En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 8 heures 22 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 9 heures 31 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 10 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 13 heures 5 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 14 heures 2 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 15 heures 24 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 19 heures 26 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 19 heures 27 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 8 heures 52 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 10 heures 53 sec
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 11 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 13 heures 11 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 14 heures 47 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 16 heures 29 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 19 heures 26 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 19 heures 28 min
Mon mec à moi

Pourquoi Madonna, J. Lo ou Mariah Carey éprouvent-elles donc le besoin de se frotter à leurs “toy boys” devant leurs publics ?

Publié le 01 juin 2012
Il fait fureur Outre-Atlantique. Le "toy boy" est souvent beau, musclé et surtout… très jeune. Madonna, Sharon Stone, Jennifer Lopez ou encore Kylie Minogue : elles ont toutes craqué ! Simple accessoire ou effet de mode pour célibataires esseulées ?
Perrine Sabbat est journaliste. Elle a écrit dans Elle, Gala, DS et Jalouse avant d’intégrer Grazia lors le lancement du magazine en 2009.Laurent Muldworf est psychanalyste et auteur avec Eric Corbobese, de Succès Damné, manuel de psychologie à l'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Muldworf et Perrine Sabbat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Perrine Sabbat est journaliste. Elle a écrit dans Elle, Gala, DS et Jalouse avant d’intégrer Grazia lors le lancement du magazine en 2009.Laurent Muldworf est psychanalyste et auteur avec Eric Corbobese, de Succès Damné, manuel de psychologie à l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il fait fureur Outre-Atlantique. Le "toy boy" est souvent beau, musclé et surtout… très jeune. Madonna, Sharon Stone, Jennifer Lopez ou encore Kylie Minogue : elles ont toutes craqué ! Simple accessoire ou effet de mode pour célibataires esseulées ?

 Atlantico : On entend parler du terme toy-boy de façon régulière : qui est cet homme ?

Laurent Muldworf : C’est avant tout l’expression de la mégalomanie des stars dans la mesure où cela fait partie de la démonstration de puissance chez les femmes stars. C’est un mode inversé : on avait l’habitude du rappeur tout muscles dehors, bijoux en or, virilité exacerbée avec une ribambelle de femmes. Là, les femmes comme Madonna montrent leur féminité de façon hyperbolique, ce sont des déesses de la féminité. Le toy-boy a également une côté humoristique, c’est une façon de rendre dérisoire la puissance masculine. Le toy-boy c’est quand même l’inverse de l’homme puissant. C’est une marionnette, un pantin !

Pourquoi ce besoin quotidien de se mettre en scène aux côtés de leur toy-boy ? Jennifer Lopez était presque en train de mimer un acte sexuel avec son jeune compagnon à la télévision...

Laurent Muldworf : Cela fait partie de leur narcissisme outrancier et sur-gonflé. Ca flatte l’égo et on entre dans le domaine du plaisir et de la domination. Ces femmes en se comportant ainsi se mettent au dessus de leur condition sexuelle. Et puis c’est aussi une façon de lutter contre le vieillissement, cela croise un peu le phénomène cougar.  

Perrine Sabbat : Je pense que c’est avant tout une façon de montrer au monde qu’elles sont libérées et heureuses. Il n’y a pas si longtemps on a pu voir dans la presse des photos de Sharon Stone se roulant dans le sable avec son nouveau compagnon bien plus jeune qu’elle. On aurait dit des gamins de 14 ans. Elles sortent d’une relation avec des hommes plus âgées qu’elles, qui avaient aussi de l’argent, elles ont  pour la majorité morflé dans ces histoires, elles veulent prouver qu’elles sont puissantes. Elles montrent qu’elles sont libres comme des filles de 20 ans. Et puis, un toy-boy, c’est bien plus naturel que le botox.

N'y aurait-il pas un petit côté marketing avant tout ?

Laurent Muldworf : Bien sûr ! Il y a une mise en scène, c’est la surenchère de la sexualisation. Tout ce qui érotisme et mise en scène du désir exerce une réelle fascination sur le public. Il ne s’agit jamais de dérapages incontrôlés : c’est un choix de vie, celui de la théâtralisation érotique. Pour continuer d’attirer les fans, il faut se renouveler. Et ça marche… C’est un jeu qui parle à nos pulsions et nos fantasmes.

Perrine Sabbat : Je pense que les stars qui ont un toy-boy n’ont pas besoin de ça pour faire parler d’elles.  Des stars comme J-Lo ou Madonna ont toujours joué sur le côté sexy. Ce n’est pas une corde nouvelle. Ce n’est pas parce qu’elles mettent en scène leur nouveau mec plus jeune que cela va changer quelque chose à leur carrière.  Elles veulent surtout dire qu’elles restent belles et fortes et qu’à quarante ans et plus, elles peuvent encore sortir avec quelqu’un de 20 ans ! Cela renvoie une image jeune et plus fun.

Laurent Muldworf : Toutes  les stars ont quand même un coté sexué et hyper provocateur. Finalement, Madonna est devenue célèbre en mettant en scène le désir féminin avec des scènes de masturbation. Les gens étaient scotchés. Depuis, toutes les stars font ça à des degrés divers. Elles aiment la transgression, elles y vont toutes (Christina Aguilera, Lady Gaga,…). Il ne faudrait pas qu’elles prennent du retard sur les copines.

 

 

On a l’impression à vous écouter qu’il y a une forme de déviance…

Laurent Muldworf : Il y a cette volonté de choquer. Elles veulent toutes tirer la couverture à elles. Et surtout, il ne faut pas oublier que dans l’industrie musicale, il y a beaucoup d’argent en jeu. Il faut qu’elles soient comme des athlètes : toujours au top !  Le toy boy, c’est un signe de forme !

Le toy-boy est fréquent aux Etats-Unis… Qu'en est-il de la France ?

Perrine Sabbat : Il y a par exemple Valérie Bruni-Tedeschi qui est avec quelqu’un de plus jeune avec qui elle a un enfant. Mais, on parle juste de deux personnes qui s’aiment avec une grande différence d’âge. Point. Ce truc de toy-boy n’existe pas ou alors c’est un phénomène qui ne touche pas des gens connus.

Propos recueillis par Valérie Meret

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 02/06/2012 - 11:10
@Ropib
"c'est pas ça" !
ropib
- 01/06/2012 - 18:43
Qu'est-ce que la danse ?
Si ça se trouve ce n'est qu'une expression chorégraphiée du corps, dont l'art serait de respecter un espace de règles tout en réussissant à créer une certaine liberté. Le fait que les danses les plus réglées se jouent entre personnes de sexe différent ne serait qu'une construction d'une démonstration plus évidente de la dialectique du soi et de l'altérité, du penchant aux rapports inter-personnels bi-latéraux.
Ou alors c'est pas ça.
Tuffgong
- 01/06/2012 - 16:01
Sarko avait fait pareil avec
Sarko avait fait pareil avec sa "femme trophée", ex mannequin...
C'est aussi ridicule dans un cas que dans l'autre...
"expression de leur mégalomanie", "Cela fait partie de leur narcissisme outrancier et sur-gonflé. Ca flatte l’égo"
Comme pour sarko...