Polisario ? Pouvons-nous laisser se développer un califat fondamentaliste en zone sahélienne ?

Numériquement les islamistes ne sont qu’une poignée, entre 300 et 500 combattants fortement armés grâce au pillage des arsenaux libyens et ils détiennent des otages européens et algériens.

Ceci étant, la solution n’est pas que militaire, tout règlement en profondeur étant politique, mais le problème est que sa prise en compte conduit à une profonde remise en question des dogmes auxquels nous sommes attachés. Il nous faudrait ainsi reconnaître enfin que vouloir faire vivre dans un même État les agriculteurs noirs sédentaires du Sud et les nomades berbères ou arabes du Nord est une utopie profondément crisogène puisque la démocratie africaine étant d’abord une ethno-mathématique, elle donne automatiquement le pouvoir aux plus nombreux, en l’occurrence les Noirs sudistes, ce que les nordistes ne peuvent accepter.

Cette évidence étant admise il conviendra alors d’aller plus avant dans la connaissance des réalités ethnographiques locales qui sont particulièrement complexes. Les Touaregs ne sont ainsi pas les seuls habitants de l’ouest saharien, immense région aux caractéristiques géographiques et humaines très contrastées abritant plusieurs grandes populations aux territoires relativement bien identifiés :

  • Les Touaregs, qui sont des Berbères, vivent dans le Sahara central ;

  • Les Chaamba, qui sont des Arabes se rattachant au rameau des Beni Sulaym, ont pour cœur territorial l’oasis de Timimoun en Algérie ;

  • Les Reguibat, eux aussi Arabes et qui revendiquent une filiation idrisside, nomadisent entre la Mauritanie et le Sahara occidental ;

  • Les Maures, dont la composante blanche est également arabe puisqu’elle se rattache aux tribus hilaliennes (de Beni Hilal), sont installés en Mauritanie ;

  • Les Songhay, Peuls et certains Touaregs vivent dans la région du fleuve Niger.


Il serait de plus illusoire de vouloir créer un État de l’Azawad qui ne prendrait pas en compte le fait que ces populations ont toujours été en conflit. Au moment de la poussée coloniale, les Chaamba furent ainsi les efficaces auxiliaires des Français qui butaient alors sur le bastion touareg. Aujourd’hui, AQMI prospère essentiellement chez certains Arabes sahariens, pas chez les Touaregs, à quelques exceptions près liées à des clivages internes à certains sous clans. Quant aux populations mélangées du fleuve, elles ont toujours vécu dans la hantise des incursions venues du désert.

L’option de sortie de crise pourrait être celle d’une très large autonomie des trois Azawad autour de ses trois grandes composantes ethno géographiques à savoir : la partie sud, le long du Niger, notamment peuplée par des Songhay et des Peul ; la partie nord, ou cœur de l’Azawad, territoire des Touaregs et l’ouest saharien « arabe ».

Mais avant toutes choses il serait nécessaire de convaincre Bamako que le Mali « unitaire » n’existera jamais plus -il n’a d’ailleurs jamais existé-, et qu’il est donc urgent de penser à une nouvelle organisation constitutionnelle et territoriale qui permettrait de faire revenir les Touaregs sur leur déclaration unilatérale d’indépendance.
Toute autre approche serait vouée à l’échec.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satigui SIDIBE
- 07/07/2012 - 00:28
méconnaissance total du dossier
Par ces propos vous denotez d'une meconnaissance totale de la réalité du terrain.Sachez,cher monsieur,que je ne connais pas une seule personne ISSUE DU NORD COMME MOI QUI VOUDRAIT D UNE INDEPENDANCE OU D UNE AUTONOMIE.Et sachez que dans tous les conflits opposant les rebelles touaregs au pouvoir,jamais uen autre communauté ne s y est joint.Et aussi ne n oubliez pas que les touaregs representent grosso modo au maximum 15 à 20% de la population du nord majoritairement peuplé de songhoi et de peulh.Et aussi vous faites fi du fait QUE JAMAIS AU GRAND JAMAIS LA REBELLION TOUAREG N AURAIT PLUS UNE SEULE REGION DU MALI SI PUTSH IL N Y AVAIT PAS EU LIEU A BAMAKO ET AUSSI QUE LE GROS DU PEU DE COMBAT FUT ENGAGE PAR AQMI ET NON PAR LE PSEUDO MNLA QUI N EXISTE D AILLEURS PAS.En parlant d une necessité d une large autonomie,vous ne parlez en fait que de l instauration d une BASTION ISLAMIQUE ET NON D UNE REGION AUTONOME.
bobocleaner
- 06/07/2012 - 19:02
la leçon des Boudhas de Bamian ..
c'est maintenant qu'il faut frapper avec l'OTAN et la CDAO AVANT un nouveau 11 Septembre
Ravidelacreche
- 06/07/2012 - 18:25
Peut-on empêcher la talibanisation du Nord Mali ?
Oui !