En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

07.

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 2 heures 5 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 3 heures 43 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 6 heures 36 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 7 heures 44 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 8 heures 57 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 9 heures 24 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 10 heures 39 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 10 heures 47 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 11 heures 12 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 2 heures 44 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 8 heures 2 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 8 heures 34 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 9 heures 16 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 10 heures 22 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 10 heures 47 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 11 heures 13 min
© STR / AFP
© STR / AFP
Moment de bascule

Après avoir financé les Empires ottoman et russe, les Français vont-ils financer l’envol de la Chine avec leur excès d’épargne dû au Covid ?

Publié le 07 novembre 2020
Les zones où demeure un peu de croissance économique devraient logiquement finir par aspirer une partie des 125 milliards d’épargne de précaution accumulés en France.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les zones où demeure un peu de croissance économique devraient logiquement finir par aspirer une partie des 125 milliards d’épargne de précaution accumulés en France.

C’est la question qui monte en France, tant nous avons d’épargne, tant nous ne savons qu’en faire par rapport à ce qui se passe ici, tant la Chine nous paraît attirante.

125 milliards au moins : nous avons une surépargne, à la suite du confinement passé et en cours. Le taux d’épargne des ménages en France est monté de 15% du Revenu fin 2109 à 19,1% au premier trimestre 2020 et à 26,7% au deuxième. Il baissera sans doute au troisième et connaîtra un regain au quatrième trimestre, avec le deuxième confinement, mais aucune désépargne : ce qui est gardé est gardé. Le COVID-19 nous a empêchés de consommer, avec les commerces et les bars fermés, les vacances en train ou en avion devenues dangereuses ou impossibles. Les dépenses en services ont chuté, la consommation s’est surtout consacrée à l’alimentaire et à la proximité. Selon le Mensuel du Cercle de l’Epargne, entre mars et mai, l’épargne aurait augmenté entre 78 à 100 milliards d’euros. Les dépôts à vue ont notamment crû de 49 milliards, le livret A de 17 et les livrets bancaires de 12. Les ménages ont mis l’accent sur la liquidité et la sécurité, pas le rendement : cette épargne est d’abord une non-consommation de services (surtout), avant de devenir une précaution durable et de se mettre en quête de placement – pas encore.

Evidemment, cette surépargne concerne les revenus les plus élevés : 70% pour 20% des ménages. C’est ce que calcule le Conseil d’Analyse Economique dans sa note d’octobre 2020, pour la période avril-juin. Les ménages aux plus faibles revenus ont fait attention, ajustant leur consommation, d’autant que leurs revenus étaient menacés. Et il ne semble pas que leur consommation ultérieure a rattrapé cette baisse. Mais pour l’essentiel, la politique budgétaire de soutien aux bas salaires a permis d’éviter des drames sociaux. Toute la question concerne maintenant le deuxième confinement, avec des risques de pertes d’emploi et de fermetures de PME-TPE : comment va évoluer cette épargne ? A la hausse sans doute, sans doute moins fortement.

Evidemment, certains « experts » ou « politiques » proposent de taxer cette surépargne des « riches », pour remplir les caisses de l’état et contribuer au soutien des plus faibles ! En fait cette surépargne est mécanique et instable et il est décisif de bien l’orienter, vers l’investissement en France. Cette épargne est une non consommation de services que l’on peut juger « supérieurs » (loisirs, vacances, restaurants, théâtres). Pour soutenir la consommation, il s’agit de continuer à aider les populations les plus précaires (foyers en difficulté, étudiants, TPE) plutôt que taxer les plus riches ! Déjà, cette surépargne des ménages français ne leur rapporte rien, étant pour les trois quarts en compte courant : il serait confiscatoire de la taxer. Pire, ceci irait à l’encontre de la politique fiscale menée depuis des années de baisse des impôts directs et notamment financiers : en 2017, c’est le remplacement de l’ISF par un Impôt sur la Fortune Immobilière et surtout le prélèvement forfaitaire unique à 30% sur les revenus du capital. En 2018 les non-résidents détenaient 42,2% du capital des sociétés françaises du CAC 40 et majoritairement 10 de ses 36 sociétés françaises. Quand on s’inquiète de la présence du capital étranger en France, on oublie qu’il est largement dû à l’exode fiscal lié à l’ISF (il faut se féliciter de sa fin). Il faut donc saluer qu’en 2018 les non-résidents ont acheté pour 5 milliards d’euros d’actions du CAC 40 et les résidents 8,5 milliards.

Mais la France adore exporter son épargne, alors même qu’elle s’endette. Comme en leur temps les emprunts russes et ottomans !

Turquie 1854-1875 : elle veut se développer et attirer des capitaux, français, anglais et allemands, dans leur lutte d’influence. La France, très présente en Turquie par ses capitaux et sa langue, est alors le premier financeur du pays (sur quatorze émissions de l’Empire ottoman, dix furent principalement financées sur capitaux français), jusqu’en 1875 où la Sublime Porte annonce qu’elle ne pourra assurer que la moitié des intérêts. Ce fut le début des problèmes.

Russie 1888 : c’est la même histoire. L’Empire russe cherche à rattraper son retard industriel grâce à des programmes infrastructures et n’en a pas les moyens. Alexandre III propose à des pays étrangers d’investir dans son pays, au moment où Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie forment une alliance : la Triplice. La France se rapproche alors de la Grande-Bretagne pour former la Triple-Entente, avec l’Empire Russe. Le gouvernement français incite les épargnants à investir en Russie : 1,5 million le font pour 15 milliards de francs or dans les emprunts russes, l’équivalent de 70 milliards d’euros d’aujourd’hui ? Puis vient 1917.

Et la Chine paraît si attirante aujourd’hui !

Shanghai 2020 : faut-il investir en Chine le surplus d’épargne né du COVID-19 ? Certes, la Bourse de Shanghai a gagné près de 9% depuis janvier, tandis que celle de Paris en a perdu 17, sachant que l’euro-yuan est resté stable. Certes, le bon du trésor français rapporte -0,4% en termes réels et le chinois 1,5%. Alors ? Faisons nos paquets et prévenons Emmanuel Macron qui a fait vendredi une conférence avec d’importants investisseurs internationaux, sur le thème « Choose France » ! Alors, regardons aussi ce qui vient d’arriver à Jack Ma, stoppé, la veille de la plus importante introduction en bourse du monde : 37 milliards de dollars, entre Shanghai et Hong Kong, sous prétexte qu’elle menacerait le système financier chinois, ou bien parce qu’il aurait osé critiquer les banques chinoises ? Certes, la Chine a rebondi mieux que tous les autres grands pays et avance, mais, sauf erreur, n’a pas de comptes transparents, n’est pas une démocratie, avec une justice indépendante.

Et il n’est pas impossible qu’il y ait ici des start-up, des innovateurs, des jeunes qui veulent avancer et qu’on pourrait financer avec cette surépargne qu’il s’agit de décoincer, pas de taxer, ni de faire fuir. Ce n’est pas de la charité, mais du calcul. Ou alors qu’on ne se plaigne plus de la dette qui monte et du financement futur des retraites ! La Chine c’est sans doute très bien, la tech française, médicale, financière ou verte, ce n’est pas mal non plus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 08/11/2020 - 13:26
surtout pas !
personne ne connait la véritable situation financière de la Chine.Et si le pays va bien , ils n'ont pas besoin de l'épargne française.
Stats intéressantes, c effectivement énorme.

Un emprunt obligatoire de 200 Milliards euros à 100 ans assorti d'un taux d'intérêt de 0,50% , ce dans 2 ans?
si tel est le cas on comprend mieux l'épargne forcée des français.
pierre de robion
- 07/11/2020 - 21:31
Proverbe:
Depuis que le monde est monde, l'appât du gain a toujours rendu aveugles et sourds les gogos qui croient qu'en matière de placement sécurité et rendement évoluent en sens inverse!