En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

07.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 1 heure 54 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 3 heures 32 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 6 heures 26 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 7 heures 34 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 8 heures 14 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 8 heures 46 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 9 heures 13 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 10 heures 29 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 10 heures 36 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 2 heures 33 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 3 heures 48 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 7 heures 51 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 8 heures 24 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 9 heures 5 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 10 heures 12 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 10 heures 36 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 11 heures 29 sec
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 11 heures 2 min
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

Publié le 31 octobre 2020
Donald Trump ou Joe Biden ? Le verdict approche, et bien malin qui pourra prédire l'issue de l'élection américaine. Autre prédiction ardue : celle de l'impact qu'aurait l'élection du candidat démocrate sur le plan économique.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Donald Trump ou Joe Biden ? Le verdict approche, et bien malin qui pourra prédire l'issue de l'élection américaine. Autre prédiction ardue : celle de l'impact qu'aurait l'élection du candidat démocrate sur le plan économique.

Joe Biden Président des États-Unis : nous n’y sommes pas, bien sûr. Qu’en attendre ? Bien malin celui qui pourrait y répondre de manière « chiffrée », si cela se produit. Pourquoi ? Parce que le site officiel du candidat Biden ne nous dit rien sur les effets d’ensemble de ses plans. La preuve : ouvrez le site qui va vous demander des dons de 15 à 100 000 dollars. Passez cette page et allez vers Joe’s Vision. C’est alors que vous allez trouver ces plans : « contre le COVID-19 », « pour mobiliser le talent et le cœur américain pour créer une force de soin et d’éducation du 21ème siècle ». Il y a aussi d’autres plans : pour la santé, le climat, l’égalité des femmes, l’égalité des races, la fin de l’épidémie de « violence des armes », la fin de la crise des opioïdes, le logement, la communauté catholique, américano-musulmane, juive et ainsi de suite. 52 thèmes, au total, à cette date, avec des engagements très généraux et des chiffres de dépenses et parfois de taxations (assez vagues), mais aucune synthèse – selon nous !

Voter pour Joe Biden, comme pour Donald Trump d’ailleurs, ne semble donc pas une affaire de PIB, d’emploi, d’inflation, de déficit budgétaire et extérieur, avec un « programme chiffré qui boucle », comme en France, mais surtout de lutte contre le virus et d’empathie. Bien sûr, il y a une « vision » chez Biden : recréer la classe moyenne, augmenter le salaire minimum à 15 dollars l’heure, mener une économie verte qui créera 10 millions de nouveaux emplois, innover, permettre à chaque étudiant d’avoir les compétences pour obtenir un « bon emploi du 21ème siècle », et ainsi de suite. Les milliards de dépenses vont donc s’ajouter, avec un effet « relance de la demande » comme on dirait ici, suite aux hausses de bas salaires et à la reprise escomptée de l’emploi, mais avec la remise en cause de certaines baisses d’impôts (sans beaucoup de précision, notamment sur les délais) et une remontée des impôts sur le revenu à partir d’une réforme fiscale dite « de bon sens » (sans plus de précisions, là aussi).

Pour avoir des données agrégées, il faut aller ailleurs, au Committee for a Responsable Federal Budget où l’on voit que tous ces plans, qui donnent 800 propositions, pourraient faire monter la dette publique (hors dépenses anti-COVID-19) à 127% du PIB en 2030. Ce qui est intéressant, c’est que ce même organisme indépendant parle d’un ratio dette/PIB à 125% pour le Programme Trump ! Tout ça pour si peu ! En fait, le programme Trump veut continuer à baisser les impôts (pour 1,7 trillion sur 2021-2030) tandis que Biden les monte de 4,3. Ces ressources nouvelles permettent ainsi à Joe Biden de financer plus l’enfance et l’éducation (2,7 trillions contre 0,15 pour Trump), les soins (2 trillions contre 0,15) et les infrastructures (4,5 contre 2,7). En fait, le programme Biden est plus social en dépenses avec plus d’impôts sur les entreprises (de 21 à 28%) et les « riches » (plus de 450 000 dollars de revenu, de 37 à 39,6% plus une taxe sur les plus-values qui passe de 20 à 39,6% pour un couple gagnant plus d’un million de dollars). Joe Biden dépense plus que Trump pour le social mais, à l’échelle française, il ne taxe pas beaucoup plus fort : c’est le déficit et la dette qui paieront (ce qui n’est pas loin de la philosophie trumpienne, sauf que lui taxe moins !). Tout cela est donc chiffré, mais pas par chaque candidat !

En fait, ce qui intéresse les Américains, ce ne sont pas ces « gros chiffres ».

 C’est d’abord le plan COVID-19, avec une équipe plus puissante sous la responsabilité du Dr Fauci, plus écouté peut-être et sûrement pas contredit, pour avoir des vaccins au plus tôt, et surtout des plans de soutien très importants, 3 trillions de dollars en moyenne contre 2 au plus avec Trump, pour sortir de la crise actuelle de l’emploi. La reprise du troisième trimestre n’efface pas la perte du deuxième. L’économie est toujours 3% au-dessous de son niveau d’avant le virus et elle fléchit à nouveau. Sans aide aux chômeurs, surtout ceux qui avaient un bas salaire, la remontée des cas de COVID-19 peut être catastrophique : c’est là que Joe Biden est attendu,

Ce sont ensuite les mesures sur les régulations, assouplies avec D. Trump pour l’emploi surtout ou la pollution, qui seraient revues en sens inverse par Biden, protégeant plus l’emploi.

Bien après sans doute, sont attendus les appels téléphoniques à Angela Merkel, Emmanuel Macron, Boris Johnson, Justin Trudeau, pour renouer les liens et à Benjamin Netanyahu, pour les maintenir.

Nécessaires seront les appels à Xi Jinping et à Vladimir Putin, pour mettre en place des relations « modifiées ». Nombre d’experts se demandent en effet si XI Jinping ne pourrait pas tester la réactivité de Joe Biden, par exemple en mer de Chine ou à Taïwan.

Quant aux hausses d’impôts, elles viendront, mais plus tard, quand l’économie ira mieux. C’est ici que Joe Biden aura à gérer d’éventuels problèmes avec « sa gauche », mais tout dépendra de l’importance de son éventuel succès.

Bref, Biden Président, c’est surtout une question de soutien à l’économie à très court terme, pour sortir de la trappe du COVID-19. Le reste importe bien sûr, ensuite, pour consolider la reprise, puis le leadership américain, mais c’est plus loin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gastoch
- 01/11/2020 - 00:43
#CorruptJoeBiden
Va t il continuer à ratisser des miyards en douce à coups de trafics d'influence avec l'ennemi? Il n'a plus toute sa tête..