En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

05.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Jugement
Agression des policiers à Viry-Châtillon : 10 à 20 ans de réclusion pour 8 accusés, 5 personnes acquittées
il y a 2 heures 16 min
pépites > Justice
Fichée S
Ultra-gauche : une militante a été écrouée pour avoir espionné des policiers
il y a 5 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 4 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 11 min
pépites > Justice
Riposte judiciaire
Alexandre Benalla a décidé de porter plainte contre X dans l'affaire de l'enregistrement clandestin diffusé par Mediapart
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le délicieux malheur français" de Denis Olivennes : la mélodie du malheur, notre berceuse préférée

il y a 9 heures 24 min
pépite vidéo > Défense
Futures missions à mener
Opération Barkhane : Emmanuel Macron va réunir le G5 Sahel à Pau
il y a 10 heures 48 min
pépites > Social
"Le mur du 5 décembre"
806.000 manifestants pour la première journée de mobilisation à travers le pays contre la réforme des retraites
il y a 11 heures 43 min
décryptage > Santé
Alimentation

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

il y a 13 heures 1 min
décryptage > International
Sommet sous tension

Otan : Emmanuel Macron et Donald Trump, convergences dans l'incohérence

il y a 13 heures 55 min
décryptage > International
Daphne Caruana Galizia

Ces passeports maltais devenus le Graal des super-riches de la planète

il y a 14 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
5 décembre
Jean-Luc Mélenchon salue le "grand progrès" et "l’humanisme" de Marine Le Pen pour sa position sur la grève
il y a 3 heures 19 min
pépites > International
Chambre des représentants
Procédure de destitution contre Donald Trump : Nancy Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation
il y a 5 heures 34 min
light > Sport
Répercussions
Le joueur légendaire Marco Van Basten a été retiré du jeu FIFA 20 "jusqu'à nouvel ordre" après son dérapage nazi
il y a 7 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Prince Igor"d'Alexandre Borodine : Le Prince Igor rentre au répertoire de l'Opéra National de Paris

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Léonard de Vinci" au Louvre : ode à Léonard

il y a 9 heures 34 min
décryptage > Politique
Ça va faire des vagues...

La tempête sociale du 5 décembre : Macron nous invite "à prendre la mer"

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Economie
Campagne mouvementée ?

Pourquoi la présidentielle complique la guerre commerciale sino-américaine (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour l’Europe)

il y a 12 heures 45 min
décryptage > France
Economie française

La solution à la récession ? L’optimisme

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Environnement
Pas grand chose à voir avec l'environnement

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

il y a 14 heures 12 min
décryptage > France
Décision

Un office national de lutte contre la haine ou le dernier exemple en date du renoncement politique face à la montée de la violence

il y a 14 heures 43 min
© Reuters
Le père Ceyrac, ici en compagnie de soeur Emmanuelle.
© Reuters
Le père Ceyrac, ici en compagnie de soeur Emmanuelle.
Humanitaire en deuil

Hommage au Père Ceyrac, le soldat-jésuite de l'Inde

Publié le 31 mai 2012
Ce jeudi, le père Ceyrac, figure discrète mais très active de l'humanisme catholique, est décédé. Connu pour son immense action en Inde, il a eu un parcours de vie assez atypique. Retour sur la vie de cet homme de terrain.
Jérôme Cordelier est grand reporter au Point. Il a écrit la biographie du Père Ceyrac intitulée Une vie pour les autres : L'aventure du Père Ceyrac.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Cordelier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Cordelier est grand reporter au Point. Il a écrit la biographie du Père Ceyrac intitulée Une vie pour les autres : L'aventure du Père Ceyrac.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce jeudi, le père Ceyrac, figure discrète mais très active de l'humanisme catholique, est décédé. Connu pour son immense action en Inde, il a eu un parcours de vie assez atypique. Retour sur la vie de cet homme de terrain.

Atlantico : Quelle a été l’influence du père Ceyrac dans les zones où il a œuvré ?

Jérôme Cordelier : Pierre Ceyrac, dit le Père Ceyrac était fondamentalement un homme d’action, ce n’était pas un penseur comme les théologiens par exemple qui ont un rayonnement beaucoup plus spirituel. Avant de partir en Inde, il n’avait jamais quitté sa Corrèze natale, et pourtant il a choisi d’être missionnaire dans la Compagnie de Jésus. En 1937, il embarque pour les Indes britanniques et sera ordonné prêtre à Kurseong. Il se met tout de suite au service des autres et son influence sera importante en Inde où il a construit des dispensaires et des orphelinats. Cependant, une des parties les plus trépidantes de sa vie sera son action à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande où il accueillait au camp Site II entre autres, les milliers de réfugiés cambodgiens fuyant la folie du régime de Pol Pot.

Sa spiritualité passait par l’action, et sa vocation était vraiment de venir en aide aux autres et il y a dévoué toute sa vie.

Après la disparition de Mère Thérésa, Sœur Emmanuelle, ou même l’Abbé Pierre, peut-on dire qu’avec le décès de Père Ceyrac, on arrive à l’essoufflement de l’humanitaire catholique ?

Sœur Emmanuelle et le Père Ceyrac ont été connus à la fin de leur vie. L’humanitaire catholique n’est pas mourant, il n’est simplement pas médiatisé. Et en coulisses, beaucoup de petits soldats œuvrent tous les jours. Prenez par exemple le Père Pédro à Madagascar qui travaille beaucoup et qui fait figure de personnalité spirituelle. Maurice Joyeux, un des disciples du père Ceyrac œuvre activement en Grèce. Ces deux hommes sont pourtant inconnus du grand public.

C’est incontestablement le charisme de ces grandes figures qui a participé à leur médiatisation. Dans le cas, du Père Ceyrac il est servi par une histoire personnelle fabuleuse. Il rencontrera Gandhi et Nehru, Mère Téresa aussi. Il parcourra l’Inde entière.

D’autre part, ce que l’on peut retenir de lui, c’est son charisme incroyable. Une personnalité très forte dans un corps très frêle. Pourtant il a abattu des montagnes. Cet homme rayonnait littéralement, c’était presque palpable quand il était dans une pièce et pourtant il n’y paraissait pas. Ce n’était pas quelqu’un d’impressionnant.

Beaucoup de choses le rapprochent de l’Abbé Pierre notamment l’énorme charisme emprisonné dans un corps fragile. Peut-on comparer ces deux personnalités ?

L’abbé Pierre était un homme politique, c’était un député sous la Troisième République. Son parcours, lui a donné une vision beaucoup plus politique des choses. En revanche, le Père Ceyrac était un humanitaire qui servait une cause, c’était un petit soldat. Et dernière différence, le Père Ceyrac ne recherchait pas l’attention des médias pour défendre sa cause, toutes ses actions étaient totalement discrètes.

Avec son engagement, le Père Ceyrac peut-il laisser derrière lui un héritage durable, ou au contraire son action pour durer nécessitait sa présence et son implication ?

Son héritage sera durable. Tout d’abord parce qu’il laisse son association qui est portée à bout de bras par sa nièce qui est sans doute la personne qui le connaît le plus au monde. Il y a une quirielle de disciples, une fraternité ad hoc qui poursuit son action, même sans congrégation, il a construit un réseau qui continuera ce qu'il a commencé. Vous savez, le bien ne fait pas de bruit.

Propos recueillis par Priscilla Romain

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ganesha
- 01/06/2012 - 03:19
Un Saint Homme
Erratum : en 1979, les Vietnamiens avaient envahi le Cambodge : les Khmers Rouges avaient donc fui l'invasion vietnamienne (et non, cambodgienne !) et s'étaient réfugiés sur la frontière thailandaise.
Mais que faisaient donc là les Nations-Unies et des organisations humanitaires ?
Réponse : ils permettaient de faire pression et "d'embêter" un peu les Vietnamiens, offrant ainsi une toute petite revanche aux américains sur la défaite cuisante qu'ils avaient subi en 1975.
Ce que faisait exactement le père Ceyrac dans cette "pétaudière", je ne l'ai jamais su exactement, mais incontestablement, dès qu'on le rencontrait on ressentait la certitude d'être en présence d'un "saint homme " .
P.s. Tout comme les Templiers, la "Compagnie de Jésus" (les Jésuites) ont été considérés comme des "soldats de Dieu"...
Ganesha
- 01/06/2012 - 03:05
Mystères d'Orient
J'ai rencontré le père Ceyrac dans les années 80 sur la frontière cambodgienne et il paraissait déjà être un très vieil homme, à la santé fragile... Il a dû mourir centenaire !
Ce que faisaient là ces 300.000 réfugiés cambodgiens n'était vraiment pas très clair.
Un des camps (Khao-I-Dang) était géré par l'UNHCR et les réfugiés pouvaient obtenir l'asile dans des pays occidentaux: des thailandais se glissaient dans le camp et essayaient de se faire passer pour des khmers dans l'espoir d'émigrer aux USA ou au Canada (beaucoup de corruption...)
Site B était un immense camp civil, servant de facade au camp militaire, où nous n'avions pas le droit d'entrer.
Un ancien premier ministre de Sihanouk y menait des opérations de guérilla et de marché noir (dans quelle proportion?) sur le territoire cambodgien, qui était occupé par les Vietnamiens.
Le prince Sihanouk avait son propre camp (Site B) et il y recevait les délégations occidentales dans son palais de bambou.
Le plus mystérieux et le plus contestable était Site 8, siège des Khmers rouges qui avaient fui l'invasion cambodgienne.
Xtine
- 31/05/2012 - 18:30
Pourquoi ce titre ?
"soldat-jésuite" ????