En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 15 heures 8 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 16 heures 28 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 17 heures 43 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 18 heures 20 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 20 heures 39 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 22 heures 8 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 22 heures 48 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 22 heures 49 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 22 heures 50 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 15 heures 53 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 17 heures 3 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 18 heures 10 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 19 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 21 heures 17 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 21 heures 40 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 22 heures 23 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 22 heures 50 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 22 heures 50 min
Face à la Mecque

En abattant Oussama Ben Laden, les Etats-Unis ont-ils violé leur propre droit ?

Publié le 16 juin 2012
Le 2 mai 2011, les Etats-Unis annoncent la mort d'Oussama Ben Laden. Mais les conditions et le déroulement du raid qui viendra clore une décennie de traque resteront très flous. Dans "La mort de Ben Laden" Jean-Dominique Merchet tente de faire la lumière sur la démarche et le travail des services secrets américains pour débusquer le réfugié d'Abbottabad. (Extrait 1/2)
Jean-Dominique Merchet est journaliste à L'Opinion. Il a travaillé pendant vingt ans sur les questions militaires.Auteur du blog Secret Défense, il a récemment publié Une histoire des forces spéciales (Jacob-Duvernet / 2010) et de La mort de Ben Laden ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Dominique Merchet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Dominique Merchet est journaliste à L'Opinion. Il a travaillé pendant vingt ans sur les questions militaires.Auteur du blog Secret Défense, il a récemment publié Une histoire des forces spéciales (Jacob-Duvernet / 2010) et de La mort de Ben Laden ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 2 mai 2011, les Etats-Unis annoncent la mort d'Oussama Ben Laden. Mais les conditions et le déroulement du raid qui viendra clore une décennie de traque resteront très flous. Dans "La mort de Ben Laden" Jean-Dominique Merchet tente de faire la lumière sur la démarche et le travail des services secrets américains pour débusquer le réfugié d'Abbottabad. (Extrait 1/2)

«Justice est faite », mais une justice sans procès ? En tout cas, elle s’exerce dans un cadre parfaitement légal en droit américain. Trois jours après les attentats, le Congrès (Sénat et Chambre des représentants) adoptait à l’unanimité, moins une voix, un texte baptisé « Autorisation de l’emploi de la force militaire ». Cette résolution, entrée en vigueur le 18 septembre 2001 et maintenue telle quelle sous l’administration Obama, stipule que  «le président est autorisé à utiliser toute la force nécessaire et appropriée contre les nations, organisations ou personnes dont il juge qu’elles ont planifié, autorisé, commis ou aidé les attaques terroristes du 11 septembre, ou qui abritent de telles organisations ou personnes, dans le but de prévenir tout acte de terrorisme futur contre les États-Unis par ces nations, organisations ou personnes. »

Il n’y a guère de doute qu’Oussama Ben Laden entre bien dans la catégorie des « personnes » ayant « planifié, autorisé, commis ou aidé » les attentats du 11 septembre, contre lesquels le président des États-Unis est autorisé à « utiliser toute la force nécessaire et appropriée ». Mieux, dans les documents découverts à Abbottabad, les services américains apprendront que Ben Laden préparait de nouveaux attentats contre le président Obama et le général Petraeus, alors commandant des forces américaines en Afghanistan. L’avion présidentiel, Air Force One, était explicitement visé. L’homme auquel cette mission avait été confiée était un Pakistanais, Ilyas Kashmiri. Il a probablement été tué depuis, dans une frappe aérienne au Pakistan en juin 2011.

Reste que les « assassinats » ciblés contre des dirigeants politiques sont illégaux au regard du droit américain. Trois présidents (Gerald Ford en 1976, Jimmy Carter en 1978 et Ronald Reagan en 1981) ont signé des décrets – executive orders – bannissant de telles pratiques. Les juristes du gouvernement américain ont expliqué que ce texte ne s’appliquait pas dans le cas de Ben Laden, puisque sa mort s’inscrivait dans le cadre d’un conflit armé entre les États-Unis et Al-Qaïda. Dans ce cas, « il n’est pas interdit de tuer des dirigeants particuliers (specific leaders) du camp opposé », affirme ainsi l’ancien juriste du département d’État, John Bellinger III. Toute la question revient donc à définir exactement le statut juridique de Ben Laden au moment où les Seals investissaient sa maison d’Abbottabad.

Était-il un « combattant » en guerre avec les États-Unis ou un homme suspecté d’avoir commis des crimes et, à ce titre, recherché par la Justice ? Dans ce cas, il ne pouvait être tué que s’il représentait une « menace immédiate » pour les personnels venus l’arrêter. Or, le chef d’Al-Qaïda n’était pas armé au moment où il a reçu une balle dans la poitrine et une autre dans le front, même s’il ne semble guère avoir manifesté l’intention explicite de se rendre. Combattant ennemi, alors ? Sans doute, mais avec un bémol : s’il avait été arrêté vivant, Ben Laden n’aurait pas été considéré par les Américains comme un prisonnier de guerre relevant des conventions de Genève.

On le voit, dans le cas de Ben Laden, comme dans celui des détenus de Guantanamo, les catégories juridiques héritées du passé ne parviennent plus à décrire, et encore moins à encadrer, la réalité de la lutte contre le terrorisme – même lorsqu’elle est conduite par un prix Nobel de la Paix ! Pour passionnants et importants qu’ils soient, ces débats juridiques n’ont pas pesé bien lourd dans l’opinion publique face à l’ampleur de la victoire politique que les États-Unis venaient de remporter. Victoire que le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon salue même comme « un tournant dans notre lutte globale contre le terrorisme ».

Dans le monde musulman, les réactions sont plus contrastées, qu’elles proviennent des gouvernements et surtout des opinions publiques. Le Maroc, la Libye de Kadhafi, le Liban, l’Arabie saoudite, l’Irak applaudissent. L’Iran adopte une position très prudente, mais d’autres voix, nettement plus discordantes se font entendre. Comme les Frères musulmans d’Égypte, les islamistes du Hamas, qui gouvernent la bande de Gaza, « condamnent l’assassinat de ce saint combattant arabe ».

C’est au Pakistan que les réactions sont les plus… compliquées. Immédiatement, le Premier ministre Yousuf Raza Gilani (gauche) « se réjouit du succès de cette opération » et annule aussitôt son départ pour une visite officielle en France. Quelques heures plus tard, le gouvernement parle d’une « action unilatérale non autorisée », qui ne sera plus tolérée à l’avenir. L’opposition se déchaîne contre un pouvoir qui braderait la souveraineté nationale. En réalité, les Pakistanais sont fous de rage : ils savent que leur double-jeu et leur « tolérance » à l’égard du terrorisme islamique viennent d’être dévoilés aux yeux du monde entier – Ben Laden habitait quasiment aux portes de leur Académie militaire !

Pour tenter d’effacer toute trace de leur honte, le gouvernement d’Islamabad donnera, quelques mois plus tard, l’ordre à son armée de détruire la maison d’Abbottabad – déjà interdite au public. Le 25 février 2012, les bulldozers de l’armée raseront Waziristan Haveli au milieu des badauds et des caméras de télévision. Les épouses de Ben Laden seront placées au secret, en résidence surveillée, avant d’être expulsées vers l’Arabie saoudite un an plus tard, le 27 avril 2012.

________________________________

Extrait de La Mort de Ben Laden, JACOB DUVERNET (3 mai 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
roudoudou
- 16/06/2012 - 21:18
Bon débarras
Ils ont évidemment bien fait de le tuer.
Plus personne n'en parle.
Et sa fin fut pitoyable, prisonnier chez lui à gérer les engueulades entre ses femmes et ses enfants et regardant en boucle des films pornos américains.
robert
- 16/06/2012 - 17:43
Le sexe des anges
A force de donner des droits aux pires terroristes, l'occident se retrouvera coincé...................mais non au final ce livre n'est que du papier !!
PASCONTENT
- 16/06/2012 - 17:27
Il y le droit et il y la vie . Si pour protéger
le droit on sacrifie les vies d'innocents alors le droit devient un droit félon. Le droit n'est que le fruit d'une convention humaine , un contrat social comme la morale et qui a ses limites