En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

04.

L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans

05.

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Une étude établit que la pollution due au transport aérien se révèle nettement pire que ce qu’on croyait

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

Les défis de l'Eglise face à la mutation de la société française

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Après la chute du Mur de Berlin, le marxisme et le totalitarisme n’ont pas disparu. Trente ans après les voilà revigorés

il y a 38 min 29 sec
décryptage > France
Tribune

Emploi à domicile : mais arrêtez d’emm*** les Français!

il y a 51 min 5 sec
décryptage > Economie
Désindustrialisation

Quand la justice s’en mêle et s’emmêle : l’anxiété indemnisée

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Environnement
Vérité dérangeante ?

Sommet Action Climat de l’ONU : et si une majorité silencieuse (de citoyens) avait en fait décidé d’assumer le risque du réchauffement climatique ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Economie
Usine à gaz

Voilà pourquoi le vrai problème du coup de rabot gouvernemental sur la défiscalisation des aides pour les seniors n’est pas d’être une politique “dure aux vieux”

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Economie
Couple germano-allemand

L’Allemagne, désormais seule à pouvoir sauver la zone euro de la récession (mais fera-t-elle le nécessaire ?)

il y a 2 heures 56 min
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 21 heures 4 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 23 heures 45 min
décryptage > Culture
Wikiagri

Un film de cinéma peut-il faire évoluer le monde agricole ?

il y a 43 min 55 sec
décryptage > Société
Mauvais genre

Je souffre d’hétérosexualité : est-ce que c’est grave docteur ? Oui ont répondu les deux médecins des Inrocks...

il y a 56 min 20 sec
décryptage > Style de vie
MANGER AVEC ATLANTICO

Comprendre les conseils d'alimentation et suivre d'abord les plus fondés

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Environnement
High-cost

Une étude établit que la pollution due au transport aérien se révèle nettement pire que ce qu’on croyait

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Société
Progressisme ?

Véritable acceptation ou résignation ? Ce que révèle l’opinion des Français sur la PMA pour toutes

il y a 2 heures 50 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Thomas Cook, Aigle Azur, XL Airways, Air France : mais pourquoi les secteurs de l’aérien et du tourisme se portent-t-ils si mal ?

il y a 3 heures 36 sec
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 19 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 20 heures 53 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 1 jour 57 min
Iran atomique !

La bombe nucléaire pour l’Iran : pas forcément si dangereux

Publié le 04 juillet 2012
L'Iran a lancé mardi plusieurs dizaines de missiles balistiques lors d'un exercice de simulation contre "une base militaire ennemie". De part son histoire, sa civilisation, l'Iran a toujours souhaité devenir une grande puissance régionale, l'arme nucléaire ne serait donc au final qu'un moyen de parvenir plus vite à cette ambition.
Thierry Coville est chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran. Il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque-pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Coville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Coville est chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran. Il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque-pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Iran a lancé mardi plusieurs dizaines de missiles balistiques lors d'un exercice de simulation contre "une base militaire ennemie". De part son histoire, sa civilisation, l'Iran a toujours souhaité devenir une grande puissance régionale, l'arme nucléaire ne serait donc au final qu'un moyen de parvenir plus vite à cette ambition.

Avant tout débat sur la question du nucléaire iranien, il est en effet essentiel de rappeler certains faits historiques :

  •   Le programme nucléaire iranien a été lancé du temps du Shah, sous le régime précédent, dans les années 1950. Si ce programme était de nature civile, on sait que le Shah pensait également à ses incidences militaires ;
  • Ce programme a été stoppé après la révolution de 1979 par l’Imam Khomeiny, qui s’y opposait pour des raisons religieuses ;

  • On sait que ce programme a été redémarré au milieu des années 1980. Les dirigeants iraniens, dont l’Imam Khomeiny, sont arrivés à la conclusion que le conflit avec l’Irak avait révélé à quel point l’Iran était vulnérable. Les forces conventionnelles iraniennes n’avaient pas pu empêcher l’armée irakienne d’envahir le pays. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies n’a jamais condamné l’attaque de Saddam Hussein. De ce fait, le régime iranien est arrivé à la conclusion qu’il avait besoin d’une force de dissuasion, ce qui l’a conduit à relancer le programme nucléaire militaire et à lancer la construction de missiles. Tout cet historique permet de comprendre que ce programme n’avait rien à voir avec la question israélienne ;
  • Depuis cette date, l’environnement stratégique de l’Iran a changé. L’Irak est devenu un pays allié gouverné par des chiites. Dans ce contexte, on ne sait pas quel est l’objectif final du programme nucléaire iranien. Rappelons que l’AIEA (Agence internationale pour l'énergie atomique) n’a jamais trouvé de preuve de la présence d’un programme militaire. Par contre, on peut penser que la volonté iranienne de maîtriser l’ensemble du cycle technologique cache une volonté d’atteindre un « seuil technologique », en clair, avoir la capacité de construire rapidement une bombe si nécessaire.

Est-ce que cette hypothèse, si elle se réalisait, accroîtrait la puissance régionale de l’Iran ? Tout d’abord, cette volonté d’être une puissance régionale existe en Iran, programme nucléaire ou pas, du fait notamment du sentiment nationaliste iranien nourri par le souvenir d’appartenir à une des plus vieilles civilisations du monde. Par ailleurs, la stratégie iranienne consiste plutôt à accroître son pouvoir d’influence régional à travers de multiples vecteurs religieux, culturels, diplomatiques, économiques, etc.

Voir dans l’Iran le pays qui veut déstabiliser ses voisins est ridicule
. Toutes les discussions à propos de la menace « chiite » sont souvent très superficielles. Le soutien de l’Iran au gouvernement chiite irakien s’explique d’abord par le souvenir de Saddam Hussein. C’est vrai qu’il peut exister des tensions inter-religieuses mais celles-ci s’expliquent souvent par des inégalités économiques ou « culturelles » qui ont des causes nationales. Le danger est l’instrumentalisation politique de ces tensions et le rôle de l’Arabie Saoudite à Bahreïn et même en Syrie est à cet égard dangereux.

Qu’en est-il des risques de prolifération dans la région ? Tout d’abord, pourquoi cette inquiétude soudaine alors que les pays occidentaux ont laissé Israël, l’Inde et le Pakistan acquérir en toute impunité l’arme nucléaire ? Par ailleurs, est-ce que c’est l’Iran le seul problème ? La frontière entre le nucléaire civil et militaire reste poreuse et le développement de l’énergie nucléaire, souvent pour des raisons commerciales, dans la région amènera certains régimes à, au moins, se poser la question de l’acquisition de ce seuil technologique.

En fait, derrière cette question de l’Iran nucléaire, se pose une autre beaucoup plus importante qui est l’analyse de l’environnement politique régional. Cette question du nucléaire sera réglée in fine par les peuples de la région. Et la spectaculaire modernisation de la société iranienne depuis 30 ans rend relativement optimiste à ce sujet.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

04.

L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans

05.

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Une étude établit que la pollution due au transport aérien se révèle nettement pire que ce qu’on croyait

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

Les défis de l'Eglise face à la mutation de la société française

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
rayan
- 05/07/2012 - 18:09
rayan
@folie

tout ce que j'ai dis est vrai.

faites vos recherches et vous verrez, meme sur youtube on trouve encore les menaces d'un responsable pakistanais en 98 qui menacait israel de riposte devastatrice, si israel s'attaque au pakistan.

d'ailleurs l'operation dont je parle porte un nom, et a été confirmé par indira gandhi, oui en 84 les avions israeliens etaient en route vers l'inde, quand manque de pot indira gandhi changea d'avis. israel seul n'ayant pas le courage de s'attaquer seul au pakistan dû renoncer.

vous voulez une raison? tres simple: MEGALOMANIE.
un pays de 7 millions d'habitants entend rester la seule puissance nucleaire au MO. ( cette epoque est finie )

c'est ce qui se passe avec l'iran aujourd'hui, ca n'est pas si different. la grosse difference c'est que les etats-unis sont aussi enemis des iraniens.

donc oui la plus grande menace au MO c'est la megalomanie israelienne.

c'est Mr le premier ministre olmert qui a dit a la fin de son mandat:

" l' idee que nous pourrions regler cette affaire iranienne, alors que les puissances mondiale elle meme n'y arrivent pas, prouve que nous avons perdu le sens des realités"

à mediter !!!
léopold
- 05/07/2012 - 14:46
folie
à rayan,

dans les années 80 israel a commencé à interfer avec le pakistan et son programme, en 84 fait decoller ses avions en vu de bombarder les installations pakistanaises. mais manque de pot, l'armee pakistanaise qui avait prevu le coup etait deja dans les air, ce fiasco ignoré de beaucoup, mais confirmé par indira gandhi ( complice ).
en 98 quelque jours avant les essais pakistanais, israel a de nouveau recommencer à menacer le pakistan en vain! le pakistan ce n'est pas l'irak."*****

C'est aberrant. Donnez moi UNE SEULE raison qu'aurait Israel de déclarer la guerre à un pays comme le Pakistan, 20 fois plus peuplé. et surtout en paix avec israel. Veut on nous faire croire qu'israrael serait devenu fou?
consulaire
- 05/07/2012 - 00:20
Iran/Israel
Je ne suis pas particulièrement défenseur d'Israel, mais se sont les pays arabes qui ont entamer les guerres contre cet Etat; et pour beaucoup d'entre eux, la destruction de l'Etat d'Israel reste un objectif plus ou moins déclaré.
L'Occident contre l'Iran ? si l'occident était contre l'Iran, ne pensez-vous pas que ce qui s'est produit en Irak et en Afghanistan se serait produit en Iran ? Quelques soient les opinions que l'on puisse avoir sur ces guerres. les relations entre pays restent, malheureusement sans doute, marquées par des oppositions fortes, des intérêts divergents. C'est un constat, il faut agir en conséquences.