En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

07.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 46 min 47 sec
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 3 heures 23 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 4 heures 22 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 5 heures 6 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 5 heures 37 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 6 heures 1 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 6 heures 36 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 6 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 7 heures 42 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 1 heure 58 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 2 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 5 heures 1 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 5 heures 23 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 5 heures 55 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 8 heures 5 min
Mon mec à moi

Pourquoi Madonna, J. Lo ou Mariah Carey éprouvent-elles donc le besoin de se frotter à leurs “toy boys” devant leurs publics ?

Publié le 01 juin 2012
Il fait fureur Outre-Atlantique. Le "toy boy" est souvent beau, musclé et surtout… très jeune. Madonna, Sharon Stone, Jennifer Lopez ou encore Kylie Minogue : elles ont toutes craqué ! Simple accessoire ou effet de mode pour célibataires esseulées ?
Laurent Muldworf et Perrine Sabbat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Perrine Sabbat est journaliste. Elle a écrit dans Elle, Gala, DS et Jalouse avant d’intégrer Grazia lors le lancement du magazine en 2009.Laurent Muldworf est psychanalyste et auteur avec Eric Corbobese, de Succès Damné, manuel de psychologie à l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il fait fureur Outre-Atlantique. Le "toy boy" est souvent beau, musclé et surtout… très jeune. Madonna, Sharon Stone, Jennifer Lopez ou encore Kylie Minogue : elles ont toutes craqué ! Simple accessoire ou effet de mode pour célibataires esseulées ?

 Atlantico : On entend parler du terme toy-boy de façon régulière : qui est cet homme ?

Laurent Muldworf : C’est avant tout l’expression de la mégalomanie des stars dans la mesure où cela fait partie de la démonstration de puissance chez les femmes stars. C’est un mode inversé : on avait l’habitude du rappeur tout muscles dehors, bijoux en or, virilité exacerbée avec une ribambelle de femmes. Là, les femmes comme Madonna montrent leur féminité de façon hyperbolique, ce sont des déesses de la féminité. Le toy-boy a également une côté humoristique, c’est une façon de rendre dérisoire la puissance masculine. Le toy-boy c’est quand même l’inverse de l’homme puissant. C’est une marionnette, un pantin !

Pourquoi ce besoin quotidien de se mettre en scène aux côtés de leur toy-boy ? Jennifer Lopez était presque en train de mimer un acte sexuel avec son jeune compagnon à la télévision...

Laurent Muldworf : Cela fait partie de leur narcissisme outrancier et sur-gonflé. Ca flatte l’égo et on entre dans le domaine du plaisir et de la domination. Ces femmes en se comportant ainsi se mettent au dessus de leur condition sexuelle. Et puis c’est aussi une façon de lutter contre le vieillissement, cela croise un peu le phénomène cougar.  

Perrine Sabbat : Je pense que c’est avant tout une façon de montrer au monde qu’elles sont libérées et heureuses. Il n’y a pas si longtemps on a pu voir dans la presse des photos de Sharon Stone se roulant dans le sable avec son nouveau compagnon bien plus jeune qu’elle. On aurait dit des gamins de 14 ans. Elles sortent d’une relation avec des hommes plus âgées qu’elles, qui avaient aussi de l’argent, elles ont  pour la majorité morflé dans ces histoires, elles veulent prouver qu’elles sont puissantes. Elles montrent qu’elles sont libres comme des filles de 20 ans. Et puis, un toy-boy, c’est bien plus naturel que le botox.

N'y aurait-il pas un petit côté marketing avant tout ?

Laurent Muldworf : Bien sûr ! Il y a une mise en scène, c’est la surenchère de la sexualisation. Tout ce qui érotisme et mise en scène du désir exerce une réelle fascination sur le public. Il ne s’agit jamais de dérapages incontrôlés : c’est un choix de vie, celui de la théâtralisation érotique. Pour continuer d’attirer les fans, il faut se renouveler. Et ça marche… C’est un jeu qui parle à nos pulsions et nos fantasmes.

Perrine Sabbat : Je pense que les stars qui ont un toy-boy n’ont pas besoin de ça pour faire parler d’elles.  Des stars comme J-Lo ou Madonna ont toujours joué sur le côté sexy. Ce n’est pas une corde nouvelle. Ce n’est pas parce qu’elles mettent en scène leur nouveau mec plus jeune que cela va changer quelque chose à leur carrière.  Elles veulent surtout dire qu’elles restent belles et fortes et qu’à quarante ans et plus, elles peuvent encore sortir avec quelqu’un de 20 ans ! Cela renvoie une image jeune et plus fun.

Laurent Muldworf : Toutes  les stars ont quand même un coté sexué et hyper provocateur. Finalement, Madonna est devenue célèbre en mettant en scène le désir féminin avec des scènes de masturbation. Les gens étaient scotchés. Depuis, toutes les stars font ça à des degrés divers. Elles aiment la transgression, elles y vont toutes (Christina Aguilera, Lady Gaga,…). Il ne faudrait pas qu’elles prennent du retard sur les copines.

 

 

On a l’impression à vous écouter qu’il y a une forme de déviance…

Laurent Muldworf : Il y a cette volonté de choquer. Elles veulent toutes tirer la couverture à elles. Et surtout, il ne faut pas oublier que dans l’industrie musicale, il y a beaucoup d’argent en jeu. Il faut qu’elles soient comme des athlètes : toujours au top !  Le toy boy, c’est un signe de forme !

Le toy-boy est fréquent aux Etats-Unis… Qu'en est-il de la France ?

Perrine Sabbat : Il y a par exemple Valérie Bruni-Tedeschi qui est avec quelqu’un de plus jeune avec qui elle a un enfant. Mais, on parle juste de deux personnes qui s’aiment avec une grande différence d’âge. Point. Ce truc de toy-boy n’existe pas ou alors c’est un phénomène qui ne touche pas des gens connus.

Propos recueillis par Valérie Meret

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 02/06/2012 - 11:10
@Ropib
"c'est pas ça" !
ropib
- 01/06/2012 - 18:43
Qu'est-ce que la danse ?
Si ça se trouve ce n'est qu'une expression chorégraphiée du corps, dont l'art serait de respecter un espace de règles tout en réussissant à créer une certaine liberté. Le fait que les danses les plus réglées se jouent entre personnes de sexe différent ne serait qu'une construction d'une démonstration plus évidente de la dialectique du soi et de l'altérité, du penchant aux rapports inter-personnels bi-latéraux.
Ou alors c'est pas ça.
Tuffgong
- 01/06/2012 - 16:01
Sarko avait fait pareil avec
Sarko avait fait pareil avec sa "femme trophée", ex mannequin...
C'est aussi ridicule dans un cas que dans l'autre...
"expression de leur mégalomanie", "Cela fait partie de leur narcissisme outrancier et sur-gonflé. Ca flatte l’égo"
Comme pour sarko...