En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 3 heures 8 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 10 heures 13 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 10 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 11 heures 9 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 11 heures 41 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 12 heures 44 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 14 heures 11 sec
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 14 heures 22 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 14 heures 38 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 9 heures 10 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 10 heures 25 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 10 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 11 heures 6 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 11 heures 21 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 12 heures 3 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 14 heures 13 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 14 heures 31 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 14 heures 45 min
La France doit-elle s'inspirer du système d'éducation allemand ?
La France doit-elle s'inspirer du système d'éducation allemand ?
Finie la récré

France/Allemagne : le match des systèmes scolaires

Publié le 01 juin 2011
La question des rythmes scolaires est à nouveau au centre des débats. Le comité de réflexion lancé par le ministre de l'Éducation nationale Luc Chatel propose ainsi de réduire les vacances scolaires de 15 jours pour alléger la charge horaire des écoliers. L'occasion de comparer notre système à celui de notre voisin allemand.
Béatrice Durand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Durand est enseignante et écrivain.Elle vit depuis 1990 à Berlin et possède la double nationalité française et allemande.Elle est notamment l’auteur d’ un essai sur le quotidien allemand, Cousins par alliance. Les Allemands en notre miroir ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La question des rythmes scolaires est à nouveau au centre des débats. Le comité de réflexion lancé par le ministre de l'Éducation nationale Luc Chatel propose ainsi de réduire les vacances scolaires de 15 jours pour alléger la charge horaire des écoliers. L'occasion de comparer notre système à celui de notre voisin allemand.

Les Allemands envieraient le modèle scolaire français, car il permettrait aux parents de concilier vie professionnelle et familiale. Inversement, notre ministre de l’Éducation se serait inspiré de l’exemple allemand, lorsqu’il proposa en mai dernier que les élèves pratiquent du sport l’après-midi. Mais comparer les systèmes scolaires français et allemands nécessite avant tout de revenir sur certains clichés.

La réalité du système scolaire allemand

Les enfants allemands pratiquent certes du sport l’après-midi, mais d’abord dans leur emploi du temps scolaire, comme tous les élèves du monde. Et l’après-midi, ils s’initient aussi à la musique, à des activités artistiques ou même font tout simplement.... leurs devoirs, parfois en-dehors de l’école, parfois à l’école, où ils peuvent également participer à des « AG » (Arbeitsgemeinschaften, littéralement communautés ou groupes de travail), sorte de clubs (théâtre, échecs, discussion politique…) comparables aux nouveaux « enseignements d’exploration » français.

Si, depuis une dizaine d’années, la Ganztagsschule (l’école toute la journée) a tendance à supplanter la traditionnelle école du matin, cela ne signifie en aucun cas qu’on multiplie le temps scolaire par deux, mais que l’école propose des activités différentes l’après-midi.

S’ils envient l’un des effets du modèle français (conciliation de la vie professionnelle et familiale), les Allemands trouvent l’enseignement français trop verschult, trop scolaire et trop accaparant dans la vie des jeunes : on veut bien allonger la journée scolaire, mais pas dans des proportions françaises, et faciliter la vie des parents n’est pas en soi un gage de qualité pédagogique.

D’ailleurs, contrairement à ce que nous suggère notre ego national, ce n’est pas vers la France que s’est tournée la société allemande après le « choc PISA » de l’an 2000, mais vers la Finlande, où ses ministres et enseignants sont allés chercher le secret qui permet de caracoler en tête des comparaisons internationales, tout en étant humain et juste socialement. Ils en sont revenus avec l’idée que tout n’était pas transposable à la société allemande, mais qu’il y avait des idées à prendre.

Le système scolaire allemand progresse dans les classements internationaux

Au sein de l’enquête PISA 2009, l’Allemagne recueille le fruit de dix années de remise en question : dans les trois compétences « compréhension de l’écrit », « mathématiques » et « sciences », ses élèves se situent désormais au-dessus de la moyenne de l’OCDE, alors qu’il y a dix ans, ils étaient systématiquement en dessous.

Les changements sont plus des changements de mentalité que des refontes structurelles lourdes :

  • Le jardin d’enfants n’est plus considéré comme un stress psychique insupportable pour l’enfant, mais comme un lieu d’intégration et une occasion de remédier plus tôt à des déficits linguistiques préjudiciables à la scolarité future, notamment chez les enfants d’étrangers.
  • L’école toute la journée, dans sa conception allemande, n’a pas seulement l’avantage de faciliter la vie des familles, elle peut être une occasion de lutter contre les inégalités sociales par l’offre de cours de soutien et d’activités diverses.
  • Les notions de performance et d’élite ont été remises à l’honneur : une prise de conscience de la reproduction des inégalités sociales a ainsi eu lieu, notamment sur l’exclusion statistique des enfants d’immigrés.

 

Le système scolaire français régresse

A l’inverse de l’Allemagne, la France, est désormais en dessous de la moyenne européenne pour les trois compétences analysées. Mépris hexagonal pour les comparaisons internationales ou consigne politique, la France avait déjà réagi avec beaucoup d’indifférence aux résultats de PISA 2000. Curieusement, la conscience aiguë d’une crise de l’école n’a pas incité à tirer la leçon des comparaisons internationales. En 2009, la proposition du ministre de l’Éducation Luc Chatel, d’un « plan sciences » pour répondre aux piètres résultats dans ces matières, fait encore l’effet d’un emplâtre sur une jambe de bois.

Et pourtant, déjà en 2000, les résultats français, précisément en mathématiques et en sciences, ces disciplines reines de notre culture scolaire, auraient dû mettre la puce à l’oreille : honorables, mais à quel prix ! Nulle part en Europe, on ne fait autant de mathématiques et de sciences qu’en France, en raison du prestige de la filière scientifique, passage obligé de la réussite scolaire française. L’investissement, pour la société et pour les individus, est énorme. Or, rapporté aux efforts déployés, le résultat était déjà plutôt mince en 2000. La chose n’a fait que se confirmer en 2009. Et si c’était la même chose dans d’autres matières ? Et si cela valait le coup de se demander comment font les autres cultures scolaires, plutôt que de se contenter d’idées reçues ?


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après