En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

04.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Sport
Immense tristesse
Kobe Bryant, la légende des Los Angeles Lakers, est décédé à l'âge de 41 dans un crash d'hélicoptère
il y a 3 min 3 sec
décryptage > Politique
Projections financières lacunaires

Retraites : ce qui se joue vraiment avec l’avis du Conseil d’Etat sur le projet de loi du gouvernement

il y a 1 heure 10 min
décryptage > Politique
Calendrier électoral

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

il y a 1 heure 42 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Le vrai coût de l’utilisation de Google et Facebook : notre vie privée et nos données
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Economie
Matières premières

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

il y a 3 heures 13 min
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 17 heures 24 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 23 heures 52 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
Perception

Bonheur, sens du travail et raison d’être : les attentes légitimes des Français et.... celles qui le sont moins

il y a 45 min 13 sec
décryptage > Economie
Inquiétudes sur les marchés

Récession mondiale : une forme de virus ? Comment la traiter ?

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Politique
Une mémoire très sélective…

Quand Macron assimile la guerre d’Algérie à la Shoah !

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Religion
Paradoxe

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 22 heures 6 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 1 jour 26 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 1 jour 2 heures
Enachroniques ?

4 énarques seulement mais 2/3 de fonctionnaires : le gouvernement Ayrault est-il vraiment armé pour réduire les dépenses publiques et réformer l'Etat ?

Publié le 20 mai 2012
La prestigieuse école de Strasbourg qui devait former les hauts dirigeants de la France est fort peu représentée dans le nouveau gouvernement. Mais les fonctionnaires, eux, le sont très largement...
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La prestigieuse école de Strasbourg qui devait former les hauts dirigeants de la France est fort peu représentée dans le nouveau gouvernement. Mais les fonctionnaires, eux, le sont très largement...

Atlantico : Le gouvernement Ayrault ne compte que quatre énarques sur 34 personnes -soit 12%- alors qu'ils étaient 24% dans Fillon I. Cette chute brutale marque-t-elle la fin d'une époque ?

Erwan Le Noan : Je ne crois pas que la rupture soit si réelle en fait. Ou ce n’est pas celle-là qui importe, mais celle qui amène un gouvernement  composé aux 2/3 de fonctionnaires. D’abord, le Président de la République lui-même est issu de l’ENA, comme le sont quelques ministres clés : le ministre des affaires étrangères (Laurent Fabius), celui de l’économie (Pierre Moscovici) et celui du travail (Michel Sapin). En fait, il n’y a que Fleur Pellerin qui, parmi les "énarques" du Gouvernement, ne soit pas ministre, mais ministre déléguée.

En outre, il faudra voir comment seront composés les cabinets. Il y a fort à parier que les "hauts fonctionnaires" occuperont les postes clés. Auprès de François Hollande, pour le moment, on ne peut pas dire que les anciens élèves de l’ENA soient oubliés : sur les sept membres civils de son cabinet que présente le site de l’Elysée, six semblent issus de cette école.

La rupture, c’est plutôt Nicolas Sarkozy qui l’avait apportée en la matière. En juillet 2007, juste après son élection, The Economist avait d’ailleurs consacré un article à la disparition des "énarques" dans le Gouvernement (et à la tête de l’Etat), relevant à l’inverse la montée en puissance des avocats. Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que dans le Gouvernement Ayrault il y a aussi trois avocats (Arnaud Montebourg, George Pau-Langevin et Alain Vidalies – sauf erreur ou oubli).

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault est donc plutôt dans la continuité du mouvement précédent en ce qui concerne les anciens élèves de l’ENA. Comme son prédécesseur, il semble indiquer une évolution des recrutements politiques : des personnes issues d’autres formations et carrières arrivent au pouvoir. Mais surtout, les recrues font de la politique depuis toujours – voire exclusivement : c’est le cas des « jeunes » du gouvernement Ayrault par exemple. Le gouvernement confirme donc que les "énarques" se concentrent sur ce qui est leur métier : le service de l’Etat, pas la politique.

Quelle est la part de fonctionnaire dans ce gouvernement ? 

C’est là le vrai sujet du gouvernement Ayrault : j’y compte 19 personnes  issues d’une des fonctions publiques (en réalité, de la fonction publique d’Etat à l’exception de trois), dont 11 enseignants ou universitaires (sauf erreur ou oubli). Il y a même 13 ministres sur 18 qui viennent de la fonction publique. Le nouveau Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, est par ailleurs lui-même enseignant.

Bref, les 2/3 des membres du Gouvernement Ayrault sont fonctionnaires et 1/3 est enseignant ou universitaire.

Le poids de la fonction publique est-il trop important pour être représentatif ou efficace ?

Le fait que le gouvernement compte beaucoup de fonctionnaires pose des questions sur sa capacité à réformer l’Etat. Quand bien même ces personnes seraient désireuses de le faire (ce qui reste à prouver, Arnaud Montebourg expliquait par exemple dans la campagne que les baisses de dépense seraient « homéopathiques » !), elles sont de fait très liées aux bastions qu’elles devraient démanteler.

Comme le rappelait le FMI,  lorsqu’une réforme est mise en œuvre, ceux qui risquent de perdre se mobilisent plus efficacement que les gagnants (les consommateurs). En outre, les « insiders » (ceux qui viennent du système à réformer) sont souvent plus réticents à bouleverser les structures dont ils viennent, où ils ont fait carrière, où ils connaissent beaucoup de gens et auxquelles ils sont particulièrement liés. C’est humain : se dire que ce que l’on a fait comme métier n’était peut être pas si utile et l’expliquer à ses anciens collègues, ce n’est si facile !

Or en France, on connait bien le pouvoir de blocage des syndicats de fonctionnaires, qui ne sont pas favorables à la diminution du secteur public, ainsi que leurs liens avec la Gauche. Si en plus les 2/3 du Gouvernement sont des « insiders », cela peut laisser douter de sa capacité à réduire la dépense publique… Frédéric Sautet l’expliquait très bien récemment.

Pour contrebalancer ce raisonnement, on pourrait aussi rétorquer que le gouvernement sera plus à même de faire accepter les réformes car il connait mieux les syndicats, ne sera pas soupçonner de vouloir "privatiser" l’Etat (comme on accuserait la Droite). Au demeurant, il faut rappeler que plusieurs des réformes les plus libérales en France ont été menées par Pierre Bérégovoy (les marchés financiers, quand il était ministre des finances) ou Jacques Delors (marché unique, à la Commission européenne) et que c’est un autre socialiste qui dirige l’OMC (Pascal Lamy, un temps annoncé au gouvernement) ...

Mais surtout, François Hollande n’a pas vraiment été élu sur un programme de réduction de la dépense publique ni de réforme de l’Etat…

Quid des membres issus de professions libérales ? Ont-ils vraiment une légitimité étant donné qu'ils ont peu exercé en réalité ?

La légitimité des membres du Gouvernement vient du vote. François Hollande a été élu Président de la République. Les élections législatives se tiennent en juin prochain. Une fois ce sacre démocratique passé, il n’est pas plus irrationnel d’avoir un médecin au budget (Jérôme Cahuzac) qu’un journaliste à l’économie (François Baroin).

La vraie question, c’est la capacité de ces hommes et de ces femmes à réformer la France. Dans le cas des fonctionnaires, je l’ai dit, il y a une limite forte, liée à leur proximité avec le système à bouleverser.

Dans le cas des personnes issues du privé, il semble qu’elles sont peu nombreuses à avoir travaillé longtemps. On peut le regretter. Mais après tout, c’est malheureusement souvent le cas. Et puis, comme les fonctionnaires ne sont pas plus spontanément désintéressés que les autres, les personnes issues du privé ne sont pas, non plus, plus spontanément honnêtes ni détachées. Avoir un industriel ministre de l’Industrie, cela pourrait aussi être problématique…

Le vrai sujet en la matière, c’est plutôt ce que ces personnes se proposent d’appliquer dans le cadre de leurs fonctions ministérielles. A mon sens, la question n’est pas de savoir qui fera la politique du budget, mais s’il est pour des réductions de dépense ou non. La question n’est pas non plus de savoir s’il faut un avocat, un énarque ou médecin en charge du « Redressement productif », mais de savoir s’il faut un ministère du Redressement productif.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

04.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Demos
- 21/05/2012 - 18:03
Les fonctions publiques, les
Les fonctions publiques,
les entreprises publiques,
les syndicats qui ne représentent,pratiquement, que les employés des fonctions publiques
les élus, à tous niveaux, issus en majeure partie de ces organismes:
Comment voulez vous que les réformes dont la France a besoin pour s'en sortir, se fassent, puisque tout ce petit monde détient le pouvoir et sont les principaux bénéficiaires du systême.
Les Parlements firent obstacle à toutes les réformes, et elles étaient nombreuses, que ce pauvre Louis XVI voulait mettre en place : on sait ce qu'il en est advenu...
Lepongiste
- 21/05/2012 - 08:23
C'est une question Socratique...
La réponse est contenue dans la question !!
Ludo1963
- 21/05/2012 - 07:42
Une bande de rigolos qui vont nous enfoncer
Qui est la plus pathétique ? Montebourg le beau parleur qui va constater les licenciements sans pouvoir y faire quoi que ce soit ?
Hollande appelle la croissance mais tout dans son programme est contre cette croissance, ce que les medias n osent même pas relever.
Des fonctionnaires pour redresser l économie , la mascarade ne pourra pas durer longtemps
On va bientôt réaliser qu on est gouvernes pas des pieds nickelés
Et c est pas les énarques qui pourront changer quoi que ce soit
Ils ne connaissent rien aux PME ex Hollande, Sapin , royal
Ça va faire mal