En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

04.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 12 heures 17 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 13 heures 31 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 21 heures 3 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 12 heures 53 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 14 heures 10 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 15 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 1 sec
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 19 heures 28 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 21 heures 7 min
Tout doit disparaître

La grande braderie : la crise va-t-elle entraîner une déferlante de privatisations en Europe ?

Publié le 20 juin 2012
La dette publique augmente dans tous les pays du sud de l'Europe ce qui entraîne une baisse incontrôlable du prix des actifs. Les Etats doivent ainsi miser sur les exportations et les privatisations.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La dette publique augmente dans tous les pays du sud de l'Europe ce qui entraîne une baisse incontrôlable du prix des actifs. Les Etats doivent ainsi miser sur les exportations et les privatisations.

Privatisations reprises en Italie, rachats à bon compte en Espagne, vente à perte en Grèce : il n’y a jamais de miracle en économie. Quand la croissance est là, les prix montent, qu’il s’agisse du prix du travail, le salaire, de celui des maisons, ou encore de celui des entreprises, à la bourse. Et quand la croissance n’est pas là, c’est l’inverse qui se produit : tout baisse, salaires, maisons, bourse. Et c’est le cas aujourd’hui. La récession s’installe au sud, pas seulement en Grèce où c’est la quatrième année, mais aussi au Portugal, en Italie et désormais en Espagne. Partout la dette publique monte et partout les valorisations des entreprises baissent. C’est mathématique : d’un côté, une croissance plus faible, ce sont des profits attendus plus réduits, s’il y en a, et d’un autre côté des taux plus élevés, c’est un taux d’actualisation des résultats qui grimpe, donc des valeurs boursières qui chutent plus encore. Ajoutons que les états surendettés cherchent à se défaire d’actifs inutiles, locaux, parcs ou châteaux, sans compter les immeubles de bureaux, et plus encore à privatiser des activités. Vendues, elles permettent d’alléger un peu la dette et de diminuer les coûts fixes publics, plus encore elles font monter la productivité de l’économie dans son ensemble. Mais ce n’est ni facile, ni immédiat.

Le problème aujourd’hui est que ce processus de vente, public et privé, se produit dans une phase de faible croissance, au mieux, au moment où ceux qui ont des liquidités se disent qu’il faut les garder, car nul ne sait de quoi demain sera fait, et qu’en toute hypothèse, demain, ce sera moins cher. La spirale baissière des valeurs d’actifs est partout en train de s’enclencher, pour ne pas parler de spirale dépressive.

La crise rebat ainsi les cartes. Elle conduit chacun à s’adapter et change les titres de propriété de ceux qui ne sont pas assez forts, pas assez rapides, pas assez connectés. La dette publique pourrait ralentir le processus d’ajustement, mais c’est fini, et c’est plus difficile pour la dette privée, celle qui vient des marchés ou des banques. On voit déjà que certains pays se sortent d’affaire économique par la baisse des salaires et des gains de part de marché à l’exportation, donc par la remontée des profits dans la valeur ajoutée. Ceci se produit en Irlande, en Espagne, en Italie et même en Grèce. C’est évidemment tout à fait méritoire, et c’est la seule voie. Mais cette reprise par l’exportation se heurte à la morosité ambiante côté demande et à la capacité des entreprises à trouver des marchés extérieurs. Si elles n’y parviennent pas, quel qu’effort d’ajustement interne elles font en baissant les effectifs et les salaires, elles doivent vendre leurs actifs non stratégiques, puis moins stratégiques, avant de se couper un bras… en espérant que ceci suffit. On voit ainsi l’Italie privatiser, elle a raison, mais la Grèce ne peut pas y parvenir, pour des raisons largement liées aux entreprises elles-mêmes. On voit l’Espagne remonter la pente de l’exportation, mais on voit aussi le mexicain Carlos Slim se rapprocher de Telefonica. On voit Carrefour vendre des actifs en Grèce, d’autres entreprises en céder en Egypte…

C’est donc la braderie, si l’on peut user d'un mot aussi violent, tant il s’agit d’efforts d’hommes et de femmes qui sont ainsi dépréciés. Mais c’est un ajustement économique nécessaire, économiquement positif, mais politiquement dangereux. Car il s’agit de propriétés nationales qui peuvent être défendues au niveau des territoires et d’autres au niveau national, pour l’emploi bien sûr, mais aussi pour leur importance en termes stratégique ou symbolique. Un pays qui ne peut plus payer est un pays qui vend, qui se vend. Et qui peut réagir, violemment.

Voilà pourquoi il faut tout faire pour permettre les ajustements internes par les salaires et l’emploi, par la baisse des taux et les financements, parce que la solution par la vente est la plus radicale, la plus traumatisante, et pas toujours la plus sûre. Voilà pourquoi il faut mobiliser la BCE, soutenir les banques en difficulté parce que ce sont elles qui peuvent « tenir » les valeurs d’actifs et poursuivre les programmes d’assainissement budgétaires. Voilà pourquoi il faut avancer unis en Europe, pour réduire les dépenses publiques dans le temps et soutenir la croissance privée, par la profitabilité, au plus tôt.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

04.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
sbgf43
- 20/06/2012 - 09:38
A VENDRE EN FRANCE
Etat en difficultés financières très graves cède gracieusement nombreux députés, sénateurs, conseillés régionaux et conseillés généraux toutes tendances confondues avantages et privilèges nombreux inclus .