En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 17 heures 16 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 17 heures 49 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 18 heures 52 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 19 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 20 heures 34 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 23 heures 19 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 23 heures 43 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 1 jour 6 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 1 jour 29 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 1 jour 32 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 17 heures 31 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 18 heures 15 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 19 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 39 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 23 heures 36 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 23 heures 55 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 1 jour 13 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 1 jour 31 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 1 jour 32 min
Unesco à la peine

Est-il encore temps d’empêcher la destruction du patrimoine historique de Tombouctou ?

Publié le 07 juillet 2012
Le comité du patrimoine mondial de l'Unesco s'est retrouvé vendredi en Russie afin d'assurer le plus rapidement possible la protection des sites historiques du Mali. Depuis le mois de mai, les groupuscules islamiques contrôlant le Nord du pays se sont attaqués au patrimoine inestimable du pays.
 Lazare Eloundou Assomo, architecte et urbaniste, est le chef de l'Unité Afrique au Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, où il coordonne la coopération entre l'UNESCO et les pays africains sur toutes les questions relatives au...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lazare Eloundou-Assomo
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Lazare Eloundou Assomo, architecte et urbaniste, est le chef de l'Unité Afrique au Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, où il coordonne la coopération entre l'UNESCO et les pays africains sur toutes les questions relatives au...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le comité du patrimoine mondial de l'Unesco s'est retrouvé vendredi en Russie afin d'assurer le plus rapidement possible la protection des sites historiques du Mali. Depuis le mois de mai, les groupuscules islamiques contrôlant le Nord du pays se sont attaqués au patrimoine inestimable du pays.

Atlantico : L’Unesco tient à Saint-Pétersbourg un comité du patrimoine mondial afin de prendre des mesures pour protéger les sites historiques du Mali. Quelles décisions peuvent être arrêtées par l’Unesco ?

Lazare Eloundou Assomo : Une décision a été prise. Tout d'abord, le site a été marqué sur la liste des sites du patrimoine en péril par les membres du comité. La ville de Tombouctou se trouve dans une zone contrôlée par des islamistes radicaux où les destructions, des profanations de mausolées avaient commencé dès le mois de mai. Face à cette situation, il était important de mobiliser la communauté internationale pour prendre plusieurs dispositions de type financière afin d'aider ce site qui est en difficulté.

Une résolution globale a été prise. Elle envisage de prendre très rapidement la création d’un fond spécial qui sera confirmée, je l’espère, très prochainement. Enfin, nous souhaitons appeler l’ensemble de la communauté internationale, les Nations unies, toutes les organisations politiques, pour qu’elles se mobilisent rapidement afin de trouver une solution pour mettre fin à cette destruction tragique le plus rapidement possible.   

Ne faudrait-il pas au final une intervention de l’ONU pour protéger la ville de Tombouctou ?

Une intervention de l’ONU, je ne crois pas. L’Unesco n’est pas une organisation militaire. Il y a deux jours, le porte-parole du Secrétaire général des Nations unies a effectué une déclaration pour s’indigner de la situation du Nord du Mali. Il a également annoncé qu’il appuyait les efforts réalisés au sein de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l 'Afrique de l'Ouest) en vue de restaurer la paix et de réglementer les autorités territoriales du Mali. Il est certain que d’autres détails viendront s’ajouter dans les jours à venir. 

Je pense qu’il est essentiel de retrouver une gestion satisfaisante du patrimoine mondial et de lutter efficacement contre les destructions, que nous considérons comme un crime contre l’histoire de l’humanité.

L’actualité centre aujourd'hui l'attention sur le Mali... N’y a-t-il pas d’autres sites en danger ? Comment l'Unesco fait-elle pour les protéger ?

Il y a beaucoup de patrimoines qui sont en danger. Si vous regardez la liste du patrimoine mondial en péril, vous verrez qu’il y en a plus d’une trentaine.

Ces sites sont dans cette liste pour plusieurs raisons. Les conflits ne sont pas les seuls à mettre en péril le patrimoine. Par exemple, je peux citer, la réserve de faune à okapis en République démocratique du Congo. Les okapis sont victimes des braconniers et il est difficile de lutter contre ce fléau. L’Afrique est un continent particulièrement touché...

Face à l’instabilité politique, plusieurs autres patrimoines sont en danger, notamment en Géorgie, en Syrie et en Afghanistan
. Ces questions sont donc beaucoup plus globales.

Quel rôle joue finalement l'Unesco ?

L’Unesco souhaite promouvoir la science, la culture et l’éducation. Quand un site est inscrit à la liste des patrimoines de l’humanité, c'est le pays concerné qui doit s’assurer de la protection de son site. L’Unesco est une organisation des États-membres, elle respecte la souveraineté de chaque pays, se contentant d'apporter une assistance technique et financière.

L'Unesco fait une revue annuelle des états de conservations de ces sites pour donner des orientations aux différents États-membres, afin qu’ils prennent des dispositions et mènent les activités nécessaires à la sauvegarde des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Nous, les experts, accompagnons ces pays autour de questions qui peuvent soulever plusieurs besoins :

  • Le renforcement des capacités pour pouvoir gérer ces sites ;

  • L'assistance technique et financière.

 

Propos recueillis par Charles Rassaert

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
protagoras
- 08/07/2012 - 01:16
Islam
Religion de paix et d'amour comme d'aucuns continuent à te considérer, nous te reconnaissons là dans tes oeuvres et ta mission civilisatrice.
Bara
- 07/07/2012 - 22:25
Assez d'islamophobie !
Si les islamistes ont envie de détruire les Bouddhas de Bamyan ou les mausolées de Tombouctou, n'est-ce pas de l'islamophobie, donc du racisme, quelque chose de très vilain, de s'opposer à ces destructions ?
Carcajou
- 07/07/2012 - 19:43
Pas bien lui la bio!
@Lazare Eloundou Assomo

Ce ne sont pas vos coreligionnaires. Mea culpa.

Lire donc: "Si les coreligionnaires de la religion de paix, d'amour et de tolérance des habitants de Tombouctou et sa région leurs font des misères"