En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 38 min 32 sec
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 3 heures 3 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 4 heures 16 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 6 heures 53 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 7 heures 52 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 8 heures 36 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 9 heures 7 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 9 heures 32 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 10 heures 7 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 3 heures 28 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 5 heures 28 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 6 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 8 heures 32 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 8 heures 53 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 10 heures 7 min
Iran atomique !

La bombe nucléaire pour l’Iran : pas forcément si dangereux

Publié le 04 juillet 2012
L'Iran a lancé mardi plusieurs dizaines de missiles balistiques lors d'un exercice de simulation contre "une base militaire ennemie". De part son histoire, sa civilisation, l'Iran a toujours souhaité devenir une grande puissance régionale, l'arme nucléaire ne serait donc au final qu'un moyen de parvenir plus vite à cette ambition.
Thierry Coville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Coville est chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran. Il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque-pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Iran a lancé mardi plusieurs dizaines de missiles balistiques lors d'un exercice de simulation contre "une base militaire ennemie". De part son histoire, sa civilisation, l'Iran a toujours souhaité devenir une grande puissance régionale, l'arme nucléaire ne serait donc au final qu'un moyen de parvenir plus vite à cette ambition.

Avant tout débat sur la question du nucléaire iranien, il est en effet essentiel de rappeler certains faits historiques :

  •   Le programme nucléaire iranien a été lancé du temps du Shah, sous le régime précédent, dans les années 1950. Si ce programme était de nature civile, on sait que le Shah pensait également à ses incidences militaires ;
  • Ce programme a été stoppé après la révolution de 1979 par l’Imam Khomeiny, qui s’y opposait pour des raisons religieuses ;

  • On sait que ce programme a été redémarré au milieu des années 1980. Les dirigeants iraniens, dont l’Imam Khomeiny, sont arrivés à la conclusion que le conflit avec l’Irak avait révélé à quel point l’Iran était vulnérable. Les forces conventionnelles iraniennes n’avaient pas pu empêcher l’armée irakienne d’envahir le pays. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies n’a jamais condamné l’attaque de Saddam Hussein. De ce fait, le régime iranien est arrivé à la conclusion qu’il avait besoin d’une force de dissuasion, ce qui l’a conduit à relancer le programme nucléaire militaire et à lancer la construction de missiles. Tout cet historique permet de comprendre que ce programme n’avait rien à voir avec la question israélienne ;
  • Depuis cette date, l’environnement stratégique de l’Iran a changé. L’Irak est devenu un pays allié gouverné par des chiites. Dans ce contexte, on ne sait pas quel est l’objectif final du programme nucléaire iranien. Rappelons que l’AIEA (Agence internationale pour l'énergie atomique) n’a jamais trouvé de preuve de la présence d’un programme militaire. Par contre, on peut penser que la volonté iranienne de maîtriser l’ensemble du cycle technologique cache une volonté d’atteindre un « seuil technologique », en clair, avoir la capacité de construire rapidement une bombe si nécessaire.

Est-ce que cette hypothèse, si elle se réalisait, accroîtrait la puissance régionale de l’Iran ? Tout d’abord, cette volonté d’être une puissance régionale existe en Iran, programme nucléaire ou pas, du fait notamment du sentiment nationaliste iranien nourri par le souvenir d’appartenir à une des plus vieilles civilisations du monde. Par ailleurs, la stratégie iranienne consiste plutôt à accroître son pouvoir d’influence régional à travers de multiples vecteurs religieux, culturels, diplomatiques, économiques, etc.

Voir dans l’Iran le pays qui veut déstabiliser ses voisins est ridicule
. Toutes les discussions à propos de la menace « chiite » sont souvent très superficielles. Le soutien de l’Iran au gouvernement chiite irakien s’explique d’abord par le souvenir de Saddam Hussein. C’est vrai qu’il peut exister des tensions inter-religieuses mais celles-ci s’expliquent souvent par des inégalités économiques ou « culturelles » qui ont des causes nationales. Le danger est l’instrumentalisation politique de ces tensions et le rôle de l’Arabie Saoudite à Bahreïn et même en Syrie est à cet égard dangereux.

Qu’en est-il des risques de prolifération dans la région ? Tout d’abord, pourquoi cette inquiétude soudaine alors que les pays occidentaux ont laissé Israël, l’Inde et le Pakistan acquérir en toute impunité l’arme nucléaire ? Par ailleurs, est-ce que c’est l’Iran le seul problème ? La frontière entre le nucléaire civil et militaire reste poreuse et le développement de l’énergie nucléaire, souvent pour des raisons commerciales, dans la région amènera certains régimes à, au moins, se poser la question de l’acquisition de ce seuil technologique.

En fait, derrière cette question de l’Iran nucléaire, se pose une autre beaucoup plus importante qui est l’analyse de l’environnement politique régional. Cette question du nucléaire sera réglée in fine par les peuples de la région. Et la spectaculaire modernisation de la société iranienne depuis 30 ans rend relativement optimiste à ce sujet.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
rayan
- 05/07/2012 - 18:09
rayan
@folie

tout ce que j'ai dis est vrai.

faites vos recherches et vous verrez, meme sur youtube on trouve encore les menaces d'un responsable pakistanais en 98 qui menacait israel de riposte devastatrice, si israel s'attaque au pakistan.

d'ailleurs l'operation dont je parle porte un nom, et a été confirmé par indira gandhi, oui en 84 les avions israeliens etaient en route vers l'inde, quand manque de pot indira gandhi changea d'avis. israel seul n'ayant pas le courage de s'attaquer seul au pakistan dû renoncer.

vous voulez une raison? tres simple: MEGALOMANIE.
un pays de 7 millions d'habitants entend rester la seule puissance nucleaire au MO. ( cette epoque est finie )

c'est ce qui se passe avec l'iran aujourd'hui, ca n'est pas si different. la grosse difference c'est que les etats-unis sont aussi enemis des iraniens.

donc oui la plus grande menace au MO c'est la megalomanie israelienne.

c'est Mr le premier ministre olmert qui a dit a la fin de son mandat:

" l' idee que nous pourrions regler cette affaire iranienne, alors que les puissances mondiale elle meme n'y arrivent pas, prouve que nous avons perdu le sens des realités"

à mediter !!!
léopold
- 05/07/2012 - 14:46
folie
à rayan,

dans les années 80 israel a commencé à interfer avec le pakistan et son programme, en 84 fait decoller ses avions en vu de bombarder les installations pakistanaises. mais manque de pot, l'armee pakistanaise qui avait prevu le coup etait deja dans les air, ce fiasco ignoré de beaucoup, mais confirmé par indira gandhi ( complice ).
en 98 quelque jours avant les essais pakistanais, israel a de nouveau recommencer à menacer le pakistan en vain! le pakistan ce n'est pas l'irak."*****

C'est aberrant. Donnez moi UNE SEULE raison qu'aurait Israel de déclarer la guerre à un pays comme le Pakistan, 20 fois plus peuplé. et surtout en paix avec israel. Veut on nous faire croire qu'israrael serait devenu fou?
consulaire
- 05/07/2012 - 00:20
Iran/Israel
Je ne suis pas particulièrement défenseur d'Israel, mais se sont les pays arabes qui ont entamer les guerres contre cet Etat; et pour beaucoup d'entre eux, la destruction de l'Etat d'Israel reste un objectif plus ou moins déclaré.
L'Occident contre l'Iran ? si l'occident était contre l'Iran, ne pensez-vous pas que ce qui s'est produit en Irak et en Afghanistan se serait produit en Iran ? Quelques soient les opinions que l'on puisse avoir sur ces guerres. les relations entre pays restent, malheureusement sans doute, marquées par des oppositions fortes, des intérêts divergents. C'est un constat, il faut agir en conséquences.