En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

06.

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 8 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 11 heures 34 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 12 heures 28 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 13 heures 14 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 14 heures 12 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 16 heures 27 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 17 heures 15 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 7 heures 55 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 8 heures 31 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 11 heures 55 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 12 heures 50 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 13 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 14 heures 34 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 16 heures 49 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 17 heures 41 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 18 heures 36 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 19 heures 34 min
Unesco à la peine

Est-il encore temps d’empêcher la destruction du patrimoine historique de Tombouctou ?

Publié le 07 juillet 2012
Le comité du patrimoine mondial de l'Unesco s'est retrouvé vendredi en Russie afin d'assurer le plus rapidement possible la protection des sites historiques du Mali. Depuis le mois de mai, les groupuscules islamiques contrôlant le Nord du pays se sont attaqués au patrimoine inestimable du pays.
Lazare Eloundou-Assomo
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Lazare Eloundou Assomo, architecte et urbaniste, est le chef de l'Unité Afrique au Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, où il coordonne la coopération entre l'UNESCO et les pays africains sur toutes les questions relatives au...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le comité du patrimoine mondial de l'Unesco s'est retrouvé vendredi en Russie afin d'assurer le plus rapidement possible la protection des sites historiques du Mali. Depuis le mois de mai, les groupuscules islamiques contrôlant le Nord du pays se sont attaqués au patrimoine inestimable du pays.

Atlantico : L’Unesco tient à Saint-Pétersbourg un comité du patrimoine mondial afin de prendre des mesures pour protéger les sites historiques du Mali. Quelles décisions peuvent être arrêtées par l’Unesco ?

Lazare Eloundou Assomo : Une décision a été prise. Tout d'abord, le site a été marqué sur la liste des sites du patrimoine en péril par les membres du comité. La ville de Tombouctou se trouve dans une zone contrôlée par des islamistes radicaux où les destructions, des profanations de mausolées avaient commencé dès le mois de mai. Face à cette situation, il était important de mobiliser la communauté internationale pour prendre plusieurs dispositions de type financière afin d'aider ce site qui est en difficulté.

Une résolution globale a été prise. Elle envisage de prendre très rapidement la création d’un fond spécial qui sera confirmée, je l’espère, très prochainement. Enfin, nous souhaitons appeler l’ensemble de la communauté internationale, les Nations unies, toutes les organisations politiques, pour qu’elles se mobilisent rapidement afin de trouver une solution pour mettre fin à cette destruction tragique le plus rapidement possible.   

Ne faudrait-il pas au final une intervention de l’ONU pour protéger la ville de Tombouctou ?

Une intervention de l’ONU, je ne crois pas. L’Unesco n’est pas une organisation militaire. Il y a deux jours, le porte-parole du Secrétaire général des Nations unies a effectué une déclaration pour s’indigner de la situation du Nord du Mali. Il a également annoncé qu’il appuyait les efforts réalisés au sein de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l 'Afrique de l'Ouest) en vue de restaurer la paix et de réglementer les autorités territoriales du Mali. Il est certain que d’autres détails viendront s’ajouter dans les jours à venir. 

Je pense qu’il est essentiel de retrouver une gestion satisfaisante du patrimoine mondial et de lutter efficacement contre les destructions, que nous considérons comme un crime contre l’histoire de l’humanité.

L’actualité centre aujourd'hui l'attention sur le Mali... N’y a-t-il pas d’autres sites en danger ? Comment l'Unesco fait-elle pour les protéger ?

Il y a beaucoup de patrimoines qui sont en danger. Si vous regardez la liste du patrimoine mondial en péril, vous verrez qu’il y en a plus d’une trentaine.

Ces sites sont dans cette liste pour plusieurs raisons. Les conflits ne sont pas les seuls à mettre en péril le patrimoine. Par exemple, je peux citer, la réserve de faune à okapis en République démocratique du Congo. Les okapis sont victimes des braconniers et il est difficile de lutter contre ce fléau. L’Afrique est un continent particulièrement touché...

Face à l’instabilité politique, plusieurs autres patrimoines sont en danger, notamment en Géorgie, en Syrie et en Afghanistan
. Ces questions sont donc beaucoup plus globales.

Quel rôle joue finalement l'Unesco ?

L’Unesco souhaite promouvoir la science, la culture et l’éducation. Quand un site est inscrit à la liste des patrimoines de l’humanité, c'est le pays concerné qui doit s’assurer de la protection de son site. L’Unesco est une organisation des États-membres, elle respecte la souveraineté de chaque pays, se contentant d'apporter une assistance technique et financière.

L'Unesco fait une revue annuelle des états de conservations de ces sites pour donner des orientations aux différents États-membres, afin qu’ils prennent des dispositions et mènent les activités nécessaires à la sauvegarde des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Nous, les experts, accompagnons ces pays autour de questions qui peuvent soulever plusieurs besoins :

  • Le renforcement des capacités pour pouvoir gérer ces sites ;

  • L'assistance technique et financière.

 

Propos recueillis par Charles Rassaert

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
protagoras
- 08/07/2012 - 01:16
Islam
Religion de paix et d'amour comme d'aucuns continuent à te considérer, nous te reconnaissons là dans tes oeuvres et ta mission civilisatrice.
Bara
- 07/07/2012 - 22:25
Assez d'islamophobie !
Si les islamistes ont envie de détruire les Bouddhas de Bamyan ou les mausolées de Tombouctou, n'est-ce pas de l'islamophobie, donc du racisme, quelque chose de très vilain, de s'opposer à ces destructions ?
Carcajou
- 07/07/2012 - 19:43
Pas bien lui la bio!
@Lazare Eloundou Assomo

Ce ne sont pas vos coreligionnaires. Mea culpa.

Lire donc: "Si les coreligionnaires de la religion de paix, d'amour et de tolérance des habitants de Tombouctou et sa région leurs font des misères"