En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© DR
Cette photo du mannequin anorexique aujourd’hui décédée Isabelle Caro a été censurée par Facebook.
Brûlez-les !
Pudibonds, pudicons ? Facebook en pleine crise de puritanisme
Publié le 30 juin 2012
Facebook a conquis le monde entier, mais répond aux lois américaines. D'où une conception de la "pornographie" et du politiquement correct qui diffère de la nôtre. Avec sa censure permanente, ses incitations à la délation et sa pudibonderie, Facebook ne va-t-il pas, à terme, nous faire régresser ?
Philippe David est cadre dirigeant, travaillant à l'international.Il a écrit trois livres politiques : "Il va falloir tout reconstruire", ouvrage qui expliquait le pourquoi du 21 avril,  "Journal intime d'une année de rupture", sorti en 2009 aux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe David
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe David est cadre dirigeant, travaillant à l'international.Il a écrit trois livres politiques : "Il va falloir tout reconstruire", ouvrage qui expliquait le pourquoi du 21 avril,  "Journal intime d'une année de rupture", sorti en 2009 aux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Facebook a conquis le monde entier, mais répond aux lois américaines. D'où une conception de la "pornographie" et du politiquement correct qui diffère de la nôtre. Avec sa censure permanente, ses incitations à la délation et sa pudibonderie, Facebook ne va-t-il pas, à terme, nous faire régresser ?

Si Facebook créait demain une « nationalité » pour tous ses membres, le réseau social serait le troisième « pays » le plus peuplé de la planète après la Chine et l’Inde. Inutile de dire que ce phénomène est exceptionnel dans l’histoire de l’humanité. Facebook, comme tout l’Internet, représente donc une évolution qu’on n’aurait même pas imaginée il y a 30 ans. Cependant, il est des moments où on se pose la question qui fâche : Facebook est-il aussi devenu l’empire de la censure et de la délation ?

Cette question m’est venue à l’esprit après qu’un de mes amis photographe professionnel ait eu son compte supprimé pour avoir mis dans ses albums personnels (que seuls ses amis pouvaient voir) des séries de photos de nu artistique. Son compte fut supprimé pour « diffusion d’images pornographiques ». Comment, alors que cet ami n’avait que des amis qu’il connaissait réellement, a-t-il pu être exclu du réseau ? Il est improbable qu’il ait été victime de délation pour les raisons exposées et on imagine donc que des personnes travaillant pour le réseau social inspectent comme bon leur semble les photos postées sur les albums des membres. Inutile de dire que la méthode est aussi peu courtoise qu’intrusive et qu’elle mériterait quelques explications.

Un autre de mes amis, Jean-Claude Carton, a mis sur son mur cette photo du mannequin anorexique aujourd’hui décédée, Isabelle Caro. Animateur radio connu et reconnu depuis 1985, principalement sur radio Ici & Maintenant, Jean-Claude Carton est, à ma connaissance, le seul animateur capable de réaliser 7 h d'émission nocturne en direct. Il avait connu Isabelle lorsqu’il l’avait reçue en studio il y a quelques années pour une interview  et  une vraie amitié était née entre eux. Cette photo était là pour dénoncer la dictature de la maigreur imposée par certaines agences de mannequinat et, surtout, pour rendre hommage à son amie trop tôt disparue (sa mère terrassée par le chagrin s’est d’ailleurs suicidée peu après).

Patatras, certainement suite à un signalement d’abus, son compte Facebook a été suspendu pour une durée de 30 jours pour « diffusion d’images pornographiques ».

Ceci est incompréhensible puisque la photo n’a absolument rien de pornographique. On y voit juste une femme nue, et encore, sans que les parties intimes de celle-ci apparaissent de quelque manière que ce soit. En quoi la nudité humaine serait-elle si peu naturelle qu’on en arriverait à l’assimiler à de la pornographie ? Tout simplement parce que Facebook a son siège aux USA et que, sur le réseau, ces sont les lois américaines qui s’appliquent. Les USA, pays où l’apparition d’un téton sur une chaîne de télévision cause une affaire d’État (voir le « nipplegate »), mais dans lequel il suffit d’un simple permis de conduire pour acheter un Colt 45…

Comment, alors que Facebook est un réseau mondial, accepter que ce soit les lois américaines qui s’appliquent toujours et partout. En raisonnant par l’absurde, si Facebook avait été un réseau afghan créé avant l’arrivée des Talibans au pouvoir, aurait-on supprimé tous les visages de femmes du réseau après que les Talibans aient rendu la burka obligatoire pour rouvrir leur compte ?

Outre ce retour de la censure et d’une pudibonderie aussi arriérée qu’hypocrite, la question de la délation, qui rappelle l’inquisition et une période plus récente de l’histoire, pose question.

A l’heure où internet a fait tomber bien des frontières et où, grâce à Facebook, on peut avoir des amis qu’on n’a jamais rencontrés sur les cinq continents, on en arrive à se demander si, après avoir été à l’origine d’un « grand bon en avant », Facebook ne serait pas en train de nous faire faire « un grand bond en arrière ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
01.
Parkinson peut trembler
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Philippe David
- 01/07/2012 - 20:20
@roudoudou
Merci à vous, nous sommes entièrement d'accord (et je connais bien les USA pour y être resté quelques temps et pour avoir des amis dans divers coins là-bas)!
roudoudou
- 01/07/2012 - 18:35
Excellent article
Contrairement à de nombreux commentaires, je suis entièrement d'accord avec cet article.
Les USA sont un grand pays, travailleur, énergique, résiliant, mais ils sont affligés de plusieurs maux :
- la religiosité
- la pudibonderie
- le politiquement correct
- la classification de chacun en fonction de sa race, que ça lui plaise ou non
- la manie d'inventer des maladies mentales pour tous les comportements un tant soit peu "anormaux"
- l'obsession légale en toute chose (que de "disclaimers" signés pour des pécadilles !).
Que ces travers se retrouvent chez Facebook n'a rien d'étonnant.
Il faut donc absolument inventer un droit de l'internet respectant les spécificités de chaque pays.
Quant à l'affiche, n'en déplaise à certains, elle est remarquable, Et quand vous avez vu une fois une anorexique vous ne pouvez que vous féliciter de ce genre de campagne.
Philippe David
- 01/07/2012 - 08:27
@cranberry
Si mon article est "stupide" (c'est votre droit de le penser) , vous pourriez cependant le critiquer en soignant tant votre orthographe que votre syntaxe. L'OTAN, qui est une organisation militaire crée en 1949, n'a RIEN à voir avec les lois qui régissent internet en France et dans les pays membres de cette alliance.
Sur Facebook, les lois qui s'appliquent sont les lois américaines (FB étant une entreprise américaine), et mon article m'a valu quelques mails d'amis avocats soulevant le vrai problème juridique de l'extraterritorialité d'internet. Un de ces amis avocats m'a même appris qu'au Japon il était depuis toujours de montrer des poils pubiens mais que la pornographie infantile n'a été interdite qu'en...2003 (c'est à dire hier).
Vous voyez donc qu'on peut mettre tout et rien sous le terme "pornographie"!